Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

08/11/19 : La liquidation judiciaire de la SNEM, société éditrice du quotidien l'Echo, diffusé sur 5 départements, a été confirmée cet vendredi par le Tribunal de commerce de Limoges. Les 42 salariés du journal recevront prochainement leur lettre de licenciement.

08/11/19 : Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume se rendra ce samedi au salon de l'agriculture basque, Lurrama qui a ouvert ses portes ce matin. Il y rencontrera ses organisateurs et I. Berhocoirigoin, le président? et les exposants

08/11/19 : Dordogne : Dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, la préfecture propose le jeudi 14 novembre, à 17 h h à la mairie de Montrem, une rencontre ouverte à tous sur le thème de la prise en charge des violences conjugales en milieu rural.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/11/19 | Municipales : Michel Moyrand, l'ancien maire de Périgueux annonce sa candidature

    Lire

    L'ancien maire de Périgueux Michel Moyrand (2008-2014), vient de l'annoncer via les réseaux sociaux, il sera candidat aux municipales de mars, ce qui devrait porter à 9 le nombre de listes en lice sur Périgueux. Il justifie sa décision, de "ne plus voir une ville en déclin" avec des difficultés de circulation, des commerces qui ferment." Michel Moyrand souhaite construire une liste en dehors de tout parti politique. Le Comité Rénovons Périgueux a conclu un accord avec le groupe Périgueux et pourquoi pas ? animé par Thomas Sarlat.

  • 14/11/19 | Un foyer d'anémie infectieuse équine en Dordogne

    Lire

    Le Laboratoire National de Référence vient de confirmer que deux équins détenus par un centre équestre près du Bugue étaient atteints d’Anémie Infectieuse Equine (AIE). Le centre équestre fait l’objet d’un arrêté préfectoral de déclaration d’infection. Aucun équidé ne doit entrer, ni quitter cet établissement durant une période de 3 mois. Les animaux séropositifs sont euthanasiés et le détenteur est indemnisé par l’État. A ce jour, 6 animaux ont ainsi été euthanasiés sur un total de 17 détenus par le centre

  • 14/11/19 | Grand Poitiers inaugure le bassin nordique de la Ganterie

    Lire

    Ce samedi 16 novembre, les Poitevins vont pouvoir découvrir le nouveau bassin nordique de la piscine de la Ganterie. Toute la journée, l'accès sera gratuit. De nombreuses animations vont être proposées. Le matin, des jeux sur structures gonflables et des baptêmes de plongée. L'après-midi, des démonstrations de natation synchronisée, de sauvetage, de natation, de nages avec palmes + apnées. Le bassin sera ouvert au public jusqu'à 18h. Histoire de plonger dans le grand bain, en plein air !

  • 14/11/19 | Mois de l'Enfance en Gironde

    Lire

    Dans le cadre du "Mois de l'enfance" en novembre, le Département de la Gironde organise plusieurs temps forts destinés au grand public et aux professionnels notamment une conférence autour de "L’enfant à l’épreuve des violences conjugales", le mardi 19 novembre, immeuble Gironde à Bordeaux. Il sera question de comprendre les impacts et d'identifier les bonnes pratiques d’intervention médicale, sociale et juridique. Parmi les intervenants : Edouard Durand, magistrat et Karen Sadlier, docteure en psychologie.

  • 13/11/19 | Keolis Bordeaux a un nouveau Directeur général

    Lire

    Eric Moinier a été nommé le 1er novembre Directeur Général de Kéolis Bordeaux. Il succède à Hervé Lefèvre qui a rejoint la SNCF, en vue de sa nomination au poste de directeur régional Nouvelle-Aquitaine à compter de janvier 2020. Agé de 46 ans, Eric Moinier, était depuis 2016, Directeur Général de la filière indienne de Kéolis en charge du lancement puis de l’exploitation du nouveau réseau de métro automatique. A Bordeaux, il aura pour mission de diriger l’exploitation du réseau TBM.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Soutien aux TPE dans la Vienne : la région Nouvelle-Aquitaine dans le tempo

12/10/2018 | Ce mardi 9 octobre Philippe Nauche, vice-président de la région, a visité une usine de pressage de vinyles. La Nouvelle-Aquitaine avait aidé au lancement de cette jeune entreprise.

A gauche, Sylvain et Bastien, créateur de l'entreprise de fabrication de vinyles à Châtellerault, entouré des politiques qui ont soutenu le projet.

Le vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine, en charge de l’Économie territoriale, de l’Économie sociale et solidaire et de l’Intelligence économique, Philippe Nauche, était en déplacement à Châtellerault ce mardi 9 octobre pour rendre visite à deux entreprises bénéficiant du dispositif « Entreprendre, la région à vos côtés ». Celui-ci propose d’accompagner, la création, la transmission-reprise, ou encore le développement des entreprises. Rencontre avec les créateurs de l’entreprise Vinyls Records Makers qui se sont lancés dans la production de 33 et 45 tours depuis cet été. Une idée originale qui a séduit la région mais aussi la pépinière d’entreprises du Grand Châtellerault René-Monory qui les héberge et les accompagne dans leur lancement.

Fabriquer des vinyles le pari fou de deux copains musiciens, organisateurs de concert : des habitants de la planète "Musique". Sylvain Bodet et Antoine Bastien ont créé leur entreprise en 2017. « On s’est rencontrés dans le milieu musical de Poitiers », précisent-il. L’idée a germé dans leur tête deux ans plus tôt. Elle part d’un constat. « Les vinyles n’ont jamais vraiment disparu. Il y a toujours eu une consommation de la part des labels de musique indépendants notamment. Mais ils venaient le plus souvent de République Tchèque et très rarement de France. » Ils se sont lancés dans l’aventure. « On avait entendu dire que le pressage de vinyle connaissait des délais effarants, la qualité du disque n’était pas forcément là donc on a voulu en fabriquer », confie Sylvain. Ils ont potassé sur Internet pour trouver la meilleure méthode de fabrication du vinyle. « On a également trouver des informations via une société allemande qui relançait les machines à presser. », poursuit Antoine. 

 Des concerts aux disques vinyles

Pour débuter, ils ont investi toutes leurs économies : 250 000 euros au total et les voilà partis à l’aventure. Heureusement, ils ont bénéficié de l’aide de la Région pour la création d’entreprise. Ils ont dû patienter jusqu'en juillet dernier pour débuter leur production. Aujourd'hui, leur carnet de commandes se remplit peu à peu. Il faut compter six semaines entre la commande et la livraison. « On démarre juste » rappellent-ils. Un démarrage récent car ils ont rencontré quelques soucis. De quoi les décourager, mais les deux amis ont tenu bon. « On a reçu notre machine pour faire des vinyles avec huit mois de retard », poursuivent-ils. Difficile de commencer sans. Désormais leur processus de production semble rôdé. La matière première, (du polychlorure de vinyle, des granulés de plastique qui leur permet de faire la patte du futur disque), vient de Hollande. Elle est mélangée, chauffée, avant d’être pressée.Il y a très peu de perte ; pour un vinyle de 140 grammes il faut compter 150 grammes de matière première. Ils espèrent atteindre les 500 vinyles par jour avec pour objectif d’en produire plus du double.

Le coup de pouce de la Région

Philippe Nauche, vice-président de la Nouvelle-Aquitaine semblait très intéressé par la démarche des deux jeunes créateurs de l’entreprise de vinyles : il a posé de nombreuses questions en se rappelant de quelques vinyles qu’il écoute encore aujourd’hui. « Ici on a aidé dans la phase initiale d’achat de matériel », explique le vice-président. Sur les 250 000 euros d’investissement, la région a participé à un quart du financement soit une enveloppe de 52 000 euros. « Ce n’est pas négligeable. » sourient Antoine et Sylvain, qui sans ce coup de pouce n’auraient pas vraiment pu se développer aussi vite.  « Les sociétés comme celles-là ont besoin de passer un cap, la première année. Je crois que nous nous devons de susciter des vocations pour accompagner les personnes à entreprendre en Nouvelle-Aquitaine», explique Philippe Nauche. 

Un peu plus tôt, il avait visité La Mélusine, une entreprise qui confectionne des pâtisseries et des chocolats fins. Elle a été reprise en 2017 par un gérant qui y avait effectué son apprentissage 16 ans plus tôt. La Région a soutenu cette reprise en 2018 à hauteur de 8 000 euros via le nouveau dispositif régional d’accompagnement « Entreprendre, la Région à vos côtés ». La Nouvelle-Aquitaine consacre 6 millions d'euros par an au financement de ce dispositif. En 2018, les aides régionales accordées aux TPE dans la Vienne atteignent les 361 336 euros pour 52 dossiers ; pour la Transmission/reprise  163 704 euros pour 21 dossiers ; pour le développement  235 195 euros pour 24 dossiers. Des aides qui comptent, quand on veut se lancer et réaliser ses projets entrepreneuriaux.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4387
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !