Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/03/21 | Charente-Maritime : 3 jours de forum sur le droit des femmes

    Lire

    À l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Département 17 organise du 8 au 10 mars, un forum dédié à l'égalité entre les femmes et les hommes. Avec, lundi, une matinée d'échanges et de témoignages sur l'égalité femmes/hommes, en présence d'Élisabeth Morin-Chartier, ex députée européenne. Mardi, "l'égalité professionnelle, un état des lieux contrasté". Mercredi, "Filles et garçons, cassons les clichés". Ces visio-conférences se dérouleront sur le site du Département.

  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | L’Atelier Remuménage : quand la logistique solidaire est plus que jamais nécessaire

14/04/2020 | Des actions exceptionnelles sont mises en place par l'Atelier Remuménage pour aider les personnes les plus touchées par la crise sanitaire actuelle.

Atelier Remuménage

Alors que la période de confinement liée à l’épidémie de Covid-19 se prolonge, L’Atelier Remuménage, qui place depuis toujours la solidarité au cœur de son action, pousse son engagement social à son paroxysme. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Déménagement en urgence, livraisons aux personnes vulnérables, livraison de matériel pour travailler, livraisons de produits alimentaires locaux… L’Atelier Remuménage a su se réinventer et créer une synergie d’inclusion sociale en ces temps perturbés.

Déménagements, livraisons et courses 

L’Atelier Remuménage est une association qui a été fondée à Libourne en 2001. Aujourd’hui implantée à Bordeaux dans le quartier Saint Michel, les activités de l’Atelier Rémuménage tournent autour de la logistique. Pendant cette période de confinement, les déménagements « classiques » sont pour tout le monde suspendus. Une interdiction qui a poussé l’association à réfléchir pour pouvoir s’adapter à de nouvelles consignes et surtout, à de nouveaux besoins. « Les déménagements urgents sont maintenus notamment pour les personnes victimes de violences conjugales, explique Wiame Benyachou, directrice de l’association. Les déménagements pour les personnes victimes de violences est un service proposé par l’Atelier Remuménage depuis plusieurs années. Mais en cette période, il y en a de plus en plus de besoins dans ce sens ». Les appels sont, malheureusement, très nombreux pour ce type de service pendant la période de confinement. Beaucoup sautent le pas, d’autres se renseignent. L’Atelier Remuménage fait aussi l’interface avec des associations qui accompagnent les personnes victimes de violences. En temps normal, l’association fait ce type de déménagement entre 20 à 40 fois dans l’année. Depuis le 18 mars, 10 déménagements pour cause de violences ont eu lieu dans le secteur bordelais. Ce chiffre est particulièrement impressionnant et révélateur de l’augmentation des violences conjugales en ce moment.Atelier Remuménage

 

« Concernant les livraisons, nous travaillions déjà sur les circuits courts avec notamment Drive Fermier depuis plus de 3 ans » confie Wiame Benyachou. Face aux mesures de confinement, l’association doit s’adapter car le volume des livraisons a véritablement augmenté. L’Atelier Remuménage couvre également aujourd’hui un territoire un peu plus large (les alentours de Bordeaux-Centre). Le service de livraisons s’est progressivement ouvert à d’autres drives et d’autres fermes : le domaine d’Ecoline, Mon Local à Lormont, La Ruche qui dit Oui… Le but premier pour l’association est d’adapter ses enjeux de circuits courts et de favoriser l’agriculture locale, qui en a plus que besoin ces derniers temps. Les livraisons sont faites à domicile et c’est ce genre de chaine logistique qui apparaît comme indispensable dans des moments de crise comme celui-ci.

Atelier Remuménage

La collecte des invendus alimentaires continue aussi en partenariat avec la start-up Phenix et le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de Bordeaux. La directrice de l’association dévoile quels ont été les changements : « nous avons redirigé la redistribution aux associations caritatives qui ont des permanences et qui doivent proposer des denrées alimentaires. L’Atelier Remuménage s’est aussi proposé pour aller faire les courses pour les personnes vulnérables (personnes âgées, malades ou familles monoparentales) et les livrer ensuite. ».  A ce jour, 150 personnes ont bénéficié de ce genre de livraison. Certaines personnes âgées ne peuvent pas utiliser les drives sur Internet, ne peuvent plus bouger ou sont fragiles par rapport au virus... L’association a donc très vite été volontaire auprès des centres d’action sociale pour proposer cette solution. « C’est aussi important, car, par moment on est leur seul lien social, explique Wiame Benyachou.Pour certaines personnes, la question alimentaire est indispensable pour continuer le cours de la vie. »  Jeudi 9 avril, par exemple, un EHPAD a été livré en sucreries et chocolats pour « montrer que la vie continue ». Egalement, de plus en plus de personnes atteintes du COVID-19, et qui ne sont pas forcément référencées dans des centres d’aide, font appel à l’Atelier Remuménage pour leurs services de courses et de livraisons.

L’Atelier Remuménage a aussi dû s’adapter à un nouveau type de demande, inédite jusqu’à présent. De nombreuses entreprises font appel à l’association pour livrer à leurs employés des ramettes de papier ou des cartouches d’encre. Une démarche qui s’inscrit, selon la directrice, tout autant dans une logique de solidarité. Le télétravail est aussi une situation qui peut poser problème à certains employés et ce type de livraison peut se révéler particulièrement utile.

Un maillage de solidarité pour aujourd’hui et demain

Les équipes sont protégées. Grâce à Bordeaux Mécènes Solidaires, l’Atelier a réussi à avoir des masques pour tous les livreurs. L’Atelier a aussi reçu un don de la Maison Meneau, en gel hydro alcoolique. L’association a reçu une aide financière de la part de Bordeaux Mécènes Solidaires et de la Ville de Bordeaux, d’un montant de 10 000 euros. « Il y a une vraie solidarité en amont pour que l’Atelier puisse développer, maintenir et adapter ses activités au contexte actuel », confie la directrice. Une grande entraide s’est mise en place. L’Atelier Remuménage n’hésite pas non plus à aider d’autres organismes comme le comité « Bienvenue » à Bordeaux qui accueille des réfugiés, en leur prêtant des véhicules.

L’association compte 47 salariés à ce jour. Aujourd’hui, une dizaine de salariés travaille tous les jours (sauf les dimanches). Le modèle économique est basé sur de nombreux services gratuits donc tous les salariés ne pouvaient pas être mobilisés en cette période particulière. L’équipe se compose donc de 10 volontaires, particulièrement motivés. Il y a dans cette entreprise des permanents et des salariés en parcours d’insertion (réfugiés, jeunes déscolarisés, personnes sorties du système carcéral). Ces derniers rendent la solidarité dont ils ont pu bénéficier un jour au cours de leurs parcours. Un raisonnement simple mas beau : « on m’a aidé avant, j’aide aujourd’hui ». D’après Wiame Benyachou, c’est aussi cela un modèle de société inclusive. « On a tous besoin les uns des autres », souffle t-elle.

Atelier Remuménage 

La directrice de l’association commence déjà à tirer des leçons de cette crise sanitaire et humanitaire. Selon elle, un nouveau modèle de société est possible. L’Atelier Remuménage existe d’ailleurs pour développer et prôner l’inclusion sociale, l’écologie, et les enjeux de territoires et localités. La crise met en question en effet la façon d’approvisionner les territoires. L’Atelier Remuménage, lui, croit en ce modèle collaboratif, solidaire et local mis en place pendant cette période délicate. « Il faut, à l’avenir, créer une chaine de solidarité globale qui puisse faire société et mettre en avant le pouvoir d’agir. Des synergies fortes et efficaces peuvent tout aussi bien se créer hors confinement », explique Wiame Benyachou. 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Atelier Remuménage

Partager sur Facebook
Vu par vous
11619
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

Patrick Seguin, Brigitte Bloch et Olivier Occelli à l'Hôtel Burdigala Métropole | 03/03/2021

2020 : la filière tourisme bordelaise accuse le coup

Conseil Municipal de Bordeaux Octobre 2020 Métropole | 24/02/2021

Bordeaux : l'opposition pointe un débat de « désorientation budgétaire »

Maxime Derrien, Directeur du GPV rive droite Métropole | 15/02/2021

Grand Entretien : Maxime Derrien (GPV Rive droite) « La deuxième phase de renouvellement urbain, mettra l'accent sur l'économie et l'insertion »

Véronique Seyral, Vincent Maurin et Pierre Hurmic lors de l'inauguration de la maison du projet Aubiers-Lac Métropole | 09/02/2021

Bordeaux : la Mairie s'installe au cœur des Aubiers

Pierrick Poirier, directeur général de Keolis Métropole | 08/02/2021

Entretien : Pierrick Poirier, DG Keolis Bordeaux Métropole, le réseau urbain ou "la nécessité de s'adapter"

Conseil Municipal de Bordeaux Octobre 2020 Métropole | 27/01/2021

Bordeaux : premier conseil municipal de l’année tendu

Jean-François Egron, Alexandre Rubio, Jean-Jacques Puyobrau et Jean Touzeau Métropole | 20/01/2021

Sécurité : les maires de la rive droite tirent la sonnette d’alarme

Alain Anziani, président de Bordeaux  Métropole Métropole | 19/01/2021

Alain Anziani défend « une Métropole des communes »

Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole Métropole | 18/01/2021

« Faire un prix différencié de l’eau selon l’usage », pour le président de Bordeaux Métropole

éducs spé une Métropole | 15/01/2021

Cenon : vers une école de plus en plus inclusive

Alain Anziani, maire de Mérignac lors de ses voeux pour 2021 Métropole | 12/01/2021

« Notre ville reste toujours au service des habitants », Alain Anziani, maire de Mérignac

arbre laïcité une Métropole | 10/12/2020

Mérignac : plantation d'un arbre de la laïcité au collège les Eyquems

Capture d'écran Conseil Bordeaux Métropole novembre 2020 Métropole | 27/11/2020

Covid-19 : Bordeaux Métropole adopte le plan de soutien à l’économie de proximité

Lancement du projet "1 million d'arbres" pour Bordeaux Métropole Métropole | 24/11/2020

Lancement du projet "1 million d'arbres" pour Bordeaux Métropole

Pierre Hurmic Métropole | 21/11/2020

Reconfinement : la Mairie de Bordeaux fait le point sur les dispositifs de solidarité