Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/08/19 : Ce samedi une manifestation impromptue s'est agrégée en fin d'après-midi au centre ville de Bayonne, avec gilets jaunes, altermondialistes et beaucoup d'Espagnols venant d'Hendaye. Une grosse armada sécuritaire les attendait. 68 inter- pellations.

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

  • 23/08/19 | Charente-Maritime : de nouvelles mesures de restriction d'eau

    Lire

    L'arrêté du Préfet de Charente-Maritime du 20 août dévoile une nouvelle mesure de restriction d'eau. Si toutes les précédentes ont été reconduites, il en est une nouvelle, concernant le bassin EPMP. En effet, ce dernier est désormais en alerte "Crise", le niveau maximal. Ainsi, le Marais Sèvre Niortaise fait l'objet d'une interdiction totale des prélèvements d'irrigation agricole depuis le 21 août.

  • 23/08/19 | Aliénor en son et lumière à Cabanac-et-Villagrains (33)

    Lire

    Le 31 août, la commune de Cabanac-et-Villagrains (33) organise une grande fête médiévale, sur le site historique des mottes castrales. Après une journée festive, comprenant spectacle de fauconnerie et banquet médiéval, un spectacle son, lumière et costume d'époque "Aliénor en terre gasque" prendra place à la nuit tombée. Interprétée par des acteurs bénévoles, l'histoire sera contée en français et gascon par les élèves adultes du cours de Gascon de Cabanac. A noter la participation des écuries de St Selve sous la direction de Franck Reyne qui dirige également les cavaliers de la Bataille de Castillon. Programme en ligne

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont: « Les Folies » à l'heure du premier bilan

15/07/2019 | « Les Folies » rassemble 24 maisons individuelles autour de la rue des Arts. Un concept atypique réalisé par la Mairie de Lormont et le bailleur social Aquitanis.

les folies de lormont une

Opération expérimentale, le lotissement « Les Folies » rassemble autour de la rue des Arts, quelques dizaines de locataires, tous artistes ou entrepreneurs créatifs. Un concept original qui a vu le jour en 2017 grâce à la Mairie et au bailleur social Aquitanis. Deux ans après, Jean Touzeau, Maire de la commune, a souhaité rencontrer les habitants pour dresser un premier bilan de cette initiative atypique. Une réunion a laquelle ont notamment assisté Yasmina Boultam, adjointe à la citoyenneté, Stéphane Peres dit Perey, adjoint à la culture et à l'animation et Alexis Rousselin, Responsable de l'agence Aquitanis des Hauts de Garonne.

Ils étaient une dizaine à s'être donné rendez-vous, la semaine dernière chez Nathalie Valade, réalisatrice de courts métrages et habitante de la rue des Arts à Lormont. Tous, professionnels dans le domaine artistique ou entrepreneurs créatifs, avaient répondu à l'invitation de Jean Touzeau, Maire de la commune, afin de dresser, après bientôt deux ans de présence sur le site, un premier bilan de la vie dans le quartier. Une rencontre que l'élu avait souhaité organiser dans le cadre convivial d'un jardin privé et lors de laquelle il a pu librement échanger avec les habitants du quartier. Concept original et novateur, « Les Folies », lotissement de 24 maisons aux couleurs éclatantes, s'affiche fièrement le long de la rue des Arts située au sein de la résidence « Bois fleuri » de Lormont. Des constructions qui attirent l'attention et dénotent en comparaison des immeubles alentour. « Il s'agit, à la base, d'une opération de promotion créée par Axanis, la filiale accession d'Aquitanis, bailleur social à l'origine de ce projet co-construit avec le Maire », précise Alexis Rousselin. Concept original de logement social ciblant prioritairement les artistes et autres créateurs, « Les Folies » a rapidement séduit de nombreux candidats, attirés par l'envie de vivre dans une maison individuelle ou encore la possibilité d'exercer leur métier à domicile. Il n'empêche. Près de deux ans après l'installation des premiers occupants (elle a eu lieu en septembre 2017), quelques voix dissonantes se sont faites entendre.

 

Des nuisances aux conséquences inattendues

 

Ainsi Claire, fondatrice d'une web radio et réalisatrice de documentaires sonores, déplore-t-elle les enfants « laissés sans surveillance, qui s'ennuient et cassent tout ». Une opinion largement partagée par le groupe qui dénonce également ces incivilités. Des écueils dont le Maire reconnaît avoir conscience : « tous les jours, j'ai les rapports de média-animation et de la police nationale. Tous les matins, je vois tout le courrier de la ville », note Jean Touzeau qui évoque, pour en venir à bout, la cité éducative, l'aide à la parentalité et le travail en réseau « comme celui que (nous) sommes en train de constituer ce soir ».

Autre problème majeur, celui des nuisances sonores provoquées non seulement par la poursuite des travaux, mais aussi par l'entretien des communs (tondeuse) ainsi que par le dépôt de poubelles dans les conteneurs à toute heure du jour ou de la nuit. Un réel souci pour certains résidents qui ont eu du mal à poursuivre leur activité. « Je ne touche pas de salaire. Si je ne travaille pas, je ne touche rien », précise l'un d'eux, se plaignant d'un important manque à gagner et de sa situation actuelle de « précarité ». « Ce qui manque à ce projet, c'est le côté « profession », mis en avant mais un peu délaissé. Je fais du son et j'ai aussi été impactée, même en travaillant simplement sur un ordinateur », précise une autre habitante qui reconnaît aussi s’inquiéter quant à l'arrivée prochaine d'une seconde série de travaux.

 

Des problèmes d'adresse et de baux

 

Autre problème et non des moindres : celui de l'adresse ; toutes les maisons (bien que numérotées individuellement) étant officiellement situées au 2 rue du Colonel Fabien, ce qui induit notamment des difficultés de livraisons. L'intervention des services de la ville pour traiter la question du numérotage étant désormais prévue.

Également abordée, la question de la nature des baux a aussi permis de mettre l'accent sur quelques écueils : « Je suis venue ici pour travailler. C'est mon commerce et nous avons des baux de particuliers dont un alinéa spécifie qu'on n'a pas le droit de travailler chez soi. Ça me pose un problème pour mon assurance professionnelle. Par ailleurs, l'escalier est glissant et n'est pas conforme pour recevoir du public », avance une autre habitante. Des soucis qui interpellent Alexis Rousselin : « Les escaliers sont conformes à la destination du bâtiment. Après, pour ce qui est de l'accueil du public, c'est une question intéressante qui mérite vérification, précise-t-il, avant de faire remarquer que l'appel à projet faisait mention du fait de « travailler à domicile », pas forcément de recevoir du public. « C'est une opération expérimentale. On va tenter de trouver une solution », conclut-il.

 les folies de lormont

Et des logements mal isolés

 

Autrement plus gênant, surtout en cette période de canicule : la chaleur des logements. Un problème accru par l'absence de stores au rez-de-chaussée des maisons et la présence de tôle ondulée sur les toits. « En France, la problématique du confort d'hiver est très bien gérée. Celle qui n'est pas prise en compte, c'est celle du confort d'été », reconnaît Alexis Rousselin, tout en précisant qu'il ne peut intervenir, le bâtiment étant « aux normes ».

Dans les années qui viennent, il faudra entreprendre un gros travail autour du réchauffement climatique, peut-être en faisant monter des végétaux », suggère Jean Touzeau qui envisage d'intervenir d'ici là en demandant l'aide de la Métropole.

Une autre réunion pour faire le point des avancées est d'ores et déjà prévue à la rentrée.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
3085
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires