Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/12/18 : Béatrice Lagarde, la nouvelle préfète de Lot-et-Garonne, a demandé aux services de l’État d'activer leur compte Facebook. Les internautes pourront ainsi suivre l'actualité des services en temps réel.

19/12/18 : L’EFS appelle à la générosité des donneurs et invite le plus grand nombre à se rendre dans l’une des 15 maisons du don de NA ou sur l’une de ses collectes mobiles durant les fêtes et vacances scolaires, en cette fin d'année les réserves sont fragiles

19/12/18 : 1ère réunion d'information le 20 déc. à Bordeaux sur AQUI-LITT, une étude de surveillance microbiologique inédite du littoral néo-aquitain. Portée par Aquitaine Microbiologie, elle établit une cartographie régionale de l'antibiorésistance.

19/12/18 : Au regard des événements actuels et de la clôture effective de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, l'équipe du Pôle d'Enseignement Supérieur Musique et Danse annule "Midi en Musique" de Noël, le 21 déc. à 12h15, dans la Chapelle de l'Annonciade.

19/12/18 : Tempête Klaus. 1 M€ pour financer les derniers dossiers de reboisement. Depuis 2009, l’État aura consacré 442 M€, l’Europe 60 M€ et le Conseil régional 1 M€, notamment à la reconstitution des parcelles sinistrées. 203 000 ha ont ainsi été reboisés.

19/12/18 : Faubourg Immobilier, le promoteur spécialisé en immobilier résidentiel, a été retenu par Bordeaux Euratlantique pour réaliser 10 000 m² de logements. Ce projet proposera différents types de logements au cœur de la métropole girondine.

19/12/18 : Les services de la préfecture de la Vienne seront exceptionnellement fermés les lundis 24 et 31 décembre.

18/12/18 : Rochefort (17) : au vu du "contexte économique morose", la ville de Rochefort a décidé de rendre ses emplacements de parking du centre-ville gratuits le temps de Noël, du 21 décembre au 1 janvier inclus, afin de favoriser l'accès aux commerces.

18/12/18 : Concours Agrinove : inscription jusqu’au 31 mars 2019. Son but : mettre en avant les innovations en amont de l’agriculture. A la clé notamment : 15 000€ pour le 1er prix. Infos : 05 53 97 71 53 / contact@agrinove-technopole.com.

17/12/18 : En visite ce lundi en Dordogne, Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, a signé la convention ANRU à Coulounieix Chamiers avec les différents partenaires. L’État finance ce projet d’un coût total de 49 M€, à hauteur de 14 M€.

17/12/18 : Alain Juppé a annoncé ce lundi que la place des Quinconces, à Bordeaux, serait transformée en parking gratuit les 22, 23 et 24 décembre pour "faciliter l'accès aux commerces du centre-ville", touchés économiquement par les mouvements sociaux.

17/12/18 : Deux-Sèvres : la 7e édition de Capr'Inov a attiré 7000 visiteurs. 250 produits (dont 230 laitiers) de 8 pays ont participé aux concours : 21 médailles d’or, 46 d’argent et 53 de bronze ont été décernées, et 4 Capr’I d’Or à des entreprises innovantes.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/12/18 | Maison itinérante du vélo à Bassens, Cenon, Floirac et Lormont

    Lire

    Les 19, 21, 22 décembre, 14 h 00, la « Maison du vélo et des mobilités » de la Rive Droite se rendra à Bassens, Cenon, Floirac et Lormont pour un atelier de réparation participatif. L’originalité du projet tient à son caractère itinérant. Pour assurer ses déplacements, l’association disposera de deux vélos cargo et de 3 modules d’animation : remorque atelier, remorque vélo-école et stand d’accueil/ressources.

  • 19/12/18 | Expo-vente de tableaux de Gérard Desplanques à Limoges

    Lire

    Le Groupe Mercure organise du 20 au 22 décembre une expo-vente, autour d’une rétrospective de 1972 à 2018, de tableaux et de dessins de l’artiste-peintre Gérard Desplanques dont il a puisé son inspiration dans la richesse de la nature du Limousin. Il cherche au travers de ses œuvres à se rapprocher des peintres préhistoriques. Le vernissage de l’exposition aura lieu, en présence de l’artiste le 21 décembre à 18h30, à la Galerie Municipale de Limoges.

  • 19/12/18 | Un marché de Noël 100 % producteurs de Dordogne

    Lire

    La Chambre d’Agriculture de Dordogne organise son 1er marché de Noël le 20 décembre de 16h30 à 19h au Pôle Interconsulaire à Coulounieix-Chamiers. Agriculteurs et artisans proposeront un large choix de produits : Monbazillac, vins de Bergerac, canard gras en frais et en conserves, confitures, agneaux, porcs et dérivés, légumes, bières artisanales, volailles et volailles de Noël, charcuteries, plantes aromatiques, macarons, pain d’épice, nonnettes, nougats, fromage, noix et dérivés, broderies.

  • 18/12/18 | Niort et Bordeaux: ces bassines qui divisent

    Lire

    Nouvelle tension au sein de la majorité du Conseil régional, sur la question de l'eau, après la décision de deux élus EELV, Nicolas Thierry, vice-président en charge de l'environnement et de la biodiversité et Nicolas Gamache, conseiller régional des Deux-Sèvres de démissionner, le premier de la délégation à la qualité de l'eau, le second du bureau du Parc régional du Marais poitevin. Et ceci après le vote par la Région lundi du protocole d'accord permettant le financement des bassines fortement souhaitée notamment par l'agriculture, protocole signé ce mardi à la préfecture à Niort où les opposants ont manifesté.

  • 18/12/18 | Journée internationale des migrants vue de Pau

    Lire

    Ce 18 décembre à 18h, à l’occasion de la journée internationale des migrants, un cercle de silence se tiendra Place Clémenceau à Pau avec la Maison des Citoyen.ne.s du Monde des Pyrénées-Atlantiques. Tout au long de l’année, cette association coordonne un programme d’accompagnement de demandeurs d’asile dans leur apprentissage du français. Près de 90 demandeurs d’asile et réfugiés ont bénéficié de cet accompagnement qui permet aussi de tisser du lien social et de lutter contre les préjugés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Déplacés ou réfugiés climatiques ?

08/09/2018 | « Réfugiés climatiques : la crise du siècle ? ». Tel était le thème de la conférence organisée dans le cadre de Climax2018 avec Cécile Duflot, Catherine Wihtol de Wenden et Éric Veyssy…

Réfugiés ou déplacés climatiques?

Dans le cadre de Climax2018, une problématique s’est posée autour du statut des déplacés climatiques au cours d’une conférence baptisée « Réfugiés climatiques : la crise du siècle ? », animée, le jeudi 6 septembre, au Rocher de Palmer, à Cenon, par Pierre Gilbert, journaliste et directeur de la rubrique écologie de « Le Vent se Lève ». Autour de lui, Cécile Duflot, directrice générale d'Oxfam France et ancienne ministre, Catherine Wihtol de Wenden, politologue, spécialiste des migrations internationales et Éric Veyssy, directeur de l'association Terre & Océan ont tenté d’éclairer le public sur cette délicate question de réfugiés climatiques.

Aujourd’hui, dans le monde, 260 millions de personnes sont en situation de migration soit 3,5 % de la population mondiale. Ils représentaient 5 % de la population mondiale en 1900. « Les raisons en sont tout autre aujourd’hui », affirme Catherine Wihtol de Wenden. La politologue précise que ces populations résident dans le Sud de l’hémisphère et migrent pour la plupart dans leur région d’origine. Parmi eux, entre 42 et 50 millions sont qualifiés de « déplacés environnementaux ».

Catherine Wihtol de Wenden

« Il persiste un vide juridique concernant les déplacés environnementaux »
Catherine Wihtol de Wenden, politologue, spécialiste des migrations internationales 

Le terme de réfugiés ne peut pas être utilisé selon la politologue, car « réfugié » implique une persécution du peuple, là ce n’est pas le cas. Persiste donc un vide juridique pour ces populations. « Ils n’ont pas de statut à proprement parlé. » Aussi, d'après l'analyse des données historiques menée par Oxfam, les populations vivant dans des pays à revenu faible et à revenu intermédiaire faible sont en moyenne cinq fois plus susceptibles d'être déplacées à cause de catastrophes climatiques extrêmes et soudaines que les habitants de pays à revenu élevé. En effet, « un cyclone en Californie n’a rien à voir avec un cyclone au Bangladesh », assène Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France.


Eric Veyssy


« Les cyclones salinisent les terres, les agriculteurs ne peuvent plus travailler »
Eric Veyssy, directeur de l'association Terre & Océan

Au cœur de cette conférence, Eric Veyssy, directeur de l'association Terre & Océan, a mis en avant également le fait que « certes, lors de cyclones par exemple, les populations du Sud ne peuvent que se désoler de la destruction de leur habitat et donc migrer mais aussi que ces mêmes cyclones salinisent les terres ce qui empêche les agriculteurs de travailler. Et, en regardant à côté de chez nous, ce dernier a également mis en lumière que la Garonne enregistrait un déficit hydraulique depuis des dizaines d’années ; de moins 30 % depuis le XIXème siècle. « Et c’est pour cette raison bien précise que nous ne voyons plus de pêcheurs en bords de Garonne ». Les prévisions demeurent, du reste, « inquiétantes et alarmantes sur ce sujet. »

 

 

 

Cécile Duflot

« Il est capital de protéger ces populations en déplacement »
Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France
Afin de lutter contre ces migrations climatiques, « il est indispensable d’augmenter les budgets d’aide au développement pour que ces populations mettent en place sur le terrain des programmes de développement. » L’ancienne ministre Cécile Duflot, directrice générale d'Oxfam France depuis avril 2018 estime que la lutte contre les inégalités et la lutte contre le réchauffement climatique sont le même combat. « Une prise de conscience doit naître ! Les pays du nord doivent se mobiliser ! Parmi toutes les solutions, en voici une : fermer les centrales à charbon et laisser les fossiles dans la terre ! Nous sommes capables de mettre en place des solutions techniques ! La volonté politique est décisive mais la prise de conscience de la population est également indispensable. » Aussi, « il est capital de protéger ces populations en déplacement » pour cette dernière. En effet, dans ces phases de transits les femmes et les enfants sont vulnérables. « Les femmes peuvent subir des violences physiques ».

 

« Je milite pour que le droit à la mobilité devienne un droit de l’homme ! »
Catherine Wihtol de Wenden a rédigé un atlas des migrations « Un équilibre mondial à inventer », nouvelle édition Cartographie / Madeleine Benoit-Guyod, nourri de plus de 100 cartes et infographies entièrement mises à jour pour comprendre les phénomènes migratoires et interroger nombre d'idées reçues. Dans cette cinquième édition, la politologue souligne la nécessité de penser un monde qui repose sur les mobilités. « Je milite pour que le droit à la mobilité devienne un droit de l’homme ! » Aujourd’hui, les 2/3 de la population mondiale ne peuvent pas quitter leur pays. « Il réside une véritable inégalité ! Plus on est pauvre plus on rencontre des difficultés à circuler. Il faut considérer la mobilité comme un mode de vie ! »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3151
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !