Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Covid-19 : le nombre de malades est établi ce mercredi soir à 1845 cas depuis le début de l'épidémie, selon l'ARS. 700 personnes sont hospitalisées; 215 en soins intensifs; 414 sont sorties guéries de l'hôpital. 82 décès sont à déplorer.

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/04/20 | Deux-Sèvres : 200 tablettes numériques pour les EHPAD

    Lire

    Pour faire face à une situation sociale difficile dans les EHPAD à cause de l'interdiction des visites dans les établissements, le Conseil départemental des Deux-Sèvres distribue dès ce vendredi et jusqu'à lundi prochain 200 tablettes numériques. Ces outils devront permettre aux résidents de garder le contact avec leurs proches en cette période de confinement. L'investissement réalisé par le Département pour l'achat de ces tablettes est de 100 000 euros.

  • 03/04/20 | Cet été, rendez-vous avec le « Le Barbier de Séville » à Sanxay (86)

    Lire

    Depuis 21 ans, les Soirées Lyriques de Sanxay dans la Vienne, 3e festival de chant lyrique de France, proposent chaque été un opéra en plein air, dans les vestiges du théâtre gallo-romain de Sanxay (Vienne). Cet été, les 10, 12 et 14 août, « Le Barbier de Séville » de Rossini sera joué pour la première fois à Sanxay. Cette coproduction Opéra national du Rhin / Opéra de Rouen sera scénographiée et mise en scène par Pierre-Emmanuel Rousseau.

  • 03/04/20 | Les deux résidentes d'un Ehpad bayonnais ont quitté l'hôpital

    Lire

    Les deux résidentes de l'Ehpad Harambillet, qui avaient été testées positives au Covid-19 et hospitalisées, ont regagné l'établissement, respectivement hier 2 avril et aujourd'hui 3 avril. La première, âgée de 86 ans, avait été admise au Centre hospitalier de la Côte basque le 17 mars et la seconde, âgée de 89 ans, le 20 mars. En lien étroit avec l’Agence Régionale de Santé, la Ville de Bayonne et son Centre communal d'action sociale ont mis en place des mesures sanitaires de confinement strictes au sein de cet établissement dès le début de la pandémie.

  • 03/04/20 | Nouveaux renforts de personnels soignants à l'Est

    Lire

    Après un premier départ de personnels soignants dimanche dernier, 18 nouveaux volontaires sont partis le 2 avril pour renforcer les hôpitaux de l'Est de la France. Des médecins anesthésistes réanimateurs et infirmiers anesthésistes de milieux hospitaliers mais aussi des libéraux et des praticiens d'établissements publics et privés. Ils viennent des Landes, de Gironde, du Lot-et-Garonne et de Charente-Maritime, pour renforcer le centre hospitalier et l'hôpital militaire de campagne de Mulhouse pour 4 à 10 jours.

  • 03/04/20 | La Chambre d'agriculture de la Charente, soutient ses agriculteurs pendant le confinement

    Lire

    Mercredi 8 avril de 14h à 18h à la Chambre d'agriculture de la Charente à Angoulême aura lieu une opération de vente d’agneau de Pâques. Organisée par ECOOVI, coopérative de 300 éleveurs ovins, l’action aura pour but d’écouler la viande produite par les éleveurs qui subissent la fermeture de nombreux points de vente à cause du Covid-19. Cette initiative s’inscrit dans un processus de soutient global de la part de la chambre d’agriculture de la Charente aux petits producteurs locaux. Une plateforme web vient d’ailleurs d’être mise en ligne afin de les mettre en relation avec des clients potentiels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | G7 de Biarritz: le ministre Castaner en visite d'inspection et de mobilisation

21/08/2019 | Christophe Castaner, assisté du secrétaire d'Etat Laurent Nunez est venu sur le terrain pour passer quelques messages

Visite G7 Castaner Nunez et préfet Spitz

Le ministre de l'Intérieur est revenu à Biarritz ce mardi après-midi pour effectuer un véritable marathon et une revue des troupes sécuritaires avant un G7 de fin de semaine qui sera encadré par 13 200 policiers gendarmes et 400 pompiers. Sans parler des 4500 policiers de la police autonome basque et de la Guardia civile espagnole, mais aussi les bérets verts de la Légion et le soutien de l'armée sur terre et aérienne. Le ministre en a profité pour faire passer quelques messages de vigilance et avertissements.

C'est à un véritable marathon avec une quarantaine de journalistes à ses basques - c'est le moins que l'on puisse dire au Pays éponyme — que s'est lancé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, accompagné du secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nunez et du préfet des Pyrénées-Atlantiques, Éric Spitz en ce mardi après-midi à Biarritz puis Bayonne.
Visite et présentation du poste de commandement interministériel (PCI), centre de commandement en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7, au collège Fal de Biarritz, quartier de la Négresse, visite des postes de commandement de l'aéroport de Biarritz, visite de la zone sud de l'aéroport avec présentation du PC santé-secours, du centre de regroupement des moyens SDIS, présentation du centre de déminage, puis de l'accueil et des équipements des renforts de la police au jaï alai de Biarritz,  avant de se rendre à l'escadron 24 2 de la caserne Marracq à Bayonne qui se terminait par un diner. Ouf! À se demander, s'il ne s'agissait pas aussi d'une revue des troupes de sécurité de l'Etat pour le ministre et d'une Opération Portes ouverte pour la noria de journalistes qui l'accompagnaient. À gros événement, gros moyens et chacun aura noté que ce G7 de Biarritz est un événement exceptionnel si l'on en juge par les moyens ne serait-ce qu'en hommes et femmes qui lui sont consacrés.
  "Inégalités de destin, inégalités entre les femmes et les hommes, inégalités face au réchauffement climatique, inégalités face à l'industrie sont autant de questions  auxquelles le président de la République aura l'occasion de s'exprimer dans les jours qui viennent, a dit en préambule Christophe Castaner. Autant de thèmes qui ont été travaillés en amont pendant des mois avec les partenaires du G7 pour élaborer des solutions ensemble  pour combattre ces inégalités et faire en sorte que ce sommet  soit un succès. "Le ministère de l'Intérieur d'ailleurs a pris toute sa place et j'ai réuni avec Laurent Nunez les 4 et 5 avril à Paris pour le premier des G7 de la présidence française les ministres de l'Intérieur des états du G7 ainsi que nos homologues du Sahel et les responsables des plus grands groupes du numérique. Nous avons préparé ensemble ce sommet et identifié des voies pour mieux combattre le terrorisme, que ce soit dans son financement, ses actes et aussi sa propagande. Le rôle du ministère de l'Intérieur est que ce sommet puisse se tenir dans les meilleures conditions. En assurer bien entendu la meilleure sécurité pour que le dialogue international puisse se dérouler sereinement."

"Nous devons répondre à trois menaces majeures"

Et le ministre d'entrer dans le vif du sujet: "Pour  parvenir à cette serenité, nous devons répondre à trois menaces majeures.  Qui sont différentes à chaque rencontre internationale. La première menace, nous le savons, ce sont les risques de débordements depuis 20 ans. Au sommet de l'OMS à Seattle des individus violents que je ne confonds pas avec des manifestants ou des militants pacifiques, tentent à chaque sommet international de provoquer des heurts  et d'entraver le bon déroulement des réunions. La deuxième menace que nous devons prendre en compte, c'est la menace terroriste. Nous savons qu'elle demeure réalité dans notre pays et qu'un sommet international peut constituer une cible. Nous nous y préparons. Nous n'avons pas d'alerte particulière, de risque particulier, mais le risque est constant. Dans un événement comme celui-ci le risque est élevé. La troisième menace est la menace cyber. La cyber sécurité n'est plus un élément annexe, elle est au cœur de la protection du sommet. Nous nous sommes minutieusement préparés à ces trois menaces. La France sait organiser de grandes manifestations internationales. Elle l'a montré lors du sommet de Paris pour le climat, lors du sommet du G8 à Deauville en 2011 et le 11 novembre dernier lors du sommet pour la paix qui s'est réuni à Paris. Depuis une année, la préfecture, les ministères de l'Intérieur, des Armées, de la Justice et des finances, les forces de l'ordres, les collectivités locales travaillent pour prévenir les risques et informer les populations. Mais aussi avec l'Espagne. Je sais à quel point le gouvernement espagnol a répondu au nom de ce lien qui unit la France et l'Espagne. Cette collaboration étroite avec nos voisins espagnols se traduit avec des effectifs de la police autonome basque et de la Guardia civile à la frontière particulièrement importants. Mais aussi en matière de renseignement avec les autorités françaises. "

"Tout ordre public devra être garanti pour ce sommet"

 

 "Notre première mission, c'est d'assurer la sécurité de l'événement, des délégations qui y participeront. La ville de Biarritz ne doit connaître durant ce sommet aucun trouble qui puisse nuire au travail des autorités internationales. C'est le sens du zonage qui a été mis en place par la préfecture et de notre vigilance cyber. Ensuite l'ordre public doit être garanti pendant toute la durée de ce sommet. Il y a dix ans, le sommet de l'Otan a été marqué par des débordements violents. Prévention, contrôles, collaboration avec tous les services de renseignements étrangers, nous mettons tout en œuvre pour éviter que de tels actes ne se reproduisent. Il n'est pas question d'empêcher la libre expression de débat, d'expression non violente des opinions. Un contre-sommet est prévu à Urrugne, Hendaye et Irun. Il doit pouvoir se tenir dans de bonnes conditions de sécurité dans le respect de l'ordre public. Les forces de sécurité françaises et espagnoles seront mobilisées en ce sens. Les forces de l'État et les organisateurs travaillent pour ce que contre sommet se déroule au mieux. Mais si le débat et les contradictions sont parfaitement légitimes, les violences ne le sont pas. Il doit être bien clair que nous ne tolérerons aucun débordement. S'ils surviennent nous y répondrons. Notre objectif a pour but de permettre la dispersion immédiate des attroupements et l'interpellation rapide des fauteurs de troubles. Enfin notre troisième objectif est d'assurer les meilleures conditions de vie aux habitants, commerçants et touristes de Biarritz. L'engagement avec les élus a été essentiel et a été mené par la préfecture.
"Le dispositif policier mobilisera 13 200 policiers et gendarmes. Ils seront épaulés par des forces militaires qui assureront des missions de contre-terrorisme aérien et maritime. Ils seront appuyés par des forces espagnoles exceptionnelles. Enfin, nous veillons à ce que les secours soient assurés et les professionnels de santé disponibles pendant tout le sommet. Ainsi plus de 400 sapeurs pompiers, des équipements nationaux de la direction de la Sécurité civile et la gestion des crises,  13 équipes des services mobiles d'urgence et de la réanimation ainsi que les associations de la sécurité civile seront mobilisées. Notre vigilance est maximale, nos moyens importants. Au cours de ce G7 les chefs d'État et de gouvernement parleront d'égalité entre les uns et les autres, ils réfléchiront aux meilleurs moyens de protéger notre planète face au réchauffement climatique, ils évoqueront la menace terroriste et des meilleurs moyens et des meilleures façons de les contrer. Voilà les enjeux primordiaux de ce sommet qui ne doit pas en aucun cas être réduit à sa dimension sécuritaire."
Mais le ministre de l'Intérieur joue gros aussi sur ce week-end estival d'août sur la Côte basque où la météo annonce de chaudes températures..
 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
3884
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces

Mairie Agen Politique | 16/03/2020

1er tour en Lot-et-Garonne : Jean Dionis réélu haut la main à Agen, Patrick Cassany et Daniel Benquet en ballotage défavorable à Villeneuve/Lot et Marmande

municipales Gironde Politique | 16/03/2020

Municipales en Gironde : Bordeaux divisée, premier bilan contrasté et forte abstention

illustration élections municipales Politique | 16/03/2020

Pyrénées-Atlantiques : Du suspens et des surprises à l'issue du premier tour des municipales

La Rochelle Politique | 16/03/2020

Charente-Maritime : vers une triangulaire ou un duel serré à La Rochelle

Carte électorale Politique | 16/03/2020

Angoulême reste à droite, 2nd tour serré ailleurs

aaaa Politique | 16/03/2020

Municipales dans la Vienne. Une triangulaire à Poitiers et Abelin élu dès le 1er tour

Election à Limoges Politique | 16/03/2020

L’abstention grand vainqueur en Haute-Vienne avec 57,27%

Politique | 16/03/2020

Landes : Dax repasse à droite, Dayot rempile à Mont-de-Marsan