Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Valvital implante de nouveaux thermes à Saint-Jean d’Angély

02/02/2019 | A Saint-Jean d’Angély, le groupe Valvital vient de racheter la caserne Voyer en vue d’en faire une station thermale.

L'implantation du site se situe à l'intersection de la place du champs de foire et de l'avenue du Maréchal Leclerc

Thonon, Aix-les-Bains, les Eaux-Bonnes… Saint-Jean d’Angély pourrait bientôt rejoindre la liste de ces stations thermales réputées. Fort de 12 sites thermaux, le groupe thermal Valvital a choisit de s’implanter à Saint-Jean d’Angély, en rachetant l’ancien caserne militaire Voyer le 1er février 2019. Spécialité ? Les pathologies rhumatismales. La société va investir un peu plus de 13 millions d’euros dans ce projet déjà soutenu à hauteur de 700 000 € par la Région.

Mais avant son ouverture espérée pour 2023, « le parcours sera encore long », prévient le PDG de Valvital Bernard Riac. Car si l’eau de Saint-Jean d’Angély est déjà reconnue comme « eau minérale », il reste encore à prouver ses vertus médicinales, dans le cadre d’un protocole scientifique. Ce qui va prendre quelques années. « Dans un première temps, nous allons créer un module expérimental, comme une mini station thermale, avec des patients volontaires pour tester nos protocoles », explique Bernard Riac, qui envisage d’ouvrir les portes de ce module aux habitants de Saint-Jean d’Angély le temps de l’expérimentation. Il restera également à obtenir les multiples autorisations encadrant l’ouverture d’une station thermale. Entre le temps de la recherche et le temps administratif, il devait s’écouler deux ans et demi avant de pouvoir commencer les travaux d’aménagement.

Trois espaces de soins sur un site patrimonial

Avec ses 2,5 hectares de site, la caserne Voyer offre de vastes possibilités d’aménagement. « Nous allons garder l’identité historique du bâtiment », assure Valvital. Au départ sceptique concernant les velléités de la Ville de Saint-Jean d’Angély à vouloir créer une station thermale dans cette zone rurale à une heure de La Rochelle, le PDG de Valvital avait finalement été séduit par le patrimoine de la ville, dont cet ancien casernement du XIXe siècle. Les murs seront donc conservés pour créer à la fois l’espace thermal et l’espace logement des curistes. « L’objectif est de créer un accès « peignoir », c’est-à-dire direct, entre leur chambre et leurs lieux soins », explique Bernard Riac. Les plans ne sont pas encore arrêtés, mais la station thermale devrait s’articuler autour de trois grands espaces de soins : balnéothérapie, étuves et soins secs (type enveloppements). Au moins deux piscines devraient être créées, une avec des jets à bulles et une autre pour la pratique d’activités, dont un couloir de marche en eau. Des locaux techniques pourraient être construits en extérieur, tandis que la partie vestiaire, buanderie, services administratifs et consultations médicales devraient rester dans le corps de bâtiment.

Désaffectée depuis le départ des troupes américaines au début des années 1960, la caserne a été revendue par la Ville à Valvital pour 155 000 €.

Désaffectée depuis le départ des troupes américaines au début des années 1960, la caserne a été revendue par la Ville à Valvital pour 155 000 €.

 

Un potentiel de belles retombées économiques pour la ville

Avec un potentiel de 5 000 curistes par an, de mars à novembre, les retombées économiques promettent d’être importantes pour la ville. La maire de Saint-Jean d’Angély a d’ailleurs prévu un programme d’aide à la réhabilitation des logements et des commerces. Les appartements de la future station thermale ne pouvant accueillir que la moitié de ses 500 curistes journaliers, les hôtels et meublés de tourisme devraient être très sollicités. Pour rendre la ville attractive, la municipalité prévoit de développer son offre d’activités de loisirs et de commerces, comme la construction d’un multiplexe juste en face de la future station thermale.

L’arrivée de Valvital devrait également bénéficier à l’emploi, avec la création de l’équivalent de 30 emplois à temps plein, pour une embauche concrète d’une cinquantaine de personnes sur des postes essentiellement saisonniers (8 mois par an). Les médecins assurant le suivi des patients resteront des intervenants extérieurs, de préférence installés en libéral dans la ville. Chiffre d'affaires prévisionnel : trois millions d'euros annuels.

L’acte de vente a été signé ce vendredi, entre le PDG de Valvital et la maire de Saint-Jean d’Angély Françoise Mesnard, en présence de la sous-préfète Laure Trottin.

 L’acte de vente a été signé le 1er février 2019 entre le PDG de Valvital et la maire de Saint Jean d’Angély, en présence de la sous-préfète Laure Trottin.

 

Pourquoi une spécialisation sur les pathologies rhumatismales ?

« 80% des sites thermaux proposent ce type de soins, car elle correspond également au trois quart de la demande des curistes. On observe également une hausse de 15% des prescriptions pour des soins rhumatismaux ces dernières années », explique Olivier Bruetz, directeur du développement chez Valvital. Les premiers tests ont montrés que l’eau de Saint-Jean avait les propriétés adéquates, reste maintenant à prouver son efficacité. Des études vont être lancées très prochainement. En cas de succès, Saint-Jean d’Angély deviendrait la 4e ville thermale de Charente-Maritime, après Rochefort, Saujon et Jonzac.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6164
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !