Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

11/10/18 : Venue de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, le 12 octobre à Bordeaux, à l’invitation d’Alain Juppé, pour participer notamment à une consultation citoyenne sur les attentes des jeunes vis-à-vis de l’UE organisée par Kedge BS

11/10/18 : A Bordeaux, rassemblement pour le climat le 13 oct. à 14 h, place Pey-Berland. Débutant par une prise de parole, la mobilisation se poursuivra par la remise officielle du rapport du GIEC au Maire de Bordeaux et psdt de BM pour cheminer jusqu'à Darwin

11/10/18 : Du 19 au 29 octobre : prévention contre les AVC dans la Métropole bordelaise soit 1 000 prises de tension, 10 000 tensiomètres offerts, 8 conférences, sensibilisation sur les marchés, places publiques, galeries marchandes et dans le tram AVC.

11/10/18 : La Maison de l’Europe de Bordeaux organise une grande consultation citoyenne sur « Quel projet européen pour quelle unité européenne ? » le lundi 15 octobre à 19 h à la ME 1 place Jean Jaurès, à Bordeaux. Entrée gratuite.

11/10/18 : Tour de France : la fédération est venue visiter la Charente-Maritime il y a peu, annonce aujourd'hui le président du Département Dominique Bussereau. La Charente-Maritime saura si elle fait partie des étapes du tour 2019 mi-octobre...

11/10/18 : Dans les Landes, samedi 13 Octobre, un rassemblement, statique, est prévu à Dax dans le cadre de la Marche pour le climat de 10h30 à 13h, place Roger Ducos, devant la Cathédrale

10/10/18 : La Rochelle : Pierre Larrouturou donnera une conférence publique sur le Pacte Finance-climat 2020, mardi 16 octobre à 18h30 au Musée maritime.Inscriptions : climat.ocean@ville-larochelle.fr ou 05 46 28 03 00

09/10/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé dans les 2 sens de circulation pour des travaux de maintenance entre les échangeurs 2 et 4a de 21h à 6h les 10 et 11 octobre ainsi que le 12 de 22h jusqu'au 13 18h entre les sorties 2 et 4.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

  • 15/10/18 | L’accès au numérique pour tous dans le Marmandais

    Lire

    Vendredi 12 octobre, le Conseil Territorial du Numérique (CTN) Garonne Guyenne Gascogne s’est réuni à Marmande pour aborder l’avancée du Plan Numérique Territorial et travailler des actions visant à l’accès au numérique pour tous. Et notamment en proposant un accompagnement individualisé assuré par un « aidant numérique » et des cours collectifs sur le numérique dans des lieux proches des habitants. A terme, une charte « Territoire d'action pour un numérique inclusif » verra le jour.

  • 15/10/18 | Conseil municipal à hauts risques ce soir à Biarritz

    Lire

    Ce soir lundi 15 octobre, le Conseil municipal se réunira avec une seule question à l'ordre du jour: le financement des travaux de l'Hôtel du Palais et son futur mode de gestion. Un sujet essentiel qui vise le patrimoine de la ville et son impact touristique et qui, en quelques mois, a créé un climat de haute tension parmi les élus de la ville impériale. Notamment le financement d'indispensables travaux dont le coût varie de 65 à 85 millions d'euros, le choix des partenaires mais aussi, tout simplement, l'avenir du contrôle du palace, aujourd'hui propriété de la ville.

  • 15/10/18 | Tailleur de pierre, un métier à découvrir à Limoges

    Lire

    Suite aux travaux de réhabilitation qui ont débuté en septembre au Jardin d’orsay, la Ville de Limoges, l’entreprise Blanchon et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment proposent des démonstrations des métiers de taille de pierre et de maçonnerie tous les mercredis après-midi du 17 octobre jusqu’à la fin novembre de 14h à 17h. Ces démonstrations gratuites, commentées par des professionnels, s’adressent à tous et notamment aux jeunes souhaitant découvrir ces métiers.

  • 15/10/18 | Le rugby pour toutes avec l’UBB !

    Lire

    L’Union-Bordeaux-Bègles rencontre l’USAPerpignan, au stade Chaban-Delmas, dans le cadre de la Challenge Cup, le samedi 20 octobre à 19 h. A l’occasion d’Octobre rose, la mairie de Bordeaux invite les Bordelaises à venir assister à ce match. Invitations à retirer de 9 h 30 à 18 h du lundi au vendredi à l’Hôtel de ville (entrée 4). Seules les femmes pourront accéder au stade, munies de ce billet (un code est intégré au ticket).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Vers des vacances sans voiture sur le littoral ?

07/07/2017 | Dans le cadre du projet Aménagement Durable des Stations, le GIP Littoral et ses partenaires, poursuivent le cycle de conférences lancé en 2015.

Conférence GIP Littoral Aquitaine du 6 juillet 2017 à Marcheprime :''En vacances, on oublie sa voiture"

Après s'être penché sur la réversibilité des stations ou la question de l'hôtellerie de plein air, c'est la question de la mobilité qui était au centre des réflexions et partages de bonnes pratiques des partenaires du GIP Littoral réunis ce 6 juillet à Marcheprime. « En vacances : on oublie sa voiture », a priori, plus facile à dire qu'à faire... mais pas impossible ont largement suggéré les intervenants du jour face à une assemblée d'élus et de techniciens toute ouïe. D'abord, en repensant le lien entre mobilité et aménagement du territoire, ensuite, en ne se privant pas des moyens innovants que la technologie peut apporter. Enfin et de manière globale, en envisageant la démarche dans une logique de petits pas, comme l'a démontré le grand témoin de la journée, Ludovic Chaleroux, consultant en mobilité pour ID-Cité.

Ludovic Chaleroux, expert en mobilité, le rappelle « le tourisme littoral s'il a été initié par le chemin de fer, s'est construit avec le « tout voiture ». Et pour cause 80% des déplacements touristiques se font en voiture, et 90% lorsqu'il s'agit des déplacements vers les plages. « Ajoutés à cela une pression automobile d'autant plus renforcée par l'attractivité du littoral notamment pour les retraités et des pics de fréquentation qui ne se limitent plus aux mois de juillet et août. » Et le consultant d'illustrer son propos avec l'exemple du 26 mai dernier où la Dune du Pilat a reçu 15200 visiteurs, soit 4100 véhicules pour un parking de 400 places. Une situation « classique » du mois d'août.

"Pas de solution miracle"Des chiffres qui démontrent aussi que prétendre à une solution idéale grâce à la création de transports en commun ou de navettes pour éloigner les voitures des plages est surestimé : « comment organiser la venue de 1600 visiteurs par heure dans des transports en commun, et selon des flux totalement aléatoires ? » Avec en premier facteur d'irrégularité la météo qui peut faire jusque doubler ou tripler la fréquentation d'un site. » Même si reconnaît-il des solutions technologiques pourraient permettre une meilleure prévisibilité. Autre difficulté pointe l'expert : ici le tourisme est majoritairement familial, donc les voitures sont pour beaucoup déjà pleines... le covoiturage dans les faits, n'est donc lui non plus pas si simple. « Autant d'enjeux que chacun doit avoir à l'esprit pour développer une culture commune de la mobilité », insiste-t-il. Culture commune, et réaliste, de la mobilité: "il n'y a pas de solution miracle".
Des déclarations qui avaient de quoi sans doute décourager en ce début de conférence... Pour autant, des solutions peuvent exister : « il faut faciliter les nouveaux usages, et permettre aux touristes d'être moins dépendants de la voiture individuelle ». Et ce sur deux axes de mobilités auxquels s'intéresse justement le projet ADS : la mobilité vers les vacances et la mobilité sur le lieu de vacances.

Un marqueur pour enclencher les changements de comportementsDans le premier cas, il faut construire de « l'intermodalité heureuse », selon Ludovic Chaleroux, c'est à dire proposer plusieurs types de mobilité au touriste, lui donner un vrai choix de sa mobilité. Ce qui passe notamment pour les décideurs à « ne plus penser la mobilité comme un produit de transports mais comme un produit touristique », le tout en veillant à mettre à porter des visiteurs une information claire et complète sur les offres existantes, et pour cela bien sûr profiter des technologies de l'information, sites internet et applications.
Sur la mobilité en vacances, « il faut réorganiser villes côtières et stations balnéaires, pour donner envie de tout faire à pied, à vélo, en tout cas, sans voiture. » En d'autres termes enclencher et accompagner le changement de comportements. Un des exemples qu'il cite est la généralisation de la zone 30 dans la commune de Sainte-Marie de Ré. « Ça a été un marqueur fort pour enclencher les changements de comportements, peu cher pour la commune et plutôt consensuel, mais accompagné d'un effort de pédagogie et de sensibilisation important. C'est d'ailleurs ce qui a coûté le plus cher dans cette mise en place. » Un premier pas qui a ensuite permis de mettre en place une politique cyclable, puis une restructuration du réseau bus, puis une nouvelle gestion du stationnement, et une réflexion autour de la localisation des équipements notamment culturels... « Une politique des petits pas, qui peut être décevante en terme de grandes annonces, admet-il auprès des élus de la salle, mais qui permet de remettre le piéton au premier rang ».
D'autant que selon lui, malgré son premier bilan a priori sombre, il existe des facteurs de changement qui pousse à plus d'optimisme: « les vacances sont une bonne période pour inciter aux changements, le mode piéton ou vélo permet de développer le tourisme de proximité, le vieillissement de la population amène à plus de déplacements à pied ou en transport en commun, et il y a tout le potentiel des outils numériques permettant de faciliter plus encore ces changements de comportements ».

Les bonnes pratiques inspirantesDans l'après-midi se sont en effet, multipliés les exemples de bonnes pratiques tant en termes d'aménagement du territoire, que du point de vue des outils numériques mis en place. Au menu par exemple, la grande enquête menée par l'Agence d'Urbanisme Atlantique et Pyrénées, sur les mobilités littorales estivales, permettant à termes de construire des politiques publiques adaptées aux différents rythmes d'un périmètre territorial alliant de Moliets à Hendaye. Mais aussi, plus éloigné de nous : le développement de circuits touristiques par le département de la Manche autour du vélo hydrogène, ou encore, sur les outils numériques, la présentation du système d'information voyageur Transfermuga qui vise à faciliter les déplacements transfrontaliers du quotidien, et donc aussi des vacanciers, de Bayonne à San Sebastian.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
54365
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
bosvieux | 21/08/2017

j'espère au moins qu'ils ont fait l'effort d'aller à cette conférence sans la voiture !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !