Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 12/12/18 | Don du sang: l'EFS appelle à une mobilisation continue

    Lire

    L'EFS lance un appel aux dons pour mobiliser les donneurs de sang à l’approche des fêtes, car, comme chaque fin d'année, le nombre de dons diminue et les réserves de sang avec. Or la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges), et les besoins des malades eux, restent constants: 850 à 1 000 dons sont nécessaires chaque jour en Nouvelle-Aquitaine. Les donneurs de tous groupes, et plus particulièrement les donneurs universels (O-) sont invités à venir donner leur sang. Où donner: dondesang.efs.sante.fr

  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visant notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

  • 12/12/18 | Urgence Attentat : la sécurité renforcée en Gironde

    Lire

    Suite à l'attentat commis mardi soir à Strasbourg, la préfecture de Gironde, après l'instauration au niveau national du plan vigipirate au niveau "Urgence Attentat", a annoncé avoir fait appel aux services de sécurité et aux forces armées pour "renforcer sans délais" les contrôles à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, dans les gares et les ports et la surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et bâtiments publics. Par ailleurs, elle interdit toute manifestation ou rassemblement sur la voie publique et incite les professionnels à "prendre toutes les mesures nécessaires".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | La mobilité métropolitaine a son "plan d'urgence"

13/04/2018 | Les élus de Bordeaux Métropole se sont réunis jeudi soir pour débattre de ce qui a été présenté comme un nouveau "plan d'urgence" dédié à la mobilité dans son ensemble.

Plan mobilité Bordeaux Métropole

Il est enfin là. Après plusieurs mois en une de l'actualité locale (et pas forcément pour les bonnes raisons), la mobilité sur la métropole bordelaise aura droit très bientôt à son propre "plan d'urgence". Ce jeudi, le bureau de Bordeaux Métropole s'est réuni pour débattre autour de la mise en oeuvre de ce plan, qui s'étalera sur une période de deux ans (jusqu'en 2020). Mis en place par un groupe de travail présidé par Michel Labardin (maire de Gradignan et vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports), ce dernier pèse lourd : pas moins de 780 millions d'euros. Résumé des principales mesures.

Le sujet est au centre des discussions depuis de nombreuses semaines, et dernièrement en Conseil de Métropole, la mobilité sur l'agglomération bordelaise était encore au centre de toutes les attentions. Ce jeudi, le groupe de travail composé de douze élus et présidé par Michel Labardin a mis un point final au suspense en dévoilant un nouveau "plan d'urgence mobilité" censé s'étaler jusqu'en 2020, dirigé par un budget ambitieux. 780 millions d'euros vont être déployés pour une série d'opérations "concrètes", "dont les livraisons vont s’échelonner dans les trois années qui viennent", précise la métropole, tout en ajoutant que le plan en question "n’a pas vocation à remettre à plat la stratégie métropolitaine des mobilités mais plutôt à recaler les priorités et donner à voir les opérations - d’envergure ou plus modestes - qui sont aujourd’hui dans les tuyaux et visent à améliorer le quotidien des habitants de la Métropole". Ce qu'il faut comprendre, c'est que la totalité de ces 780 millions d'euros ne forme pas un budget supplémentaire, c'est bien la somme de plusieurs projets déjà engagés ou sur le point de l'être. On vous résume l'essentiel.
 
L'auto mobile

Le premier point énoncé par le groupe de travail, c'est l'amélioration des conditions de circulation par une série de mesures précises (avant l'arrivée, au niveau régional, d'un rapport censé mettre en place une taxe carbone). D'abord, une volonté d'augmenter la capacité de la rocade : 38 millions d'euros seront ainsi dédiés, entre autres, à la mise à 2x4 voies du pont François Mitterrand fin 2018, et à la création d'une troisième voie entre les échangeurs 9/10 et 4/5. Au pont Simone Veil (146 millions d'euros), toujours prévu pour 2020, s'ajoutent 13,5 millions d'euros de nouvelles voies sur le territoire des OIM (Opérations d'Intérêt Métropolitain) : achèvement d'une nouvelle voie Marcel Dassault, réalisation d'un barreau entre les avenues Kennedy et Cassin du côté de l'aéroparc ou encore aménagement de l'avenue Haut-Lévêque du côté de l'Inno Campus. 150 carrefours a feux "injustifiés" seront supprimés ou simplifiés et un bonus "co-voiturage" devrait être prochainement expérimenté. Enfin, toujours côté route, 43 millions d'euros supplémentaires devraient être débloqués pour assurer la mise en oeuvre de plusieurs chantiers (boulevard Joliot Curie ou pont de la Palombe, notamment). 

Rails et lignes

Du côté du réseau de transports en commun (qui malgré une bonne santé effective affiche tout de même une saturation récurrente), l'essentiel des points évoqués ne sont que des rappels. Ainsi, on sait que 423 millions d'euros d'investissements sont débloqués pour les nouvelles lignes (tram et bus confondus) : ligne C, D, BHNS entre Bordeaux et Saint-Aubin. De même, la fréquence des lignes de tramway va visiblement être revue à la hausse (dix rames supplémentaires, davantage de services partiels, quais de la ligne C allongés), le tout pour une enveloppe de 43,5 millions d'euros. Six millions supplémentaires seront nécessaires pour déployer le programme "Lianes majeures" ("sites propres avenue Marcel Dassault en sortie de Martignas-sur-Jalle, route de Toulouse, entre la Barrière de Toulouse et la Barrière de Bègles", précise la métropole). L'amélioration des dessertes et du service de bus du côté de l'OIM Aéroparc (déjà concernée par un vaste plan de décongestion annoncé en 2017), la mise en place d'une nouvelle tarification solidaire (basée sur le quotient familial des foyers) et une "généralisation de l'arrêt à la demande de nuit sur les Lianes" viennent compléter l'offre au niveau du réseau de transports.
 
Parkings et vélos

Côté stationnement, après les polémiques extra-boulevards et les concertations, la situation se débloque enfin, avec la création de 3000 places supplémentaires dans les parcs relais : la mise en service du parc Cité des Métiers et 40 journaux viendront compléter le projet du parking Galin, très régulièrement saturé, qui va bénéficier de 135 places supplémentaires, en tout cas provisoirement, le terrain sur lequel l'extension s'opèrera étant censé accueillir dès 2020 un nouveau collège financé par le Conseil départemental. La métropole précise également une ambition de "développement de l’offre de stationnement en ouvrage via l’investissement de différents opérateurs (près de 4 500 places supplémentaires avec les parkings Victor Hugo, Ars Belcier, Grand Parc, Ginko, P4 Belcier, Marie Brizard, Deschamps/Dunant, Bassins à flots, Volaillers Belcier, Pellegrin, Bagatelle). Le vélo, quant à lui, n'est pas oublié : si le dernier plan vélo de la métropole fixait déjà quelques ambitions, la métropole précise que 21 millions d'euros seront réservés à améliorer certaines infrastructures cyclables : 29 opérations en tout réalisées dans différentes communes, une série de travaux sur les boulevards, la mise en place de "vélo-rues" à Bordeaux, la livraison de pistes cyclables dans plusieurs secteurs qui en manquaient cruellement comme l'Aéroparc et Inno Campus ou encore les fameuses maisons des mobilités alternatives. À n'en pas douter, plusieurs de ces mesures devraient être davantage détaillées dans les semaines à venir, lorsque les travaux seront effectifs. Cela suffira-t-il à pallier les difficultés de circulation et les saturations régulières du réseau de transports en commun ? Réponse complète (au plus tôt) dans trois ans...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3079
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires