Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

08/11/19 : La liquidation judiciaire de la SNEM, société éditrice du quotidien l'Echo, diffusé sur 5 départements, a été confirmée cet vendredi par le Tribunal de commerce de Limoges. Les 42 salariés du journal recevront prochainement leur lettre de licenciement.

08/11/19 : Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume se rendra ce samedi au salon de l'agriculture basque, Lurrama qui a ouvert ses portes ce matin. Il y rencontrera ses organisateurs et I. Berhocoirigoin, le président? et les exposants

08/11/19 : Dordogne : Dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, la préfecture propose le jeudi 14 novembre, à 17 h h à la mairie de Montrem, une rencontre ouverte à tous sur le thème de la prise en charge des violences conjugales en milieu rural.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/11/19 | Municipales : Michel Moyrand, l'ancien maire de Périgueux annonce sa candidature

    Lire

    L'ancien maire de Périgueux Michel Moyrand (2008-2014), vient de l'annoncer via les réseaux sociaux, il sera candidat aux municipales de mars, ce qui devrait porter à 9 le nombre de listes en lice sur Périgueux. Il justifie sa décision, de "ne plus voir une ville en déclin" avec des difficultés de circulation, des commerces qui ferment." Michel Moyrand souhaite construire une liste en dehors de tout parti politique. Le Comité Rénovons Périgueux a conclu un accord avec le groupe Périgueux et pourquoi pas ? animé par Thomas Sarlat.

  • 14/11/19 | Un foyer d'anémie infectieuse équine en Dordogne

    Lire

    Le Laboratoire National de Référence vient de confirmer que deux équins détenus par un centre équestre près du Bugue étaient atteints d’Anémie Infectieuse Equine (AIE). Le centre équestre fait l’objet d’un arrêté préfectoral de déclaration d’infection. Aucun équidé ne doit entrer, ni quitter cet établissement durant une période de 3 mois. Les animaux séropositifs sont euthanasiés et le détenteur est indemnisé par l’État. A ce jour, 6 animaux ont ainsi été euthanasiés sur un total de 17 détenus par le centre

  • 14/11/19 | Grand Poitiers inaugure le bassin nordique de la Ganterie

    Lire

    Ce samedi 16 novembre, les Poitevins vont pouvoir découvrir le nouveau bassin nordique de la piscine de la Ganterie. Toute la journée, l'accès sera gratuit. De nombreuses animations vont être proposées. Le matin, des jeux sur structures gonflables et des baptêmes de plongée. L'après-midi, des démonstrations de natation synchronisée, de sauvetage, de natation, de nages avec palmes + apnées. Le bassin sera ouvert au public jusqu'à 18h. Histoire de plonger dans le grand bain, en plein air !

  • 14/11/19 | Mois de l'Enfance en Gironde

    Lire

    Dans le cadre du "Mois de l'enfance" en novembre, le Département de la Gironde organise plusieurs temps forts destinés au grand public et aux professionnels notamment une conférence autour de "L’enfant à l’épreuve des violences conjugales", le mardi 19 novembre, immeuble Gironde à Bordeaux. Il sera question de comprendre les impacts et d'identifier les bonnes pratiques d’intervention médicale, sociale et juridique. Parmi les intervenants : Edouard Durand, magistrat et Karen Sadlier, docteure en psychologie.

  • 13/11/19 | Keolis Bordeaux a un nouveau Directeur général

    Lire

    Eric Moinier a été nommé le 1er novembre Directeur Général de Kéolis Bordeaux. Il succède à Hervé Lefèvre qui a rejoint la SNCF, en vue de sa nomination au poste de directeur régional Nouvelle-Aquitaine à compter de janvier 2020. Agé de 46 ans, Eric Moinier, était depuis 2016, Directeur Général de la filière indienne de Kéolis en charge du lancement puis de l’exploitation du nouveau réseau de métro automatique. A Bordeaux, il aura pour mission de diriger l’exploitation du réseau TBM.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Royan, nouvelle escale des croisières de l’estuaire

11/02/2019 | A partir de 2020, Royan va accueillir une escale des croisières CroisiEurope au départ de Bordeaux.

Le port de plaisance de Royan

C’est une ambition portée de longue date par la communauté d’agglomération Royan Atlantique (CARA) : faire du port principal de la Côte de Beauté une escale des croisières qui sillonnent l’estuaire de la Gironde. Le projet est en passe de se réaliser : la compagnie CroisiEurope va intégrer la destination à son catalogue de 2020. Le port de Royan pourrait dès lors accueillir des navires de 110 mètres de long sur une période d’avril à octobre. Cette escale de 48h s’intégrera dans une croisière de 6 à 8 jours au départ de Bordeaux, avec des arrêts à Libourne, Pauillac et Blaye.

Avec une fréquence estimée de 25 à 35 escales par saison, le port de Royan devrait voir débarquer jusqu’à 5000 croisiéristes par an. Une véritable aubaine économique pour la ville et les communes alentour. Au-delà de la redevance portuaire et de la taxe de séjour encaissée pour les deux nuitées, le pays royannais mise sur les visites à terre, le panier moyen de dépenses du croisiériste en escale étant de 50 à 70€ par jour. L’office de tourisme communautaire (OTC) planche actuellement sur une offre de parcours touristiques clés en main, au départ du port du Royan, pour faire découvrir à ces touristes particulier l’intérieur des terres.

De nouveaux aménagements portuaires

Pour accueillir les bateaux de CroisiEurope dans de bonnes conditions, quelques aménagements vont devoir être réalisés. Le quai des sabliers (photo), dans le port de pêche, va être refait pour pouvoir stationner deux navires à couple représentant 2000 T de déplacement. Le système d’amarrage et d’accostage va être refondu. « Il est prévu 4 pilotis, de type ducs d’Albe, sur lesquels seront positionnés des bollards flottants. D’un diamètre de 1,22, ces pieux seront eux-mêmes équipés de défenses en bois ou en caoutchouc dans leur partie immergé », explique Bruno Samzun, le directeur du syndicat mixte portuaire de Royan-Bonne Anse. Les 168 m de linéaire du quai des sabliers accueilleront également huit nouvelles bites d’amarrage. Un nouveau ponton de desserte de 54 m viendra doubler l’existant dans l’extrémité sud ouest du quai. Une nouvelle passerelle d’accès à la zone d’accostage des bateaux fluviaux est également prévue, afin de permettre un embarquement et un débarquement des passagers en toute sécurité.

Le quai des sabliers va accueillir les bateaux de 110x12 m de CroisiEurope dès avril 2020

 Le quai des sabliers va accueillir les bateaux de 110x12 m de CroisiEurope dès avril 2020. 

Autre aménagement d’importance : l’installation de bornes de distribution d’eau potable et la création d’un poste électrique de 1000 Kva, qui alimentera trois bornes de distribution sur le quai. « L’objectif est d’éviter aux bateaux d’avoir à utiliser leurs groupes électrogènes, ce qui engendre à la fois de la pollution et des nuisances sonores », explique le président de la CARA Jean-Pierre Tallieu, avant de préciser qu’à sa connaissance, aucun équipement similaire n’existe ailleurs dans les ports de la Gironde. La CARA planche également sur la gestion des eaux noires.

Une entrée dans le port soumise à conditions

Conformément à la nouvelle réglementation, le port va s’équiper d’un houlographe, placé au nord ouest, à l’entrée de la baie de la Grande Conche. Fournissant des données de houles 24h/24h, son rôle sera déterminant dans l’entrée des navires de croisières à Royan. Car l’emplacement du port ne permet pas d’accueillir de telles embarcations dans n’importe quelle condition. Selon la réglementation, un navire ne peut tenter l’entrée dans le port de Royan si la hauteur de vague est supérieur ou égal à 1m ; si la force du vent est supérieure à 5 sur l’échelle de Beaufort ; si la visibilité dans l’atmosphère est inferieure à 0,2 miles. Le syndicat mixte estime à 10% les probabilités qu’un ou plusieurs de ces scenarii se produisent durant les sept mois de la saison des croisières. Dans ce cas de figure, le navire devra attendre au large de meilleures conditions ou passer sa route et filer vers sa prochaine destination.

Le plan d'aménagement du quai des sabliers

Le plan d'aménagement du quai des sabliers. 

Coût total de l’opération : 1,32 millions d’euros TTC, dont 990 000 € HT de travaux, financés à 40% par la ville de Royan, la CARA et 20% par le syndicat mixte. Les appels d’offres devraient être lancés mi-février pour démarrer les travaux en avril, en vue d’une remise de chantier fin juin. CroisiEurope fera un premier test d’accostage entre le 5 et le 9 mars, avec le navire « Cyrano de Bergerac ». La compagnie devrait envoyer trois ou quatre autres bateaux à Royan durant l’été, pour essais, avant la commercialisation en 2020.

 

Les dates clés du projet

2012 : première démarche du président de la CARA Jean-Pierre Tallieu auprès des dirigeants de CroisiEurope.

2016 : études de faisabilité technique, financées par la CARA

2017 : étude de marché.

2018 : entrée en vigueur de l’arrêté autorisant les bateaux de croisières fluviales à naviguer audelà de la limite des eaux de l’estuaire de la Gironde. Création du Syndicat mixte des ports de Royan et de Bonne Anse, qui prend en charge la maîtrise d’ouvrage du projet.

2019 : lancement du chantier et premiers tests d’accostage en mars

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
9887
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !