08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

05/08/22 : Le festival Paseo ouvre ce 5 août à Bayonne. Entièrement gratuit, il propose un rendez-vous par soir de l’été, avec musique, chant, danse ou performance artistique. Inédit: des déambulations musicales gentiment déjantées les lundis.+ d'info

03/08/22 : La poudrerie Eurenco à Bergerac, classée Seveso, a connu plusieurs explosions ce 3 aout, en début d’après-midi. Un incendie dans un bâtiment de stockage s'est déclaré, mais il ne progresse plus. Huit personnes sont blessées. Le personnel est évacué.

03/08/22 : Entre 1,1 et 1,2 million de personnes ont participé à la 90 édition des fêtes de Bayonne pendant cinq jours et cinq nuits, en augmentation de 15 % par rapport à 2019. Le nombre de violences constatées a baissé.

03/08/22 : Depuis ce mercredi 3 août minuit, le département des Landes est placé en vigilance rouge (Niveau 4 sur une échelle de 5) pour le risque d'incendies en forêt.

03/08/22 : A compter du mercredi 3 août à midi, le Lot-et-Garonne passe simultanément en vigilance orange canicule, et vigilance rouge (vigilance très élevée - niveau 4 sur une échelle de 5) pour le « risque feux de forêt ».

02/08/22 : Un nouvel incendie s'est déclaré ce mardi à Laluque (Landes). 30 ha de pins ont déjà brulé. Deux maisons sont évacuées préventivement. Deux canadairs et un DASH réalisent des largages. 169 pompiers sont engagés. Sept trains sont immobilisés.

02/08/22 : L’incendie débuté dimanche 31 juillet à Mano (Landes) est fixé. Il est toujours actif mais contenu sur 300 ha. 100 sapeurs-pompiers, et 13 gendarmes sont encore sur place. Une partie des habitants évacués est autorisée à regagner son domicile.

01/08/22 : GIRONDE - Au vu des conditions météorologiques, le département a été placé en vigilance rouge par la préfecture (risque très élevé, niveau 4 sur 5) pour le risque d’incendies en forêt, à compter du 1er août 2022 et jusqu’à nouvel ordre.

28/07/22 : Face à la faible participation du public sur le projet de modification de la charte départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, la préfecture 64 a décidé d'allonger le délais de la consultation jusqu'au 15 août 2022.+ d'info

27/07/22 : Au 2ème trimestre 2022, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) affiche une baisse de 1,5 % sur le trimestre et de 16,8 % sur un an.

25/07/22 : Les feux de Landiras et la Teste de Buch sont désormais fixés, après 12 jours de lutte. 131 km de pare-feu et lignes d'appui réalisés avec la DFCI, les acteurs de la filière, bénévoles, agriculteurs et chasseurs. Les habitants évacués rentrent chez eux.

20/07/22 : Thomas Cazenave, député Renaissance de Gironde, est élu président de la délégation parlementaire aux collectivités et à la décentralisation. Avec un parcours de haut-fonctionnaire plutôt que d'élu territorial, il remplace le Gersois, Jean-René Cazeneuve.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/08/22 | Littoral royannais: tout savoir sur les conditions de baignade !

    Lire

    Afin de faciliter l'information des usagers sur les conditions de baignade des 22 zones aménagées et surveillées des 7 communes littorales du territoire de l'agglomération de Royan, une page internet a été créée permettant de localiser les postes de secours et connaitre en temps réel : la couleur du drapeau de baignade, les horaires de surveillance, la météo, les températures de l’eau et de l’air, les horaires et coefficients de marées et le panneau du plan de la plage. Ce site lancé mi-juillet et encore en expérimentation est disponible à l’adresse : plages.agglo-royan.fr

  • 08/08/22 | Viticulture: le prolongement des PGE et l’arrachage restent en suspens

    Lire

    La chambre d'agriculture de Gironde a renouvelé sa demande de prolongation, sans pénalité, des Prêts Garantis par l'Etat (PGE), auprès du ministre de l'agriculture, Marc Fesneau. Le président Jean-Louis Dubourg espère qu’une solution puisse être trouvée au moins pour les sinistrés des épisodes climatiques de cette année. Concernant la demande d’une prime à l’arrachage, le Ministre souhaite trouver une solution adaptée aux besoins des différents bassins de production viticole.

  • 05/08/22 | Risque très sévère de feux de forêt en Charente-Maritime

    Lire

    A compter de ce samedi 6 août, le département Charente Maritime est en alerte très sévère. Tout feu de plein air ou feu d'artifice est interdit. Seuls les feux d’artifices tirés depuis la mer sont autorisés. Les manifestations festives, culturelles et sportives sont interdites dans l’ensemble massifs boisés du département. L’accès aux bois, forêts et landes des communes du massif de La Double Saintongeaise qui compte 29 communes est interdit.

  • 05/08/22 | Marzet Electrolyse fait sa transition énergétique

    Lire

    A Châtellerault, Marzet Electrolyse est spécialisé dans le traitement de surface des métaux et le zingage pour tous les domaines industriels. Afin de s'inscrire dans une démarche de développement durable, la PME change le mode de chauffage des bains de traitement de surface en remplaçant les résistances électriques par une installation fonctionnant à partir de la chaleur produite par un système de 2 pompes à chaleur. Cet investissement permettra de réduire la consommation énergétique de l'entreprise de 130 Mwh/an.

  • 05/08/22 | Sècheresse : Les Pyrénées-Atlantiques étendent les restrictions

    Lire

    Après avoir pris des restrictions sur l'usage de l'eau dans 26 communes des Pyrénées-Atlantiques, la préfecture vient d'élargir la zone de restriction à 76 communes supplémentaires au sud et à l'ouest du Pays Basque ainsi que sur le secteur d'Orthez. L'arrosage y est donc interdit de 8h à 20h. Le lavage des véhicules, tout comme le remplissage des piscines est strictement interdit. Et la ville de Biarritz suspend les douches et robinets sur les plages.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | L’Etat valide le parc éolien sud atlantique et l’éloigne à 40 km des côtes

02/08/2022 | Si la décision reste critiquées, les conclusions du débat public ont été prises en compte dans la décision de l'Etat

Le premier parc éolien marin Sud-Atlantique pourrait être fonctionnement en 2030

L’état a validé la création de deux parcs éoliens marins au large de la Nouvelle-Aquitaine, mais il a révisé sa copie en tenant compte des préconisations de la Commission nationale du débat public (CNDP), c’est-à-dire en éloignant le projet à 40 km des côtes, en dehors du périmètre du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis. Pour autant, les opposants au projet critiquent cette décision, sans avoir recours à un contentieux. Pour l’instant.

L’information est passée au Journal Officiel du 29 juillet 2022. L’Etat a donc acté la création de deux parcs éoliens marins au large de l’île d’Oléron. Le gouvernement, par la voie de trois de ses ministres (Transition écologique et Cohésion des territoires, Transition énergétique et secrétaire d’Etat à la Mer) a retenu les zones pour l’implantation du projet des deux parcs en tenant compte des conclusions du débat public. Deux zones d’implantation sont ciblées, toutes les deux en dehors du périmètre du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, un espace protégé de 6500 km2.  

L’un des principaux arguments avancés par les nombreux opposants (le collectif Nemo pour Non à l’éolien marin au large d’Oléron, la Ligue pour la Protection des Oiseaux…) au projet concernait effectivement la localisation initialement prévue du parc, au cœur de ce territoire sensé être un sanctuaire pour la biodiversité, même si les activités humaines y sont autorisées. 

 

Un débat public très suivi l’hiver dernier

 

En révisant ainsi sa copie et en tenant compte des conclusions de Chantal Jouanno, la présidente de la CNDP, le gouvernement s’assure de la quasi impossibilité pour les opposants d’engager un contentieux. 

Pour mémoire, le débat public organisé d’octobre 2021 à février 2022, a réuni plus de 15 000 participants et donné lieu à 520 avis et questions sur la plateforme dédiée. Même si la très grande majorité de ses avis étaient défavorables au projet, la commission particulière du débat préconisait un éloignement des côtes du projet et une concertation avec la population et les associations dans toutes les étapes à venir : élaboration des cahiers des charges des procédures de mise en concurrence, propositions de mesures pour limiter les impacts sur la pêche.

 

Un premier parc effectif en 2030, un deuxième parc éolien flottant

 

Concrètement, les prochaines échéances sont annoncées : pour le premier parc, le gouvernement lancera un dialogue concurrentiel dès 2022, avec l’objectif de désigner le lauréat début 2024 en vue d’une mise en service au début des années 2030. Ce premier parc éolien posé, d’une capacité d’environ 1000 MW, pourra être complété ultérieurement d’un second parc d’au plus 1000 MW. 

Ce second parc pourra être situé encore plus au large avec une technologie qui pourra être flottante ou posée en fonction d’études préalables qui démarreront simultanément au premier parc. Au total, ils permettront de produire un volume d’électricité équivalent à la consommation électrique d’un million six cent mille habitants environ, soit plus du double de la population de Charente-Maritime.

 

Faire d’Oléron, un projet « vitrine »

 

Pour l’Etat, le projet oléronais se distingue des autres projets de parcs éoliens en mer existants, c’est un projet innovant d’un point de vue technique et du point de vue de la concertation avec les publics également. Du moins, c’est ce qui est écrit sur le papier, dans le communiqué de presse diffusé par le ministère de la Transition écologique : « il s’agit de faire d’Oléron un projet innovant, implanté plus loin des côtes que les projets éoliens posés existants. En effet, la réalisation de ce premier projet à plus de 60 mètres constitue un défi technologique, qui, en cas de succès, dégagera un nouveau potentiel de localisation des projets permettant de mieux concilier les usages (énergie, biodiversité, pêche) ; et d’informer régulièrement le public sur l’avancement du projet sur le site internet national d’information (…) »

 

Pour la LPO, une menace de l’aire marine protégée

 

La Ligue de Protection des Oiseaux (la LPO que préside Allain Bougrain Dubourg) a été la première à réagir officiellement en indiquant que ce projet est une menace pour les oiseaux et pour la biodiversité au sein de l’aire marine protégée : « En validant la poursuite d’un projet industriel de cette ampleur au cœur d’une zone de protection spéciale des oiseaux, l’Etat remise au second plan les enjeux de préservation de la biodiversité (…) Si la zone d’implantation choisie par l’État se situe désormais en dehors du Parc naturel marin (PNM), elle reste néanmoins située au cœur de la Zone de protection spéciale (ZPS) « Pertuis Charentais - Rochebonne », une Aire marine protégée créée en raison de sa richesse écologique et de l’existence de voies de déplacement des oiseaux entre les zones de stationnement au large et le continent, ainsi que sur des couloirs migratoires nord-sud d’importance internationale."

En conclusion, la LPO demande de nouveau à l’Etat de revoir sa copie, en envisageant la technologie de l’éolien flottant pour les deux parcs : "La LPO demande à ce que la technologie éolienne flottante soit envisagée dès maintenant pour l’implantation de parcs marins en Atlantique Sud, en s’affranchissant des contraintes bathymétriques (relief des fonds marins). Cette option permettrait de déplacer le projet en dehors des routes migratoire identifiées et de la zone de protection spéciale, et ainsi de mieux protéger la biodiversité associée. » A ce jour, c’est la seule réaction rendue publique.

Pour en savoir plus : https://www.eoliennesenmer.fr/

Virginie Valadas
Par Virginie Valadas

Crédit Photo : Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Partager sur Facebook
Vu par vous
1902
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !