Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/11/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour des travaux de maintenance dans les 2 sens de circulation entre les échangeurs 2 et 4a le 14 novembre de 21h jusqu'au 15 6h et le 15 novembre de 21h jusqu'au 16 6h.

13/11/18 : [Rectificatif] Le Parc Marin fait savoir ce soir que contrairement à ce qui a été annoncé à l'issue du vote du Parc Marin le 8 novembre, le grand port de La Rochelle n'avait pas voté pour le projet d'extraction de granulats dans l'estuaire.

12/11/18 : La Rochelle : à partir de lundi prochain, Pierre Thepot succédera à Alain Michel au poste de Directeur Général du Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis, des Centres Hospitaliers de Rochefort et de Marennes et de l’EHPAD de Surgères.

09/11/18 : 1ères Assises régionales de lutte contre le gaspillage alimentaire en Nouvelle-Aquitaine, les 13 et 14 novembre au lycée Vaclav-Havel de Bègles portant sur « Alimentons la Transition écologique et solidaire ! »

07/11/18 : Semaine européenne pour l'Emploi des Personnes Handicapées. Table ronde à Bordeaux pour un échange sur le thème de l'inclusion des personnes handicapées le 22 novembre de 9h à 11h30 au Pullman Bordeaux Lac organisée par l'Agefiph

07/11/18 : 17338. C'est le nombre de visiteurs que Cap Sciences à Bordeaux a reçu en 15 jours pendant les vacances de La Toussaint.

07/11/18 : La semaine de la petite enfance, organisée par La Cali du 12 au 17 novembre, dédiée aux enfants/parents porte sur « Aider à grandir les 0 - 4 ans », et a lieu à Izon, St Quentin de Baron, Coutras, Libourne, St Denis de Pile, Nérigean et Génissac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/11/18 | Réunions publiques sur les digues de protection dans le Marmandais

    Lire

    Les digues de protection contre les crues de Garonne au cœur de 5 réunions publiques dans l’agglomération du Val de Garonne. Ouvertes au public, elles ont lieu à Marmande, jeudi 15 novembre à 18h30, à Fauguerolles, lundi 19 novembre à 18h30, à Meilhan-sur-Garonne, lundi 26 novembre, à 18h30, à Monheurt, jeudi 29 novembre à 18h30 et à Tonneins, lundi 3 décembre à 18h30.

  • 13/11/18 | Billère: une expo pour les plus petits

    Lire

    Jusqu'au 31 décembre, la médiathèque d'Este à Billère (64) présente "Jouons avec les livres", une exposition pour les tout-petits de l'illustratrice Emilie Vast qui met en scène plantes et animaux, comme autant de personnages venant raconter leurs histoires dans des illustrations stylisées, douces et poétiques. Amoureuse de la nature et inspirée par les arts graphiques du passé, l'univers graphique de l'illustratrice, qui est aussi auteure et plasticienne, joue avec les lignes pures, la couleur en aplat et le contraste. Tout pour plaire aux 3 ans et plus. Entrée libre

  • 13/11/18 | Le campus euro-régional Bordeaux Pays basque récompensé

    Lire

    Le 8 novembre à l’Ambassade d’Espagne à Paris, les Universités de Bordeaux et du Pays Basque ont reçu le Prix Dialogo France pour «leur projet commun de développement d’une communauté euro-régionale de recherche, formation et transfert de connaissance». Leur alliance renforcée depuis 2011 a en effet permis la création de 5 doubles diplômes, l’augmentation de la mobilité étudiante entre Bordeaux et Pays Basque, la délivrance de doctorats en cotutelle, la création de 2 laboratoires transfrontaliers communs et le projet de campus Ocean Experience qui s’appuie sur un cluster de 50 entreprises euro-régionales.

  • 13/11/18 | Vous avez 4 heures

    Lire

    Le 19 novembre, la Communauté de Communes 4B, la ville de Barbezieux-Saint-Hilaire et la CCI Charente organisent « 4 Heures de la transmission-reprise d’entreprise » au Logis de Plaisance à Barbezieux. Au cours cette après-midi,une table ronde sur « les clés d’une transmission d’entreprise réussie » aura lieu à 14h30. S’en suivra des rdv individuels de 20 minutes avec des professionnels tels que des notaires, avocats, experts-comptables... pour toutes les personnes qui souhaitent reprendre une entreprise ou bien transmettre.

  • 12/11/18 | Mérignac: Le stade nautique acté par la Métropole

    Lire

    Après un passage en conseil municipal le 5 novembre, puis un vote le 9 novembre en conseil de Métropole, le projet du futur stade nautique de Mérignac, reconnu d’intérêt métropolitain, est lancé. Ce complexe aquatique, mêlant apprentissage de la nage, loisirs, bien-être, pratique sportive et accueil de compétitions d’envergure grâce à un bassin de 50 m doté de 10 couloirs, répond au besoin de plans d’eau inscrit dans le Plan Piscine élaboré par Bordeaux Métropole en mars 2017. Le coût de la construction sera assuré par Bordeaux Métropole (57%) et Mérignac (43%) pour une livraison prévue à l'été 2022

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Future piscine du Pinsan : le grand plongeon prévu pour mai 2019

04/07/2018 | Le nouveau complexe s'étendra sur 2500m² et espère attirer quatre fois plus de nageurs à l'avenir

Future piscine du Pinsan

L’ouverture est donc prévue pour le printemps prochain. Commencé en octobre 2017, le chantier de la future piscine du Pinsan à Eysines, dessine déjà les contours de ce nouvel équipement moderne, qui comprendra deux bassins, une pataugeoire et un espace bien être. Situé dans l’espace naturel du Pinsan, ce projet a été réalisé en partenariat avec la ville voisine du Haillan et vise à accueillir 200 000 personnes par an à terme, contre 50 000 cette année. Un choix de gestion intercommunale qui a séduit les principaux intéressés, notamment le comité départemental de natation qui devrait organiser prochainement des compétitions dans le nouveau bassin.

C’est un fait, l’agglomération de Bordeaux Métropole manque encore de piscines, notamment pour accueillir les compétions sportives de natation. Sur le territoire métropolitain, on comptabilise en moyenne une seule piscine pour 38 277 habitants (soit 20 piscines pour 28 communes). Pour Christian Pierrat, président du BEC de natation et membre du comité départemental de natation, « il est difficile de trouver des équipements adaptés aux compétitions sur le territoire et cela devient impossible lorsque qu’il y a des délégations de service public ». Ici, pas de délégation. La future piscine du Pinsan continuera d’être gérée, à la fois par la commune d’Eysines, et la commune du Haillan. « C’est une bonne chose, d’autant plus que nous avons besoin de piscines dans l’agglomération pour organiser des compétitions ». Une entente et un partenariat public donc, qui a facilité l’adhésion de l’ensemble des utilisateurs : associations, clubs et nageurs.

Des tarifs inchangés à l’ouverture

Le budget total de l’opération s’élève à 10,9 millions d’euros. Il sera financé par la commune d’Eysines à hauteur de 2 millions d’euros et par la commune du Haillan à 1 million d’euros. Pour l’instant, les tarifs d’entrée seront les mêmes qu’aujourd’hui. Si revalorisation il y a, la maire d’Eysines, Christine Bost, confirme sa volonté « de rester parmi les piscines les moins chères de la métropole ». Le prix d’entrée pour les résidents est fixé à 2,40€ en plein tarif, 1,30€ pour les moins de 18 ans et à 3,60€ pour les non-résidents. En comparaison, le prix d’entrée des piscines sur Bordeaux-Centre s’élève à 3,45€ pour les résidents et 4,95€ pour les extérieurs. Si cette nouvelle piscine se veut accessible, elle devrait ainsi accueillir plus de classes scolaires. Selon les estimations, elle pourrait accueillir 36 classes haillanaises au lieu de 12 actuellement et 76 classes eysinaises au lieu de 44.  

Le nouveau bassin principal, disposera de 6 lignes de 25x15m (4 lignes de 25x10m pour le bassin actuel) et sera orienté vers la pratique sportive et ludique. Un autre bassin de 150m² servira à l’apprentissage (modulable en 3 couloirs) et sera principalement utilisé pour les écoles et l’entraînement. Enfin, une pataugeoire de 40m² sera mise à disposition des plus petits. L’espace bien-être comprendra un sauna, des banquettes chauffantes ou encore des jets massant.  Autres caractéristiques de cette restructuration, des locaux plus modernes pour le personnel et les associations, un accès aux vestiaires repensé, des gradins démontables pour les compétitions, des plages minérales autour des bassins pour faciliter la circulation des usagers et une mezzanine offrant une vue panoramique sur les bassins et le parc naturel du Pinsan. L’accessibilité aux piscines sera aménagé pour les personnes handicapés et à mobilité réduite.

Quid de la question écologique ?

Atteignant une surface totale d’environ 2500 m², le nouveau complexe disposera d’une capacité de stockage plus élevée, essentielle pour la récupération d’énergies renouvelables. Toujours en service malgré le chantier, la piscine actuelle, vieille de 41 ans, sera utilisée pour le traitement des eaux réutilisables (usages techniques comme le lavage de filtres, arrosages, toilettes…). L’objectif est de récupérer la plus grosse quantité d’eau possible pour minimiser les coûts et l’impact environnemental. Entièrement vitré à l’est et au sud, le nouveau bâtiment profitera de la lumière extérieure pour éclairer et réchauffer l’intérieur. 80% de la chaleur sera produite par une chaufferie biomasse au bois. Toutefois, ce projet a été réalisé selon une démarche HQE (Haute qualité environnementale), qui n’est pas un label public français, mais plutôt un ensemble d’objectifs environnementaux à respecter. Cette démarche HQE est parfois critiquée pour son manque de lisibilité et sa proximité avec l’AIMCC, le syndicat des fabricants des produits de construction.

Nicolas Laplume
Par Nicolas Laplume

Crédit Photo : Sébastien Ladeuix

Partager sur Facebook
Vu par vous
2612
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires