Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

13/06/19 : Charente : La 12e édition du Film Francophone d'Angoulême se déroulera du mardi 20 au dimanche 25 août. Cette année, le festival rendra hommage au cinéma luxembourgeois. Au programme : Un focus sur le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch.

12/06/19 : L'échangeur 4 (Bdx-Labarde) de la Rocade A630 sera fermé dans le sens in le 14 juin à partir de 21h jusqu'au 15 juin 10h, puis dans le sens ex à partir de 22h jusqu'au 17 juin 6h. Entre ces dates la circulation sera réduite sur une seule voie.

06/06/19 : En Lot-et-Garonne, les 2,7 M€ de crédits d’Etat nécessaires pour engager les acquisitions foncières et les premiers travaux de la section Monbalen-La Croix blanche de la RN21 n’ont pas été accordés au préfet de région.

06/06/19 : Le 23 juin, la Traversée de Bordeaux à la Nage revient! Organisée par la section natation du club omnisports des Girondins de Bordeaux, la course a une visée sportive et écologique. Inscriptions ouvertes jusqu'au 21 juin.

02/06/19 : Du 24 au 26 septembre, le Parc des Expos de Bordeaux accueille pour sa 1ère édition, ALINA, le salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en NA et ses exposants, fabricants et distributeurs de produits pour l’industrie agroalimentaire.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/06/19 | L'empreinte écologique du numérique : on en parle?

    Lire

    Les usages numériques seraient responsables au niveau mondial de 6% des émissions de gaz à effet de serre et consommerait 10% de l’électricité. La question de son impact environnemental commence à se poser au-delà des labos. La Rochelle se saisit du débat en donnant une conférence grand public sur un ton décalée, "Numérique = responsable?", mardi à 18h30 à la Maison de l’étudiant, animée par le chercheur Vincent Courboulay, et Mathieu Dumery alias Professeur Feuillage sur Youtube. Entrée libre.

  • 15/06/19 | Violences faites aux femmes: 1ère Nuit des relais à Bordeaux

    Lire

    La Fondation des Femmes organise depuis 3 ans une grande course solidaire, la Nuit des Relais, afin de collecter des fonds pour soutenir les femmes victimes de violences et sensibiliser au sujet des droits des femmes. La 1ère édition Bordelaise de cette course se déroulera le 4 juillet à Darwin. Seul critère à respecter : les équipes devront collecter 500€ (reversés des associations de lutte contre les violences faites aux femmes) sur une page de collecte dédiée. Infos et inscriptions (jusqu'au 24 juin) : www.nuitdesrelais.org

  • 14/06/19 | Ostréiculture: retour à la normale sur le banc d'Arguin

    Lire

    Les résultats des analyses effectuées cette semaine par le réseau de surveillance de l’IFREMER ont révélé que le taux de présence des bactéries Escherichia coli dans les huîtres en provenance du banc d’Arguin était inférieur au seuil de sécurité sanitaire en vigueur. Les mesures d'interdiction concernant l’ensemble des coquillages en provenance des zones de production du bassin d’Arguin sont donc levées, annonce la préfecture de Gironde.

  • 14/06/19 | Carcans accueille la 12ème Journée Sport Nature

    Lire

    Le Comité Départemental du Sport Adapté, le Carcans Océan Surf Club, Windygliss, Prépa Sports et le CRPS de la Tour de Gassies organisent la 12ème Journée Sport Nature les 18 et 19 juin à la Maison de la glisse à Carcans Océan. Elle permet à près de 100 jeunes et adultes déficients intellectuels ou souffrant de maladies mentales, de passer une journée sur la plage pour découvrir différentes activités sportives de plein air (surf, tir à l'arc, beach volley, etc) ainsi que des Activités Motrices, adaptées aux capacités de chacun.

  • 14/06/19 | « Renversant » à voir jusqu’au 30 juin à la Cité du Vin

    Lire

    Plus que deux semaines pour venir admirer l’exposition temporaire « Renversant » à la Cité du Vin à Bordeaux où des designers ont eu carte blanche pour travailler le verre et, ainsi, laisser naître un objet. Dans le même temps, tous les samedis un atelier dégustation baptisé « Naturellement ! » est organisé afin d’expérimenter un nouveau rituel de dégustation avec la création de Matali Crasset « Vino Sospeso », pour l’exposition.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux : rentrée timide au Conseil municipal

18/09/2018 | Plusieurs dossiers, notamment de subventions, étaient à l'ordre du jour de ce premier conseil municipal de rentrée ce lundi 17 septembre. On aborde les principaux.

Conseil municipal Bordeaux

Rentrée plutôt habituelle pour le Conseil municipal de Bordeaux ce lundi 17 septembre. Après une rentrée politique très commentée, le maire de Bordeaux Alain Juppé est revenu à ses dossiers habituels, parmi lesquels on retrouve notamment un nouveau contrat de quatorze ans et neuf mois avec le groupe Lucien Barrière pour l'exploitation du Casino de Bordeaux Lac, une nouvelle résidence à vocation sociale ou encore un volet de subventions destiné au développement du cinéma. On vous fait un résumé des principaux dossiers à l'ordre du jour.

Casino de Bordeaux Lac : une nouvelle mise

Bordeaux, qui accueille depuis 2000, le casino de Bordeaux Lac au titre de "ville touristique", se devait de renouveler légalement son contrat de délégation de service public avec la Société d'Animation Touristique de Bordeaux (SATB), appartenant presque exclusivement au groupe Lucien Barrière, celui-ci se terminant le 31 janvier prochain. Ce lundi, lors d'une conférence de presse précédent le premier Conseil municipal de la rentrée, l'adjoint aux finances Nicolas Florian a précisé que la ville "avait relancé un protocole de consultation avec deux offres : sept ans et neuf mois ou quatorze ans et neuf mois. Un seul candidat s'est manifesté, il s'agit de l'exploitant actuel avec qui nous avons donc engagé des discussions. Au terme de celles-ci, nous avons obtenu un toilettage du contrat initial, avec notamment une redevance due à la ville sur le produit des jeux de 7,5%, soit 11,22 millions d'euros par an", soit environ un million d'euros supplémentaires qu'actuellement. Autre clause du contrat : l'engagement par le délégataire d'opérer "un gros entretien et d'investir dans une rénovation du bâtiment" d'un montant de six millions d'euros dans les deux prochaines années, avec à la clé "la création de nouveaux concepts de restauration et de bars". Enfin, en guise de subvention au "développement touristique", le groupe apportera 600 000 euros, au lieu des 200 000 du contrat précédent. Du côté de l'opposition socialiste et EELV, on a voté contre cette motion, jugeant "une durée de contrat trop longue et une subvention culturelle trop faible". La motion a tout de même été adoptée à la majorité.

Aménagement : la Jallère se concerte

La phase de concertation est proche pour le site de La Jallère (situé au Nord de Bordeaux dans le quartier du Lac). L'avenir de cette zone, a rappelé la mairie, est en réflexion et en concertation depuis 2014. Des études servant à remplir un "dossier d'évaluation environnementale" ont démarré depuis l'été 2016 (le secteur comportant des zones humides servant entre autres à la prévention des inondations). Le projet comporte notamment la construction de 2000 logements, un pôle d'agriculture urbaine (servant à alimenter le centre commercial Auchan de Bordeaux Lac) et de nouvelles liaisons, notamment en transports en commun. Il a été confié à l'urbaniste Nicolas Michelin (déjà responsable de l'aménagement du nouveau quartier des Bassins à Flots). La mairie l'a encore martelé ce lundi : visiblement, pas question de toucher aux treize hectares de zones humides présentes sur le site. A ce stade des études, l'enjeu est donc de faire des logements moins denses (vingt logements par hectares contre 90 aux Bassins à Flots selon les derniers chiffres) et de développer l'aspect énergétique des bâtiment (notamment photovoltaïque). L'opposition, notamment écologiste, était déjà largement revenue sur le sujet lors d'un précédent conseil en juillet. Dans les faits, la concertation "donnera aux habitants, usagers actuels et futurs une occasion de s’exprimer sur l’ensemble du projet urbain de la Jallère". Elle devrait être lancée dans la foulée.

Social et cinéma

Dans le reste du menu du jour, citons notamment la réalisation d'une RHVS (pour Résidence Hôtelière à vocation sociale) de 20 logements "dont quinze logements agréés au titre des publics prioritaires de l’État", a précisé la mairie, ajoutant que le projet serait localisé sur le quartier Saint-Augustin/Tauzin/Alphonse Dupeux. L'idée est de proposer essentiellement des studios (de 22 mètres carrés) destinés à des courts et moyens séjours réservés aux personnes les plus en difficulté. En effet, dans ce type de structure, les tarifs sont inférieurs à ceux du marché mais aussi dégressifs en fonction de la durée du séjour. La ville a annoncé qu'elle allait "participer à l’équilibre financier de ce programme par le versement d’une subvention de 150 000 euros".

La ville de Bordeaux et la métropole apportent également leur soutien à la création cinématographique au travers de la "première convention signée entre le CNC et une collectivité territoriale autre que régionale en matière de soutien à la création". Si Bordeaux soutient déjà les actions associatives dans ce domaine (au premier semestre 2018, elle a en effet accordé 100 250 euros à des associations et festivals locaux), la métropole se charge du soutien aux professionnels du secteur (455 000 euros en 2017 à l'industrie créative dont 265 000 au cinéma). Pour 2018, ce chiffre devrait grimper à 570 000 euros. Une convention triennale et reconductible avec la CNC est donc en chantier et prévoierait notamment un fonds de soutien à la création numérique. Elle devrait entrer en vigueur officiellement avant la fin 2018 et permettrait de lancer "un premier appel à projet au titre du fonds d’aide à la création".

Déchets et mégots

Le Marché des Capucins est un lieu emblématique pour les habitants de Bordeaux. Il va prochainement réviser sa politique de production de déchets, un sujet pris visiblement au sérieux par la municipalité, notamment depuis la privatisation de la collecte dans l'hypercentre de la ville et les mesures annoncées contre les dépôts sauvages.
"Ce processus s’inscrit dans une démarche de responsabilisation des professionnels, dans une volonté de tri et de réduction du tonnage des déchets enlevés et traités ainsi que des coûts de gestion", a notamment précisé la ville. Concrètement, c'est le principe "pollueur payeur" qui s'appliquera désormais, avec une évacuation des déchets opérée par le délégataire et refacturée au poids aux commerçants producteurs du marché. Le redevance, elle, devrait évoluer en fonction des charges et des volumes à traiter, en sachant qu'une première estimation réalisée en 2017 était de 79 924 euros pour un volume annuel de 400 tonnes et que la redevance sera de 0,20 centimes d'euros par kilo de déchets pesés.

L'autre annonce actée a été une demande, effectuée par la cancérologue et conseillère municipale Michèle Delaunay : l'interdiction de la cigarette aux abords des écoles maternelles, à laquelle le maire de Bordeaux a donné un accord de principe, même s'il a qualifié la mesure de "petite anecdote". Interrogée sur la question ce lundi, l'élue défend son point de vue. "Concrètement, on met un panneau de chaque côté à l'abord des écoles sur un périmètre d'une trentaine de mètre à l'abord des écoles en indiquant que c'est désormais un espace sans tabac. Si on est encore plus performant, on met des cendriers recycleurs aux limites de cet espace. On n'est pas sur la punition ni sur l'interdiction. Cependant, il faut qu'il y ait la possibilité d'une pénalité par les agents municipaux. Cela peut-être l'amende de l'abandon de déchêts à 35 euros ou plus faible, mais cette sanction doit exister. Si Bordeaux décide de faire ces espaces sans tabac, je suis sûre qu'il y aura dans les mois à venir plusieurs dizaines de villes qui le feront". La mairie, de son côté, a déjà annoncé son souhait de lancer des actions de sensibilisation via le "conseil municipal des enfants". C'est en tout cas un pas de plus pour Bordeaux où la cigarette est déjà interdite dans les aires de jeux et les jardins publics.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2735
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires