Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Biarritz accompagne la COP23 pour les zones de montagne

09/11/2017 | 35 experts de cinq nationalités se sont retrouvés à Biarritz au deuxième colloque Pyradapt 2017 pour analyser les effets du changement climatique en zone de montagne. Alpes et Pyrénées

Colloque Pyrénées

Labélisé par la 23e Conférence de Parties (COP23) qui se tient à Bonn, ce 2e Colloque international sur le thème du changement climatique en zones de montagne, "PYRADAPT 2017" avait lieu à Biarritz ce mercredi. Un copieux programme de 22 présentations et d’une table ronde. Rencontres et échanges transfrontaliers effectués entre la communauté scientifique et les responsables venant de divers horizons (instituts de recherche, collectivités locales, universités, organismes techniques, associations, services de l’État). Outre l’état des connaissances sur le changement climatique en zones de montagne, il avait pour but de comprendre comment les Pyrénées peuvent s’adapter à ses effets.

Il est des augures qui ne trompent pas: deux jours avant le colloque Pyradapt 2017, colloque international sur le thème du changement climatique en zone de montagne qui s'est ouvert à Barritz ce mercredi, le massif était recouvert de neige. Appel de la nature ou avertissement sans frais? Alors qu'il allait débuter c'est un superbe orage qui s'est abattu sur la Côte basque...
Mais quelle est la vocation de cet Observatoire pyrénéen du changement climatique créé en 2010? Il s'agit d'une initiative transfrontalière de coopération territoriale de la Communauté de travail des Pyrénées (CTP) en matière de changement climatique.
 Ses membres, et par conséquent ceux de l'Observatoire, sont la Principauté d'Andorre et les régions françaises de la Nouvelle Aquitaine et ceux de l'Occitanie ainsi que les communautés autonomes espagnoles, de l'Aragon, de la Catalogne, d'Euskadi et de la Navarre.

Depuis novembre 2015, la Région Nouvelle Aquitaine porte la présidence de la Communauté de travail des Pyrénées et est désormais chef de file du projet OCCP2 qui intègre six partenaires stratégiques des deux côtés de la frontière à la tête des axes de travail thématiques suivants:Université de Saragosse pour la climatologie; l'Institut pyrénéen d'écologie pour les écosystèmes de tourbières et les lacs de haute montagne; le Forespir, pour les forêts (projet Canopee); le Conservatoire botanique des Pyrénées pour la flore et enfin la Station expérimentale Aula Dei avec l'Agence de recherche géologique et minière pour les ressources hybrides.

Une coopération des Alpes aux Pyrénées face à l'urgence

 

 

 

colloque Pyrénées

 

Le colloque a donc été ouvert en début de matinée par Ludovic Lareynie, référent de la Région Aquitaine et présenté par le conseiller régional Ecologie les Verts béarnais au sein de l'assemblée Nouvelle Aquitaine, membre du bureau du Parc national des Pyrénées, Jean-François Blanco qui a débuté son intervention. En saluant auparavant, et soutenant, les (nombreux) intervenants d'une Catalogne "terre pyrénéene amie, entité qui a fondé la Communauté de travail des Pyrénées et en a assuré la présidence de 1987 à 1989 et de 2003 à 2005, ce qui souligne son importance pour notre institution."

De Catalogne au Pays basque, le massif pyrénéen est Un et indivisible en matière de réchauffement climatique. Et de rappeler l'élaboration d'un long chantier : "La sélection de ce colloque pour la COP23 qui se tient à Bonn constitue une reconnaissance de la compétence internationale de l'observatoire et valide sa pertinence depuis sa création en janvier 2010. Ses objectifs sont clairs: description et analyse du changement climatique dans les Pyrénées; l'identification et l'étude des actions nécessaires pour en limiter les impacts et s'adapter à leurs effets. Son premier volet, de 2009 à 2014 s'est traduit notamment par la réalisation d'un atlas floristique des Pyrénées, le recensement des risques naturels en montagne, l'analyse de l'évolution des écosystèmes forestiers, La cartographie des changements pour la végétation et la création d'indicateurs transversaux. Après un premier colloque qui s'est tenu à Pampelune en 2013, notre réunion s'inscrit dans le second volet de l'observatoire qui couvre la période de 2015 à 2019. Cette période est la période de l'urgence climatique. Elle a été décrite le 6 novembre à Bonn à la COP23 par son président, premier ministre de Fidji en ces termes: "Notre monde est en détresse face aux événements climatiques extrêmes..."

 L'exemple vint d'en haut, des Alpes par la présentation de la gouvernance du changement climatique en zones de montagne transfrontalières, l'Italienne Mariana Elmi, secrétaire générale de la Convention alpine (notre photo). Inquiétant — "Les Alpes comptent une population de 14 millions d'habitants, 30 000 espèces animales et 13 000 espèces végétales. Depuis la fin du XIXe siècle, les températures se sont élevées de plus de 2°. Résultat, la surface résiduelle des glaciers est passée en 1850 de 100% à 50% en 2000 et s'oriente vers les 10% quand les températures auront augmenté de 3°, ce qui est prévisible dans les prochaines années..."

 Luis Guitard, référent catalan pour l'OPCC, (notre deuxième photo) Salvador Samitier, directeur du Bureau catalan du changement climatique de la Generalidat de Catalunya et Frank d'Amiko, coordinateur du volet montagne et changement climatique du Comité scientifique Acclimaterra ne se sont pas montrés plus optimistes.
À un train d'enfer, se sont multipliées toute la journée interventions et table ronde...dont les conclusions devraient être présentées ce jeudi lors du Conseil plénier de la Commission travail des Pyrénées, toujours au Bellevue de Biarritz. En espérant que ces échanges réchaufferont un peu..les cœurs. Simplement les cœurs. Pas la planète.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
43349
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !