Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/18 : Les 28 et 29 avril, c'est la troisième édition du Printemps de Caudéran (Bordeaux). Au menu : animations sur la nature, le jardin, ateliers de bouturage ou musique végétale (!). Un programme éclectique à retrouver sur www.bordeaux.fr/e149093

25/04/18 : Angoulême : le festival du film court commence aujourd'hui avec une cérémonie d'ouverture à 18h30 à la Maison des Peuples et de la Paix (entrée libre), suivit d'un quizz cinéma au Rockn'Bol à 21h. 75 films sont à découvrir durant 4 jours sur 9 sites.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

S’abonner ici !
  • 25/04/18 | Les logiciels libres à la une en novembre

    Lire

    Les 6 et 7 novembre, le pôle de compétences en logiciels libres Aquinetic (basé à Pessac) organise une nouvelle manifestation professionnelle d'envergure internationale autour du logiciel libre: B-Boost. Avec pour thème «Open Digital Transformation», l'évènement s'articulera autour des notions d'expertise (90 conférences sur 2 jours) et de business (30 stands d'entreprises Open-source de Nouvelle-Aquitaine et de toute la France). Appuyé par de nombreux acteurs nationaux et locaux, le pôle vient d'obtenir un soutien de 75 000€ voté par les élus régionaux ce 23 avril pour l'organisation de ce rendez-vous.

  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

  • 24/04/18 | La CCI Gironde veut récompenser l'accueil touristique

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde souhaite renforcer ses actions en matière d'accueil touristique dans le département. En plus d'un programme local gratuit (composé d'un "memento de l'accueil" et de mini-formations) d'une appli et d'un guide (Bordeaux Shopping), la CCI lance la première édition des "Trophées de l'accueil", concours annuel pour les professionnels du tourisme et les commerçants. Récompensant quatre catégories d'activité (commerçants, restaurateurs, hébergeurs, gestionnaires d'activité), les inscriptions pour ce concours, dont la remise des prix aura lieu en novembre, se terminent le 30 juin.

  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux Technowest en expansion

27/12/2017 | La technopole a ouvert la semaine dernière un nouveau site d'incubation pour les jeunes start-ups locales, dernier exemple en date d'une stratégie bien huilée.

François Baffou, directeur général de Bordeaux Technowest et Grégoire Maës, directeur régional de Suez Eau France

En coeur de ville

Une cinquantaine de start-ups accompagnées en 2017, réparties au sein de ses différents sites, une levée de fonds groupée de plus de dix millions d'euros et 182 emplois effectifs, c'est le bilan plutôt très positif présenté la semaine dernière par François Baffou, le directeur général de Bordeaux Technowest, à l'occasion de la présentation d'une toute nouvelle "fabrique" à jeunes entreprises, située en plein centre-ville de Bordeaux, cours Georges Clémenceau. En plus des partenariats effectifs avec Microsoft, ou l'Agence spatiale européenne et de son fonctionnement reposant sur des financements publics comme privés, c'est en partenariat avec le groupe Suez qu'a été créé ce nouveau pôle d'incubation, essentiellement destiné aux très jeunes pousses. Elle s'appelle "La Source", un nom faisant directement écho au lieu dans lequel elle est situé, la "Maison de l'eau", qui accueille de nombreux groupes scolaires toute l'année depuis 1998 pour les sensibiliser à la préservation des ressources.

Concrètement, on parle de 200 mètres carrés répartis sur deux étages qui seront réservées aux jeunes entreprises, soit 25 postes de travail pour y accueillir entre dix et quinze start-ups au terme de l'année 2018, accueillies par des accompagnants et une conciergerie sur place. Trois ou quatre de ces jeunes pousses sont d'ailleurs toujours en négociation pour être les premières à intégrer les murs, essentiellement dans les secteurs de l'environnement, des drones ou encore de la réalité augmentée. Pour Grégoire Maës, directeur régional de Suez Eau France (et, parallèlement, président du fond d'amorçage de Bordeaux Technowest, baptisé Techno'Start), "les projets accueillis doivent rester dans nos thématiques autour des déchets, de l'eau, ect. mais peuvent aussi s'ouvrir à d'autres domaines, tout en ayant des liens avec l'environnement". Smart-City, numérique, bâtiment connecté mais aussi aéronautique font parties des "débordements" aux portes restant ouvertes. Les candidatures étant déposables sans limite de durée, inutile de se fermer la porte à de potentielles nouvelles pépites ne correspondant pas à un cahier des charges trop précis, d'autant que la récente concurrence est plutôt rude sur ce secteur géographique baptisé le "triangle d'or" bordelais. Pour le reste, l'investissement du lieu devrait aussi être l'occasion, de l'aveu même de "Mr Technowest", d'organiser "des évènements, toujours dans le sens des jeunes start-ups mais un peu différents". 

Au coeur de la toile

Ce nouveau projet est surtout très révélateur de la volonté de Bordeaux Technowest de ne pas passer à côté d'entreprises pour qui les communes métropolitaines périphériques imposent trop de contraintes. Un recentrage qui n'étonnera personne quand on sait que Mérignac, Le Haillan, Blanquefort, Bègles et, plus récemment, Saint-Médard-en-Jalles sont les terrains historiques de développement de la technopole. "Il faut aller pêcher là où il y a du poisson", formule succintement François Baffou, qui file décidément facilement la métaphore dès qu'il s'agit de sourcer les nouvelles ambitions de Technowest en coeur de ville. "On constate que depuis deux ans, outre le fait que l'attractivité de Bordeaux rayonne, il y a une évolution sur le profil des créateurs. Alors qu'ils avaient, il y a dix ans, dix, quinze, vingt ans d'expérience, ils sont aujourd'hui de plus en plus jeunes. Dans une économie très numérique, ces nouveaux profils ne souhaitent pas forcément s'éloigner du centre-ville pour pouvoir bénéficier de son réseau". Derrière cette nouvelle opportunité bordelaise, réellement concrétisée durant l'été, se cache donc aussi une stratégie économique forte : "ça nous est déjà arrivé de louper des projets parce que les créateurs étaient freinés par des problèmes de transports".

De là se pose un double intéret : pouvoir profiter de cette fourmilière de nouvelles jeunes pousses et leur faire bénéficier du "modèle" de structure de Technowest (réseau et fonds d'amorçage étant deux de ses principaux arguments), déjà largement éprouvé sur ses implantations précédentes. Technowest ne s'interdit pas, en revanche, de rebasculer, au moment de l'atteinte d'une potentielle taille critique, les entreprises accueillies à la Source vers ses autres sites, plus à même par leur taille de les accompagner dans un développement plus avancé. Pour Suez, enfin, c'est surtout une manière de regarder par la lorgnette qu'elle a déjà commencé à investir via son "Collaborative Tour" national en 2016, qui a retenu cinq projets d'entreprises (sur 150 dossiers déposés) actuellement "en cours de renforcement", comme le souffle Grégoire Maës. En termes d'objectif de "rendement", pas question de se presser et de faire dans le volume pour le directeur de Technowest : si 120 projets frappent à la porte de ses différents sites chaque année, entre 20 et 25 sont réellement sélectionnées; et pas question que ce rythme change trop. "Dans l'idéal, on aimerait bien qu'il y ait un turn-over et que cinq entreprises sortent par an pendant que cinq nouvelles rentrent", précise-t-il. Les heureux élus devraient être sélectionnés par le comité habituel et des experts en fonction des domaines plébiscités par les start-ups retenues, une décision attendue pour les alentours de janvier 2018. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1598
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires