Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/12/18 : Béatrice Lagarde, la nouvelle préfète de Lot-et-Garonne, a demandé aux services de l’État d'activer leur compte Facebook. Les internautes pourront ainsi suivre l'actualité des services en temps réel.

19/12/18 : L’EFS appelle à la générosité des donneurs et invite le plus grand nombre à se rendre dans l’une des 15 maisons du don de NA ou sur l’une de ses collectes mobiles durant les fêtes et vacances scolaires, en cette fin d'année les réserves sont fragiles

19/12/18 : 1ère réunion d'information le 20 déc. à Bordeaux sur AQUI-LITT, une étude de surveillance microbiologique inédite du littoral néo-aquitain. Portée par Aquitaine Microbiologie, elle établit une cartographie régionale de l'antibiorésistance.

19/12/18 : Au regard des événements actuels et de la clôture effective de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, l'équipe du Pôle d'Enseignement Supérieur Musique et Danse annule "Midi en Musique" de Noël, le 21 déc. à 12h15, dans la Chapelle de l'Annonciade.

19/12/18 : Tempête Klaus. 1 M€ pour financer les derniers dossiers de reboisement. Depuis 2009, l’État aura consacré 442 M€, l’Europe 60 M€ et le Conseil régional 1 M€, notamment à la reconstitution des parcelles sinistrées. 203 000 ha ont ainsi été reboisés.

19/12/18 : Faubourg Immobilier, le promoteur spécialisé en immobilier résidentiel, a été retenu par Bordeaux Euratlantique pour réaliser 10 000 m² de logements. Ce projet proposera différents types de logements au cœur de la métropole girondine.

19/12/18 : Les services de la préfecture de la Vienne seront exceptionnellement fermés les lundis 24 et 31 décembre.

18/12/18 : Rochefort (17) : au vu du "contexte économique morose", la ville de Rochefort a décidé de rendre ses emplacements de parking du centre-ville gratuits le temps de Noël, du 21 décembre au 1 janvier inclus, afin de favoriser l'accès aux commerces.

18/12/18 : Concours Agrinove : inscription jusqu’au 31 mars 2019. Son but : mettre en avant les innovations en amont de l’agriculture. A la clé notamment : 15 000€ pour le 1er prix. Infos : 05 53 97 71 53 / contact@agrinove-technopole.com.

17/12/18 : En visite ce lundi en Dordogne, Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, a signé la convention ANRU à Coulounieix Chamiers avec les différents partenaires. L’État finance ce projet d’un coût total de 49 M€, à hauteur de 14 M€.

17/12/18 : Alain Juppé a annoncé ce lundi que la place des Quinconces, à Bordeaux, serait transformée en parking gratuit les 22, 23 et 24 décembre pour "faciliter l'accès aux commerces du centre-ville", touchés économiquement par les mouvements sociaux.

17/12/18 : Deux-Sèvres : la 7e édition de Capr'Inov a attiré 7000 visiteurs. 250 produits (dont 230 laitiers) de 8 pays ont participé aux concours : 21 médailles d’or, 46 d’argent et 53 de bronze ont été décernées, et 4 Capr’I d’Or à des entreprises innovantes.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/12/18 | Maison itinérante du vélo à Bassens, Cenon, Floirac et Lormont

    Lire

    Les 19, 21, 22 décembre, 14 h 00, la « Maison du vélo et des mobilités » de la Rive Droite se rendra à Bassens, Cenon, Floirac et Lormont pour un atelier de réparation participatif. L’originalité du projet tient à son caractère itinérant. Pour assurer ses déplacements, l’association disposera de deux vélos cargo et de 3 modules d’animation : remorque atelier, remorque vélo-école et stand d’accueil/ressources.

  • 19/12/18 | Expo-vente de tableaux de Gérard Desplanques à Limoges

    Lire

    Le Groupe Mercure organise du 20 au 22 décembre une expo-vente, autour d’une rétrospective de 1972 à 2018, de tableaux et de dessins de l’artiste-peintre Gérard Desplanques dont il a puisé son inspiration dans la richesse de la nature du Limousin. Il cherche au travers de ses œuvres à se rapprocher des peintres préhistoriques. Le vernissage de l’exposition aura lieu, en présence de l’artiste le 21 décembre à 18h30, à la Galerie Municipale de Limoges.

  • 19/12/18 | Un marché de Noël 100 % producteurs de Dordogne

    Lire

    La Chambre d’Agriculture de Dordogne organise son 1er marché de Noël le 20 décembre de 16h30 à 19h au Pôle Interconsulaire à Coulounieix-Chamiers. Agriculteurs et artisans proposeront un large choix de produits : Monbazillac, vins de Bergerac, canard gras en frais et en conserves, confitures, agneaux, porcs et dérivés, légumes, bières artisanales, volailles et volailles de Noël, charcuteries, plantes aromatiques, macarons, pain d’épice, nonnettes, nougats, fromage, noix et dérivés, broderies.

  • 18/12/18 | Niort et Bordeaux: ces bassines qui divisent

    Lire

    Nouvelle tension au sein de la majorité du Conseil régional, sur la question de l'eau, après la décision de deux élus EELV, Nicolas Thierry, vice-président en charge de l'environnement et de la biodiversité et Nicolas Gamache, conseiller régional des Deux-Sèvres de démissionner, le premier de la délégation à la qualité de l'eau, le second du bureau du Parc régional du Marais poitevin. Et ceci après le vote par la Région lundi du protocole d'accord permettant le financement des bassines fortement souhaitée notamment par l'agriculture, protocole signé ce mardi à la préfecture à Niort où les opposants ont manifesté.

  • 18/12/18 | Journée internationale des migrants vue de Pau

    Lire

    Ce 18 décembre à 18h, à l’occasion de la journée internationale des migrants, un cercle de silence se tiendra Place Clémenceau à Pau avec la Maison des Citoyen.ne.s du Monde des Pyrénées-Atlantiques. Tout au long de l’année, cette association coordonne un programme d’accompagnement de demandeurs d’asile dans leur apprentissage du français. Près de 90 demandeurs d’asile et réfugiés ont bénéficié de cet accompagnement qui permet aussi de tisser du lien social et de lutter contre les préjugés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | A Pau, la Ville suscite et récompense l'engagement citoyen des jeunes

24/09/2018 | Via le Contrat Municipal et le Service Civique, la Mairie de Pau encourage et accompagne les jeunes de bonne volonté

Régis Laurent, adjoint au Maire de Pau en charge de la Jeunesse, entouré de Malissa et de Margaux, deux volontaires en Service Civique au sein des services municipaux.

Melissa, 22 ans, et Margaux, 20 ans, sont en service civique à la Mairie de Pau. Elles font partie d'une équipe de 13 jeunes dont 9 sont directement rattachés à la Direction de la vie des quartiers, emploi et valorisation des compétences. Un choix de la Ville qui s'inscrit, avec le dispositif du contrat municipal étudiant lancé en 2016, dans « une volonté d'encourager l'apprentissage citoyen et la valorisation de l'engagement des jeunes », explique Régis Laurent, Adjoint au maire de Pau délégué à la jeunesse. Focus sur ces deux dispositifs, à l'heure où la ville attend encore des candidatures pour l'année qui démarre.

« Le contrat municipal que nous avons mis en place en 2016, est venu remplacer l'ancien système de bourses étudiantes qui était plus du saupoudrage qu'autre chose », explique Régis Laurent qui ajoute, « c'est aussi une manière de valoriser des parcours exemplaires de jeunes issus d'un environnement social et financier difficile ». D'une valeur de 1000 euros, cette bourse s'obtient d'une part sur dossier et d'autre part en contrepartie d'un engagement bénévole de 40 h et d'une assiduité des jeunes en cours. Un dispositif qui fonctionne puisque depuis 2017, le nombre de bourses attribuées est passé de 20 à 30.

Critères sociaux, motivation et contrepartie
Plus précisément les critères d'attribution portent sur « des critères sociaux que sont les revenus des parents, situation personnelle, quartier d'habitation (priotaire ou politique de la ville), auxquels s'ajoutent la qualité et l'ambition du projet d'études du jeune via une lettre de motivation, ainsi que l'expérience ou la volonté d'engagement de chacun », détaille l'adjoint au Maire. Quant à la bourse en elle-même, elle est donnée en 2 fois, une première moitié lors de l'acceptation du dossier, la seconde à la fin des 40 heures de contrepartie... « Ce sont des missions de bénévolat qui sont organisées au service de la collectivité ou avec nos partenaires associatifs, mais toujours avec le souci de faire coïncider la contrepartie avec le projet du jeune. L'idée est bien qu'il puisse faire valoir cette expérience dans son parcours, que ce soit vraiment valorisant pour lui. Ce n'est bien sûr pas pour la Mairie, comme on a pu l'entendre, une manière de faire travailler des jeunes à bas coût », tient à réaffirmer l'élu.
Les jeunes boursiers peuvent ainsi participer à l'accompagnement scolaire, au soutien à l'alphabétisation de structure partenaire, à l'animation d'action de sensibilisation à l'environnement, au soutien au montage et à la préparation de vernissage au sein du musée du Bel Ordinaire, ou encore co-animer des manifestations sportives, des sensibilisation au handicap, ou encore à destination de la jeunesse, à l'image du Rallye étudiant, organisé le 4 octobre prochain.

Développer confiance et compétences
L'organisation de ce Rallye, Margaux et Mélissa y ont justement activement participé dans le cadre de leur service civique réalisé au sein des services de la Mairie. Mélissa 22 ans, a commencé son service civique en novembre 2017, et l'achèvera dans quelques jours au début du mois d'octobre. « J'ai travaillé sur différentes missions auprès des jeunes, puis à partir du mois de mars, le service de la jeunesse, m'a demandé de réfléchir avec 2 autres jeunes en service civique, dont Margaux, et 2 jeunes en contrats municipaux de réfléchir à un événement autour de l'accueil des nouveaux étudiants à Pau. Nous avons fait plusieurs propositions et celle du Rallye Etudiant dans la ville a été retenue. » Melissa et Margaux ont donc non seulement participé à la réflexion autour du projet mais aussi à son organisation et à son montage, en sensibilisant les établissements de la ville ou en démarchant les partenaires.
Si Margaux est encore en Service pour trois mois à la Ville de Pau, elle mesure déjà à l'instar de sa jeune collègue volontaire, que cette expérience aura contribué à lui « donner confiance, à découvrir un nouveau milieu et à développer des compétences ». Ca a aussi permis à la jeune femme de « concrétiser [ses] envies et [son] projet professionnel de travailler dans l'événementiel, pourquoi pas aussi auprès de jeunes et d'enfants... » Dans un avenir plus proche, pour toutes les deux c'est décidé, à l'issue de leur Service Civique (qui leur aura assuré une indemnité de 580 € net par mois pour 24h de service par semaine), elles reprennent leurs études. Pour Mélissa dès cette rentrée dans le domaine de la sociologie et la géographie, et pour Margaux en septembre 2019, ce sera BTS communication en alternance.

Recherche 9 volontaires pour 9 mois
Et pour remplacer la vague des partants, la Direction Vie des Quartiers, Emploi et Valorisation des compétences veut recruter neuf nouveaux jeunes volontaires pour une mission d'intérêt général de 9 mois (octobre à juin) via le Service Civique. Quatre d'entre eux iront sur de l'accueil aux habitants et l'appropriation des outils numériques, trois sur des missions à destination des jeunes et deux assumeront au côté des « Managers de quartiers » des missions de co-animation de projets transversaux et de réalisation de supports d'informations lors de rencontres avec les habitants. « Aucune condition de diplôme n'est requise, seuls comptent les savoir-être et la motivation », fait-on savoir du côté de la Mairie, encore en attente de candidatures. Un autre impératif tout de même, avoir entre 16 et 25 ans, ou jusqu'à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap.

 

Infos contrat municipal : www.pau.fr
Infos service civique par mail auprès de a.antoine-zatta@ville-pau.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3010
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !