Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

27/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/20 | Zero Waste Bordeaux & Zéro Déchet Dordogne : un docu pour sensibiliser

    Lire

    Zero Waste Bordeaux & Zéro Déchet Dordogne organisent une diffusion en ligne du documentaire “The story of plastic” les 29 & 30 mai suivie d’une visio-conférence le 31 mai. Cet événement, en présence des structures organisatrices ainsi que de Surfrider Gironde et Marie Mora, éco-infirmière, permettra d’approfondir différents aspects traités par le documentaire : pollution environnementale, risques sanitaires et enjeux citoyens.

  • 29/05/20 | Municipales : alliance à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    Les équipes conduites par Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles, et Stéphane Bessière, du collectif « Mieux vivre à Saint-Médard », ont décidé de s'allier en vue du second tour des élections municipales, le 28 juin prochain. "Réunies au-delà des étiquettes politiques et guidées par l’intérêt général, nos deux listes proposeront aux Saint-Médardais un horizon commun celui du rassemblement sur l'essentiel", précisent les deux candidats.

  • 28/05/20 | Le Département de la Vienne en faveur de la réouverture des cafés restaurants

    Lire

    Dans un communiqués précédent l'intervention du Premier ministre ce 28 juin, Bruno Belin, le président du Département de la Vienne, souhaite la réouverture au 2 juin des cafés, bars et restaurants. Il « souhaite que le Conseil Départemental puisse également adopter fin juin une mesure d’aide à ces commerçants au titre de nos compétences en matière de solidarité. Je ferai prochainement une proposition dans ce sens », annonce-t-il.

  • 28/05/20 | Reconnaissance de calamité agricole pour les framboises et les myrtilles (19)

    Lire

    L’état de calamité agricole a été reconnu pour les pertes de récoltes sur les productions de framboises et de myrtilles suite aux températures élevées de l’été 2019. Cette reconnaissance concerne l’ensemble des communes de la Corrèze. Les agriculteurs concernés pourront, à compter du 2 juin, déposer un dossier auprès de la direction départementale des territoires à la cité administrative de Tulle.

  • 28/05/20 | La SATT Aquitaine Science Transfert investit dans 3 projets à La Rochelle

    Lire

    Aquitaine Science Transfert, maturation des inventions des chercheurs de SATT Aquitaine Science Transfert et l’Université de La Rochelle, vient d’acter l’accompagnement de 3 projets à haut potentiel issus de La Rochelle Université et du CNRS pour un montant de 304 470 euros. Cet investissement va permettre de transformer chacun des projets en une innovation créatrice d’emplois et de valeur économiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Musée des tumulus de Bougon : Félix va vous faire aimer les mammouths

26/03/2019 | Félix, le mammouth va être l'une des attractions phares de l'exposition proposée par le musée des tumulus de Bougon intitulée "Au temps des mammouth"

Félix, le mammouth, a été assemblé en moins de deux heures au musée des tumulus de Bougon.

Le musée des Tumulus de Bougon (Deux-Sèvres) accueille un invité très imposant. Il mesure plus de trois mètres de haut et sera l’une des pièces maîtresses de la prochaine exposition qui s’intitule « Au Temps des mammouths ». Vous l’aurez compris, Félix est un mammouth laineux qui vivait il y a plus de 20 000 ans. Rencontre avec son créateur, un taxidermiste retraité du muséum d’histoire naturelle de Paris. Il est spécialement venu à Bougon pour orchestrer l’installation minutieuse de son mammouth. Le pachyderme sera à découvrir du vendredi 5 avril jusqu’au dimanche 3 novembre.

Il s’appelle Félix. Il a plutôt un nom de félin. Mais il est bien plus vieux, et surtout bien plus imposant. Félix est un mammouth, il vient d’élire domicile jusqu’au 4 novembre prochain au musée des Tumulus de Bougon dans les Deux-Sèvres. Cet ancêtre des éléphants a été conçu en 2003 par Jack Thiney, un taxidermiste spécialisé en reconstitution des grands spécimens, pour une exposition « Au Temps des mammouths » au muséum d’histoire naturelle de Paris. « Il aurait dû rejoindre la galerie paléontologie du muséum, explique le père du mammouth. Il est finalement resté comme pièce d’appel de l’exposition ». Ce mastodonte a donc fait le tour de France et même du monde.

Jack Thiney, taxidermiste, a bénéficié du renfort des agents du département des Deux-Sèvres pour assembler son mammouth

L’assemblage est méthodique. Les pièces doivent s’emboîter au millimètre près. Alors que le tronc du pachyderme est soutenu par les poutres du bâtiment, dessous, six personnes, dont le taxidermiste et des agents territoriaux du département des Deux-Sèvres, positionnent méticuleusement les pattes. La reproduction de ce mammouth mâle adulte pèse tout de même plus de 500 kg et culmine à plus de trois mètres quarante de haut. Il faudra à peine plus de deux heures pour assembler Ies neuf pièces qui composent Félix. Jack Thiney mène l’exercice à la baguette. « C’est le treizième montage depuis 2003. J’ai avalé les plans. Personne ne peut le faire à ma place. », dit-il avec humour. 

Un mammouth conçu avec précision

Jack Thiney est un ancien taxidermiste spécialisé en reconstitution des grands spécimens du muséum d’histoire naturelle de Paris. Aujourd’hui, retraité, il reste donc encore actif. « On m’invite à suivre Félix partout où il se rend. Je suis son cornac (NDLR celui qui soigne et conduit un éléphant) ». Et bien plus qu’un soigneur, il est surtout son concepteur. Il a fallu entre 4 et 6 mois au taxidermiste pour réaliser ce mammouth laineux mâle adulte. « J’ai pris pour base un squelette exposé au musée royal de Bruxelles. » Le corps est sculpté en résine époxy, l’ossature est faite de tubes carrés métalliques. Le volume est réalisé grâce à du polystyrène spécial. Quant aux défenses, il s’est inspiré de celles qui étaient exposés à la galerie paléontologie du muséum d’histoire naturelle de Paris. Elles mesurent tout de même deux mètres quatre-vingts de long. Jack Thiney a également bénéficié des connaissances scientifiques de spécialistes de renom. Félix est la plus grande reproduction de mammouth de France. « J’ai essayé de faire attention à l’aspect scientifique. J’ai fait superviser la maquette par Pascal Tassy, un  spécialiste de l’espèce. Au moment où je fabriquais Félix j’ai eu de la chance. Un colloque mondial sur les éléphants était organisé, j’ai pu présenter mon travail à trois professionnels ». Ces derniers lui ont fait opérer quelques changements notamment sur la taille des oreilles qui étaient trop grosses. Enfin, la spécificité du mammouth reste ses poils laineux. « La fourrure est synthétique. Elle a été conçue sur mesure aux États-Unis. Il s’agit d’un mélange de feutre, de jarres de trente centimètres et de poils à la fois noirs, bruns et blancs. Cela donne de la profondeur et du réalisme », explique le taxidermiste. 

Dans sa carrière professionnelle, Jack Thiney a naturalisé des girafes, des guépards, des tigres, des hippopotames, des dromadaires et des éléphants. D’ailleurs, la réalisation qui l’a le plus marqué est celle de l’éléphant d’Asie, Siam, à la fin des années 1990. Il était né en 1946 en Inde et avait rejoint le zoo de Vincennes en 1964. Un éléphant imposant de six tonnes. « J’avais une lourde responsabilité, se souvient-il. Par rapport au mammouth, c’est un animal que les gens connaissaient. Il fallait respecter sa personnalité. » Aujourd’hui, Siam est toujours présent au muséum d’histoire naturelle de Paris.  Le taxidermiste a réalisé également un deuxième mammouth plus petit. « J’ai participé à la conception de celui exposé à la grotte Chauvet », précise-t-il avec passion.

A gauche, Jack Thiney, le taxidermiste qui a conçu Félix et à droite Elaine Lacroix, directrice du musée des tumulus de Bougon

Retour "Au temps des mammouths"

Après deux heures de montage, il tient tout seul. La directrice du musée des Tumulus de Bougon, Elaine Lacroix, y met également du sien. « Je passe un coup de peigne », s’exclame-t-elle toute guillerette en peignant à l’aide d’un balai les poils du mammouth laineux. Cela faisait quinze ans qu’elle rêvait d’accueillir l’exposition « Au Temps des mammouths ». La directrice l’avait découverte au muséum d’histoire naturelle de Paris. « J’en rêvais de Félix. Le muséum d’histoire naturelle de Paris cherchait à le vendre car il prend de la place et l’exposition circule de moins en moins. Il y a trois ans, ils m’ont demandé si nous pouvions le garder. Nous l’avons stocké dans un grand local au département des Deux-Sèvres. » Félix avait revu le jour pendant quelques mois au musée de la préhistoire des Eyzies (en Dordogne). Durant huit mois, il élira domicile dans les Deux-Sèvres au musée des Tumulus de Bougon. Elaine Lacroix ne doute pas qu’il attirera les foules. « Je vous dis que Félix va faire parler de lui. Ce sera la figure de proue de l’exposition ». Elle est encore en pleine installation. Il a fallu trois camions de dix-neuf tonnes pour amener toutes les pièces. Parmi elles, 279 ossements de mammouths qui forment la hutte de Myzin. « Les équipes du musée ont adapté l’exposition et dressent les vitrines dans lesquelles il y aura des défenses prêtées par des collections particuliers, il y a aussi des os et des molaires », précise la directrice. L’environnement des mammouths sera abordé à l’aide de panneaux, des modules, des films et de jeux interactifs. « On a gardé les concepts de la première exposition à Paris ». Celle du musée des Tumulus de Bougon se déroule du 5 avril au dimanche 3 novembre 2019. L’occasion pour tous de découvrir ce pachyderme qui vivait il y a 20 000 ans. 

Ce sera aussi la dernière sortie pour Félix qui a trouvé un nouveau lieu d’accueil. Après avoir parcouru le monde (il est allé avec l’exposition en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Nouvelle-Calédonie), il reviendra en Dordogne, au musée de la préhistoire des Eyzies qui l’a finalement acheté. 

Exposition "Au Temps des mammouth" à découvrir du 5 avril au 3 novembre au musée des Tumulus de Bougon. Plus d'informations : tumulus-de-bougon.fr 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5699
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !