Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/12/18 : Au regard des événements actuels et de la clôture effective de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, l'équipe du Pôle d'Enseignement Supérieur Musique et Danse annule "Midi en Musique" de Noël, le 21 déc. à 12h15, dans la Chapelle de l'Annonciade.

19/12/18 : Tempête Klaus. 1 M€ pour financer les derniers dossiers de reboisement. Depuis 2009, l’État aura consacré 442 M€, l’Europe 60 M€ et le Conseil régional 1 M€, notamment à la reconstitution des parcelles sinistrées. 203 000 ha ont ainsi été reboisés.

19/12/18 : Faubourg Immobilier, le promoteur spécialisé en immobilier résidentiel, a été retenu par Bordeaux Euratlantique pour réaliser 10 000 m² de logements. Ce projet proposera différents types de logements au cœur de la métropole girondine.

19/12/18 : Les services de la préfecture de la Vienne seront exceptionnellement fermés les lundis 24 et 31 décembre.

18/12/18 : Rochefort (17) : au vu du "contexte économique morose", la ville de Rochefort a décidé de rendre ses emplacements de parking du centre-ville gratuits le temps de Noël, du 21 décembre au 1 janvier inclus, afin de favoriser l'accès aux commerces.

18/12/18 : Concours Agrinove : inscription jusqu’au 31 mars 2019. Son but : mettre en avant les innovations en amont de l’agriculture. A la clé notamment : 15 000€ pour le 1er prix. Infos : 05 53 97 71 53 / contact@agrinove-technopole.com.

17/12/18 : En visite ce lundi en Dordogne, Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, a signé la convention ANRU à Coulounieix Chamiers avec les différents partenaires. L’État finance ce projet d’un coût total de 49 M€, à hauteur de 14 M€.

17/12/18 : Alain Juppé a annoncé ce lundi que la place des Quinconces, à Bordeaux, serait transformée en parking gratuit les 22, 23 et 24 décembre pour "faciliter l'accès aux commerces du centre-ville", touchés économiquement par les mouvements sociaux.

17/12/18 : Deux-Sèvres : la 7e édition de Capr'Inov a attiré 7000 visiteurs. 250 produits (dont 230 laitiers) de 8 pays ont participé aux concours : 21 médailles d’or, 46 d’argent et 53 de bronze ont été décernées, et 4 Capr’I d’Or à des entreprises innovantes.

17/12/18 : En mairie de Biarritz, en début d'après-midi, on aurait pris acte de la non venue du président Macron à la préparation du sommet du G7. Information non officiellement confirmée de la préfecture mais qui serait parvenue à certains élus de cette source

17/12/18 : En marge de sa visite en Dordogne, Jacqueline Gourault a rencontré des Gilets jaunes : il fut question du référendum d'initiative citoyenne et de désertification médicale lors de sa visite à Lanouaille, où doit être implantée une maison de santé.

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/12/18 | Expo-vente de tableaux de Gérard Desplanques à Limoges

    Lire

    Le Groupe Mercure organise du 20 au 22 décembre une expo-vente, autour d’une rétrospective de 1972 à 2018, de tableaux et de dessins de l’artiste-peintre Gérard Desplanques dont il a puisé son inspiration dans la richesse de la nature du Limousin. Il cherche au travers de ses œuvres à se rapprocher des peintres préhistoriques. Le vernissage de l’exposition aura lieu, en présence de l’artiste le 21 décembre à 18h30, à la Galerie Municipale de Limoges.

  • 19/12/18 | Un marché de Noël 100 % producteurs de Dordogne

    Lire

    La Chambre d’Agriculture de Dordogne organise son 1er marché de Noël le 20 décembre de 16h30 à 19h au Pôle Interconsulaire à Coulounieix-Chamiers. Agriculteurs et artisans proposeront un large choix de produits : Monbazillac, vins de Bergerac, canard gras en frais et en conserves, confitures, agneaux, porcs et dérivés, légumes, bières artisanales, volailles et volailles de Noël, charcuteries, plantes aromatiques, macarons, pain d’épice, nonnettes, nougats, fromage, noix et dérivés, broderies.

  • 18/12/18 | Niort et Bordeaux: ces bassines qui divisent

    Lire

    Nouvelle tension au sein de la majorité du Conseil régional, sur la question de l'eau, après la décision de deux élus EELV, Nicolas Thierry, vice-président en charge de l'environnement et de la biodiversité et Nicolas Gamache, conseiller régional des Deux-Sèvres de démissionner, le premier de la délégation à la qualité de l'eau, le second du bureau du Parc régional du Marais poitevin. Et ceci après le vote par la Région lundi du protocole d'accord permettant le financement des bassines fortement souhaitée notamment par l'agriculture, protocole signé ce mardi à la préfecture à Niort où les opposants ont manifesté.

  • 18/12/18 | Journée internationale des migrants vue de Pau

    Lire

    Ce 18 décembre à 18h, à l’occasion de la journée internationale des migrants, un cercle de silence se tiendra Place Clémenceau à Pau avec la Maison des Citoyen.ne.s du Monde des Pyrénées-Atlantiques. Tout au long de l’année, cette association coordonne un programme d’accompagnement de demandeurs d’asile dans leur apprentissage du français. Près de 90 demandeurs d’asile et réfugiés ont bénéficié de cet accompagnement qui permet aussi de tisser du lien social et de lutter contre les préjugés.

  • 18/12/18 | Charente-Maritime : Bussereau demande un Grenelle social et financier

    Lire

    Lors de la session du conseil départemental 17 ce lundi, les élus sont revenus sur le mouvement des gilets jaunes. Une motion du groupe LR a été proposée pour demander au gouvernement "de s'appuyer sur les élus locaux [...] afin d'engager au plus vite un dialogue constructif avec les Français". Quelques jours plus tôt, Dominique Bussereau avait déjà demandé au gouvernement une sorte de Grenelle sur le pouvoir d'achat, le social, la fiscalité et la transition écologique, ainsi qu'une réflexion sur la décentralisation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | En Dordogne, le domaine d'Essendieras parie sur le photovoltaïque

13/08/2017 | Une ferme photovoltaïque de 18 hectares devrait bientôt fleurir sur le domaine d'Essendieras à Saint-Médard-d'Excideuil. La mise en service est attendue pour 2019.

Un parc photovoltaïque va voir le jour au domaine d'Essendiéras d'ici l'été 2019

La famille Bakker est propriétaire du domaine d'Essendieras, un complexe touristique, avec golf, salles de réception et séminaire. Son objectif est de rendre le domaine autonome en électricité d'ici quelques années. C'est pourquoi, elle a décidé d'investir dans un important projet de ferme photovoltaïque sur 18 hectares, pour un coût estimé à 13 millions d'euros. Ce projet, lauréat d'un appel d'offres lancé par le ministère de la transition écologique, devrait permettre à terme d'alimenter 17 000 personnes en électricité. La mise en service est prévue pour l'été 2019.

Le complexe touristique d'Essendieras, situé à Saint-Médard d'Excideuil, poursuit sa recherche de l'autonomie énergétique. Ses propriétaires, la famille BakKer ont entrepris depuis les années 2000, d'importantes rénovations et chantiers pour faire du domaine un lieu touristique, qui accueille des clients de toutes nationalités, des séminaires d'entreprises, des mariages, un golf. Aujourd'hui, le domaine s'étend sur 360 hectares et emploie 14 personnes à l'année et une cinquantaine en haute saison. Doté de gites, d'un château, il a une capacité d'accueil de 400 lits. On peut y pratiquer la pêche, le vélo, le golf, profiter de la piscine ou du spa.  "Depuis des années, grâce au forages et au nombreux étangs, nous sommes devenus autonomes en termes de consommation d'eau et d'irrigation.  Au fil des ans et de nos chantiers de rénovation sur les bâtiments se trouvant sur la propriété, nous avons considérablement accru nos besoins en électricité. Cela faisait plusieurs années, que mon père travaillait sur plusieurs projets pour nous permettre de rendre le domaine autonome en énergie. L'énergie solaire nous a toujours paru être la meilleure option. La mairie a toujours soutenu le projet dès 2013, date de l'obtention du permis de construire. Notre souhait est de doubler la capacité d'accueil d'ici quelques années. Nous avons travaillé  sur un dossier de 18 hectares de panneaux photovoltaïques, ce qui ne représente que 5 % de la superficie de la propriété,explique Floris Bakker, le directeur du domaine.
Ce projet vient d'être lauréat d'un appel d'offres du ministère de la Transition écologique. La famille Bakker est accompagnée depuis plus d'un an, par la société marseillaise Cap Vert énergie. Elle est chargée de la construction, de son développement de la centrale qui sera ensuite exploitée en partenariat avec le domaine d'Essendieras. Ce projet de ferme solaire doit aussi permettre de développer de nouvelles activités tout en rendant le domaine à énergie positive. L'implantation de ces panneaux solaires se fera à l'écart, de tous les autres équipements, sur des parcelles peu valorisables pour des activités agricoles. Essendieras a conservé une activité agricole avec 7 ha de pommiers, des ha de céréales, de tournesols. Ces parcelles sont en fermage avec des agriculteurs locaux.

Premiers travaux au second semestre 2018

Les premiers travaux sont programmés au second semestre 2018 pour une mise en route en été 2019. Le projet d un montant de 13 millions d'euros se fait en partenariat avec l'entreprise marseillaise. Il s'agit d'un des plus grands parcs photovoltaïque de la Dordogne. La centrale fournirat 90 GWh par an soit l'équivalent de la consommation électrique d'une ville de 17 000 habitants. Le projet permettra d'économiser 1841 tonnes de CO2 chaque année. "Nous avons passé un contrat avec Engie, ce qui sécurise l'investissement. L'énergie ainsi produite sera injectée dans le réseau ERDF, vendue par le domaine, qui compte rentabiliser son investissement de 13 millions d'euros au terme des vingt années. Oui, il s'agit d'un vrai pari sur l'avenir.  explique Floris Bakker. A terme, si les communes le souhaitent, Essendieras pourra fournir l'electricité des foyers  et équipements des villages aux alentours. "Ce projet de centrale solaire s'inscrit dans notre démarche de tourisme vert et proche de la nature. Les vacances de nos clients seront à l'avenir plus durables. Nous recevons beaucoup de touristes venus de l'Europe du Nord, très sensibles à ce type de démarche, poursuit le directeur du domaine. 
Un autre projet a été retenu par le ministère. Il s'agit d'un champ de panneaux photovoltaïques d'une quinzaine d'hectares dans le secteur de Thenon. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
64143
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !