Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/06/19 : Le navigateur Yvan Bourgnon sera présent à la 47e édition du Grand Pavois, qui se tiendra du 18 au 23 septembre à La Rochelle. Il viendra présenter la maquette de son bateau nettoyeur des mers The SeaCleaners et donner une conférence.

25/06/19 : En Dordogne, le niveau 3 alerte canicule a été déclenché qui permet de mettre en œuvre immédiatement des mesures appropriées en vue de protéger les populations. Le pic de chaleur devrait se situer le 27 juin avec des minimales à 21° et des maximales à 41

23/06/19 : Chez les féminines, la belge Nafissatou Thiam remporte le Décastar à Talence. La bordelaise Solene Ndama termine 4° avec 6290 points, elle se qualifie pour les Championnats d'Europe Espoirs, mais échoue à 10 points de la qualification aux mondiaux.

22/06/19 : Au Décastar Talence, ce samedi 22 juin, la Championne Olympique belge Nafissatou Thiam a battu le record du stade de hauteur avec un saut à 2m02, 2ème performance mondiale de l'année, et record du monde de saut en Hauteur lors d'un heptathlon.

21/06/19 : Le 20 juin, Alexandra Siarri adjointe au maire de Bordeaux chargée de la Ville de demain, de la cohésion sociale et territoriale, a été élue présidente nationale de «France Médiation» qui fédère les 75 acteurs publics et privés de la médiation sociale

21/06/19 : Après Bordeaux, Blaye, La Rochelle, Dax et Mont-de-Marsan, Parthenay et Niort testent actuellement une nouvelle ligne de bus (la 12) fonctionnant au biogaz. Le projet est soutenu par la Région.

19/06/19 : L'Hebdomadaire "Le Point" classe en 3ème position parmi les 70 villes les plus attractives de France, Bayonne Anglet et Biarritz sur la Côte basque pour leur dynamisme économique, leur mobilité leur connectivité et la qualité de vie.

19/06/19 : Charentes: selon le BNIC, les dégâts causés par l'épisode orageux de cette nuit ont eu un niveau d'impact limité sur le vignoble, localisés à Salles d'Angles, Sigogne, Angeac-Champagne, St-Martial, Jarnac, Gensac, Genté, Jarnac-Champagne ou Chadenac.

19/06/19 : La Rochelle : dans le cadre de l’approbation du Plan local d'Urbanisme intercommunal, une enquête publique est ouverte jusqu'au 26 juillet, dans 60 permanences réparties dans l'agglomération. Registre en ligne : www.registre-dematerialise.fr/1359.

19/06/19 : En raison d’un changement de programme de dernière minute, la visite de Nicolas Thierry, vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité, à Iraty et à Esterençuby ce jeudi 20 juin est reportée sine die.

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/06/19 | La Mairie de Bordeaux déclenche des actions de prévention canicule

    Lire

    En raison des fortes chaleurs, la ville de Bordeaux a déclenché des actions de prévention canicule. 18 000 courriers ont été envoyés aux seniors de +75 ans pour actualiser le registre de vigilance canicule. Dés que Madame la Préfète annoncera le plan canicule, les personnes référencées sur ce registre seront contactées quotidiennement par des bénévoles d'associations partenaires de l'opération Voisins relais. De plus, afin de permettre à tous de profiter d'un peu de fraîcheur, les parcs et jardins resteront ouverts jusqu'à 22h jusqu'au 29 juin.

  • 26/06/19 | Les filets des pêcheurs pros interdits au port de Bayonne

    Lire

    Le tribunal tribunal administratif de Pau a décidé hier d'interdire la pêche aux filets dérivants dans le port de Bayonne. Nous avions évoqué cette manifestation des associations de pêcheurs amateurs de saumon et d'élus béarnais se plaignant que cette pêche à outrance à l'embouchure de l'Adour et dans le port de Bayonne, barre la remontée des saumons. Ils dénonçaient le préjudice subi à leur égard comme au tourisme halieutique, entre autre, dans la région de Navarrenx. Les pêcheurs pros ont six mois pour retirer leurs filets.

  • 25/06/19 | Deux-Sèvres : fermetures des routes niortaises pour travaux

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres va procéder à des travaux d'entretien (fauchage, élagage, voirie) sur le contournement sud de Niort. Les travaux seront réalisés de nuit entre 19 h et 23 h 30 selon les phasages suivant : du 26 au 27 juin entre la route d'Aiffres et la route de Saint-Jean d'Angély ; du 3 au 4 juillet entre la route de Saint-Jean d'Angély et la route de La Rochelle.

  • 24/06/19 | Vienne : la Préfecture au chevet d'Avanton

    Lire

    Après un arrêté interministériel daté du 21 juin 2019, la Préfecture de la Vienne annonce la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour Avanton. En effet, la commune a été fortement affectée par la sécheresse de l'été 2017, et la réhydratation des sols a provoqué plusieurs mouvements de terrain. Les sinistrés ont 10 jours à compter de la publication de l'arrêté au Journal officiel pour se manifester dans le cadre d'une indemnisation. Les demandes se font donc jusqu'au 2 juillet.

  • 24/06/19 | Virginie Calmels quitte Barnes

    Lire

    Virginie Calmels, ancienne numéro 2 des Républicains et ex adjointe d'Alain Juppé à Bordeaux, quitte ses fonctions de présidente de Barnes France et CEO de Barnes International et Hospitality prises en mars. Dans un communiqué, le groupe immobilier de luxe parle de "dissension majeures avec les actionnaires et d'une "décision devenue inévitable". La principale concernée a précisé dans un communiqué que la décision serait intervenue "suite au refus des actionnaires de me garantir leur accord pour la mise en œuvre des mesures correctrices préconisées" dans un rapport d'audit visant à "structurer le groupe".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | En Dordogne, des petites culottes pour mieux comprendre les sols

14/04/2019 | L'événement "Breakslip" consiste à instaurer un protocole expérimental sur différents types de sols répartis en Dordogne, dans un contexte de changement climatique.

le viticulteur Anthony Castaing accompagné du technicien agricole et de la co fondatrice de la marque de sous vêtements

A Pomport, Anthony Castaing, viticulteur se livre à une opération inédite en Périgord : l'enfouissement d'une petite culotte en coton bio sur l'une de ses parcelles. Si l'expérience peut prêter à sourire, l'objectif est des plus sérieux. Il s'agit d' analyser dans deux mois l'état des culottes pour vérifier l'activité du sol et prouver que les sols ont leur rôle à jouer dans un contexte d'aléas climatiques. Ensuite, le résultat de cette expérience menée en Dordogne sur différents types d'exploitation et de sols, permettra d'en tirer les conséquences en matière de couvert végétal.

Mardi, Anthony Castaing, viticulteur à Pomport, a mené une expérience inédite en Dordogne, même si elle a été lancée dans d'autres départements. Il a enfoui des petites culottes en coton biologique dans quatre de ses parcelles. L'événement bâptisé "Breakslip" est des plus sérieux même s'il peut prêter à rire. C' est une opération à la fois ludique et à haute valeur scientifique, car elle a pour but d'analyser l'impact des pratiques agricoles sur la qualité des sols. Elle s'inscrit dans le cadre d'un projet de coopération transnationale cofinancé par des fonds européens (FEDER). Ce programme appelé RisAquaSoil vise à prévoir, suivre et gérer les aléas climatiques et mettre en place des méthodes  de gestion des risques et d'accompagnement face au changement climatique. En Dordogne, l'expérience est menée avec un technicien viticole, la chambre d'agriculture et un groupe d'agriculteurs engagés dans une démarche de réduction des produits phytosanitaires ( réseau Dephy). 

à 20 centimètres de profondeur

La culotte est enterrée au milieu des vignes, jusqu'à 20 centimètres de profondeur. Elle y restera pendant deux mois, afin d'être "attaquée" par la vie biologique du sol. Pour la petite histoire, la chambre d'agriculture a choisi une marque de lingerie  en coton Bio dont la co fondatrice Mathilde De Sacy est originaire de Douzillac. 

 "Le sol est l'élément principal à toute culture. L'essentiel pour nous est qu'il soit très vivant" . "Pendant longtemps, on n'a plus prêté attention aux sols, à tort. Ce type d'expérience peut nous conduire à des changements de pratiques, à travailler autrement,  explique Anthony Castaing, qui fait partie du réseau Dephy.  Le 20 juin les petites culottes seront exhumées et ensuite, la dégradation des sous-vêtements par les micro-organismes vivant dans le sol, sera analysée et interprétée.  Mais pourquoi un slip plutôt qu'un tee-shirt ? "Car il y a un élastique ! Lorsque la culotte sera exhumée, l'élastique nous permettra de la retrouver si la détérioration est  importante." détaille Laurent Colombier, technicien viticole. En résumé, plus la petite culotte est dégradée, plus le sol est en bonne santé ! Ensuite,  la chambre d'agriculture devrait communiquer sur les efforts que font les agriculteurs pour restaurer la fertilité des sols.
Deux autres exploitations de Dordogne poursuivront l'expérience, les deux consacrées à la polyculture élevage, l'une en Périgord vert et la seconde en Sarladais. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
18297
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !