Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

S’abonner ici !
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Émission 4 médias : focus sur la femme dans la culture

11/02/2018 | L'émission 4 médias du mois de février, sur O2 Radio, est consacrée à la place des femmes dans la culture. Elle sera rediffusée lundi à 16 heures et mercredi à 9 heures.

Cheikh Sow, Loubna Edno-Boufar, Fadila Kelala, Joel Aubert et Aicha Chapelard.

Pour leur rendez-vous mensuel dans l’émission 4 médias sur o2 Radio, en partenariat avec L’Échos des Collines et Aqui !fr, les journalistes Joël Aubert et Aicha Chapelard et Cendrine Brouard ont animé un débat sur la condition de la femme dans la culture et singulièrement sur la question de la "transmission des inégalités par la transmission culturelle" . Sur le plateau, les comédiennes Loubna Edno-Boufar et Danièle Séraphon ont présenté leur rôle de femme forte dans deux pièces : « Je suis une femme, moi » et « Oma », en compagnie de la présidente de l’association Espace culturel des deux rives, Fadila Kelala, et de l’anthropologue, Cheikh Sow. L’émission sera rediffusée lundi 12 février à 16 heures et mercredi 15, à 9 heures, sur 91.3FM.

« Khadidja aurait pu s’appeler Bernadette », avance d’emblée Loubna Edno-Boufar pour présenter son personnage dans la pièce « Je suis une femme, moi », qui affichait complet samedi 27 janvier pour son unique représentation au Rocher de Palmer à Cenon (33). La comédienne y interprète une femme d’origine maghrébine de 50 ans qui se confie à son psychologue, un « docteur des âmes », selon son expression. Le départ de ses enfants et son mari absent la pousse à éprouver un grand vide dont elle témoigne sans tabou et avec humour.

Sur le plateau d’o2 Radio, ce jeudi 8 février à 19 heures, était aussi présente Danièle Séraphon. La comédienne interprète, quant à elle, Oma, qui donne son nom à la pièce. À 120 ans, cette femme rompue par la vie reçoit la visite de ses filles, à qui elle raconte son parcours pour qu’elles ne reproduisent pas les mêmes erreurs qu’elle.

Deux intrigues qui ont servi de point de départ à un débat autour de la femme et de la culture, avec deux autres invités : la présidente de l’association Espace culturel des deux rives, Fadila Kelala, et l’anthropologue, Cheikh Sow. Comment la culture permet-elle de s’émanciper ou, au contraire, nous confine-t-elle dans une place toute définie ? Et précisément ici, comment le théâtre bouscule-t-il nos préjugés et notre vision de la femme ?

Double-culture et adaptation

Suite à l’affaire Harvey Weinstein – ce producteur hollywoodien que plusieurs actrices accusent de viol -, la place de la femme dans la société a soulevé une nouvelle vague de questionnements. À ce contexte occidental, prétendument égalitaire, vient s’ajouter la culture maghrébine dans la pièce « Je suis une femme, moi ». « Les Marocaines arrivent en France en pensant que c’est le pays de la femme forte et libre, mais ce n’est pas forcément le cas », analyse Loubna Edno-Boufar.

Le choix entre deux cultures, maghrébine ou française, s’est aussi posé dans la discussion, surtout pour les jeunes. À celui-ci, l’anthropologue Cheikh Sow a préféré proposer une analyse de l’adaptation à la culture française, sans dénigrer ses racines : une double-culture. « À ceux qui ont l’impression d’être toujours le cul entre deux chaises, acceptez-le, c’est une richesse, et asseyez-vous, régulièrement, sur l’une puis sur l’autre » a-t-il conclu.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : AF

Partager sur Facebook
Vu par vous
1857
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires