Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Aziz Skalli, référent LRM 33 : « Le plus dur est à venir...»

16/11/2017 | Aziz Skalli est le référent de la République en Marche en Gironde depuis la mi-octobre.

Aziz Skalli  est le référent de la République en Marche en Gironde depuis la mi-octobre 2017

En Gironde, Aziz Skallil coordonne le travail de plus 5000 adhérents actifs répartis dans la centaine de comités locaux du département. Ce quadragénaire affable est un ex membre du PS, conseiller municipal à Lormont et cadre à la Poste. Il prend un ton sérieux et déterminé pour parler du travail important de refondation qu'il doit mener à son échelle locale : « Mon objectif actuel est d'installer le mouvement dans le département, de passer d'une structuration de campagne présidentielle à un mouvement ancré dans le territoire girondin. Il faut pour cela mobiliser l'ensemble des comités locaux. Il faut être actif sur tout le territoire girondin pour espérer avoir des résultats probants lors des prochaines élections régionales et municipales».

Malgré tout son enthousiasme et son énergie, Aziz Skalli reconnaît les difficultés d'une période cruciale pour le mouvement: « On est passé du temps ultra-rapide de cette campagne victorieuse au temps long du pouvoir. L’adrénaline est descendue, on est dans un temps d'installation, de stabilisation et de réflexion. Il faut accompagner une nouvelle génération de talents. Avec Macron, on a une incarnation forte, le parti a été créé pour le porter à la présidentielle. Désormais, l’exercice est beaucoup plus compliqué... Il s'agit d'installer un mouvement politique basé sur une idéologie politique. Il faut d'ailleurs mieux définir cette idéologie politique pour lutter plus efficacement face aux autres partis plus anciens et plus structurés. Il faut approfondir nos marqueurs: L’Europe et la redéfinition du modèle social. Il faut faire émerger de nouvelles idées, en vue d'un programme pour les futures échéances électorales. Pour les prochaines élections, on ne pourra plus mettre seulement la tête de Macron pour espérer l'emporter. Le plus dur est à venir, c'est un véritable enjeu que cette restructuration pour continuer à perdurer. »

"Il ne faut pas essayer de barrer plus à droite ou plus à gauche" Aziz Skalli dit qu'il est animé par un sentiment de «loyauté exigeante» vis à vis du gouvernement. Une manière de dire qu'il est un défenseur éclairé et non servile de la politique du gouvernement. «Il faut confronter notre programme à la réalité quotidienne de nos concitoyens et faire remonter l'avis des français par rapport aux textes de lois du gouvernement. On a fait part par exemple de retours négatifs sur la question du logement (baisse des APL) ou sur la gestion des collectivités territoriales ( baisse des subventions,suppression de la taxe d'habitation... ) » assure le référent LREM 33.

Au niveau local, la priorité du mouvement est d'assurer que l’égalité entre les territoires soit une réalité. Il faut que «métropolitains et ruraux ait le même accès à la mobilité , au numérique, au logement ». Pour cela des «facilitateurs locaux» vont être mis en place dans les zones les plus isolées. Cette méthode a été utilisée notamment à Chicago par Barack Obama. Aziz Skalli décrit avec enthousiasme le dispositif. «Par leur expertise, leur méthode, ces personnes font aider les initiatives innovantes portées par des adhérents de LREM ou de simples citoyens dans des quartiers difficiles, des endroits éloignés des centres-villes, dans la ruralité. Si vous avez une idée mais ne savez pas comment la mettre en place, ils pourront vous mettre sur la voie. Ce seront des aiguilleurs!»

Sur le bilan global de six mois de présidence d'Emmanuel Macron, le conseiller municipal de Lormont se montre plutôt satisfait. « Le déroulé, la méthodologie va dans le bon sens. On a pu faire de grandes réformes concernant notamment le code du travail de manière concertée et apaisée. Il y a des ajustements qui auraient pu être faits sans doute sur les APL ou les emplois aidés. Mais il ne faut pas que ces sujets empêchent de voir le bon chemin que nous empruntons. Il ne faut pas essayer de barrer plus à droite ou plus à gauche. Nous avons fait le premier étage de la fusée: La Liberté pour les entreprise et maintenant, il faut travailler sur le deuxième étage: la Protection pour les salariés». Une étape « indispensable» pour l'ancien socialiste «loyal» et «exigeant» vis à vis de sa nouvelle famille politique.

Matthias Hardoy
Par Matthias Hardoy

Crédit Photo : LREM 33

Partager sur Facebook
Vu par vous
7954
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !