Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

S’abonner ici !
  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

  • 14/05/18 | Bordeaux fait le point avec Darwin

    Lire

    Le maire de Bordeaux a réuni ce matin en mairie de Bordeaux des représentants de l'éco-système Darwin et de Bordeaux Métropole aménagement pour tenter de réconcilier les deux parties, en conflit depuis plus d'un an sur des emprises de la caserne Niel. Il a confirmé la cession à Darwin de deux hangars déjà occupés de manière provisoire (skate-park et dépôt Emmaüs), sous la forme d'un potentiel futur bail emphytéotique. En revanche, pas question de céder du terrain sur les 2000 mètres carrés de l'actuelle ferme urbaine : elle sera bien remplacée par la construction d'un parking prévu dans le cadre de la ZAC Bastide-Niel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux : troisième édition de la Fabrique du Changement

16/05/2018 | Ils étaient près de 400 à investir, hier, les pelouses du parc bouscatais de l'Ermitage, pour assister à la troisième édition de ce grand rendez-vous de l'innovation managériale.

fabrique changement une

Ils étaient près de 400 à s'être donné rendez-vous, hier, au parc de l'Ermitage du Bouscat. 400, simples salariés, DRH ou consultants indépendants, à avoir répondu à l'appel de Karine Turcin et de son équipe pour assister à la troisième édition bordelaise de « La Fabrique du Changement ». Une manifestation considérée comme un des grands événements de l'innovation managériale au plan national et dont Bordeaux a donné le coup d'envoi avant Nantes (25 mai), Toulouse (31 mai) et Grenoble (7 juin). Au programme, de nombreux ateliers, bien sûr, mais aussi des partages d'expériences et des occasions de développer son réseau professionnel, le tout dans une ambiance aussi décontractée que studieuse.

C'est donc au Parc de l'Ermitage du Bouscat, tout près de Bordeaux, qu'a eu lieu, hier, la troisième édition de « La Fabrique du Changement ». Le grand rendez-vous de l'innovation managériale, qui, depuis son lancement à Nantes en 2014 sous l'impulsion des Artisans du Changement, essaime dans d'autres villes et rassemble chaque année, davantage de participants. « 200 personnes la première année à Bassens, 300 l'an dernier à l'Iboat et près de 400 cette année », précise Karine Turcin, Présidente et co-fondatrice de la Tribu du Changement, collectif organisateur de cette journée. « On s'est réunis pour organiser la Fabrique et proposer des prestations sur des projets demandant de la facilitation graphique, du travail collectif, du développement personnel, du Mind mapping et de l'improvisation théâtrale », poursuit la jeune femme dont l'association organise également tout au long de l'année, des expertises, ateliers et formations pour développer de nouvelles façons de travailler en remettant l'humain au cœur de la réflexion et de l'entreprise. « C'est une nouvelle façon d'aborder le travail et les rapports professionnels. On ne recherche plus seulement l'efficacité, mais aussi le bien être dans le travail » confesse celle pour qui l'épanouissement au travail demeure un gage de productivité.

 fabrique changement bis

Des ateliers, des rex et un village

Organisée autour du thème « Je change, nous changeons », car « pour changer en collectif, il faut changer en individuel », l'édition 2018 bordelaise a choisi -contrairement aux autres villes- de ne pas proposer de conférence, pour donner la part belle aux ateliers participatifs et d'expérimentation. « Il n'y a pas de passivité. On demande aux gens de bouger, de participer, de se sentir vivants », explique Karine Turcin. « Les ateliers sont choisis en fonction des thématiques abordées et de leur capacité pédagogique à faire vivre quelque chose », poursuit-elle. L'objectif ? Permettre aux participants, une mise en pratique immédiate, au sein de l'entreprise, de ce qu'ils ont appris durant la journée. Des enseignements ayant trait, tant au management qu'à la gestion des conflits ou encore du changement, servis par une soixantaine de professionnels souvent free-lance (experts, coaches, formateurs) et bénévoles pour l'occasion. Également sur le site : un Rex proposant des retours d'expériences de personnes ayant mis en place un management alternatif dans leur entreprise et un Village accueillant des « habitants » offrant de partager leur savoir-faire, tels que le Fablab mobile de Cap Science, la librairie Mollat ou encore Ticket for Change, activateur de talents. Des animations pour tous les goûts et tous les talents, car il faut le dire, les profils des participants sont multiples. Jeunes ou moins jeunes, ils sont issus de tous les secteurs d'activités de Nouvelle-Aquitaine. Seul fait notable, une forte majorité de femmes. « Elles ont besoin de s'investir davantage pour être reconnues dans le travail. Par ailleurs, elles ont une plus grande capacité que les hommes à se remettre en question, à sortir de leur zone de confort », explique l'organisatrice qui constate avec satisfaction que nombre de grands groupes ont déjà amorcé cette dynamique de changement en incitant leurs DRH ou collaborateurs à participer au colloque. Un véritable investissement pour ces entreprises (235 € HT par personne, 210 € pour les partenaires) qui en attendent donc beaucoup. Mais le succès semble être au rendez-vous ; une enquête qualitative post-fabrique ayant révélé, l'an dernier, 86% de satisfaits. « L'ambiance est ludique mais c'est sérieux. On veux de la qualité au niveau des prestations », insiste-t-elle.

Quant aux ateliers qui marchent le mieux ? « Ceux qui concernent le leadership, car on a beaucoup de cadres, les ateliers liés à la facilitation graphique et ceux ayant trait à la méditation et au recentrage (shiatsu) ». « C'est comme un grand mariage. Les gens se rencontrent et créent des liens », car la Fabrique du Changement, c'est aussi l'occasion de réseauter, dans la convivialité et la bonne humeur, bien sûr. On vous le dit : C'est que du bonheur !

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1611
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires