Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/10/21 | GPSO: pas de concomitance pour Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, mais presque

    Lire

    Guy Kauffman récemment nommé directeur de projet des LGV nouvelles était invité à la session plénière du Département des Landes ce vendredi. Face à la question du phasage des travaux des lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, au sein du GPSO, il a esquissé une réponse: "Le préambule du plan de financement va sans doute proposer que l'on enchaîne les travaux sans poser la pioche entre les 2 lignes. Le préfet coordonnateur a bien compris cette demande unanime des collectivités".

  • 22/10/21 | Bus à haut niveau de service à Périgueux : une expérimentation dès le 25 octobre

    Lire

    Le Grand Périgueux va réaliser des aménagements rue du Président Wilson, place Bugeaud et place Francheville, à Périgueux, pour permettre la circulation de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS). Ils feront l’objet d’une expérimentation grandeur nature du 25 octobre au 26 novembre pour en valider la faisabilité avant de les engager. Le dispositif s’appuiera sur une trentaine de postes d’enquête, captant l’origine et la destination des véhicules et 24 points de comptage automatique. Il permettra d’évaluer la répercussion des aménagements envisagés.

  • 22/10/21 | Renouvellement de la flote SNCM : une 1ère étape à Gujan-Mestras

    Lire

    Mercredi 20 octobre à Gujan-Mestras (33), le Chantier Naval Couach a procédé à la mise à l'eau du premier NSH1 (Navire de Sauvetage Hauturier de type 1) de la nouvelle flotte des Sauveteurs en Mer de la SNSM dont l'identité visuelle est signée Philippe Starck. Le navire entre désormais en phase d'essais en mer avant sa livraison à la station SNSM de l'Herbaudière (85) en décembre 2021. Objectif de ces essais : confirmer les performances (vitesse, manœuvrabilité, équipement et sécurité) et ses qualités générales du navire.

  • 22/10/21 | Un herbicide alternatif au glyphosate à Layrac

    Lire

    Innovi, dans le Lot-et-Garonne, est un laboratoire d'expérimentation qui intervient dans l'ensemble des écosystèmes ayant une influence sur la santé. Il a développé, au cours de ces dernières années, ses compétences dans le domaine de la nutrition des plantes, et souhaite aujourd'hui développer un herbicide naturel qui pourrait se substituer au glyphosate. Pour l'aider dans son développement, il bénéficie du soutien de la Région et de BPI France.

  • 22/10/21 | Lormont passe à 30 km/h

    Lire

    A Lormont, dès le mois de novembre, la vitesse de circulation ne dépassera pas les 30 km/h sur la quasi totalité de la commune, à l’exception des grands axes structurants maintenus à 50 km/h. Objectif selon la municipalité: "renforcer la sécurité, donner plus de place aux autres modes de transports, limiter les accidents et de ce fait, améliorer le confort de tous les usagers". Les panneaux de signalisation verticaux vont être supprimés, laissant place à un marquage au sol sous forme d’ellipses 30 et 50. Un bilan sera réalisé à l’issue de la première année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Limoges Métropole veut ouvrir la voie en matière de transition écologique

17/09/2021 | Limoges Métropole a dévoilé son projet de pôle de transition écologique qui sortira de terre d’ici à cinq ans.

La création d’une ligne de bus à haut niveau de service est l’un des objectifs du plan climat air énergie de Limoges Métropole

En mars dernier, la Communauté urbaine Limoges Métropole a adopté son plan climat air énergie territorial en se fixant des ambitions fortes à savoir, réduire de moitié sa consommation énergétique totale tout en triplant dans le même temps sa production d’énergies renouvelables. Pour y parvenir, un pôle écologique innovant et d’excellence sortira de terre d’ici à cinq ans au nord de Limoges entre la technopole ESTER et la zone d’activités de la Grande Pièce qui regroupera notamment une unité de production de d'hydrogène et une unité de pyrogazéification.

Innover, expérimenter et faire face aux enjeux du réchauffement climatique, voilà le message qu’ont souhaité transmettre les élus de Limoges Métropole en dévoilant le projet de pôle écologique innovant qu’ils souhaitent aménager à court terme au nord de Limoges. Ce programme de transition écologique fait suite à l’adoption, au printemps dernier, de son plan climat air énergie territorial qui doit faire écho aux stratégies européennes et nationales mises en place contre le dérèglement climatique, la dernière en date étant la loi « Climat et résilience » publiée au Journal officiel du 24 août 2021. L’objectif poursuivi par Limoges Métropole est ambitieux : diviser de moitié la consommation énergétique à l’échelle du territoire et tripler la production d’énergies renouvelables, en somme décarboner pour répondre au triple enjeu climatique, économique et de santé publique.
« La communauté urbaine a pris toute sa place dans ces objectifs là en adoptant son plan climat air énergie, rappelle Emilie Rabeteau, vice-présidente en charge de la transition énergétique. Nous souhaitons être fer de lance dans ce domaine en créant un pôle de transition écologique où viendraient s’agréger des opportunités en termes d’innovations sur les énergies renouvelables, de formation, d’attractivité économique et d’innovations. Cela permettrait à notre territoire de se démarquer et de ne pas laisser passer le train sur ces enjeux.»

Décarboner grâce à la biomasse et à l’hydrogène

Ce projet devra répondre à la stratégie nationale bas carbone qui ambitionne zéro émission de gaz à effet de serre en 2050. Concrètement, la communauté urbaine a déposé un dossier dans le cadre d’un appel à projet sur l’hydrogène lancé par l’ADEME pour lequel elle attend les conclusions. Elle s’est également positionnée sur un autre appel à projet de GRDF concernant la pryrogazéification après une étude de faisabilité concluante. « Nous allons pouvoir lancer un appel à manifestation d’investir auprès des porteurs pour créer une unité de pyrogazéification sur notre territoire dans le but de décarboner les industries et les énergies » annonce-t-elle.

Au-delà de ces deux projets, Limoges Métropole compte attirer des industriels, des porteurs de projet, des bureaux d’études, tout un éco-système qui donnera naissance à une nouvelle filière porteuse en lien avec les métiers de la transition écologique qui restent à inventer. Une ambition forte qu’a souligné Didier Borrel, le directeur départemental des territoires. « Vous vous inscrivez pleinement dans la loi climat et résilience, vous êtes dans une approche globale des problématiques environnementales et en même temps, vous mettez l’accent sur une volonté réelle d’innovation sur des sujets stratégiques au niveau national et qui permettent d’associer développement environnemental et développement économique. C’est la finalité première pour un territoire de concilier ces deux choses. »

Pour Guillaume Guérin, président de Limoges Métropole, ce programme de transition écologique peut permettre de capter une partie des 700 000 à un million d’actifs franciliens qui veulent quitter Paris pour trouver un meilleur cadre de vie. « Notre priorité est de retrouver des bases fiscales saines et solides soit en créant de la richesse, soit en attirant de nouvelles populations indique-t-il, tout cela doit se faire avec un fil conducteur qui doit être la durabilité de nos actions dans la politique publique. Il faut faire de nos handicaps locaux une force et de nos faiblesses des atouts. Ces populations sont sensibles à la matière dont on intègre l’environnement. Nous devons véhiculer un message positif autour de ces marqueurs de durabilité et facteurs d’une meilleure qualité de vie. »

Devenir un territoire pionnier

Pour cette transition écologique, Limoges Métropole mise donc sur l’hydrogène et la pyrogazéification pour créer son futur pôle qui s’étendra sur une vingtaine d’hectares au nord de Limoges. Il accueillera des technologies innovantes de production d’énergies renouvelables et de production alimentaire pour les cantines du territoire. Il sera également ouvert à des entreprises positionnées sur cette thématique.

Concernant l’unité de pyrogazéification, l’étude de faisabilité financée par la Région et GRDF a permis de vérifier la pertinence du projet évalué à 30 millions d'euros et qui est prioritaire au niveau national pour le distributeur de gaz. Cette unité permettra de valoriser 40 000 tonnes d’intrants de biomasse sèche (plaquettes forestières, etc…) et déchets (cartons, bois…). GRDF abondera à hauteur de 600 000 € pour les frais d’études et d’injection du gaz dans le réseau. « Quelques 80GWh de gaz seront injectés dans le réseau soit une puissance de 10 MW ce qui sera une grosse unité de production » précise Cyril Brunie, chargé de la transition énergétique à la communauté urbaine. Cela permettrait d’éviter l’émission de 15 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 7 200 voitures ou 5 000 logements selon l’ADEME. Limoges Métropole va publier prochainement un appel à manifestation d’investir pour s’adosser à un opérateur qui construira et exploitera cette unité. « Pour la mise en service, l’objectif est fixé en 2025 ajoute-t-il, Limoges Métropole se situe dans les trois ou quatre territoires pionniers sur cette technologie à l’échelle nationale. Le Havre vient juste de lancer son unité. »

Quant à la production d’hydrogène, Limoges Métropole a proposé dans son dossier d’appel à projet déposé auprès de l’ADEME d’acquérir 24 bus ou bennes à ordures ménagères d’ici cinq ans qui consommeront 300 à 400 kg d’hydrogène par jour, l’équivalent de 1 500 litres de gasoil, soit un investissement estimé à 17,4 millions en 2020. Plus de cinq millions d’aides sont attendues de la Région et de l’ADEME. La société Storengy, filiale d’ENGIE, va réaliser une unité de production de d'hydrogène par électrolyse de l’eau. L’électrolyseur d’une puissance de 1 MW produira plus de 400 kg par jour d’H2 soit un coût global de production estimé à 7,8 millions avec des subventions de l’ADEME et de la Région de 3,2 millions. Ainsi, la communauté urbaine pourra tendre vers le zéro émission pour ses services publics et s’inscrire sur la route européenne de l’hydrogène dit vert. Enfin, pour approvisionner en légumes les cantines scolaires du territoire, une opération d’agri-voltaïsme dynamique sera expérimentée sur du maraîchage. Des ombrières photovoltaïques seront installées dans le but d’augmenter la production et de faire face aux aléas climatiques tout en produisant de l’énergie.

  

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Limoges Métropole

Partager sur Facebook
Vu par vous
4815
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !