Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/06/20 | Océan: I Clean My Sea joue collectif contre la pollution plastique

    Lire

    La pollution plastique de l'océan est la 2ème urgence environnementale après le réchauffement climatique. Partant du principe que les fleuves sont le vecteur le plus important de contribution à cette pollution, la société I Clean My Sea, basée à Bidart, propose avec le soutien du Conseil Régional, l'exploitation d'un navire spécialisé pour la collecte et le tri des déchets flottants sur l'estuaire de l'Adour. Afin d'optimiser le repérage des déchets flottants, elle propose l'exploitation d'une application mobile permettant à tous les usagers de la mer d'aider gratuitement les marins dans leurs efforts de collecte.

  • 01/06/20 | La Rochelle : une piétonnisation progressive du centre-ville

    Lire

    Afin d'assurer la réouverture des bars et des restaurants, la ville de La Rochelle a décidé d'étendre temporairement ses espaces piétons. Objectif : étendre, voire créer des terrasses pour que les restaurateurs puissent travailler dans le respect des normes Covid. "Nous n'augmentons pas la capacité d'accueil, nous la répartissons différemment", précise le maire Jean-François Fountaine. La piétonnisation va s'effectuer dès le 4 juin au niveau du marché, et être étendue à partir de mi-juin.

  • 31/05/20 | Covid 19 : les personnels de l'hôpital de Périgueux pourront recevoir la prime de 1500 €

    Lire

    Les personnels de l'hôpital de Périgueux, mobilisés pendant la crise sanitaire, pourront toucher la prime Covid de 1500€. Le député de Dordogne Philippe Chassaing, qui a appuyé la demande auprès du gouvernement, l'a annoncé ce samedi 30 mai dans un communiqué. Il précise que "le chef d'établissement pourra en effet décider du relèvement de la prime à 1500€ dans les services au sein desquels les agents ont été particulièrement impliqués, dans la limite de 40% des effectifs de l'hôpital."

  • 31/05/20 | Covid 19: dépistage dans 40 communes de Creuse

    Lire

    Existence préoccupante d'un Foyer de contamination du Covid 19 en Creuse où un cas, parmi les professionnels de santé à domicile, a été détecté le 24 mai à Guéret et deux autres depuis. L'Agence Régionale de santé et sa délégation départementale ont donc mis en œuvre des tests collectifs auprès de 59 particuliers et 40 professionnels . En outre une campagne de dépistage est entreprise dans 40 communes du département qui va concerner près d'un millier de personnes, notamment âgées bénéficiant de soins à domicile.

  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | A Pau : des déchetteries plus "attractives" pour trier plus et mieux

05/09/2019 | Permettre aux habitants de trier mieux et de trier plus, voilà l'objectif de la vaste opération de réhabilitation engagée ce mois ci par l'agglomération paloise sur ses déchetteries.

projet de réhabilitation des déchetteries de l'agglomération paloise ( Pau, Lescar, Bizanos, et Jurançon)

A compter de ces jours-ci, jusqu'au mois de juillet prochain, la Communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées (CAPBP) donne un sérieux coup de jeune à ses 4 déchetteries de Pau, Lescar, Bizanos et Jurançon. Des travaux en deux phases qui ne causeront (exceptée sur la déchetterie de Jurançon) pas de rupture dans la continuité du service. Une modernisation de ces équipements qui en sortiront pour la plupart agrandis, mais aussi plus beaux, et plus fonctionnels pour les usagers. Objectif des équipes pilotées par Monique Sémavoine, 1ère Vice-Présidente de la CAPBPB et présidente du Syndicat Mixte du Traitement des Déchets : rendre les déchetteries toujours plus attractives et ainsi pouvoir favoriser et soutenir le développement de nouvelles filières de recyclage et de réemploi.

Saisissant l'obligation de mise aux normes de ses déchetteries sur des aspects de sécurité et d'environnement, notamment sur « la prévention des chutes des usagers ou le risque de ruissellements vers les milieux naturels », la CAPBP a choisi d'engager des travaux de modernisation de grande ampleur sur ces installations. Et pour cause côté chiffres, c'est un programme de réhabilitation et de traitement architectural de 4,3M€ (foncier compris) qui s'engage sur les déchetteries de Pau et Lescar (de septembre à janvier), et, dans un deuxième temps, sur celles de Jurançon et de Bizanos (de février à juillet 2020).

"Faire de ces lieux des lieux... culturels"
Si le budget est conséquent, c'est que démarre en réalité « une modernisation complète, avec des bâtiments démolis, d'autres construits, d'autres réaménagés, ou encore relookés. Nous voulons que nos déchetteries soient des endroits beaux et valorisants, pour l'usager et pour le déchet qu'il apportequi sera soit recyclé soit réemployé », explique Monique Sémavoine. Des sites embellis à tel point qu'ils auront une « signature architecturale », notamment marquée par une couleur commune, le jaune safranc, « qui est à la fois visible, gai, et apporte une touche contemporaine. Nous visons aussi à faire de ces lieux, des lieux... culturels en quelque sorte. »
Un regard artistique mis en œuvre par une trentaine d'étudiants de 2ème année de l'Ecole des Arts de Pau, qui ont créé des œuvres photographiques à partir de leur déambulation dans les déchetteries de l'agglo. « Vingt-deux de ces images seront réalisées en très grands formats et installées sur les bâtiments des déchetteries, en guise d'exposition permanente », détaille Monique Sémavoine.

"De nouvelles filières de recyclage vont pouvoir être généralisées"
Mais outre ce travail esthétique, les futures déchetteries garantiront aux usagers, une circulation plus fluide, une dépose des déchets plus pratique, directement au sol pour ce qui est des gravats et des déchets verts, ou encore un parcours au sein de la déchetterie visant à « inciter et faciliter le tri ».
« La déchetterie de Pau par exemple, va tripler de surface avec une organisation très différente et beaucoup plus ergonomique. Nous allons passer de 2500 à 6000 m2 utilisables en dépôt », illustre Patrick Chauvin, Directeur de la direction développement durable et déchet à la CAPBP. « En outre, un espace dédié au réemploi sera généralisé dans chaque déchetterie, à l'image de ce que nous faisons déjà à Lescar pour le réemploi des vélos, grâce à un partenariat avec une association qui les récupère, les répare et leur donne une deuxième vie ».
A Lescar, justement, une extension va également être créée avenue Julliot-Curie « pour multiplier la capacité d'accueil, et mieux valoriser certains déchets comme le plâtre par exemple. Au total, ce sont de nouvelles filières de recyclage ou de réemploi qui vont pouvoir être généralisées sur l'ensemble des sites. Ce sera notamment le cas du tri des meubles et de la literie. », poursuit le Directeur.

Vers un accès réservé aux habitants de l'Agglo
Avec 350 000 visiteurs annuels dont 15% d'artisans et de particuliers hors agglomération (en incluant la déchetterie d'Emmaüs à Lons) et 25000 tonnes de déchets collectés par an, les travaux engagés permettront aussi de ne plus avoir à faire face à des situations d'engorgement de certaines bennes (notamment les déchets verts le samedi après-midi) pouvant entraîner l'impossibilité pour les usagers de déposer leurs déchets. "Avec la mode du "tout jetable" et un nombre de déchets collectés toujours en augmentation, ces réhabilitations nous permettent désormais de voir venir pour les 20 prochaines années", estime le directeur. 
Pour ce qui est des usagers hors agglo de ces quatre déchetteries, ils ne devraient plus longtemps être autorisés à venir déposer leurs déchets, bien que, admet Monique Sémavoine, "le futur mode d'accès réservé aux habitants n'a pas encore été retenu". Mais l'Agglo y réfléchit très sérieusement, avec deux injonctions : conserver une facilité d'accès pour ses usagers et une facilité de gestion pour ses services.

 

L'info en plus : Le chantier sur les déchetteries se veut lui-même exemplaire en terme d'économie circulaire. « Les granulats utilisés seront issus en partie de recyclage de déchets de chantiers ou de mâchefer de l'usine d'incinération de Lescar, la fabrication des enrobés de voirie intégreront de 20 à 30% d'enrobés issus du décroutage d'autres voiries de l'agglomération, et enfin, les différentes entreprises intervenantes seront fortement incitées à trier leurs déchets sur le chantier », indique Monique Sémavoine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Ville de Pau

Partager sur Facebook
Vu par vous
5572
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !