Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/08/19 : Ce samedi une manifestation impromptue s'est agrégée en fin d'après-midi au centre ville de Bayonne, avec gilets jaunes, altermondialistes et beaucoup d'Espagnols venant d'Hendaye. Une grosse armada sécuritaire les attendait. 68 inter- pellations.

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/08/19 | Niort, ville départ du Tour de Poitou-Charentes

    Lire

    Le 33e Tour cycliste du Poitou-Charentes prendra son départ le 27 août à Niort pour 660 km et 4 jours de courses. Dix-huit équipes de sept coureurs prendront le départ à midi au pied de la salle de spectacle L'Acclameur, direction Aiffres puis Prahecq pour rallier la Charente-Maritime. La deuxième étape se déroulera le lendemain entre Rochefort (17) et Aigre (16). Le 29 août, les coureurs rallieront Châtellerault à Pleumartin dans la Vienne. Dernière étape entre Aigre et Poitiers le 30 août.

  • 25/08/19 | Venez découvrir le golf à Brive

    Lire

    Le 30 août de 18h à 20h, le golf municipal de Brive-Planchetorte propose une initiation découverte à la pratique du golf. Ouvert à tous dès 10 ans, par petits groupes, vous pourrez ainsi découvrir cette discipline sous forme d’atelier. Au programme : explication et présentation de l’équipement du golfeur, jeux sur putting green, visite du parcours en voiturette. Une inscription préalable est nécessaire auprès de l’accueil du golf municipal ou au 05 57 87 57 57.

  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux: Salle des fêtes du Grand Parc, nouvelle saison d'ouverture

10/02/2019 | La salle des fêtes du Grand Parc, réouverte dans le quartier du même nom en juin dernier, a dévoilé sa programmation pour les six prochains mois. Comme prévu, c'est éclectique.

Salle fêtes Grand Parc

25 ans après sa fermeture, la salle des fêtes du Grand Parc, à Bordeaux, a réouvert ses portes en juin dernier. Dernièrement, elle a accueilli les artistes de la quinzième édition du festival Bordeaux Rock. Mais de l'aveu même des responsables de sa programmation, ses murs veulent être davantage qu'une "simple" salle de concert, au même titre que le Krakatoa, l'Arkea Arena ou la Patinoire Mériadeck. Ces huit derniers mois, elle a tenté la médiation, l'intergénérationnel et les "bals populaires", et ne compte pas s'arrêter en chemin. Petit aperçu de ses prochains rendez-vous.

Nouveau visage

Elle a été rénovée et a réouvert ses portes le 29 juin 2018, vingt-cinq ans après avoir fermée ses portes, non sans avoir porté dans ses valises une petite partie de l'histoire du rock bordelais (The Cure, The Ramones ou Metallica y ont notamment fait un petit tour). Huit mois après sa ré-inauguration officielle (la première avait eu lieu en 1965), la mairie de Bordeaux a fait, ce vendredi 8 février, un bref point d'étape en guise de bilan provisoire sur la réouverture (et le nouveau visage tourné vers son quartier et ses habitants) de la salle des fêtes du Grand Parc. Bilan des courses, alors qu'elle prévoyait d'accueillir au départ 90 évènements à l'année, elle en a déjà pogrammé 70 depuis juin dernier, qui ont accueilli quelques 22 000 spectateurs. Pour l'adjoint municipal à la culture, Fabien Robert, elle "pourrait sans mal figurer dans le top cinq des salles de spectacle de la métropole".

Travaux d'intégration

Car la salle des fêtes du Grand Parc n'organise pas que des concerts : les bals, qui réunissent environ 700 personnes à chacune de leur déclinaison (queer, bal des aînés, bal hivernal), y sont aussi les bienvenus, de même que les artistes en résidence. Le tout tente d'être "en évolution avec le quartier et de faire venir un public hétéroclite et intergénérationnel". Le modèle économique, lui aussi, est défendu par la municipalité, avec une location moins chère pour les associations (qui gagnent aussi les recettes du bar les soirs de spectacles). De l'aveu de l'adjointe municipale de quartier, Anne-Marie Cazalet, "une opération comme les mercredis au parvis sont une sorte d'extension pour le jeune public : on négocie, lorsque des artistes viennent, qu'ils participent aussi à des animations pour les jeunes et qu'ils fassent ça sous la forme de rencontres itinérantes, dans la bibliothèque ou dans la salle des fêtes par exemple".

"Cette externalisation s'adresse souvent à un jeune public qui ne peut parfois pas se permettre d'accéder à cette salle les soirs de concert", continue l'élue. Dans sa nouvelle politique, quitte à se transformer complètement en passant d'un repère du rock à un chantre de l'ouverture culturelle, la salle des fêtes souhaite aussi expérimenter le mécénat, en permettant à différentes institutions ou privés d'acheter des places pour les distribuer au jeune public. Si elle a déjà été testée une première fois (sur une jauge qui, de toute façon, ne devrait pas dépasser les quelques dizaines de places), la mairie de quartier et les responsable de la programmation et du projet culturel envisagent déjà de retenter l'expérience, non sans en discuter avec les habitants du quartier.

Programme éclectique

A la grande question : cette réouverture est-elle, sinon profitable, du moins à l'équilibre au niveau financier ? Pas de réponse pour le moment, mais "on étudiera ça au bout de la première année d'exploitation", assure Fabien Robert. "On était partis sur une jauge de 250 000 euros de dépenses de fonctionnement par an, mais je ne sais pas si on ne va pas dépasser cette somme. Je ne pense pas, de toute façon, que nous arriverons à un équilibre total, mais on peut quand même envisager un taux important de couvertures des dépenses par les recettes". En dehors de cette balance financière, le futur de la programmation risque d'être tout aussi important pour faire venir du monde dans la "nouvelle" salle. Dévoilée tous les six mois, la dernière promet déjà de respecter cet ADN d'ouverture prônée par les responsables du projet culturel.

La salle des fêtes sera, par exemple, l'occasion d'accueillir des évènements spéciaux comme un concert de soutien aux salariés de Ford qui, après avoir fait venir notamment Bernard Lavilliers à Blanquefort, inviteront entre autres noms Cali, Les Hurlements d’Leo ou The Hyènes (le 2 mars). Les recettes du spectacle (dix euros la place, réservations sur www.concert-solidarite-ford.org) serviront à soutenir les salariés de l'usine menacés de fermeture depuis le désengagement de Ford, en février 2018. On y attend aussi des concerts comme Feu! Chatterton le 13 février, la fanfare électronique Meute le 13 mars, du rock basque (Berri Txarrak le 5 avril), du reggae-soul (le 26 avril) ou encore du punk-rock (Les Sales Majestés le 27 avril). En plus de ces dates de concert, de nombreux évènements plus locaux sont programmés comme les festivals les Grenadines Givrées (du 16 au 23 février) qui mêlera théâtre, musique et contes et Discotake (les 25 et 26 mai), une conférence autour de la solidarité et des migrations dans le cadre de Bordeaux Métropole 2050, le 8 mars, ou encore des one-man show comme Waly Dia (le 18 mars) ou Redouane Harjane (le 22 mars). C'est aussi là que se déroulera la finale régionale du tremplin Relâche, qui permet à de jeunes artistes émergeants de se faire financer une date à l'occasion du festival du même nom qui fêtera sa dixième édition l'été prochain. Qu'on se le dise, ce bouillon de cultures apparaît encore comme un galop d'essai pour une salle emblématique qui a définitivement entamé sa renaissance.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3172
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires