Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

16/07/19 : L'allemande Ursula Von der Leyen a été élue ce 16 juillet présidente de la Commission européenne à une courte majorité - 383 voix sur 747 membres - par le parlement de Strasbourg après un discours où elle avait annoncé un « green deal » pour l'Union.

16/07/19 : Le maire de Cenon sur la rive droite de Bordeaux qui s'oppose à l'occupation illégale du parc du Loret par quelques 200 caravanes "évangélistes" de passage s'est vu notifier l'obligation préfectorale d'accepter leur présence jusqu'au 24 juillet.

16/07/19 : Elections municipales 2020: ce sera les 15 et 22 mars a fait savoir le ministère de l'intérieur ce 16 juillet avec comme date limite de dépôt des candidatures le 27 février.

16/07/19 : "Il s'agit d'une décision personnelle": Emmanuel Macron après la démission de François de Rugy du ministère de la transition écologique. L'obligation, après celle de Nicolas Hulot, de trouver un-une remplaçant(e) dans ce poste éminemment stratégique

14/07/19 : Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques et Colette Capdevielle, avocate, ancienne députée du Pays basque font partie des personnes auxquelles la Légion d'honneur a été attribuée ce 14 juillet.

13/07/19 : Charente-Maritime : le préfet a pris un arrêté interdisant les feux d'artifices et autres pétards sur la voie publique; dans les lieux de grands rassemblements ; les immeubles, et ce quelqu'en soit la catégorie, du 13 juillet 18h au 15 juillet 8h.

13/07/19 : Haute-Vienne : les travaux de modernisation de la ligne SCNF POLT vont démarrer le 22 juillet entre Limoges et Fromental. Un projet à 51 millions d'euros.

13/07/19 : Vienne : c'est la fin des travaux sur la ligne Paris-Bordeaux, entre Saint-Benoît et Vivonne, annonce la SNCF dans un communiqué du 12 juillet. 13 km de voies ont été restaurées pour 20 millions d'euros financés par SNCF Réseau.

12/07/19 : Le festival La Rochelle Cinema qui s'est tenu du 2 juin au 7 juillet a connu un vif succès, avec 86 492 entrées, soit la 2e meilleure année en termes de fréquentation dans l’histoire du festival. Rendez-vous l'année prochaine du 26 juin au 5 juillet.

12/07/19 : Du 14 au 26 juillet, la gare de Vayres sera fermée en raison de travaux, les arrêts de trains seront également supprimés. Les travaux de sécurisation de l'accès aux quais, ainsi que d'élargissement de la voie, seront effectuées de nuit.

12/07/19 : Le 15/07, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, tiendra une permanence à la Mairie de Mazères-Lezon à partir de 14h15. Elle y recevra, sans rdv et par ordre d’arrivée, tous les citoyens qui le souhaitent (particulier, élus, pros)

12/07/19 : JO 2024. Le président de Bordeaux-Métropole, Patrick Bobet, vient d'annoncer la candidature commune Lacanau-Bordeaux Métropole pour l’organisation des épreuves de surf aux JO de Paris 2024.

11/07/19 : Le réalisateur, scénariste et écrivain Alejandro Jodorowsky sera l'invité d'honneur du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux 2019 qui organise sa 8ème édition du 15 au 21 octobre 2019




- Publicité -
  • 16/07/19 | La Dordogne en vigilance sécheresse

    Lire

    Le préfet de la Dordogne a placé en situation de vigilance sécheresse l’ensemble du département. L’épisode caniculaire de de juin a entraîné une baisse rapide des débits des cours d’eau et du niveau des nappes phréatiques. Les prévisions météorologiques s’orientent vers une poursuite de ce temps chaud et sec, dans un contexte d’augmentation des prélèvements agricoles et d’eau potable. Il est donc demandé à chaque usager de limiter au strict nécessaire la consommation d’eau.

  • 16/07/19 | Les Deux-Sèvres au chevet du Marais Poitevin

    Lire

    Le syndicat mixte du Parc naturel régional du Marais poitevin va bénéficier d'une subvention de 35 000 € du Département, pour son plan d'actions Paysage Grand Site de France. Elle permettra de poursuivre le Plan d'aménagement et de restauration des marais mouillés. Il permet de réhabiliter en prairies naturelles des surfaces cultivées, boisées ou en déprise et à remettre de l'élevage. Et de soutenir les projets de plantations de particuliers ou des collectivités pour une diversité arboricole.

  • 16/07/19 | Sécheresse estivale en Creuse : Guéret se mobilise

    Lire

    Le département de la Creuse connaît actuellement une sécheresse exceptionnelle et inédite. Alors que les mesures de restriction sont à leur niveau maximum, le maire de Guéret a appelé ses administrés la semaine dernière à économiser l’eau au maximum. Les premiers résultats sont visibles, le maire s’en félicite et encourage les habitants à poursuivre leurs efforts.

  • 16/07/19 | Bordeaux accueille le 15ème Congrès des Régions

    Lire

    C'est en Nouvelle-Aquitaine, au Parc des expositions de Bordeaux que se tiendra le 15e Congrès des Régions de France, les 30 septembre et 1er octobre 2019. Sous l'intitulé « Ma Région agit pour moi », le congrès aura à cœur de défendre la place et le rôle de l’échelon régional dans le cadre du nouvel acte de décentralisation annoncé par le Président de la République ». Le programme se déclinera sous la thématique de la proximité entre témoignages de citoyens, de chefs d’entreprises et d’élus de terrain afin de démontrer que les Régions « agissent, innovent, transforment au quotidien leur territoire ».

  • 16/07/19 | La Maison Hennessy lance ses nouvelles activités oenotouristiques.

    Lire

    Leader du Cognac, la Maison Hennessy rayonne à travers le monde depuis plus de 250 ans avec un savoir-faire d'exception. Depuis avril 2019, au cœur de la Charente, la firme propose différentes activités oenotouristiques: un parcours immersif et dégustatif, vous plonge au sein des lieux méconnus de la célèbre Maison. Puis, Hennessy propose une expérience autour de l’art de la mixologie dans un atelier éphémère. Une expérience inédite pour apprendre la réalisation de deux cocktails au cognac. Plus d'infos sur ces visites.hennessy.com

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

SOS! Gare aux pièges de la jacquerie du diesel

Certes nous ne sommes plus au temps de la gabelle et des révoltes du sel, si indispensable à l'alimentation paysanne au Moyen âge. Mais dans ce cher et « vieux pays », toujours prompt aux jacqueries quand il est habité par le sentiment de l'injustice, il s'en prépare une, celle, qu'on appellera par simplification la jacquerie du diesel, qui pourrait hélas mal tourner. Les réseaux sociaux qui sont devenus, pour le pire et quelquefois le meilleur, la caisse de résonance des colères populaires débordent d'appels à blocage divers, le 17 novembre prochain. Et il y respire, à côté de compréhensibles coups de gueule, une atmosphère qui, ici et là, sent la tentation insurrectionnelle.

Insurrection ? Vraiment ? ll n'est pas sûr, d'ailleurs, que le gouvernement ait pris, jusqu'à ce jour, la juste dimension de ce que nous observons et sentons dans les territoires. Et, spécialement à quelques encablures des grandes villes, là d'où partent bon nombre de citoyens pour rejoindre leur travail. Ceux d'entre eux, précisément, qui ont basculé dans une forte exaspération que l'argument écologique, la volonté de cohérence affichée par le pouvoir qui met en avant la nécessaire transition énergétique pour augmenter le niveau des taxes à côté de la hausse du pétrole brut, sont prêts à assumer des gestes inédits, c'est à dire qui ne leur ressemblent pas. Ecrire cela ne revient pas à légitimer de possibles violences mais à mettre, modestement, en garde. Car le péril existe dans cette France où les violences de toutes sortes ont tendance à prospérer.

Un des intellectuels les plus bienveillants que nous connaissions, Axel Kahn, publiait ces dernières heures une abominable affiche, dénichée sur Facebook, émanant de la droite de l'extrême droite, de ces groupuscules identitaires dont les thèses et les méthodes font peur et qui rêvent, bien sûr, de saisir l'opportunité de ce climat pour en découdre. On y lit l'horreur suivante : « Contre le racket fiscal judéo-bolchevique sur le prix des carburants manifestons le 17 novembre » Et Kahn d'écrire : « Parce que je crois vraiment que l’atmosphère mondiale a à voir avec celle des années trente; parce que la conquête du pouvoir, en France comme ailleurs en Europe, par une droite xénophobe et nationaliste n’a jamais, depuis la dernière guerre, puis l’affaire algérienne chez nous, été moins improbable.... Manifester avec l'extrême droite alors que partout elle menace, jamais, jamais. »

 

Axel Kahn peut être entendu lorsqu'il écrit « Que des républicains humanistes soutiennent la mobilisation du 17-11 me bouleverse. Et d'ajouter : « Les ralliés républicains et insoumis à l’action de l’extrême-droite le font, en tout cas pour les premiers, au nom du « droit à la mobilité. » ...Si les défenseurs de la mobilité des personnes handicapées - j’en suis - se mobilisent pour que ces citoyen-nes ne soient pas impactés, je serai avec eux. Si les défenseurs des travailleurs pauvres, banlieusards et ruraux, revendiquent de justes compensations à l’introduction d’une fiscalité écologique conçue pour faire baisser l’usage d’hydrocarbures sur les routes, s’ils demandent des exonérations ciblées, je les soutiens. »

En tout cas, le climat qui s'installe deux semaines avant le 17 novembre, nécessite une vraie prise de conscience qui ne doit pas être obscurcie par les outrances de certain ministre irresponsable. Celle de ce Monsieur Griveaux qui a provoqué le pays avec son concept de « fiscalité comportementale » et dont les dégâts ont bien du mal à être réparés par les efforts de pédagogie d'un premier ministre, à la fois conscient des enjeux socio-économiques et du danger extrémiste.

Nouvelle-Calédonie: le non à l'indépendance

Il y a des moments dans l'histoire d'un pays où il est important de se souvenir du rôle majeur que quelques hommes, peu nombreux, ont joué, non seulement pour éviter le pire mais aussi pour jeter les bases du meilleur. En ce jour où la Nouvelle- Calédonie sous l'oeil des observateurs internationaux a voté en masse lors de ce réferendum qui devait trancher la question de son indépendance, pensons à la pugnacité d'un premier ministre nommé Michel Rocard qui au terme de négociations marathon a arraché ces accords de Matignon entre kanaks et caldoches, entre Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur. Ce chemin de paix ouvert au lendemain des terribles événements d'Ouvéa qui actait la tenue de ce référendum, trente ans plus tard. Chacun de ces trois hommes ne sont plus en vie, le leader kanak ayant payé de sa vie le choix qu'il avait fait de croire la paix possible entre les communautés. Ne croyons pas pour autant que la Nouvelle-Calédonie soit arrivée au terme de son chemin vers la souveraineté que 43,6% de ces citoyens ont cru possible, ce 4 novembre. Mais l'honneur de la France sera de l'y conduire, si elle le veut, lors d'autres étapes référendaires prévues par les accords de Nouméa.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4628
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires