Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/18 | Floirac : budgets participatifs n°2

    Lire

    A Floirac dans le cadre de la 2ème édition des budgets participatif, 160 000 € ont été réservés par le conseil municipal pour financer ces actions proposé par les habitants, dont 60 000 € pour des projets visant à améliorer le cadre de vie en milieu scolaire. 45 projets ont été déposés: 35 pour la ville, 10 pour les écoles. Le vote est désormais ouverts aux habitants jusqu'au 29 octobre, pour l'élection de 4 projets de ville et 3 projets d'écoles. Les 45 projets déposés sont présentés sur internet et à la M.270, où une urne est disposition pour le vote qui peut aussi se faire sur internet.

  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : Alpilles Vincennes, Bois Fleuri et Bourg Doyen clôturent les ateliers de co-construction

14/07/2018 | C'est à la mairie qu'a eu lieu le dernier atelier de co-contruction de l'année avec des questions de mobilité, d'hygiène et de tranquillité publique.

atelier bois fleuri une

Faisant suite à la cinquième et dernière rencontre citoyenne de l'année, une vingtaine d'habitants des quartiers Alpilles Vincennes, Bois Fleuri et Bourg Doyen se sont donc donné rendez-vous le 5 juillet à la Mairie, pour poursuivre le débat dans le cadre d'un atelier de co-construction. Une rencontre qui s'est déroulée en présence de Jean Bac, Responsable du Pôle Participation des habitants et quotidienneté, de Sébastien Machefel, chargé de mission politique de la ville et de Yasmina Boultam, adjointe à la citoyenneté. L'occasion d'aborder des questions ayant trait à la mobilité, à la tranquillité publique et à l'hygiène.

Ce sont donc une vingtaine d'habitants des quartiers Alpilles Vincennes, Bois Fleuri et Bourg Doyen qui ont souhaité s'exprimer, jeudi 5 juillet, lors du tout dernier atelier de co-construction de l'année. Une participation toujours croissante -signe de bonne santé de cet exercice de démocratie participative, initié par la mairie en 2014- ; ce dont se félicitent les organisateurs. Et parmi les thématiques abordées à cette occasion, la question des mobilités arrive en tête, avec notamment, la demande, pour des raisons de sécurité, de création d’un plateau au niveau de la rue Ducassou ; question qui sera analysée dans le cadre d'une étude globale. Autre demande : celle d'un aménagement en «entonnoir» pour réduire vitesse et faciliter visibilité des usagers. A noter qu'un périmètre de zone 30 dans le Vieux Bourg est actuellement à l’étude. Également soulevé, le problème de la mise en sens unique de la rue des Gravières ; les administrés déplorant les détours qu’ils sont obligés de faire et le non respect du sens interdit, surtout le soir. Une demande à minima, d'un panneau « sauf riverains » à cet endroit (tronçon libération/ Lavergne non verbalisable par la PM) ayant été faite par les habitants. Simple test, le sens unique sera évalué en fin d'année. Dans le même secteur et concernant le sens interdit non respecté et la vitesse excessive rue Brossolette ainsi que le stop disparu depuis au moins 10 ans près du collège Lapierre, la municipalité rappelle qu'une étude est en cours pour mettre les rues Lavergne et Jean Moulin en sens unique. Affaire à suivre...

Suite à la demande d'un habitant de la rue du Berry se plaignant de stationnement illégal devant son domicile et demandant la mise en place de potelets, Jean Bac a précisé que la question était à l'étude, la police municipale pouvant aussi passer pour verbalisation si nécessaire, bien qu'une simple gène ne soit pas une priorité. Enfin, concernant le non respect du marquage au sol en pointillés rue Bachellerie, une possibilité de mise en place de potelets pour garantir accessibilité en entrée de rue va être étudiée ; un camion y étant garé depuis plus d'un mois. Hervé Chrétien, chef de la police municipale de Lormont, rappelant pour sa part que les enlèvements effectués par la PM depuis 01/2018 s'élèvent au nombre de 135, un camion plateau étant disponible 3 à 4 fois par moi. Concernant le quartier Alpilles/Vincennes, et suite aux demandes de verbalisations par les Polices Nationale et Municipale, des poids lourds venant se garer sur ces secteurs, parfois même sur les trottoirs, Jean Bac rappelle que les domanialités sont complexes avec des espaces qui appartiennent parfois aux organismes bailleurs. Pour les problèmes de vitesse excessive rue tour de Rouffiac, la municipalité envisage d'aménager un cheminement doux afin de faire une liaison entre les secteurs Alpilles / Vincennes et Athènes. Dans ce cadre, elle demande aux administrés, de communiquer leurs propositions, via la Police Municipale (H. Chrétien) au cabinet CHRONOS, mandaté par la ville.

 

Toujours des problèmes de tranquillité publique et d'hygiène....

 

Autres écueils abordés lors de cette séance, -et non des moindres-, les problèmes ayant trait à la tranquillité publique, impactée notamment par les rodéos motos, phénomène régulièrement constaté et contre lesquels des actions sont menées par la Police Nationale. Le Maire ayant également adressé un courrier au premier ministre et projet loi étant actuellement soumis à l’Assemblée Nationale. Côté hygiène et propreté, la question des déjections canines rue du Berry devrait être réglée par la mise en place de sachets pour le ramassage et le lancement d'une campagne « trottoirs vivants » pour apporter de la végétation dans les endroits minéralisés. Des projets encore à l'étude. Concernant les dépôts sauvages de déchets dans le secteur Bois fleuri et notamment la rue des Arts, une administrée propose une campagne de sensibilisation et de mobilisation relative à l'organisation des habitants entre eux afin de mener des opérations « ville propre », avec le soutien de la ville. Une proposition accueillie avec enthousiasme par Yasmina Boultam. Toujours concernant les déchets, la réunion a aussi été l'occasion de mettre en cause les « horaires aléatoires » de Veolia ainsi que de multiples incidents (dont des collectes non faites). En ce sens, une demande d'augmentation des fréquences pour revenir à trois tournées par semaine a été formulée. La DSTU rappelant de son côté que la stratégie nationale et communautaire est à la « réduction des déchets ». Reste aussi le problème de l'encombrement des trottoirs, notamment rue Tallavi où le stockage dans les habitations paraît parfois difficile, Véolia ne disposant pas de bacs plus petits pour équiper les riverains. D’autre part, des tests ont été effectués (rue Gal de Gaulle) avec un point de regroupement des bacs, mais qui s'est révélé non concluant (dépôts anarchiques, …). Au final, l’évaluation globale reste à faire et à partager avec les habitants. Problème similaire rue de la Camarde où des détritus alimentaires sont régulièrement répandus sur le sol. Solution proposée par un administré ? Obliger les fabricants et/ou commerçants à inscrire sur les emballages « ne pas jeter sur la voie publique ». Au final, la Mairie préconise une vigilance particulière à avoir en vue d'une intervention directe ou d'une saisine de Bordeaux Métropole en cas de dysfonctionnement notoire, et ce afin d’atteindre l’objectif fixé par le Maire d’un espace public enfin propre.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4567
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires