Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/02/20 | BOOST’CAMP : un concours qui s'adresse aux entrepreneurs

    Lire

    Bonne nouvelle pour les entrepreneurs engagés dans le développement durable, l’économie sociale et solidaire ou l’innovation d’usage ! Un concours organisé par Le Campement, pépinière de la Ville de Bordeaux installée à Darwin, va être lancé. Le principe ? Présenter un projet innovant et créateur d'emplois. A la clé du concours : 6 mois d'hébergement gratuit au Campement dès le 27 mars 2020. La réception des candidatures se fait du 3 mars au 13 mars prochain.

  • 17/02/20 | "Rendez-vous de la biodiversité" à Champagne-la-Noaille (19)

    Lire

    Le samedi 29 février à Champagnac-la-Noaille (19), la Maison de la Chasse et de la Nature accueillera l’événement « Rendez-vous de la biodiversité ». La Fédération Départementale des chasseurs de la Corrèze, le Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine et l’Agence Régionale de la Biodiversité Nouvelle-Aquitaine proposeront une après-midi sur le thème des zones humides tout en appelant à leur préservation. Au programme de la journée, balades commentées et débats ! Plus d’informations : nouvelle-aquitaine.fr

  • 17/02/20 | Concours des vins de Bordeaux 2020 : 3 577 vins candidats

    Lire

    La 64ème édition du concours des vins de Bordeaux se tiendra cette année le samedi 18 avril. C’est plus de 1 000 viticulteurs, cavistes ou négociants qui ont proposé leurs vins pour cette nouvelle édition. 96 appellations au total tenteront leur chance, de toutes catégories (rouges, blancs, rosés…). Majoritairement des vins de Gironde (3 293), mais aussi de Dordogne (182), Lot-et-Garonne (54), et des Pyrénées-Atlantiques (28)… Les échantillons seront directement récupérés à la propriété par des représentants de la Chambre d'Agriculture de la Gironde, du 2 au 20 mars ; afin d’éviter toutes fraudes.

  • 17/02/20 | Charente: Opération zéro déchet

    Lire

    Selon une étude IPSOS, 1 français sur 3 jette ses déchets par la fenêtre de sa voiture. Ces derniers finissent en bordure de terres agricoles et mettent des années à se décomposer. Pour soutenir les agriculteurs et la protection de la nature, la Filière Culture Raisonnée Contrôlée (CRC) organise en Charente du 23 au 28 mars prochain, un grand ramassage des déchets en bordure de champs. Une zone de collecte sera proposée aux participants et les déchets seront à apporter à la COOP de Mansle. Pour y participer rendez-vous sur ce site www.ramassons.com.

  • 16/02/20 | Un cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    L’Institut Pasteur a signalé un cas de rage chez un chien, à Saint-Martin-de-Ré. Il a été euthanasié. Une enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’Agence régionale de santé (ARS) vise à rechercher d’autres personnes ou d’autres carnivores (chiens, chats, furets, etc) qui ont pu être en contact avec l’animal. Un arrêté préfectoral a été pris ce vendredi pour restreindre les mouvement des chats et chiens, qui doivent être tenus en laisse ou en caisse.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | #BM2050 : la qualité de vie, préoccupation n°1

29/09/2018 | L'IFOP vient d'annoncer les résultats de son enquête dans le cadre de la grande concertation menée par BM...

#BM2050

Dans le cadre de la concertation lancée en février dernier par Bordeaux Métropole pour comprendre et connaître les exigences et les attentes des habitants de la métropole bordelaise pour 2050, du 28 février au 30 juin, 8 424 personnes ont répondu à un questionnaire mené par l’IFOP. Trois grandes tendances s’en dégagent : un large satisfecit des habitants de Bordeaux Métropole concernant leur lieu de vie, le sentiment d’une métropole en constante évolution et l’influence croissante de Bordeaux Métropole d’ici à 2050. Bémol : un pessimisme croissant pour leur qualité de vie, les mouvements de population entre les territoires et la sécurité des personnes et des biens…

« Quel avenir désirable et partagé pour Bordeaux Métropole ? » Cette question posée en février dernier lors du coup d’envoi de la concertation lancée par Bordeaux Métropole a recueilli quelques premières réponses grâce à une large concertation menée par l’Ifop du 28 février au 30 juin.
En effet, « cette enquête révèle, pour Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, un véritable lien de confiance entre le citoyen et sa métropole. Il a confiance en l’avenir même s’il émet quelques craintes notamment en termes de qualité de vie. » Près de neuf personnes interrogées sur dix révèlent être satisfaites de vivre au sein de la métropole bordelaise (43 % se disent même « très satisfaites »). Pour les trois quarts de ces personnes, vivre en métropole bordelaise serait un choix en 2050 et non une contrainte. 63 % des personnes interrogées associent Bordeaux Métropole à « la douceur de vivre ». Concernant l’évolution constante de la métropole, l’intégralité des habitants interrogés estime que Bordeaux Métropole a changé au cours des dix dernières années et cela de manière positive (85 %). Cela dit, s’agissant de la qualité de vie, des mouvements de population entre les territoires et de la sécurité des personnes et des biens, le pessimisme l’emporte. Enfin, l’influence de BM est devinée pressentie comme croissante d’ici à 2050 à condition de grandir un peu (41 %) voire beaucoup (23 %).

Vue de la métropole bordelaise
 

Des habitants désireux d'être acteurs de leur environnement Aussi, l’entreprise Deux Degrés a exploré les 28 communes de la métropole en allant vers les habitants et en recueillant leur parole au cours de 42 étapes à bord du Camion du futur. De cette aventure, il est ressorti différentes tendances. « Les citoyens métropolitains désirent un petit Bordeaux à côté de chez eux en mettant l’accent sur le lien social. Pour eux, le point noir reste le transport. Pour désengorger les voies de circulation, ils misent sur la Garonne comme axe de transport et le développement de davantage de voies cyclables. Ils aiment la nature et désirent plus d’arbres pour se protéger du soleil et plus de pelouses pour s’asseoir dessus. Pour eux la culture doit être partout. Enfin, ils souhaitent une baisse d’impôt. Pour ce faire, ils sont prêts à mettre la main à la pâte en nettoyant par exemple leur quartier et en étant davantage acteur de leur bien-être. »

Vue de la métropole bordelaise

Un serious game pour comprendre les attentes Cette enquête n’est que l’introduction d’un wagon d’actions menées dans le cadre de cette grande concertation. En effet, de nombreux outils vont être mis en place pour intensifier cette collaboration citoyens-élus. Un serious game a été officiellement lancé le 27 septembre dernier afin, une nouvelle fois, de récolter les opinions de manière ludique. Basé sur une navigation proposée parmi plus de 100 projets appelés pépites, ce jeu a pour ambition de projeter les habitants dans le futur de leur ville et de mesurer leur désir de changement. Aussi, primaires, collèges, lycéens, étudiants seront également concertés. Des pitch d’architectes seront diffusés en boucle au sein de la Maison #BM2050, des expositions et conférences seront également proposées. Bref, tout un panel d’actions pour ne pas dire « qu’on ne nous a pas consultés ! »
« Comment vivrons-nous en 2050 ? Ou plutôt que devrions nous faire, ici et maintenant, pour que notre société en 2050, celle que connaîtront nos enfants, soit telle que nous la souhaitons pour eux : apaisée mais dynamique, sage mais innovante, généreuse mais sobre dans la consommation des ressources limitées de la planète ? » Pour sûr la question que posait Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de BM, il y a quelques mois de cela, récoltera davantage de réponses grâce à tous ces supports dans quelques mois…

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3088
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires