Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/10/20 | Covid: le préfet des Pyrénées-Atlantiques resserre les boulons

    Lire

    Devant l'évolution de l'épidémie dans les PA, le préfet Eric Spitz a annoncé de nouvelles mesures Dès jeudi : • Les bars fermeront à 22h00 dans l’ensemble du département. Les restaurants pourront donc rester ouverts après 22 h, mais devront cesser leur activité de bar (en dehors d’un repas) après 22h00. l’heure de fermeture des restaurants est fixée à 23h30. Dans les restaurants et les bars, les personnes accueillies devront désormais renseigner sur un registre leurs noms et prénoms ainsi que des informations permettant de les contacter.

  • 20/10/20 | Hervé de Talthouët-Roy, nouveau président du département des Deux-Sèvres

    Lire

    Ce 19 octobre 2020, Hervé de Talthouët-Roy a été élu par les conseillers départementaux nouveau président des Deux-Sèvres. Seul candidat pour succéder à Gilbert Favreau, élu sénateur des Deux-Sèvres le 27 septembre dernier, l'élu du canton de La Gâtine a recueilli 22 voix sur 34 votants (11 blancs et 1 nul). Conseiller départemental depuis 1994, l'élu sera un président de transition. Il n'envisage pas de se représenter aux élections départementales prévues normalement en mars 2021.

  • 20/10/20 | Pau rend hommage à Samuel Paty mercredi

    Lire

    La Mairie de Pau organise mercredi 21 octobre à 19h, devant l'Hôtel de Ville, un hommage en mémoire de Samuel Paty, enseignant d’histoire-géographie, assassiné. L’hommage national rendu au même moment à la Sorbonne sera retransmis sur un écran géant. En conséquence, dès 18h30 et jusqu’à la fin de la cérémonie, l’accès au centre-ville par l’ouest sera dévié depuis la Place Gramont par la Place de Verdun. Les voitures venant de l’est pourront emprunter le boulevard des Pyrénées et descendre via la rue Bordenave d’Abère. Le stationnement sera interdit rue Henri IV, entre Adoue et Place Royale entre 17h30 et 21h00.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : appel à candidature pour 11 carrelets

    Lire

    La préfecture lance l’attribution prochaine de 11 emplacements de pontons de pêche au carrelet, répartis sur les communes de Marsilly, Saint-Laurent-de-la-Prée, Fouras, Saint-Nazaire-sur-Charente, Saint-Palais-sur-Mer et Saint-Pierre-d’Oléron. Les fiches descriptives des emplacements et la procédure de candidature seront affichées pendant un mois, du vendredi 16 octobre au mercredi 18 novembre inclus, dans les mairies concernées et téléchargeables sur le site internet de la préfecture.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : une journée pour devenir "aidant du numérique"

    Lire

    Le Département 17, l'agglo et la Ville de La Rochelle, SOLURIS, Net SOLIDAIRE et HUBIK organisent un évènement "Numérique En Commun[s]" jeudi 22 et vendredi 23 octobre, à la Maison du département à La Rochelle. Objectif : mobiliser les acteurs de la médiation numérique du territoire (professionnels ou non) et garantir la qualité de leur accompagnement. Ce NEC Atlantique s'adresse à ceux qui sont déjà aidants numériques, ou souhaitent le devenir. Contact: numeriqueinclusif@charente-maritime.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | L'eau au coeur des priorités d"Adour-Garonne" et "Loire-Bretagne"

13/10/2020 | Ce lundi 12 octobre, Fabienne Buccio, Alain Rousset, Guillaume Choisy et Martin Gutton, se sont retrouvés afin de signer la convention de partenariat dans le domaine de l’eau.

Fabienne BUCCIO, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain ROUSSET, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Guillaume CHOISY et Martin GUTTON, directeurs généraux des agences de l’eau Adour- Garonne et Loire-Bretagne entrain de signer la

Ce lundi 12 octobre, Fabienne Buccio, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Guillaume Choisy et Martin Gutton, directeurs généraux des agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, se sont retrouvés afin de signer la convention de partenariat dans le domaine de l’eau pour la période 2020-2021. Dans le respect des règles sanitaires, masques sur le nez, c’est enthousiastes qu’ils ont effectué ce geste symbolique, dans les locaux de Bordeaux Science Agro.

La région Nouvelle-Aquitaine est à cheval entre deux bassins. Celui de la Loire-Bretagne qui représente 21% de son territoire, et Adour-Garonne, 79% de celui-ci. Les milieux aquatiques de la région, c’est 74 000 kms de cours d’eau, soit presque deux fois le tour du monde ! Oui oui, deux fois… Inutile de préciser donc que les milieux aquatiques sont des éléments-clés du patrimoine régional. Avec notamment 24 000 kms de cours d’eau qui sont classés au titre de la protection de leur continuité écologique. « Pour le bassin Loire-Bretagne en Nouvelle-Aquitaine, seulement 27% des cours d’eau sont en bon état. Donc on a un gros travail à faire », souligne Martin Gutton, directeur général de l’agence de l’eau Loire-Bretagne. « L’enjeu de l’eau c’est probablement un enjeu essentiel aujourd’hui sur la qualité d’un territoire », explique Alain Rousset, président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine. D’où l’importance de cette convention. 

 « C’est une convention ambitieuse dans ses objectifs »

Le but de cette convention, c’est bien évidemment d’améliorer la qualité de l’eau, mais pas que ! « L’objectif de cette convention c’est protéger l’eau, garantir le maintien de la bonne qualité. Mais aussi assurer sa disponibilité, en faire un usage économique et raisonné pour qu’elle continue d’alimenter correctement le réseau hydrographique, les réservoirs, les zones humides, qui fournissent ainsi les nouveaux services écosystémiques dont nous dépendons de manière incontournable », développe Fabienne Buccio, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine. Il s’agit également de relever le défi du changement climatique en limitant ses effets sur la ressource en eau. Notamment en incitant aux changements profonds de pratiques et de comportements. « C’est une convention ambitieuse dans ses objectifs », exprime Martin Gutton. « Peut-être que face aux changements climatiques, une partie des solutions peut être trouvée dans un fonctionnement plus naturel, plus écologique des milieux et c’est aussi une façon de préserver ou reconquérir une partie de la biodiversité. C’est l’intérêt de la convention de se fixer des objectifs quantifiés », ajoute-t-il.

Dit comme ça, ça ne parle peut-être pas beaucoup. Alors concrètement, qu’est-ce qui va être mis en place? D’ici la fin 2021, et en cohérence avec les objectifs fixés par les Assises nationales de l’eau et la feuille de route Neo-Terra, l’action conjuguée des partenaires permettra plusieurs choses. D’une part, d’accompagner la réhabilitation de plus de 2000 ha de zones humides. D’autre part, la restauration du bon fonctionnement hydromorphologique de 1200 kms de cours d’eau, ou encore l’accompagnement d’exploitants agricoles dans la limitation de leur utilisation des pesticides (ce qui concerne 70 000 ha).  

 « L’agro-écologie c’est un acte et un enjeu essentiel »

« Le développement de l’agro-écologie est un axe essentiel », pour Guillaume Choisy, directeur général de l’agence de l’eau Adour-Garonne. Propos confirmé par Martin Gutton qui exprime qu’« il y a une nécessité d’accompagner la transition écologique de l’agriculture, qui est aussi un objectif de cette convention ». Toutefois, Alain Rousset, tient à souligner que « tout le monde est concerné, on ne peut pas se focaliser seulement sur l’agriculture ». D’ailleurs selon lui, « il est important de poursuivre le travail avec les scientifiques et les grandes écoles, parce qu’il y a un avantage, c’est que ça mène à déconflictualiser le rapport à l’autre ». Dans ce domaine agricole, l’objectif des partenaires est d’accompagner le changement des pratiques. Concrètement, cela se traduit par leur action commune dans le cadre du programme régional Re-sources afin de favoriser une eau de qualité - pour le maintien d’activités comme l’aquaculture, la baignade ou encore le tourisme - en réduisant les pollutions, en particulier sur les aires d’alimentation de captage d’eau potable prioritaires. En plus de tout cela, la convention permettra de coordonner des actions communes dans le cadre des appels à projets partenaires, comme sur la préservation des zones humides ou sur les continuités écologiques aquatiques. « L’agro-écologie c’est un acte et un enjeu essentiel à la fois pour préserver la quantité d’eau mais aussi pour préserver la qualité des sols », explique Guillaume Choisy.

En clair, « l’écologie est au centre du jeu et la convention est un enjeu majeur pour la région et pour la vie de chacun de nos concitoyens », exprime Fabienne Buccio. « Cette signature arrive dans un moment particulier. Elle arrive après un été de sécheresse sévère, dont nos agriculteurs sont les premiers à souffrir. Mais aussi dans un moment de difficultés économiques lié à la Covid-19 », poursuit Madame la préfète. Il est important de souligner que tout le monde est d’accord dans ce projet, où « tout l’enjeu de cette convention, c’est de trouver des axes et stratégies communes », déclare Guillaume Choisy. Cette convention fera l’objet d’une évaluation fin 2021, en vue de sa reconduction. 

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
9752
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !