Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/02/20 | La Communauté d’agglomération Rochefort Océan inaugure « La Boite »

    Lire

    Un nouvel élan artistique se dessine dans l’agglomération de Rochefort. Mercredi 19 février, aura lieu l’inauguration d’une salle dédiée à la création artistique. Son petit nom ? La Boite ! La collectivité a transformé l’ancien cinéma de l’École des Fourriers en plateau technique de 220 m² au sol sous un plafond de 5,50 mètres. Un lieu qui accueillera des artistes en résidence et où toutes les formes d’arts seront les bienvenues.

  • 18/02/20 | A Bruges (33) Aérospline veut robotiser les tâches de désamiantage

    Lire

    Aérospline, à Bruges, est une PME d'ingénierie industrielle qui développe des solutions robotiques collaboratives innovantes, principalement pour la construction aéronautique. Ces nouveaux robots collaboratifs (dits cobots) permettent de réduire la toxicité ou la pénibilité des métiers, sans se passer des opérateurs. La société travaille sur un projet de cobots dans le cadre de travaux de désamiantage, permettant de réduire les risques d'exposition des salariés. Un projet, baptisé "Exelite", auquel s'associe la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 410 449 €.

  • 18/02/20 | Il fait bon vivre en Charente-Martime !

    Lire

    94% heureux de vivre en Charente-Maritime. C’est un des chiffres issu de l'enquête 2019, de l’institut BVA, auprès des Charentais. Les habitants ont par exemple, le sentiment d’être écoutés par le département dans leurs actions. L’occasion, aussi, de recueillir les préoccupations de la population. Au sujet, des routes départementales ou encore de l’environnement. Les résultats sont globalement très positifs, par rapport à l’enquête 2018, impactée par le mouvement gilets jaunes. Voir l’enquête au complet.

  • 18/02/20 | Menace sur l'abattoir de Ribérac en Dordogne

    Lire

    La société Arcadie Sud-Ouest, qui représente la moitié de l’activité de l'abattoir de Ribérac a annoncé qu’elle allait transférer son activité à Thiviers à partir de mai. C’est la pérennité du site employant 18 personnes qui est menacée. La Ville détient 55% des parts. La décision d’Arcadie est la conséquence des difficultés du groupe. Une rencontre est prévue dans les jours prochains entre la direction d'Arcadie, le maire de Ribérac et le préfet. Le député Jean-Pierre Cubertafon suivra aussi attentivement le dossier.

  • 17/02/20 | BOOST’CAMP : un concours qui s'adresse aux entrepreneurs

    Lire

    Bonne nouvelle pour les entrepreneurs engagés dans le développement durable, l’économie sociale et solidaire ou l’innovation d’usage ! Un concours organisé par Le Campement, pépinière de la Ville de Bordeaux installée à Darwin, va être lancé. Le principe ? Présenter un projet innovant et créateur d'emplois. A la clé du concours : 6 mois d'hébergement gratuit au Campement dès le 27 mars 2020. La réception des candidatures se fait du 3 mars au 13 mars prochain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales dans Bordeaux Métropole : l'UDI affiche son soutien

13/01/2020 | Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, était à Bordeaux ce lundi pour y rencontrer Nicolas Florian dans le cadre des élections municipales et afficher son soutien.

Lagarde UDI

Les municipales paraissent loin pour certain, mais les choses sont bel et bien en train de s'accélérer en coulisses pour d'autres. L'une des preuves, c'est la venue ce lundi à Bordeaux du député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, pour y rencontrer Nicolas Florian, l'un des principaux candidats soutenus par son parti sur la métropole bordelaise. Pas le seul cependant : si l'UDI soutient un peu moins d'une dizaine de maires sortants dans l'agglomération, il laisse aussi la place à quelques nouveaux. Petit tour en coulisses pour entrevoir ce qui se cache derrière l'affiche des soutiens de la droite bordelaise.

De passage mais pas pour rien. Ce lundi 13 janvier, le président de l'UDI et du groupe UDI à l'Assemblée Nationale, Jean Christophe Lagarde, était à Bordeaux pour y rencontrer le maire de Bordeaux Nicolas Florian, candidat pour les élections de mars. Si leur dernière entrevue date des législatives, c'était l'occasion pour le député de Seine Saint-Denis de dresser la liste des candidats soutenus par l'UDI sur la métropole et d'apporter un regard au paysage politique bordelais, bousculé par la perspective d'une triangulaire mêlant Nicolas Florian, l'alliance formée entre Pierre Hurmic et la gauche et Thomas Cazenave. "Je ne suis pas sûr qu'une liste EELV/gauche à la tête de Bordeaux corresponde à l'identité et à la volonté de la ville. Une liste de gens raisonnables et raisonnés derrière Nicolas Florian après le premier tour me paraitrait nettement préférable. Attendre le second tour, c'est toujours un risque". 

"Un risque collectif"

Derrière ce soutien affiché à Nicolas Florian, l'UDI essaime. Le président du groupe UDI au sein de Conseil régional, Aurélien Sebton, affirme par ailleurs que si le programme du candidat Florian et la composition de son équipe ne sont pas encore arrêtés (le premier ne devrait pas tarder), lui-même a "senti un candidat et un maire en place très concerné avec une vraie volonté d'aller vers la transition écologique. Sa démarche est assez profonde, Boedeaux est une ville pionnière en matière d'écologie, c'est enthousiasmant pour le maire d'une ville aussi importante". La main est donc plus que tendue pour "l'héritier d'Alain Juppé", en tout cas plus que vers le candidat En Marche, même si l'UDI en soutient quelques uns sur la métropole. "Je ne vois pas ce qui aurait empêché Mr Cazenave d'intégrer la municipalité sortante. Dans beaucoup de villes, des candidats En Marche ont accepté de s'allier derrière des mairies compatibles. On nous explique que l'équipe dirigée par Nicolas Florian est incompatible avec des candidats En Marche, ça me paraît compliqué si ce n'est pour des questions d'ambition personnelle, or je ne crois pas que ça doit primer dans une ville. Ça fait courir un risque collectif et c'est toujours un mauvais choix. Si les enquêtes d'opinion sont fiables, Cazenave peut être faiseur de roi, mais duquel ?", questionne ainsi Jean-Christophe Lagarde tout en s'opposant assez frontalement à un "extrémisme" verdissant : "Il y a d'autres façons de défendre des projets de développement durable. L'erreur serait de considérer que l'écologie n'est que de gauche. Dans une municipalité, elle est le droit et le devoir de tout le monde". 

Soutiens métropolitains et girondins

Si Nicolas Florian fait figure de principal soutien pour l'UDI, cela n'empêche pas les discussions de se nouer dans d'autres municipalités. "Notre intention était de choisir, ville par ville, le meilleur candidat avec lequel nous allier", précise Aurélien Sebton, qui revendique donc un soutien au cas par cas. Ainsi, l'UDI soutiendrait, en plus de leur propre candidat Hervé Bonneau au Haillan, deux candidats En Marche : Sébastien Cattaï à Bruges et potentiellement Bruno Sorin à Mérignac (alors que le parti présidentiel préfère regarder le score d'ensemble). À Talence, le parti apporterait son soutien à un collectif citoyen (encore non nommé car en cours de création). Du côté des maires déjà en place, là aussi, les soutiens seraient nombreux : Franck Raynal à Pessac, Jacques Mangon à Saint-Médard-en-Jalles, Patrick Pujol à Villenave, Anne-Lise Jacquet à Artigues, Alain Turby à Carbon-Blanc, Christophe Duprat à Saint-Aubin-de-Médoc, Michel Labardin à Gradignan ou encore Patrick Bobet au Bouscat. À noter que le soutien à Nicolas Florian vaut aussi pour la présidence de la métropole. Et pour élargir un peu à la Gironde, l'UDI soutient Charles Pouvreau à Libourne pour "ravir la mairie" à l'actuel maire socialiste Philippe Buisson. Cette fois, c'est sûr, la campagne est bel et bien lancée, et si Jean-Christophe Lagarde à tenu à s'afficher aux côtés de Nicolas Florian, nul doute qu'il ne devrait pas être la dernière figure politique nationale à le faire.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2657
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !