Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux: le Centre Jean Moulin en travaux pour mieux résister au temps

06/02/2018 | Le Centre Jean Moulin sera fermé pour rénovation jusqu'en 2022. Priorité à la réfection du toit, endommagé par plusieurs fuites d'eau.

Fabien Robert, adjoint au maire en charge de la culture et du patrimoine, aux côtés de Christian Block, directeur du Centre Jean Moulin.

Fermé depuis la fin du mois de janvier, le musée de la résistance va entamer ses travaux de rénovation pour cinq ans. La réfection de la toiture, endommagée par plusieurs fuites d’eau, est la priorité. L’accueil du public et l’accessibilité pour les personnes handicapées seront aussi améliorés pour un budget total de 5 millions d’euros. Les quelque 8.000 objets rassemblés dans le Centre, situé place Jean Moulin, ne resteront pas dormir dans leurs cartons, puisqu’un musée « hors-les-murs » va être mis en place en collaboration avec le musée d’Aquitaine.

Ça déménage au Centre Jean Moulin. Les pochettes plastiques destinées à l’emballage des journaux de l’Occupation, comme Signal, côtoient les grandes boîtes en carton grises renfermant les trésors du musée installé au sein des locaux de l’ancienne Caisse d’épargne. Dans le couloir vide du premier étage, les caricatures font face aux vitres à travers lesquelles on aperçoit le bien-nommé voilier « S’ils te mordent », utilisé par les résistants pour rejoindre Londres depuis Morlaix en 1943, et transporté par grue sur la terrasse.

Créé par Jacques Chaban-Delmas en 1967, compagnon de la Libération, le Centre Jean Moulin va faire l’objet d’un lifting à 5 millions d’euros jusqu’en 2022.

Les travaux vont commencer par une mise hors d’eau complète du bâtiment, un déménagement des combles et une réfection de la toiture. Suivront, à partir de 2020, une mise en conformité électrique, l’aménagement d’un accès pour les personnes handicapées, une nouvelle sécurité incendie et un ravalement.

Les quelque 8.000 pièces de la collection, témoins de la Résistance et des Forces Françaises Libres, vont être répertoriées et numérisées par une petite équipe autour de son directeur, Christian Block. Cette dernière va aussi se rendre chez les privés pour faire de l’« archéologie en grenier » et tenter de remettre la main sur des originaux. 

Priorité au jeune public

Le Centre, qui a vu ses fréquentations augmenter avec 40.000 visiteurs en 2017 grâce, notamment, à ses expositions temporaires, mise sur ces travaux pour séduire le public, et les jeunes particulièrement - Les guerres mondiales occupent la majeure partie du programme d’histoire en 4ème - Comment ? En s’appuyant sur le numérique, mais « il ne s’agira pas d’un palliatif à la médiation humaine qui restera au cœur de notre politique », a précisé Laurent Védrine, directeur du musée d’Aquitaine.

Au-delà de cette dimension pédagogique, la modernisation entend remplir un devoir de mémoire en insistant sur la notion d’une résistance unifiée. Dans la lignée de l’idée fondatrice du Centre - Jacques Chaban-Delmas avait voulu parler d’ « une » résistance française et non « des » résistances -, le musée s’attachera à établir des parallèles avec le présent. « On ne peut pas se contenter de présenter l’histoire figée dans son temps » a, en effet, affirmé Christian Block. L’historien souhaite fournir des clés de réflexion aux jeunes sur leur époque et dresse un parallèle entre les démarches nazies et djihadistes, visant toutes deux à un « ethnocide », soit la destruction d’une civilisation. 

Intérieur du Centre Jean Moulin

La dissertation de philosophie de Jean Moulin disponible en ligne

L’installation du musée « hors-les-murs » va néanmoins s’appuyer sur le numérique. Certaines œuvres vont être mises en ligne et à disposition du public sur le site du musée d’Aquitaine, le Centre Jean Moulin étant placé sous sa responsabilité. Un « objet-témoin » sera mis en avant tous les trois mois sur cette plateforme : une dissertation de philosophie de l’élève Jean Moulin inaugurera ce cycle dans les semaines qui viennent. 

Suivront une poupée défoncée qui a permis de sauver la vie d’une dame lors des bombardements à Bordeaux, puis des lettres d’amour du résistant bordelais Jean Renaud Dandicolle. Précisons que 95% des objets de la collection du Centre sont des dons de privés selon son directeur Christian Block.

Des visites sur les différents lieux de la résistance dans Bordeaux et des conférences sur la Première et la Seconde Guerre mondiale seront organisées pour le grand public en 2018, en parallèle d’actions sur la guerre et la déportation, dans les établissements scolaires. En 2019, une exposition sur les « grands dons », soit les œuvres majeures du Centre, sera visible au musée d’Aquitaine, puis une autre, en 2020, préfigurant le nouveau musée de la résistance.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
22347
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires