Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 12/12/18 | Don du sang: l'EFS appelle à une mobilisation continue

    Lire

    L'EFS lance un appel aux dons pour mobiliser les donneurs de sang à l’approche des fêtes, car, comme chaque fin d'année, le nombre de dons diminue et les réserves de sang avec. Or la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges), et les besoins des malades eux, restent constants: 850 à 1 000 dons sont nécessaires chaque jour en Nouvelle-Aquitaine. Les donneurs de tous groupes, et plus particulièrement les donneurs universels (O-) sont invités à venir donner leur sang. Où donner: dondesang.efs.sante.fr

  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visant notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

  • 12/12/18 | Urgence Attentat : la sécurité renforcée en Gironde

    Lire

    Suite à l'attentat commis mardi soir à Strasbourg, la préfecture de Gironde, après l'instauration au niveau national du plan vigipirate au niveau "Urgence Attentat", a annoncé avoir fait appel aux services de sécurité et aux forces armées pour "renforcer sans délais" les contrôles à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, dans les gares et les ports et la surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et bâtiments publics. Par ailleurs, elle interdit toute manifestation ou rassemblement sur la voie publique et incite les professionnels à "prendre toutes les mesures nécessaires".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Prudence, écobuage en montagne : Les acteurs du territoire expliquent et préviennent

20/02/2018 | Dans les Pyrénées, l'entretien des pâturages par le feu est une pratique ancestrale, mais pas sans risque.

Guy Estrade, Président de la Chambre d'agriculture 64, Cécile Aguerre Responsable pastoralisme CA 64, Sébastien Utthuriague, président du comité d'orientations Montagne CA 64 présentent le panneau avertissant d'écobuages en cours

Il a fallu un traumatisme fort, avec le décès de 5 personnes dans un feu d'écobuage en 2000, pour que les acteurs des territoires de la montagne entrent dans une démarche collective d'organisation et de sécurisation de l'écobuage. Avec une attractivité de la montagne auprès d'un public de loisir de plus en plus large, les partenaires (services de l'Etat, Chambre d'agriculture 64 et élus de la montagne) font un pas supplémentaire cette année avec le lancement d'une campagne de prévention sur les risques de cette pratique pastorale, et la création d'un site permettant d'informer les promeneurs et randonneurs sur les possibles écobuages en cours. L'occasion aussi de quelques rappels et de « pédagogie » sur l'utilité de cette pratique impressionnante.

Pour les représentants des territoires de montagne, qu'ils soient éleveurs, élus, à l'image de Jean Lassalle, président de l'association départementale des maires de montagne, ou même Préfet du département: « il n'y a pas de pastoralisme sans écobuage, il n'y a pas non plus ces beaux paysages de montagne entretenus, sans écobuage. »

Les feux d'écobuage sont en effet utilisés dans les montagnes basque et béarnaise pour entretenir les pâturages d'estives et de landes. Ils permettent de contrôler le développement des fougères, ajoncs, genêts et autres bruyères tout en favorisant, grâce aux cendres, la repousse de nombreuses plantes qui seront pâturées. Cette pratique permet donc à la fois d'offrir au bétail, un pâturage de qualité mais aussi d'entretenir les paysages ouverts (donc accessibles) de ces territoires. « C'est aussi grâce à l'écobuage régulier que nous n'avons pas d'incendie en été dans nos zones de montagne, contrairement au Sud-Est de la France où, l'écobuage, principalement par manque d'éleveurs n'est plus que très peu pratiqué. », ajoute Sébastien Uthurriague, le président du comité d'orientations Montagne de la Chambre d'agriculture 64, appuyé dans ses propos par le Président de l'organisation consulaire agricole, Guy Estrade.

"Un travail très technique, qui est fait de manière responsable et maîtrisée"

Jean Lassale, Président de l'association départementales des maires de montagne et le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Gilbert Payet

Mais pour autant, cette activité est « une activité à risques », souligne Gilbert Payet, le Préfet des Pyrénées-Atlantiques. « Le principe reste celui de l'interdiction d'incinération de végétaux et de déchets verts, mais l'écobuage déroge à cette interdiction grâce à une procédure d'autorisation spécifique », souligne-t-il. Sur la période légale de l'écobuage du 31 octobre au 31 mars, celui-ci est encadrée par un arrêté préfectoral et soumis à autorisation du maire de la commune concernée et information auprès des sapeurs pompiers.
En outre, il a également été développé une « logique collective » autour la pratique, avec notamment la mise en place de Commissions locales d'écobuage sur les territoires. « Celles-ci permettent non seulement de mobiliser l'ensemble des acteurs ( y compris ONF, sapeurs pompiers, gendarmerie, ndlr) mais aussi de définir ensemble les zones précises où se feront les écobuages, de préparer les chantiers à l'avance, comme par exemple le débroussaillage autour d'un poteau téléphonique, le positionnement de l'eau, ainsi que de prévoir où seront posés les panneaux jaunes avertissant d'un écobuage en cours », précise Cécile Aguerre, responsable pastoralisme à la chambre d'agriculture. « C'est un travail très technique, qui est fait de manière responsable et maîtrisée », insiste Sébastien Uthurriargue au coté des autres intervenants.
« Il y a d'ailleurs très peu de dépassement : environ 200 ha, sur 15 00 ha brûlés en moyenne chaque année, et, dans le département, moins de 1% des sorties de pompiers sont liés à cet écobuage autorisés », précise Guy Estrade. Une procédure d'autorisation et de vigilance dont chaque acteur a su prendre le pli. En effet près de 95% des écobuages sont des écobuages autorisés, « ce qui ne nous empêche pas d'être vigilants et sévères contre les écobuages sauvages », pointe Gilbert Payet.

Eviter les imprudences et pouvoir anticiper les sorties en montagne
Si les mesures sont donc prises tant réglementairement que techniquement parlant, pour réduire les risques, il reste que l'écobuage peut présenter un danger pour les usagers non éleveurs de la montagne, qui sont de plus en plus nombreux à aimer y randonner par exemple. « Un large groupe de travail s'est mis en place cet hiver pour élaborer des outils de communication permettant d'une part, de diffuser des consigne de sécurité, visant à éviter les imprudences par manque de connaissance, et d'autre part de permettre aux pratiquants de loisir de la montagne de pouvoir anticiper leurs sorties, en les informant des possibilités d'écobuages à venir. », synthétise Cécile Aguerre, en charge du projet.
Pour ce faire, deux outils ont ainsi été développés. Des flyers, édités à 30 000 exemplaires, et des affiches destinées à tous les offices de tourisme et mairies de montagne, ainsi qu'aux grosses agglomérations, visent à sensibiliser aux risques en période de feux d'écobuage, ainsi qu'aux consignes de sécurité à connaître, tant avant de partir, qu'en cas de situation d'urgence, si le promeneur se trouve pris dans un feu d'écobuage.
L'autre outil auquel renvoient également ces affiches et flyers, est le site www.j'aimel'agriculture64.fr (site de la chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques), qui abrite désormais sur sa page d'accueil un site internet dédié à l'écobuage et à la préparation de ses sorties en montagne. Là encore, des conseils de prévention, des explications sur l'écobuage, et une carte des écobuages autorisés, en cours, réalisés ou à venir. Mais ceux-ci étant administrativement autorisés par le Maire le jour J à 10H du matin, (ce qui est tard pour les départs en randonnées) , la carte est complétée par un bulletin de vigilance, permettant d'évaluer la probabilité de rencontrer un écobuage lors de la sortie. Un bulletin nourrit par les informations des acteurs locaux connaissant les demandes d'autorisation, combinées aux conditions météo du jour, dont dépendent fortement la mise à feu ou non.

Le site dédié aux écobuages et à la préparation des sortie en montagne


En moyenne on compte 9 jours d'écobuage par an, à l'exception de l'année 2017 qui en avait compté 40, en raison d'une météo particulièrement défavorable les 3 années précédentes. Des journées qui peuvent, lorsqu'elles sont particulièrement intenses, compter jusqu'à 200 allumages de feux autorisés. Autant de raison de jouer la prudence pour les promeneurs. 
Pour l'heure, en 2018, en raison d'un temps trop humide, aucun feu d'écobuage n'a encore été réalisé dans le département.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
11740
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !