Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

13/06/19 : Charente : La 12e édition du Film Francophone d'Angoulême se déroulera du mardi 20 au dimanche 25 août. Cette année, le festival rendra hommage au cinéma luxembourgeois. Au programme : Un focus sur le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch.

12/06/19 : L'échangeur 4 (Bdx-Labarde) de la Rocade A630 sera fermé dans le sens in le 14 juin à partir de 21h jusqu'au 15 juin 10h, puis dans le sens ex à partir de 22h jusqu'au 17 juin 6h. Entre ces dates la circulation sera réduite sur une seule voie.

06/06/19 : En Lot-et-Garonne, les 2,7 M€ de crédits d’Etat nécessaires pour engager les acquisitions foncières et les premiers travaux de la section Monbalen-La Croix blanche de la RN21 n’ont pas été accordés au préfet de région.

06/06/19 : Le 23 juin, la Traversée de Bordeaux à la Nage revient! Organisée par la section natation du club omnisports des Girondins de Bordeaux, la course a une visée sportive et écologique. Inscriptions ouvertes jusqu'au 21 juin.

02/06/19 : Du 24 au 26 septembre, le Parc des Expos de Bordeaux accueille pour sa 1ère édition, ALINA, le salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en NA et ses exposants, fabricants et distributeurs de produits pour l’industrie agroalimentaire.

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/06/19 | L'empreinte écologique du numérique : on en parle?

    Lire

    Les usages numériques seraient responsables au niveau mondial de 6% des émissions de gaz à effet de serre et consommerait 10% de l’électricité. La question de son impact environnemental commence à se poser au-delà des labos. La Rochelle se saisit du débat en donnant une conférence grand public sur un ton décalée, "Numérique = responsable?", mardi à 18h30 à la Maison de l’étudiant, animée par le chercheur Vincent Courboulay, et Mathieu Dumery alias Professeur Feuillage sur Youtube. Entrée libre.

  • 15/06/19 | Violences faites aux femmes: 1ère Nuit des relais à Bordeaux

    Lire

    La Fondation des Femmes organise depuis 3 ans une grande course solidaire, la Nuit des Relais, afin de collecter des fonds pour soutenir les femmes victimes de violences et sensibiliser au sujet des droits des femmes. La 1ère édition Bordelaise de cette course se déroulera le 4 juillet à Darwin. Seul critère à respecter : les équipes devront collecter 500€ (reversés des associations de lutte contre les violences faites aux femmes) sur une page de collecte dédiée. Infos et inscriptions (jusqu'au 24 juin) : www.nuitdesrelais.org

  • 14/06/19 | Ostréiculture: retour à la normale sur le banc d'Arguin

    Lire

    Les résultats des analyses effectuées cette semaine par le réseau de surveillance de l’IFREMER ont révélé que le taux de présence des bactéries Escherichia coli dans les huîtres en provenance du banc d’Arguin était inférieur au seuil de sécurité sanitaire en vigueur. Les mesures d'interdiction concernant l’ensemble des coquillages en provenance des zones de production du bassin d’Arguin sont donc levées, annonce la préfecture de Gironde.

  • 14/06/19 | Carcans accueille la 12ème Journée Sport Nature

    Lire

    Le Comité Départemental du Sport Adapté, le Carcans Océan Surf Club, Windygliss, Prépa Sports et le CRPS de la Tour de Gassies organisent la 12ème Journée Sport Nature les 18 et 19 juin à la Maison de la glisse à Carcans Océan. Elle permet à près de 100 jeunes et adultes déficients intellectuels ou souffrant de maladies mentales, de passer une journée sur la plage pour découvrir différentes activités sportives de plein air (surf, tir à l'arc, beach volley, etc) ainsi que des Activités Motrices, adaptées aux capacités de chacun.

  • 14/06/19 | « Renversant » à voir jusqu’au 30 juin à la Cité du Vin

    Lire

    Plus que deux semaines pour venir admirer l’exposition temporaire « Renversant » à la Cité du Vin à Bordeaux où des designers ont eu carte blanche pour travailler le verre et, ainsi, laisser naître un objet. Dans le même temps, tous les samedis un atelier dégustation baptisé « Naturellement ! » est organisé afin d’expérimenter un nouveau rituel de dégustation avec la création de Matali Crasset « Vino Sospeso », pour l’exposition.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | 2019, une année charnière pour Alain Claeys et Poitiers

10/01/2019 | Ce mercredi 9 janvier, Alain Claeys, maire de Poitiers et président de Grand Poitiers a fait ses voeux à la presse locale. L'occasion d'aborder les échéances de 2019

Alain Claeys, maire de Poitiers et président de Grand Poitiers, a fait ses voeux à la presse locale ce mercredi 9 janvier

Place aux traditionnels voeux. Exercice auquel s’est prêté Alain Claeys. Le maire de Poitiers et président de Grand Poitiers en a profité pour aborder les principaux rendez-vous de l’année. Il a également réagi à l’actualité les gilets jaunes, le référendum. Autre question : sollicitera-t il un nouveau mandat ? Concernant la ville, il est revenu sur plusieurs projets culturels : l’ouverture de la cité judiciaire, l’avenir du palais de justice, les transports et l’économie.

C’est sous forme de questions/réponses posées lors d’un déjeuner que le maire de Poitiers a souhaité ses voeux pour la nouvelle année à la presse locale. Une manière de revenir sur les dates à retenir et de parler de la politique poitevine. Le premier sujet abordé fut bien évidemment l’actualité de ces dernières semaines : les gilets jaunes. La mairie de Poitiers n’a pas encore mis en place - comme certaines communes de la Vienne - de cahier de doléances. « Le rôle d’un maire est d’être un facilitateur. Il ne faut pas céder à la tentation de récupérer ce débat. J’attends la lettre du président de la République concernant les conditions de celui-ci. Je prends l’engagement que nous serons des facilitateurs que ce soit sur le numérique, que ce soit à partir d’une mobilisation que nous pouvons organiser. Je crois qu’en tant que maire et président de l’agglomération, je dois respecter ce temps, c’est-à-dire permettre de recevoir des avis et de les faire remonter, en aucun cas les instrumentaliser ». Alain Claeys a également condamné toutes formes de violence, aussi bien dans les actes que dans les propos. « Je n’accepte pas les propos xénophobes, homophobes, racistes. Ils doivent être condamnés avec la plus grande fermeté. Je n’accepte pas que l’on s’attaque à la personne du président de la République, qu’une permanence de député de la République soit saccagée ». Quant au référendum, il avertit sur les dérives qu’il peut prendre. « Il y a des choses avec lesquelles je ne suis pas d’accord, comme revenir sur des lois et interroger nos concitoyens sur la PMA, le mariage pour tous ou la destitution de députés. Le référendum ne doit pas être utilisé pour retrouver de la légitimité ».

Renforcer Poitiers, capitale de l’éducation

Autres thématiques abordées, sur l’actualité locale : la notoriété, le positionnement de Poitiers au sein de la Nouvelle-Aquitaine. Alain Claeys se bat pour que le rectorat reste dans la capitale romane. Une position déjà connue. « Ma préférence est de maintenir les trois rectorats dans la région Nouvelle-Aquitaine. La loi NOTRre n’a jamais écrit qu’il fallait un seul rectorat. De même que la loi Notre n’a jamais écrit qu’il fallait une seule cour d’appel. Trois rectorats sont utiles parce que l’éducation nationale, c’est une question de proximité, surtout à un moment où on trouve que l’État est lointain. Si ce n’est pas le cas et que le gouvernement décide de ne faire qu’un seul rectorat dans la région, nous revendiquerons le rectorat à Poitiers ». Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a d'ailleurs apporté son soutien et a annoncé à plusieurs reprises que Poitiers était une capitale de l’éducation en soulignant la présence de Canopé, du CNED ou encore le développement edutainment (ludo-éducation). Jean-Pierre Raffarin, Sacha Houlié, et Alain Claeys ont d’ailleurs demandé une audience au Premier ministre. 

Culture rime avec Poitiers

Cette année 2019 sera également une année forte dans le domaine de la culture. Le nouveau palais de justice devrait ouvrir ses portes en avril prochain. Quant à l’ancien, le palais des ducs d’Aquitaine, il va devenir un haut lieu culturel. Le comité de pilotage co-présidé par le maire et Henri Loyrette, ancien président du Musée du Louvre, a pour objectif de révéler et réinventer ce lieu,  d’imaginer un nouveau projet urbain pour l’ensemble du quartier, du Palais à l’église Sainte-Radegonde et de créer des événements qui suscitent ces parcours par une rencontre entre la création contemporaine et le patrimoine.  La manifestation s’appellera Traversées. « Je souhaite que les Poitevins découvrent ou redécouvrent leur ville à travers cette manifestation dans un esprit éducatif et culturel. Tout un programme va s’inscrire dans Traversées. On va utiliser les lieux où les habitants de Poitiers peuvent se rendre facilement et découvrir des oeuvres qu'ils ne connaissent pas et qu’ils n’iraient pas forcément voir dans un musée. » Emma LAVIGNE et Emmanuelle DE MONTGAZON sont les premières directrices artistiques de l’événement artistique associé au Projet du Quartier du Palais, qui débutera en octobre 2019. Sans oublier, l’inauguration de la Villa Bloch les 9 et 10 février prochains. La maison de l’homme de lettres Jean-Richard Bloch servira de résidence d’artistes.

Depuis le 1er janvier, de nouvelles communes de Grand Poitiers (Dissay, Jaunay-Marigny, Saint-Georges-lès-Baillargaux) sont couvertes par le réseau de bus Vitalis, rappelle Alain Claeys. « Cela a coûté 300 000 euros. Notre réseau de bus est l’un des plus importants en nombre de kilomètres pour des agglomérations de cette taille» précise le maire. Pour les communes situées un peu plus loin à l’est, la communauté urbaine réfléchit à remettre en service l’ancienne ligne de chemin de fer de Chauvigny. « C’est à l’étude, nous travaillons sur cette liaison ». Concernant l’aéroport, Alain Claeys soutient le président du département Bruno Belin, qui est également celui de l’aéroport. « Nous avons des négociations importantes à mener avec l’État et la Région. Au sujet de la ligne la Rochelle-PoitiersLyon, là dessus Alain Rousset a pris des engagements. Cette ligne sera maintenue, la Région et l’Etat continueront à la financer. Reste que je souhaite que l’aéroport soit dans le schéma régional ce qui n’est pas le cas. Et là il faut qu’on fasse nos preuves. C’est un élément essentiel économique ».

Vers les municipales de 2020 ?

Autre échéance : les prochaines élections municipales de 2020. Cette question brûle les lèvres des journalistes locaux. Pour l’instant, Alain Claeys ne souhaite pas se prononcer sur sa candidature. Il le fera sans doute au mois d’avril ou de mai. « Il n’est pas trop tôt pour réfléchir. Je confirme :  j’y réfléchis. Selon moi, une campagne municipale dure 9 ou 10 mois. Mais j’ai trois questions à me poser : suis-je capable physiquement de faire un autre mandat ? Est-ce que mes engagements vis-à-vis des électeurs ont été tenus ?  Est-ce que collectivement les choix que nous avons faits préparent Poitiers pour l’avenir  ?». Les municipales vont donc être lancées dans le courant de l’année 2019. 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3829
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !