Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/19 : Le Département 33 et Surfrider Fondation Europe organisent dimanche 28 avril, une journée originale et gratuite sur le domaine de Certes et Graveyron sur la question des déchets aquatiques. Au menu: chasse aux déchets, activités ludiques et ciné débat!

25/04/19 : Trois bâtiments-écoles de la Marine Nationale font escale à Bordeaux du vendredi 26 au lundi 29 avril. "Chacal", "Léopard" et "Guépard" sont trois navires brestois en charge de la formation maritime des officiers et officiers mariniers.

25/04/19 : La Cité du Vin est exposée au Centre Pompidou depuis le 10 avril. Une salle de l'établissement parisien est dédiée au travail de l'agence XTU Architects. Ainsi, 9 maquettes et un diaporama retracent la construction et l'ouverture de la Cité du Vin.

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/19 | Le festival Vibrations Urbaines appelle aux projets étudiants

    Lire

    Pour la 22ème édition qui aura lieu en partie sur son campus du 28 octobre au 3 novembre, Pessac lance pour la 2ème année consécutive un appel aux projets des étudiants. Dédié aux cultures urbaines, le concours est ouvert à toutes les disciplines artistiques et sportives en lien avec l'univers de la rue : musiques actuelles, danses urbaines, street art, parkour... Les candidats ont jusqu'au 5 juillet pour déposer leur dossier et succéder à la compétition de Chase Tag organisée l'année dernière.

  • 26/04/19 | L'Hermione lève l'ancre vendredi ou samedi

    Lire

    Après une escale technique de trois semaines, l'Hermione a quitté sa forme de radoub à La Rochelle jeudi matin, pour rejoindre le port de La Pallice, d'où elle est repartie sur les coups de 18h. Elle s'est installée au mouillage devant Rivedoux Plage (île de Ré) en attendant une fenêtre de météo favorable, attendue vendredi soir ou samedi matin. Les meilleurs points de vue sont à la côte sud et la pointe ouest de l’île. L'Hermione reviendra dans ses terres le 5 juillet.

  • 25/04/19 | Daniel Barenboim honore Beethoven à Bordeaux le 28 avril

    Lire

    Le pianiste Daniel Barenboim revient sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux dimanche 28 avril à 15 h 00 pour un programme consacré au compositeur Beethoven. 4 sonates interprétées par l'un des maitres incontestés du piano, qui dirigea - entre autres - l'Orchestre de Paris, et qui consolide cette saison encore ses liens avec l'Opéra de Bordeaux, fruit de sa complicité avec Marc Minkowski. Au programme notamment la célèbre "Clair de lune"...

  • 25/04/19 | L'Europe au secours des bouquetins ibériques en Béarn

    Lire

    En février, mars et avril 2019, 1 502 projets sélectionnés par le Conseil régional, ont pu bénéficier de 69,8 M€ de fonds européens pour leur réalisation. Parmi les bénéficiaires, le Parc national des Pyrénées qui a ainsi obtenu un soutien de 142 800 € de l'Union européenne et de 15 000 € de la Région pour son projet de réintroduction du bouquetin ibérique dans le Béarn, espèce disparue il y a plus d'un siècle en France. Objectif: lâcher 75 animaux sur 3 ans pour créer 2 noyaux d'individus en vallées d'Aspe et d'Ossau et ainsi favoriser le maintien durable de l'espèce dans les Pyrénées.

  • 25/04/19 | "AVC Tous Concernés" pédale pour la prévention des attaques cérébrales

    Lire

    L'association de prévention des AVC organise "la vie est un sourire", trajet de 1 000km à tricycle. Philippe Meynard était maire de Barsac quand il a été victime d'une attaque cérébrale et a dû réapprendre à marcher, écrire et parler. Il partira de Narbonne le 2 mai pour rejoindre Bayonne le 14, en suivant un parcours en forme de sourire passant par l'Espagne. En France, 150 000 AVC ont lieu chaque année. Des actions de prévention seront organisées au départ et à l'arrivée grâce au minibus AVC.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Royan, nouvelle escale des croisières de l’estuaire

11/02/2019 | A partir de 2020, Royan va accueillir une escale des croisières CroisiEurope au départ de Bordeaux.

Le port de plaisance de Royan

C’est une ambition portée de longue date par la communauté d’agglomération Royan Atlantique (CARA) : faire du port principal de la Côte de Beauté une escale des croisières qui sillonnent l’estuaire de la Gironde. Le projet est en passe de se réaliser : la compagnie CroisiEurope va intégrer la destination à son catalogue de 2020. Le port de Royan pourrait dès lors accueillir des navires de 110 mètres de long sur une période d’avril à octobre. Cette escale de 48h s’intégrera dans une croisière de 6 à 8 jours au départ de Bordeaux, avec des arrêts à Libourne, Pauillac et Blaye.

Avec une fréquence estimée de 25 à 35 escales par saison, le port de Royan devrait voir débarquer jusqu’à 5000 croisiéristes par an. Une véritable aubaine économique pour la ville et les communes alentour. Au-delà de la redevance portuaire et de la taxe de séjour encaissée pour les deux nuitées, le pays royannais mise sur les visites à terre, le panier moyen de dépenses du croisiériste en escale étant de 50 à 70€ par jour. L’office de tourisme communautaire (OTC) planche actuellement sur une offre de parcours touristiques clés en main, au départ du port du Royan, pour faire découvrir à ces touristes particulier l’intérieur des terres.

De nouveaux aménagements portuaires

Pour accueillir les bateaux de CroisiEurope dans de bonnes conditions, quelques aménagements vont devoir être réalisés. Le quai des sabliers (photo), dans le port de pêche, va être refait pour pouvoir stationner deux navires à couple représentant 2000 T de déplacement. Le système d’amarrage et d’accostage va être refondu. « Il est prévu 4 pilotis, de type ducs d’Albe, sur lesquels seront positionnés des bollards flottants. D’un diamètre de 1,22, ces pieux seront eux-mêmes équipés de défenses en bois ou en caoutchouc dans leur partie immergé », explique Bruno Samzun, le directeur du syndicat mixte portuaire de Royan-Bonne Anse. Les 168 m de linéaire du quai des sabliers accueilleront également huit nouvelles bites d’amarrage. Un nouveau ponton de desserte de 54 m viendra doubler l’existant dans l’extrémité sud ouest du quai. Une nouvelle passerelle d’accès à la zone d’accostage des bateaux fluviaux est également prévue, afin de permettre un embarquement et un débarquement des passagers en toute sécurité.

Le quai des sabliers va accueillir les bateaux de 110x12 m de CroisiEurope dès avril 2020

 Le quai des sabliers va accueillir les bateaux de 110x12 m de CroisiEurope dès avril 2020. 

Autre aménagement d’importance : l’installation de bornes de distribution d’eau potable et la création d’un poste électrique de 1000 Kva, qui alimentera trois bornes de distribution sur le quai. « L’objectif est d’éviter aux bateaux d’avoir à utiliser leurs groupes électrogènes, ce qui engendre à la fois de la pollution et des nuisances sonores », explique le président de la CARA Jean-Pierre Tallieu, avant de préciser qu’à sa connaissance, aucun équipement similaire n’existe ailleurs dans les ports de la Gironde. La CARA planche également sur la gestion des eaux noires.

Une entrée dans le port soumise à conditions

Conformément à la nouvelle réglementation, le port va s’équiper d’un houlographe, placé au nord ouest, à l’entrée de la baie de la Grande Conche. Fournissant des données de houles 24h/24h, son rôle sera déterminant dans l’entrée des navires de croisières à Royan. Car l’emplacement du port ne permet pas d’accueillir de telles embarcations dans n’importe quelle condition. Selon la réglementation, un navire ne peut tenter l’entrée dans le port de Royan si la hauteur de vague est supérieur ou égal à 1m ; si la force du vent est supérieure à 5 sur l’échelle de Beaufort ; si la visibilité dans l’atmosphère est inferieure à 0,2 miles. Le syndicat mixte estime à 10% les probabilités qu’un ou plusieurs de ces scenarii se produisent durant les sept mois de la saison des croisières. Dans ce cas de figure, le navire devra attendre au large de meilleures conditions ou passer sa route et filer vers sa prochaine destination.

Le plan d'aménagement du quai des sabliers

Le plan d'aménagement du quai des sabliers. 

Coût total de l’opération : 1,32 millions d’euros TTC, dont 990 000 € HT de travaux, financés à 40% par la ville de Royan, la CARA et 20% par le syndicat mixte. Les appels d’offres devraient être lancés mi-février pour démarrer les travaux en avril, en vue d’une remise de chantier fin juin. CroisiEurope fera un premier test d’accostage entre le 5 et le 9 mars, avec le navire « Cyrano de Bergerac ». La compagnie devrait envoyer trois ou quatre autres bateaux à Royan durant l’été, pour essais, avant la commercialisation en 2020.

 

Les dates clés du projet

2012 : première démarche du président de la CARA Jean-Pierre Tallieu auprès des dirigeants de CroisiEurope.

2016 : études de faisabilité technique, financées par la CARA

2017 : étude de marché.

2018 : entrée en vigueur de l’arrêté autorisant les bateaux de croisières fluviales à naviguer audelà de la limite des eaux de l’estuaire de la Gironde. Création du Syndicat mixte des ports de Royan et de Bonne Anse, qui prend en charge la maîtrise d’ouvrage du projet.

2019 : lancement du chantier et premiers tests d’accostage en mars

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6247
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !