Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/12/18 : Béatrice Lagarde, la nouvelle préfète de Lot-et-Garonne, a demandé aux services de l’État d'activer leur compte Facebook. Les internautes pourront ainsi suivre l'actualité des services en temps réel.

19/12/18 : L’EFS appelle à la générosité des donneurs et invite le plus grand nombre à se rendre dans l’une des 15 maisons du don de NA ou sur l’une de ses collectes mobiles durant les fêtes et vacances scolaires, en cette fin d'année les réserves sont fragiles

19/12/18 : 1ère réunion d'information le 20 déc. à Bordeaux sur AQUI-LITT, une étude de surveillance microbiologique inédite du littoral néo-aquitain. Portée par Aquitaine Microbiologie, elle établit une cartographie régionale de l'antibiorésistance.

19/12/18 : Au regard des événements actuels et de la clôture effective de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, l'équipe du Pôle d'Enseignement Supérieur Musique et Danse annule "Midi en Musique" de Noël, le 21 déc. à 12h15, dans la Chapelle de l'Annonciade.

19/12/18 : Tempête Klaus. 1 M€ pour financer les derniers dossiers de reboisement. Depuis 2009, l’État aura consacré 442 M€, l’Europe 60 M€ et le Conseil régional 1 M€, notamment à la reconstitution des parcelles sinistrées. 203 000 ha ont ainsi été reboisés.

19/12/18 : Faubourg Immobilier, le promoteur spécialisé en immobilier résidentiel, a été retenu par Bordeaux Euratlantique pour réaliser 10 000 m² de logements. Ce projet proposera différents types de logements au cœur de la métropole girondine.

19/12/18 : Les services de la préfecture de la Vienne seront exceptionnellement fermés les lundis 24 et 31 décembre.

18/12/18 : Rochefort (17) : au vu du "contexte économique morose", la ville de Rochefort a décidé de rendre ses emplacements de parking du centre-ville gratuits le temps de Noël, du 21 décembre au 1 janvier inclus, afin de favoriser l'accès aux commerces.

18/12/18 : Concours Agrinove : inscription jusqu’au 31 mars 2019. Son but : mettre en avant les innovations en amont de l’agriculture. A la clé notamment : 15 000€ pour le 1er prix. Infos : 05 53 97 71 53 / contact@agrinove-technopole.com.

17/12/18 : En visite ce lundi en Dordogne, Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, a signé la convention ANRU à Coulounieix Chamiers avec les différents partenaires. L’État finance ce projet d’un coût total de 49 M€, à hauteur de 14 M€.

17/12/18 : Alain Juppé a annoncé ce lundi que la place des Quinconces, à Bordeaux, serait transformée en parking gratuit les 22, 23 et 24 décembre pour "faciliter l'accès aux commerces du centre-ville", touchés économiquement par les mouvements sociaux.

17/12/18 : Deux-Sèvres : la 7e édition de Capr'Inov a attiré 7000 visiteurs. 250 produits (dont 230 laitiers) de 8 pays ont participé aux concours : 21 médailles d’or, 46 d’argent et 53 de bronze ont été décernées, et 4 Capr’I d’Or à des entreprises innovantes.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/12/18 | Expo-vente de tableaux de Gérard Desplanques à Limoges

    Lire

    Le Groupe Mercure organise du 20 au 22 décembre une expo-vente, autour d’une rétrospective de 1972 à 2018, de tableaux et de dessins de l’artiste-peintre Gérard Desplanques dont il a puisé son inspiration dans la richesse de la nature du Limousin. Il cherche au travers de ses œuvres à se rapprocher des peintres préhistoriques. Le vernissage de l’exposition aura lieu, en présence de l’artiste le 21 décembre à 18h30, à la Galerie Municipale de Limoges.

  • 19/12/18 | Un marché de Noël 100 % producteurs de Dordogne

    Lire

    La Chambre d’Agriculture de Dordogne organise son 1er marché de Noël le 20 décembre de 16h30 à 19h au Pôle Interconsulaire à Coulounieix-Chamiers. Agriculteurs et artisans proposeront un large choix de produits : Monbazillac, vins de Bergerac, canard gras en frais et en conserves, confitures, agneaux, porcs et dérivés, légumes, bières artisanales, volailles et volailles de Noël, charcuteries, plantes aromatiques, macarons, pain d’épice, nonnettes, nougats, fromage, noix et dérivés, broderies.

  • 18/12/18 | Niort et Bordeaux: ces bassines qui divisent

    Lire

    Nouvelle tension au sein de la majorité du Conseil régional, sur la question de l'eau, après la décision de deux élus EELV, Nicolas Thierry, vice-président en charge de l'environnement et de la biodiversité et Nicolas Gamache, conseiller régional des Deux-Sèvres de démissionner, le premier de la délégation à la qualité de l'eau, le second du bureau du Parc régional du Marais poitevin. Et ceci après le vote par la Région lundi du protocole d'accord permettant le financement des bassines fortement souhaitée notamment par l'agriculture, protocole signé ce mardi à la préfecture à Niort où les opposants ont manifesté.

  • 18/12/18 | Journée internationale des migrants vue de Pau

    Lire

    Ce 18 décembre à 18h, à l’occasion de la journée internationale des migrants, un cercle de silence se tiendra Place Clémenceau à Pau avec la Maison des Citoyen.ne.s du Monde des Pyrénées-Atlantiques. Tout au long de l’année, cette association coordonne un programme d’accompagnement de demandeurs d’asile dans leur apprentissage du français. Près de 90 demandeurs d’asile et réfugiés ont bénéficié de cet accompagnement qui permet aussi de tisser du lien social et de lutter contre les préjugés.

  • 18/12/18 | Charente-Maritime : Bussereau demande un Grenelle social et financier

    Lire

    Lors de la session du conseil départemental 17 ce lundi, les élus sont revenus sur le mouvement des gilets jaunes. Une motion du groupe LR a été proposée pour demander au gouvernement "de s'appuyer sur les élus locaux [...] afin d'engager au plus vite un dialogue constructif avec les Français". Quelques jours plus tôt, Dominique Bussereau avait déjà demandé au gouvernement une sorte de Grenelle sur le pouvoir d'achat, le social, la fiscalité et la transition écologique, ainsi qu'une réflexion sur la décentralisation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Pessac: Bellegrave, nouveau rendez-vous des sportifs

03/09/2018 | Un pôle sportif totalement repensé

La salle Bellegrave de Pessac

Après deux ans de travaux, le nouveau complexe sportif de Bellegrave à Pessac a été inauguré officiellement samedi 1er septembre en présence des élu(e)s et des représentant(e)s des collectivités territoriales parmi lesquels Franck Raynal, maire de Pessac, Alain Rousset, président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, Nathalie Delattre, sénatrice de la Gironde, Edith Moncoucut, conseillère départementale du canton de Pessac-1 et Arielle Piazza, conseillère métropolitaine représentante du maire de Bordeaux Métropole.

Les nouvelles infrastructures ont été conçues pour permettre aux associations sportives de Pessac (110 clubs et 52 disciplines) d’accroître leurs capacités d’entraînement et de développer le sport de haut niveau. Elles comportent notamment une salle omnisports dont la configuration a été pensée pour l’accueil de compétitions régionales et nationales mais aussi un pôle sports de combat, trois terrains de basket-ball en accès libre, des vestiaires de football adaptés et une aire de jeux pour les plus jeunes.

Pour la construction de ces nouveaux équipements et l’aménagement du site, la ville de Pessac a obtenu l’aide financière de Bordeaux Métropole (1 400 000 euros) de la Région Nouvelle-Aquitaine (750 000 euros) du Conseil départemental de la Gironde (560 000 euros) et de l’UEFA Euro 2016 - Fond Héritage (74 150 euros) pour une enveloppe budgétaire de 18 millions d’euros.

Face à la presse, Franck Raynal a tenu à souligner « la qualité architecturale et l’esthétique » du nouveau complexe sportif « qui allie la beauté à l’efficacité des équipements » et « répond à la demande exprimée depuis de nombreuses années par les associations utilisatrices des locaux préexistants sur le site. Il permet de redonner au sport toute la place qu’il mérite dans une ville de plus de 62 000 habitants dont un quart de la population possède une licence sportive ».

Edith Moncoucut a insisté sur « l’importance que représente le sport comme outil d’insertion et d’épanouissement personnel ».

Une salle omnisports de 4292 m2

Le pôle sportif préexistant a été totalement repensé à travers la rénovation des installations en place d’une part et la construction de nouveaux bâtiments de l’autre (salle omnisports, pôle des sports de combat et vestiaires) pour une surface totale de 7200 m2. Les bâtiments utilisent le même matériau anti-tags de façade, un composite de ciment et de résine, comme le précise Jérôme Beaudet, l’architecte DPLG (Groupe A40 Architectes) du projet.

La salle omnisports d’une superficie de 4292 m2, dotée de tribunes amovibles, peut recevoir jusqu’à 1500 personnes. Elle est configurée pour accueillir des compétitions de handball, de basketball, ou de badminton. D’autres disciplines comme la gymnastique peuvent y être pratiquées.

Vendredi 31 août, la salle accueillait en soirée la ligue masculine professionnelle de handball pour un match de préparation entre l’US Ivry et Chambéry Savoie Mont-Blanc. Le 3 novembre prochain, aura lieu la finale régionale de basketball tandis que de nouveaux rendez-vous sont déjà prévus pour 2019.

Un pôle dédié aux sports de combat

La nouvelle salle de boxe (280 m2) comprend deux rings dont un adapté aux personnes à mobilité réduite. Le nouveau dojo (430 m2) permet lui aussi d’accueillir des compétitions de haut niveau tout en assurant un meilleur confort d’entrainement. S’y ajoute une salle de préparation physique et de ré-athlétisation, ouverte à toutes les associations sportives pessacaises pour les stages de haut niveau ainsi qu’aux sportifs blessés, désireux de reprendre la compétition.

Bertrand Louit, président du club de judo, jujitsu, taïso (SPUC) s’en félicite : « Nous sommes forcément contents. Avant, nous étions dans des vieux bâtiments de trente ans d’âge. Cela a relancé le club et nous avons enregistré plus de 37% d’adhésion en plus sur 2017-2018. » Pour Mohammed Lakehal-Ayat, vice-président du club : « Nous étions vraiment à l’étroit dans nos anciens locaux. C’est plus fonctionnel et conforme aux normes de sécurité. Cela permet aussi l’accessibilité des personnes en situation de handicap. »

Elisabeth Guignaud-Le Berre
Par Elisabeth Guignaud-Le Berre

Crédit Photo : Elisabeth Guignaud Le Berre

Partager sur Facebook
Vu par vous
3208
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires