Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : Troisième édition des Rencontres Citoyennes pour Génicart/La Ramade

26/05/2018 | C'est devant une salle comble qu'a eu lieu, mercredi soir, la troisième édition des Rencontres Citoyennes du quartier Génicart/La Ramade.

RC génicart ramade une

Débutée en février avec les Hauts de Lormont, la troisième édition des Rencontres citoyennes de la ville se poursuivra jusqu'au mois de juin pour finir avec le quartier alpilles-Vincennes/Bois fleuri/Bourg doyen. Après Lissandre/Verdière en mars et Carriet/Gardette en avril, c'est le quartier Génicart/La Ramade qui a profité, mercredi dernier, de ce dispositif de démocratie participative mis en place par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014. L'occasion pour les habitants d'échanger avec la municipalité sur des thématiques ayant trait aux problèmes du quotidien lors d'une soirée animée par Joël Aubert, Rédacteur en chef d'Aqui.fr.

C'est devant une salle comble qu'a eu lieu, mercredi soir, la troisième édition des Rencontres citoyennes de Génicart/La Ramade. L'occasion, pour les habitants d'échanger sur les problèmes du quotidien au sein de leur quartier et de s'informer sur l'avancée des projets de la municipalité pour la ville. Et parmi les thématiques abordées lors de cette soirée, celle des mobilités arrive largement en tête avec en cause, les questions liées au stationnement et aux vitesses de circulation excessives. Des problèmes que Jean Touzeau, Maire de la commune tente de relativiser : « sur les espaces publics, tous les parkings sont gratuits, contrairement à beaucoup d'autres villes voisines. Et je n'envisage pas d'entrer dans le stationnement payant ». Une affirmation qu'il s'empresse de nuancer en évoquant le développement sur le territoire lormontais, d'un stationnement réglementé, notamment grâce aux zones bleues. Le but ? Lutter contre les voitures épaves (« des dizaines ont déjà été enlevées »). Une question qui devrait être débattue en ateliers. Rappelant qu'au niveau de l'espace Montaigne, un grand parc allait être créé cet été, -un pas de plus vers « Lormont, ville des sept parcs »-, il a également insisté sur l'importance des cheminements doux (marche à pieds, vélos) sur le territoire de la commune. Des aménagements étant prévus à cette fin. A noter que 50 à 60 places de stationnement (réglementé, bien sûr) sont prévues rue Montaigne. Parallèlement, la mise en place de potelets pour éviter le stationnement des voitures sur les trottoirs ou les pistes cyclables, devrait être poursuivie. Concernant la vitesse, « pratiquement toutes le rues sont limitées à 30 ou 50 kms/h », note Jean Touzeau. Une mesure apparemment souvent bafouée. Concernant la mise en sens unique de la rue des Gravières, l'élu, après avoir précisé qu'il s'agissait d'une demande des parents et enseignants de l'école Albert Camus, note qu'il s'agit d'une expérimentation qui pourra être revue en atelier. Un arrêt de bus devant aussi être aménagé à cet endroit.

Des problèmes de tranquillité publique et de propreté

A l'épineuse question de la tranquillité publique, Jean Touzeau a d'emblée tenu à se montrer ferme : « si des familles sont incapables de gérer la vie en collectivité, qu'elles quittent le territoire ! ». Autre nuisance évoquée lors de la soirée : celle des bike-life ou groupes de motards semant le trouble dans les rues de la ville. « Notre arsenal juridique ne nous permet malheureusement pas d'effectuer des gardes à vues ou de confisquer ces engins » déplore Gilles Bernard, nouveau commissaire du secteur, avant de préciser la présence d'effectifs sur les lieux et la mise en place d'un plan d'action dès la fin de la semaine. Concernant les questions de propreté, le maire a précisé que c'était l'affaire de tous :  « ce n'est pas que la question du délégataire. Il faut tous se mobiliser », notant au passage, la mise en place, il y a quelques semaines, d'un plan d'urgence. En cause, un certain nombre de pratiques collectives condamnables. Ainsi, les poubelles sorties plusieurs jours avant la collecte et restant ainsi sur les trottoirs (« une pollution visuelle ») sont-elles désormais proscrites. Idem pour les encombrants, ramassés tous les mois malgré la présence d'une déchetterie à Bassens. « Il faut que la population se mobilise sur l'aspect citoyen et la partie éducative », précise-t-il. Le dépôt de sacs devant les bacs enterrés est aussi prohibé ; les agents, pour des raisons de sécurité, n'ayant pas le droit de les ramasser. Des intervenants ayant d'ailleurs l'obligation de rendre compte à la mairie, des situations rencontrées sur le terrain et désormais dotés de téléphones et d'appareils photos pour étayer leurs dires. Là encore, les habitants sont invités à s'inscrire à l’atelier qui aura lieu jeudi 7 juin de 17h30 à 19h à la salle des mariages. Le plan d'urgence devant, quant à lui, être évalué après l'été.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2246
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires