Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/03/19 | Prix Aéronautique et Espace : les sélections approchent !

    Lire

    C'est la 17° édition du Prix Aéronautique et Espace Nouvelle-Aquitaine. Ce dernier est à destination des collégiens et lycéens et tient à développer l'intérêt des jeunes vis-à-vis de cette industrie. Deux sélections sont organisées en Gironde, et pour la première fois, 20 collégiens de l'Entre-deux-Mers y participeront à Pellegrue le 21 mars prochain. Une deuxième sélection girondine est organisée le 28 mars pour les établissements bordelais. La finale aura lieu le 16 mai à Bordeaux.

  • 20/03/19 | Lot-et-Garonne : un débat sur l'Europe

    Lire

    "L'Europe sociale : rêve ou réalité"? Tel est l'objet de la conférence-débat organisée le 21 mars prochain à 18h30 dans le théâtre Comœdia à Marmande. Le maire de Marmande Daniel Benquet, Marie-Josée Fleury (responsable des affaires européennes CFDT) et Francesca Breuil, membre du réseau de conférencier TEAM Europe échangeront sur l'Europe sociale. La rencontre sera animée par Didier Delanis, Président de la Maison de l'Europe Lot-et-Garonne.

  • 20/03/19 | Escale du livre : deux lauréats dévoilés

    Lire

    Le salon du livre de Bordeaux se tiendra du 5 au 7 avril prochains. En attendant, les lauréats du Prix des lecteurs et du Prix des lecteurs Lycéens de l'Escale du Livre 2019 ont été dévoilés. Julia Kerninon, auteure de "Ma Dévotion" (ed. Rouergue), a été plébiscitée par les lecteurs de plusieurs médiathèques girondines. Les élèves de trois lycées bordelais ont récompensé "Frère d'âme" (ed. Seuil) de David Diop. Les visiteurs pourront rencontrer les deux lauréats pendant l'Escale du Livre.

  • 20/03/19 | Solidarité : St-Médard-en-Jalles engagée pour Haïti

    Lire

    La Nuit de l'eau 2019 a lieu le vendredi 22 mars à l'espace aquatique Hastignan de Saint-Médard-en-Jalles de 19h à 23h. La soirée solidaire est organisée par la Ville, l'ASSM Natation et Gymnastique et l'ASAP Subaquatique. Les bénéfices de la Nuit de l'eau 2019 seront versés à l'UNICEF au profit d'un programme d'accès à l'eau potable et à l'assainissement pour les enfants d'Haïti.

  • 20/03/19 | A Boulazac (24), une conférence sur le numérique et ses influences

    Lire

    A l’occasion de la 30e édition des Semaines d’Information sur la Santé Mentale, Le Grand Périgueux, l'hôpital, l’Union Nationale de Familles et Amis de Personnes malades et/ou Handicapées Psychiques organisent une rencontre baptisée « Le Numérique, ses influences sur notre quotidien » le 22 mars à la médiathèque de l'Agora de Boulazac à partir de 17 h. Le but est de répondre aux interrogations des parents et des adolescents sur les bienfaits et les risques potentiels du numérique dans notre quotidien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Biodiversité en Nouvelle-Aquitaine : Ecobiose remet sa première copie

19/06/2018 | Créé à l'initiative de la région Nouvelle-Aquitaine en janvier 2017, le GIEC Biodiversité « Ecobiose » a présenté ses premiers travaux, lundi 18 juin à Cap Sciences.

écobiose une

C'est à Cap Sciences que le GIEC Ecobiose, comité scientifique régional sur la biodiversité et les services écosystémiques, a choisi de présenter, hier, ses premiers travaux. Créé en janvier 2017, à l'initiative du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, il regroupe une centaine de scientifiques et s'est fixé pour objectif d'analyser le rôle de la biodiversité dans le fonctionnement et la pérennité des sociétés humaines. Et le cas échéant, d'anticiper les conséquences pour l'homme de l'érosion de cette biodiversité. Une expérience menée, pour la première fois, au niveau de la région et dont la première partie concerne la « biodiversité en territoires de plaines et grandes cultures ». Une thématique importante pour la Nouvelle-Aquitaine, première région agricole de France et d'Europe.

Créé en 2017, le « GIEC Biodiversité » baptisé Ecobiose -une déclinaison de l'IPBES, plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques-, regroupe une centaine de scientifiques et s'est fixé pour but d'évaluer la situation en la matière en Nouvelle-Aquitaine. Traitant de la « biodiversité en territoires de plaines et grandes cultures », la première partie de ce rapport dont la totalité sera remis en 2019, est un sujet sensible pour la Nouvelle-Aquitaine, première région agricole de France et d'Europe. « La Nouvelle-Aquitaine, c'est 1/8 de la superficie du territoire métropolitain. Un territoire occupé à 84% par des zones agricoles ou forestières », précise d'emblée Vincent Bretagnolle, écologue et coordinateur du programme Ecobiose. « On dit que l'agriculture impacte sur la biodiversité mais elle est aussi dépendante de cette dernière », poursuit-il. Ainsi, les parcelles qui ont 25 fois plus de pollinisateurs enregistreraient-elles des hausses de rendement (colza et tournesol) de 30% à 40%. « Ce qui correspond à une augmentation du gain économique de 200€ à 300€ par hectare », note le scientifique. Idem, le vers de terre serait capable d'augmenter de 25% le rendement d'un terrain en contribuant, notamment, à la dénitrification de l'eau. Problème, la biodiversité connaît, depuis quelques années, un fort déclin ; un phénomène que le monde scientifique n'hésite pas à qualifier de 6em extinction massive des espèces. « Dans les quinze dernières années, on a perdu 1/3 des oiseaux et au cours des trente dernières, 80% des insectes volants et 95% des serpents ont disparu », se désole Vincent Bretagnolle. Une hécatombe à mettre en relation, selon les experts, avec la forte diminution, au cours des cinquante dernières années, des exploitations agricoles (80% à 90% de moins). « La diminution du nombre de parcelles entraîne une augmentation de superficie de celles qui restent (multipliées par 10 à 20, selon les régions, au cours des 30 ou 40 dernières années). Une uniformisation du paysage qui est un frein au maintien de la biodiversité », explique-t-il.

Des politiques publiques inadaptées

Lourde de conséquences, cette chute de la biodiversité ne semble pas, contrairement au réchauffement climatique, susciter l'intérêt des décideurs. Le rapport qui sera remis, dans son intégralité l'an prochain, représente aussi, au vu des résultats obtenus, une opportunité d'attirer l'attention des politiques afin que le problème soit enfin pris en compte par la législation. « Les régions n'ont pas de pouvoir réglementaire », rectifie Alain Rousset. « Les seuls à pouvoir légiférer, sont les gouvernements ». La région Nouvelle-Aquitaine ayant cependant, déjà mis en place plusieurs initiatives pour lutter contre ce fléau. « Jusque là, on portait surtout la réflexion sur les réserves naturelles et l'agriculture biologique. Je pense qu'il faut qu'on aille au delà et accompagner l'agriculture vers un mode de transition agro-écologique », poursuit-il, évoquant Chizé, centre de recherches biologiques à ciel ouvert.

Autre exemple, celui de la mortalité des abeilles, « un vrai défi à relever ». « En Italie en 2008, dès la preuve des conséquences des néonicotinoïdes sur les pollinisateurs, ils ont été interdits. Comment la France peut-elle, aujourd'hui, défendre des produits dont on connaît la nocivité et que d'autres pays ont eux-même arrêté ? » Le président de région ayant d'ailleurs proposé, la semaine dernière à Emmanuel Macron, que la Nouvelle-Aquitaine (à laquelle se joindrait la Bretagne), devienne région pilote pour le retour des abeilles et autres pollinisateurs. Concernant la viticulture, une convention sur la sortie des pesticides a été signée entre la Région, la chambre d'agriculture de la Gironde et le CIVB. « Mon souci est de passer d'un mode incantatoire et expérimental à un mode systémique et massif », conclut le Président qui a fait de la défense de la biodiversité, une priorité politique.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4464
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !