Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/04/20 | Le Bac 2020 en contrôle continu

    Lire

    Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce vendredi que les épreuves finales du baccalauréat 2020 n'auront pas lieu "dans les conditions normales". Les élèves seront évalués sur le contrôle continu, sans épreuves finales. Les élèves de CAP, BEP et BTS sont aussi concernés, et les notes données à distance pendant le confinement ne seront pas comptabilisées dans le contrôle continu. En revanche, l'oral de français pour les élèves de 1ère est maintenu et les épreuves de rattrapages du bac auront lieu "dans les conditions habituelles".

  • 03/04/20 | Deux-Sèvres : 200 tablettes numériques pour les EHPAD

    Lire

    Pour faire face à une situation sociale difficile dans les EHPAD à cause de l'interdiction des visites dans les établissements, le Conseil départemental des Deux-Sèvres distribue dès ce vendredi et jusqu'à lundi prochain 200 tablettes numériques. Ces outils devront permettre aux résidents de garder le contact avec leurs proches en cette période de confinement. L'investissement réalisé par le Département pour l'achat de ces tablettes est de 100 000 euros.

  • 03/04/20 | Cet été, rendez-vous avec « Le Barbier de Séville » à Sanxay (86)

    Lire

    Depuis 21 ans, les Soirées Lyriques de Sanxay dans la Vienne, 3e festival de chant lyrique de France, proposent chaque été un opéra en plein air, dans les vestiges du théâtre gallo-romain de Sanxay (Vienne). Cet été, les 10, 12 et 14 août, « Le Barbier de Séville » de Rossini sera joué pour la première fois à Sanxay. Cette coproduction Opéra national du Rhin / Opéra de Rouen sera scénographiée et mise en scène par Pierre-Emmanuel Rousseau.

  • 03/04/20 | Les deux résidentes d'un Ehpad bayonnais ont quitté l'hôpital

    Lire

    Les deux résidentes de l'Ehpad Harambillet, qui avaient été testées positives au Covid-19 et hospitalisées, ont regagné l'établissement, respectivement hier 2 avril et aujourd'hui 3 avril. La première, âgée de 86 ans, avait été admise au Centre hospitalier de la Côte basque le 17 mars et la seconde, âgée de 89 ans, le 20 mars. En lien étroit avec l’Agence Régionale de Santé, la Ville de Bayonne et son Centre communal d'action sociale ont mis en place des mesures sanitaires de confinement strictes au sein de cet établissement dès le début de la pandémie.

  • 03/04/20 | Nouveaux renforts de personnels soignants à l'Est

    Lire

    Après un premier départ de personnels soignants dimanche dernier, 18 nouveaux volontaires sont partis le 2 avril pour renforcer les hôpitaux de l'Est de la France. Des médecins anesthésistes réanimateurs et infirmiers anesthésistes de milieux hospitaliers mais aussi des libéraux et des praticiens d'établissements publics et privés. Ils viennent des Landes, de Gironde, du Lot-et-Garonne et de Charente-Maritime, pour renforcer le centre hospitalier et l'hôpital militaire de campagne de Mulhouse pour 4 à 10 jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | World Impact Summit : l'édition 2020 se dévoile

29/01/2020 | L'édition 2020 du World Impact Summit, qui se tiendra fin mai à Bordeaux, a dévoilé ce mardi les premiers éléments de son programme centré sur la biodiversité.

World Impact Summit

Ce mardi 28 janvier au CAPC (musée d'art contemporain) de Bordeaux, Nicolas Pereira et l'équipe de la plateforme de financement solidaire Solylend ont dévoilé les premiers contours de l'édition 2020 du World Impact Summit, un festival professionnel et grand public engagé qui tiendra sa troisième édition du 28 au 30 mai prochain sur la Place des Quinconces à Bordeaux. L'occasion pour le fondateur de l'évènement de dévoiler les noms des premiers invités et de parler des premières tendances thématiques de ces rencontres entre entreprises et tables rondes thématiques. Sans surprise, le thème phare sera la biodiversité. Premiers éléments sur ce qui vous attend.

Cela ressemble à deux bonhommes dans une barque où l'un d'entre eux tire l'autre vers le haut. Ou ça ressemble peut-être à autre chose, peu importe. En tout cas, c'est le nouveau logo du World Impact Summit, qui réfléchit déjà à sa troisième édition et a même pris date, ce mardi. Elle aura lieu du 28 au 30 mai, toujours sur la Place des Quinconces à Bordeaux.

Ambitieux programme

L'évènement, créé par la plateforme de financement de projets solidaires, baptisée Solylend, a pour chef de file Nicolas Pereira, un entrepreneur bordelais de 28 ans. Il a pour objectif, au travers de ces trois jours constitués de conférences, de rencontres et de moments plus festifs (l'an dernier, les concerts de Mika ou de Cassius, par exemple), de sensibiliser à la fois les participants et le grand public à la problématique de l'environnement et à l'impact positif que les projets présentés peuvent avoir. 2020 ne sera en effet pas une année bouche-trou pour l'environnement : en octobre 2020 doit avoir lieu la COP15 (Conférence des Parties) à Kumming, en Chine. Son objectif sera rien de moins que la création d'un nouveau cadre pour la biodiversité mondiale post-2020, dont l'IPBES a confirmé en mai dernier l'alarmant déclin, venant ainsi confirmer le bilan sur les impacts du changement climatique effectué par le GIEC en 2018 (et en 2019 sur les sols). Plus tôt, du 11 au 19 juin à Marseille doit se tenir le Congrès Mondial de la Nature de l'UICN, sommet d'inter gouvernance environnementale organisé tous les quatre ans (le dernier s'était déroulé en septembre 2016 à Honolulu). 

Démarche collective

L'évènement bordelais, de son côté, compte faire un pont avec le Sommet Afrique-France, organisé en juin et dont le thème central tourne autour des "villes durables", mais aussi avec l'Amérique latine, autour de laquelle une dizaine de délégations sont attendues. "L'enjeu climatique nous oblige à sortir des postures. La prise de conscience est assez globale, on sent que c'est en train de bouger", a affirmé ce mardi soir Nicolas Pereira, lors d'une soirée de présentation des premiers éléments de l'édition 2020 du World Impact Summit. Pour les organisateurs, l'objectif semble clair : passer la vitesse supérieure. 5000 professionnels, 300 exposants et 30 000 particuliers sont attendus sur les trois jours de l'évènement dont deux jours dédiés aux professionnels et une journée centrée sur le grand public. La biodiversité et l'engagement seront ainsi les deux grands fils rouges de cette édition, et les débats autour d'intervenants emblématiques feront leur retour. Si la liste n'est pas tout à fait arrêtée à l'heure d'écrire ses lignes, les ambitions sont là : celles d'accueillir Emmanuelle Wargon (Secrétaire d'État à la Transition Écologique), Bertrand Piccard (fondateur de Solar Impulse), Isabelle Autissier (Présidente de WWF France), Eric Garcetti (maire de Los Angeles et président du C40), Nicolas Hulot et, non encore confirmée mais souhaitée par l'équipe organisatrice, la jeune activiste Greta Thunberg. 

D'autres évènements feront leur retour, comme le concours de start-ups présentant des solutions durables, le tout avec un objectif commun : "créer de la continuité et passer des paroles aux actes". Nicolas Pereira a ainsi précisé que les entreprises invitées devraient venir avec du concret dans leurs bagages. "On leur demande d'avoir un plan d'action et d'engagements sur la manière dont ils vont réduire l'impact carbone de leur activité. C'est inscrit dans leur plan stratégique. On ne pourra pas jouer le rôle d'un organisme de contrôle, mais on va s'assurer que les engagements qui sont proposés puissent être mis en œuvre". Questionné sur l'effet "green washing" d'une telle mesure, l'entrepreneur se veut optimiste : "la plupart des entreprises sont déjà en train d'y réfléchir, elles savent qu'elles doivent se transformer. Cet engagement là les pousse simplement à aller plus vite, mais je pense qu'elles en ont déjà envie". Créateur du pacte "Bordeaux Durable", le fondateur du World Impact Summit a aussi décidé d'inscrire dès le départ son festival dans une démarche écologique : zéro plastique, toilettes sèches, restauration locale, énergies renouvelables pour alimenter le site... autant de points qui l'ont également poussé à élargir les thématiques de son "village des solutions", qui ira de la mode éthique à la "finance d'impact" en passant par le traitement et la gestion de l'eau. Huit tables rondes et une dizaine d'ateliers pédagogiques de sensibilisation sont notamment programmés lors de la journée grand-public.

Tour de France 

Enfin, pour la première fois sous le label Magnetic Bordeaux, le World Impact Summit a l'ambition de s'exporter au-delà, des frontières de la métropole girondine. Aux côtés du Ministère de la Transition Écologique et de l'Ademe, il prévoit d'organiser dès septembre 2020 un "tour de France des solutions pour la planète" (on ne connaît pas encore le mode de transport, on sait juste que ça ne se fera pas en vélo et que ça décevra sans doute les amateurs de la petite reine). Ce dernier passera par Nantes, Rennes, Lille et Strasbourg en 2020 et Paris, Lyon, Marseille, Montpellier et Toulouse en 2021. "On veut rassembler les acteurs de la transition tout autour de la France et être dans une logique de mobilisation des écosystèmes. Il y a des solutions qui émergent partout, on ne veut pas faire de Bordeaux la seule et unique ville qui a son évènement, qui construit un écosystème et qui le met en valeur. C'est impossible à dupliquer sur le même format, ce sera plus petit, mais l'objectif de sensibilisation et de mobilisation est le même", a ainsi précisé Nicolas Pereira. "On vise une démarche à minima nationale". En attendant, le World Impact Summit compte visiblement s'inscrire dans la liste des festivals engagés, aux côtés de Climax en septembre.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4448
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !