Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/08/19 : Ce samedi une manifestation impromptue s'est agrégée en fin d'après-midi au centre ville de Bayonne, avec gilets jaunes, altermondialistes et beaucoup d'Espagnols venant d'Hendaye. Une grosse armada sécuritaire les attendait. 68 inter- pellations.

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/08/19 | Niort, ville départ du Tour de Poitou-Charentes

    Lire

    Le 33e Tour cycliste du Poitou-Charentes prendra son départ le 27 août à Niort pour 660 km et 4 jours de courses. Dix-huit équipes de sept coureurs prendront le départ à midi au pied de la salle de spectacle L'Acclameur, direction Aiffres puis Prahecq pour rallier la Charente-Maritime. La deuxième étape se déroulera le lendemain entre Rochefort (17) et Aigre (16). Le 29 août, les coureurs rallieront Châtellerault à Pleumartin dans la Vienne. Dernière étape entre Aigre et Poitiers le 30 août.

  • 25/08/19 | Venez découvrir le golf à Brive

    Lire

    Le 30 août de 18h à 20h, le golf municipal de Brive-Planchetorte propose une initiation découverte à la pratique du golf. Ouvert à tous dès 10 ans, par petits groupes, vous pourrez ainsi découvrir cette discipline sous forme d’atelier. Au programme : explication et présentation de l’équipement du golfeur, jeux sur putting green, visite du parcours en voiturette. Une inscription préalable est nécessaire auprès de l’accueil du golf municipal ou au 05 57 87 57 57.

  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Village by CA Nouvelle Aquitaine : un an après, où en est-on ?

24/05/2018 | L'antenne régionale du "village" des start-ups fédéré par cette structure accélératrice de business pour les jeunes pousses de l'économie locale, fête sa première année.

Cédric Vicente

Il a ouvert en février 2017 et a été inauguré officiellement en mai de la même année. Depuis l'ouverture des portes, le Village by Crédit Agricole de Nouvelle Aquitaine, situé en plein coeur de Bordeaux, a accueilli 23 entreprises et en héberge actuellement 21. C'est l'un des 39 projets de ce type installés en France, et il fêtait ce mercredi 23 mai sa première année d'existence officielle. Avec son "maire", Cédric Vicente, nous sommes revenus sur le bilan à tirer de cette première année de mandature, les objectifs d'une telle structure et les perspectives à venir pour les start-ups qui y sont hébergées.

@qui.fr - Le Village by CA Nouvelle Aquitaine, en 2017, c'est 300 candidatures depuis le lancement du projet, 4,8 millions d'euros de levée de fonds effectuées et 190 évènements de tous types organisés tout au long de l'année. En tant que "maire", êtes vous globalement satisfait de vos administrés ?

Cédric Vicente - Oui, ces chiffres en témoignent. Ce qui est intéressant, c'est la dynamique dans laquelle ils sont. Notre spécificité, c'est qu'on a souhaité travailler sur la partie "accélération". On sélectionne des start-ups matures et qui sont d'ailleurs passées par un certain nombre d'incubateurs ou de pépinières de la région, qui viennent au Village pour la partie développement, notamment commerciale. Lorsqu'elles arrivent, les sociétés ont déjà constitué quelques équipes, validé leur concept et commencent un peu à faire du chiffre. Quand on constate cette dynamique de création d'emplois et de développement du Chiffre d'Affaires, on se dit que ça nous permet d'être dans les clous de ce que l'on veut faire, à savoir accompagner le développement économique local, notamment de ces jeunes pousses qui, on l'espère demain, vont devenir des PME, des ETI voir des grands groupes. 

@qui.fr - Vous avez accueilli votre seconde promotion en juin dernier, avec dix nouvelles recrues au profil très variés (on pense, par exemple, à Hopen Project). L'organisation et le mode de fonctionnement ont-ils changé entre les deux promotions ?

C.V - On n'a pas voulu changer notre fusil d'épaule. Les deux se ressemblent par rapport à leurs caractères divers et au fait qu'elles soient en accélération. En revanche, on a accueilli des start-ups dans des univers qu'on n'avait pas forcément au Village. Je pense, par exemple, à l'agriculture au travers de deux entreprises (VotreMachine.com et Ekylibre) accueillies ou la réalité augmentée avec Ubleam. Reste que toutes les entreprises présentes sont en train de développer leur business, elles sont toutes en accélération, elles sont en train d'embaucher (plus de 60 emplois créés en 2017, et ça continue). La manière dont on les accompagne, c'est notamment dans la mise en relation, avec le groupe ou les partenaires du Village qui sont tous dans une stratégie d'innovation et souhaitent travailler avec les start-ups, ou plus généralement avec le monde économique local voire national avec les autres antennes régionales. Ces partenaires ont d'ailleurs tous une implantation locale, ce qui est très important pour nous. Ils organisent des évènements, font du mentirait, du parrainage… et ils sont tous de taille très différente, ce qui permet une diversité au niveau des contacts. Par exemple, H&A Locations, qui est une entreprise récente, installée à Bordeaux avec une soixantaine de collaborateurs, ont des points communs avec EDF qui est implantée localement. On les fait interagir les uns avec les autres sous le sceau de l'innovation.

@qui.fr - L'incubateur toulousain a, le 16 mai dernier, annoncé la création d'un pôle spécifique (en partenariat avec le groupe Continental) dédié aux "mobilités du futur". Au sein du Village de Bordeaux, aucune spécialisation ou pôle dédié ne se dégage vraiment, on croise pas mal d'entreprises de secteurs très différents. Est-ce un choix ? 

C.V - Pour le moment, il n'y en a pas. Ce qui était important pour nous, c'était d'accompagner le territoire. Il est très riche et varié en termes de secteurs. Sur les deux premières promotions, on ne voulait pas les sectoriser. On accueille donc des entreprises qui sont dans des secteurs très différents. Après, on n'exclue pas dans les mois ou les années à venir, de faire des appels à projets spécifiques par rapport à des besoins que pourrait avoir le Crédit Agricole ou nos partenaires. 

aqui.fr - Après avoir tiré le bilan, êtes-vous en réflexion pour les mois et années à venir ? Peut-on s'attendre à des changements notables ? 

C.V - Ça doit rester bouillonnant, mais plusieurs réflexions sont en cours. On pense notamment à travailler sur des appels à projets ou des univers spécifiques, ça dépendra des besoins des partenaires. Beaucoup de secteurs en fort développement ont déjà été investis comme la e-santé. Demain, on peut penser au secteur de la fintech, la blockchain… On doit continuer la dynamique d'échanges avec les entreprises du territoire, au delà de celles qui gravitent autour du Village. C'est notre interaction avec tous les acteurs locaux (incubateurs, pépinières, clusters) et les TPE/PME/ETI de la région, qui sont vraiment dans cette stratégie d'ouverture et qui ont la volonté de travailler avec des start-ups, de créer des choses. Le but, c'est que les sociétés restent ici et y créent de la valeur et des emplois. On pense forcément déjà à la prochaine promotion, mais le prochain appel à candidature n'est pas encore décidé. Pour l'instant, on ne s'interdit aucun secteur d'activité. Les entreprises restent 23 mois au Village. Les premières sont arrivées au mois de février 2017, il faudra donc qu'elles partent en janvier 2019. Petit à petit, l'échéance se rapproche, on peut donc imaginer une nouvelle promo dans cette période. Pour celles qui vont partir, on est en train de créer un "Village by CA Alumni", pour garder un lien avec elles et qu'elles puissent toujours avoir accès aux évènements et être des grands frères pour les start-ups qui arriveront après. L'idée, c'est de pouvoir le mettre en oeuvre lorsque la première promo sera sur le départ. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Village by CA Nouvelle Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
7315
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !