Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Bataille judiciaire autour du désensablement du lac d'Hossegor

31/01/2019 | Les travaux de dragage se poursuivent, en attendant l'issue du bras de fer judiciaire.

LacHossegorDésensablement

Dernier épisode en date du feuilleton à rebondissements, le tribunal administratif de Pau vient de débouter la Sepanso40 de sa demande d'interruption des travaux de dragage du lac d'Hossegor qui avaient repris le 21 janvier après avoir été une première fois stoppés par la justice. Mais l'association environnementale n'a pas dit son dernier mot. En attendant, les engins de chantier poursuivent leur ballet mécanique dans les eaux du bijou landais bordé de pins et de belles villas. Retour sur un bras de fer judiciaire et environnemental.

« Ce que nous n'avons pas obtenu aujourd'hui, nous espérons l'obtenir demain ou après-demain » : Georges Cingal, président de la Sepanso des Landes, assure ce mercredi qu'une nouvelle demande en référé (urgence) va être déposée, la dernière requête de l'association manquant de fond. C'est aussi le cas du lac d'Hossegor. Communiquant avec l'Océan par un canal depuis la fin du XIXe siècle, le site artificiel qui a la particularité de se vider et se remplir à chaque marée, s'ensable dangereusement. Un apport de 17.000 m3 de sable chaque année ! « À l'horizon 2028, explique la Communauté des communes Maremne Adour Côte Sud qui gère les travaux, la faune et la flore de cet écosystème auront disparu et les différentes activités, comme l'ostréiculture, la baignade, les autres activités nautiques seront impossibles ».

Analyses divergentesSauver cet espace naturel de toute beauté est donc une priorité et si tous sont d'accord pour dire qu'il y a urgence, les solutions divergent. L'objectif du désensablement, serpent de mer depuis 10 ans, est d'extraire 150.000 m3 de sable pour les transférer et réengraisser la plage du Santocha à Capbreton. Si les autorités se veulent rassurantes, la composition des sédiments, sables et boues noirâtres rejetés inquiète les locaux, surfeurs, et associations (Sepanso, Amis de la Terre...) qui se sont déjà rassemblés cet automne habillés de noir, « comme notre colère », pour signifier leur opposition au projet tel qu'il était prévu. Le « chantier-éclair » de 5 mois ne peut être que négatif pour la biodiversité du lac, selon la Sepanso qui plaide pour un « Plan B en douceur sur plusieurs années ».
A peine débutés le 12 décembre, les travaux ont été suspendus, suite à la plainte de l'association, par une décision du tribunal de Pau le 21, en l'absence « des prescriptions nécessaires permettant d’assurer une utilisation des sédiments […] au rechargement des plages, dans des conditions sanitaires réglementaires ». Le lendemain de l'ordonnance, un tweet du maire de Soorts-Hossegor, Xavier Gaudio, a tendu un peu plus la situation. Il s'en prenait à une porte-parole de la Sepanso pour la maison « ou plutôt ce taudis » -photo à l'appui- dont elle est propriétaire sur la plage Sud : « Comment peut-on prétendre défendre l'environnement et faire preuve d'un tel irrespect ? ». « Carton rouge » pour cette « incitation à la haine », s'est emporté la Sepanso après des appels sur internet à incendier la demeure bientôt en travaux... Les fêtes et les amabilités passées, un arrêté préfectoral complémentaire a autorisé, mi-janvier, la reprise du désensablement, l'assortissant de nouvelles garanties avec des analyses complémentaires. Les opérations financées à 80% par l'Europe, l'Etat et la région Nouvelle Aquitaine, ont alors repris. Mais en attendant les suites judiciaires sur le fond, une seule chose est aujourd'hui sûre : le chantier à 3 millions d'euros dont le terme était initialement prévu fin mars, aura, a minima, du retard.

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
4977
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !