Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/19 : Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques et Colette Capdevielle, avocate, ancienne députée du Pays basque font partie des personnes auxquelles la Légion d'honneur a été attribuée ce 14 juillet.

13/07/19 : Charente-Maritime : le préfet a pris un arrêté interdisant les feux d'artifices et autres pétards sur la voie publique; dans les lieux de grands rassemblements ; les immeubles, et ce quelqu'en soit la catégorie, du 13 juillet 18h au 15 juillet 8h.

13/07/19 : Haute-Vienne : les travaux de modernisation de la ligne SCNF POLT vont démarrer le 22 juillet entre Limoges et Fromental. Un projet à 51 millions d'euros.

13/07/19 : Vienne : c'est la fin des travaux sur la ligne Paris-Bordeaux, entre Saint-Benoît et Vivonne, annonce la SNCF dans un communiqué du 12 juillet. 13 km de voies ont été restaurées pour 20 millions d'euros financés par SNCF Réseau.

12/07/19 : Le festival La Rochelle Cinema qui s'est tenu du 2 juin au 7 juillet a connu un vif succès, avec 86 492 entrées, soit la 2e meilleure année en termes de fréquentation dans l’histoire du festival. Rendez-vous l'année prochaine du 26 juin au 5 juillet.

12/07/19 : Du 14 au 26 juillet, la gare de Vayres sera fermée en raison de travaux, les arrêts de trains seront également supprimés. Les travaux de sécurisation de l'accès aux quais, ainsi que d'élargissement de la voie, seront effectuées de nuit.

12/07/19 : Le 15/07, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, tiendra une permanence à la Mairie de Mazères-Lezon à partir de 14h15. Elle y recevra, sans rdv et par ordre d’arrivée, tous les citoyens qui le souhaitent (particulier, élus, pros)

12/07/19 : JO 2024. Le président de Bordeaux-Métropole, Patrick Bobet, vient d'annoncer la candidature commune Lacanau-Bordeaux Métropole pour l’organisation des épreuves de surf aux JO de Paris 2024.

11/07/19 : Le réalisateur, scénariste et écrivain Alejandro Jodorowsky sera l'invité d'honneur du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux 2019 qui organise sa 8ème édition du 15 au 21 octobre 2019

10/07/19 : Dès le 11 juillet, la Médialudothèque de Niort rouvrira ses portes au public les mardis, jeudis et vendredis après-midi ainsi que les mercredis et samedis de 09h30 à 12h ainsi que de 14h à 18h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/07/19 | Bordeaux accueille le 15ème Congrès des Régions

    Lire

    C'est en Nouvelle-Aquitaine, au Parc des expositions de Bordeaux que se tiendra le 15e Congrès des Régions de France, les 30 septembre et 1er octobre 2019. Sous l'intitulé « Ma Région agit pour moi », le congrès aura à cœur de défendre la place et le rôle de l’échelon régional dans le cadre du nouvel acte de décentralisation annoncé par le Président de la République ». Le programme se déclinera sous la thématique de la proximité entre témoignages de citoyens, de chefs d’entreprises et d’élus de terrain afin de démontrer que les Régions « agissent, innovent, transforment au quotidien leur territoire ».

  • 16/07/19 | La Maison Hennessy lance ses nouvelles activités oenotouristiques.

    Lire

    Leader du Cognac, la Maison Hennessy rayonne à travers le monde depuis plus de 250 ans avec un savoir-faire d'exception. Depuis avril 2019, au cœur de la Charente, la firme propose différentes activités oenotouristiques: un parcours immersif et dégustatif, vous plonge au sein des lieux méconnus de la célèbre Maison. Puis, Hennessy propose une expérience autour de l’art de la mixologie dans un atelier éphémère. Une expérience inédite pour apprendre la réalisation de deux cocktails au cognac. Plus d'infos sur ces visites.hennessy.com

  • 16/07/19 | "Le Renard au secours de l'Homme" à Laruns (64)

    Lire

    Plusieurs études montrent l’importance des populations de prédateurs, notamment les renards roux, dans la réduction du risque de transmission de la maladie de Lyme par les tiques. Un constat qui a amené Patrick Boussieux à observer puis à photographier les Renards en milieu forestier sur le périmètre du Parc National des Pyrénées. Un immense travail de patience et de persévérance qui trouve aujourd’hui sa récompense dans une exposition photographique permettant un échange et un partage avec le public. A voir jusqu'au 31 juillet à la Maison du Parc National à Laruns

  • 16/07/19 | Lacq-Pau-Tarbes, 1er territoire d'industrie de Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Ce 15 juillet à la Mairie de Pau, Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion territoirale et Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Economie et des Finances ont signé avec les acteurs politiques et industriels de Béarn et Bigorre, le contrat scellant la mise en oeuvre du dispositif "Territoire d'industrie" sur le territoire inter-départemental et inter-régional de "Lacq-Pau-Tarbes". Un contrat contenant 29 fiches actions devant générer plus de 150 M€ d'investissement dans les 3 ans. Objectif du dispositif: la "réindustrialisation" grâce à ce portefeuille de "projets industriels d'avenir"

  • 15/07/19 | Bernard Farges reprend la tête du CIVB

    Lire

    Lundi 15 juillet lors de l'assemblée générale du CIVB, le viticulteur de l'Entre-deux-Mers, Bernard Farges a repris la présidence de la structure, après avoir cédé sa place durant 3 ans au négociant Allan Sichel, conformément aux statuts de l'interprofession qui prévoit une présidence alternante. Une 3ème casquette pour celui qui est également, président de la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie à Appellations d’Origine Contrôlée et de la Fédération Européenne des vins sous appellation d’origine). Durant son mandat il aura à mettre en œuvre le plan stratégie de la filièren Bordeaux Ambition 2025.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | La Ramade : troisième volet des ateliers de co-construction de Lormont

14/06/2019 | Troisième des sept rendez-vous prévus cette année, l'atelier de La Ramade a donné lieu à de nombreuses propositions de la part des habitants.

atelier ramade une

Après Lissandre Verdière et Carriet Gardette, c'est à La Ramade que s'est déroulé ce jeudi, le troisième atelier de co-construction de la ville de Lormont. Une réunion qui a donné lieu à des échanges particulièrement denses, en présence de Jean Bac, Directeur du Pôle Participation des habitants et Quotidienneté, de Claude Dambrine, adjointe à l'habitat, au cadre de vie et à l'urbanisme, du Capitaine Laurent Philipparie, Chef des Unités Divisionnaires de la Rive droite et de Sandrine Petit, Directrice de l'urbanisme aux services techniques de la ville.

Troisième des sept rendez-vous prévus cette année, l'atelier de co-construction de la Ramade a eu lieu ce jeudi, dans la salle d'apparat de l'Espace Citoyen Génicart. Une réunion qui s'est déroulée en deux temps, dont un premier, consacré au schéma de circulation du quartier. Proposé par la municipalité et issu de l'expertise d'usage des habitants, il vise à trouver de nouveaux espaces de stationnement public. « On pourrait laisser l'allée Cassagne et la rue Gaudin à double sens jusqu'à la rue Duret qui serait alors en sens unique. Pour rentrer dans le quartier, on remonterait la rue Sansac de Traversay (qui, à l'origine, devait aussi être à sens unique) et on pourrait alors aller jusqu'à l'avenue de Paris ou prendre la rue Gourdon pour sortir sur Cassagne », suggère d'emblée Claude Dambrine. Une mise en sens unique qui permettrait de faire des places de stationnement sur les rues Duret, Sansac de Traversay et Gourdon mais que contestent certains habitants : « pourquoi mettre la rue Duret en sens unique, sachant qu'une sortie avait été créée depuis la rocade pour accéder directement au quartier ? Pourquoi dévier la circulation sur une rue calme et où il y a des enfants ? La rue Duret devrait rester à double sens car c'est une grosse artère. Le stationnement alternatif ne serait-il pas la solution ? » Des modifications qui ne sont cependant pas encore programmées.

Inhérents aux difficultés liées à la circulation, les problèmes de transport ont, eux aussi, été évoqués. « Le but, aujourd'hui, est de contourner la voiture. Or, quoi de mieux, pour ça, que les transports en commun ? Quand arriveront-ils ? Clairsienne les avait vendus au début avec le quartier mais on ne les attend plus  », notent des habitants, visiblement contrariés. Un manque de transports en commun qui impacte aussi le développement économique du quartier, les entreprises et les services ayant du mal à s'implanter.

 

Des problèmes d'hygiène, de stationnement et d'insalubrité

 

Problème récurrent dans le quartier, l'abandon de détritus sur la voie publique a également été abordé. « Les gens prennent le lieu pour une déchetterie », proteste une riveraine. Problème : gendarmes et agents de police municipale ne peuvent agir que s'il y a moyen de prouver les faits; une facture ou un document avec un nom dans la poubelle pouvant permettre d'identifier le propriétaire indélicat. Autre solution évoquée : la mise en place de caméras. Une hypothèse que tempère Jean Bac : « sur le plan de la dissuasion, cela peut fonctionner mais quant à l'exploitation des images, des conditions très strictes (police nationale et Procureur de la République) sont requises. Cela rend les choses difficiles  ».

Également problématique : la présence de véhicules stationnés devant des bennes et empêchant le ramassage des ordures. « Si on n'est pas directement sur place, on est avertis que 48h plus tard. C'est très compliqué à gérer », note le Capitaine Laurent Philipparie. « Quant à faire intervenir la fourrière, c'est délicat car Lormont n'est pas aussi bien desservi que Bordeaux et ce cas n'est pas considéré comme une urgence », poursuit-il.

Également en cause, les problèmes de stationnement, notamment au niveau du SPA. Une habitante proposant la création d'une dizaine de places de parking en épi sur la place en face, utiles pour la fréquentation du commerce et le stationnement de nuit. « Si la rue (Duret) est mise en sens unique, la création d'épis est négociable avec Bordeaux Métropole mais si le double sens est maintenu, ce sera impossible pour des questions de visibilité et de sécurité », précise Sandrine Petit.

Autre proposition évoquée par des riverains : l'utilisation de la place Aubrac pour la venue de food trucks. Parmi les arguments avancés : l’absence de déchets laissés sur place, pas plus que d'implantation ou de stationnement durable et un bon moyen de redonner vie au quartier.

 

Une piste qui séduit et reste à étudier.

 

Enfin, les habituels problèmes de tranquillité publique ont aussi fait partie des thèmes abordés ; qu'il s'agisse d'infiltrations d'étudiants de la résidence Studéa, dans le parking voisin (vol de places et dégradation de véhicules) ou du retour des rodéos motos. Un point sur lequel le Capitaine Philipparie a souhaité faire une mise au point : « Depuis août dernier, c'est un délit. Reste le problème de l'interception. Nos motards ne vont pas poursuivre un jeune non casqué car s'il a un accident, c'est notre responsabilité qui est engagée. La seule solution est de les reconnaître formellement, de les convoquer et qu'ils passent aux aveux. Autre possibilité : les attraper quand ils vont chercher leurs véhicules. A noter qu'il est possible de s'adresser à un délégué cohésion police-population, les mardis et jeudis au nouveau poste de police (angle rue des Garosses) ».

 

Prochain atelier : Génicart, le jeudi 20 juin à l'ECG

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
2264
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires