Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/19 : Le Département 33 et Surfrider Fondation Europe organisent dimanche 28 avril, une journée originale et gratuite sur le domaine de Certes et Graveyron sur la question des déchets aquatiques. Au menu: chasse aux déchets, activités ludiques et ciné débat!

25/04/19 : Trois bâtiments-écoles de la Marine Nationale font escale à Bordeaux du vendredi 26 au lundi 29 avril. "Chacal", "Léopard" et "Guépard" sont trois navires brestois en charge de la formation maritime des officiers et officiers mariniers.

25/04/19 : La Cité du Vin est exposée au Centre Pompidou depuis le 10 avril. Une salle de l'établissement parisien est dédiée au travail de l'agence XTU Architects. Ainsi, 9 maquettes et un diaporama retracent la construction et l'ouverture de la Cité du Vin.

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/04/19 | Le festival Vibrations Urbaines appelle aux projets étudiants

    Lire

    Pour la 22ème édition qui aura lieu en partie sur son campus du 28 octobre au 3 novembre, Pessac lance pour la 2ème année consécutive un appel aux projets des étudiants. Dédié aux cultures urbaines, le concours est ouvert à toutes les disciplines artistiques et sportives en lien avec l'univers de la rue : musiques actuelles, danses urbaines, street art, parkour... Les candidats ont jusqu'au 5 juillet pour déposer leur dossier et succéder à la compétition de Chase Tag organisée l'année dernière.

  • 26/04/19 | L'Hermione lève l'ancre vendredi ou samedi

    Lire

    Après une escale technique de trois semaines, l'Hermione a quitté sa forme de radoub à La Rochelle jeudi matin, pour rejoindre le port de La Pallice, d'où elle est repartie sur les coups de 18h. Elle s'est installée au mouillage devant Rivedoux Plage (île de Ré) en attendant une fenêtre de météo favorable, attendue vendredi soir ou samedi matin. Les meilleurs points de vue sont à la côte sud et la pointe ouest de l’île. L'Hermione reviendra dans ses terres le 5 juillet.

  • 25/04/19 | Daniel Barenboim honore Beethoven à Bordeaux le 28 avril

    Lire

    Le pianiste Daniel Barenboim revient sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux dimanche 28 avril à 15 h 00 pour un programme consacré au compositeur Beethoven. 4 sonates interprétées par l'un des maitres incontestés du piano, qui dirigea - entre autres - l'Orchestre de Paris, et qui consolide cette saison encore ses liens avec l'Opéra de Bordeaux, fruit de sa complicité avec Marc Minkowski. Au programme notamment la célèbre "Clair de lune"...

  • 25/04/19 | L'Europe au secours des bouquetins ibériques en Béarn

    Lire

    En février, mars et avril 2019, 1 502 projets sélectionnés par le Conseil régional, ont pu bénéficier de 69,8 M€ de fonds européens pour leur réalisation. Parmi les bénéficiaires, le Parc national des Pyrénées qui a ainsi obtenu un soutien de 142 800 € de l'Union européenne et de 15 000 € de la Région pour son projet de réintroduction du bouquetin ibérique dans le Béarn, espèce disparue il y a plus d'un siècle en France. Objectif: lâcher 75 animaux sur 3 ans pour créer 2 noyaux d'individus en vallées d'Aspe et d'Ossau et ainsi favoriser le maintien durable de l'espèce dans les Pyrénées.

  • 25/04/19 | "AVC Tous Concernés" pédale pour la prévention des attaques cérébrales

    Lire

    L'association de prévention des AVC organise "la vie est un sourire", trajet de 1 000km à tricycle. Philippe Meynard était maire de Barsac quand il a été victime d'une attaque cérébrale et a dû réapprendre à marcher, écrire et parler. Il partira de Narbonne le 2 mai pour rejoindre Bayonne le 14, en suivant un parcours en forme de sourire passant par l'Espagne. En France, 150 000 AVC ont lieu chaque année. Des actions de prévention seront organisées au départ et à l'arrivée grâce au minibus AVC.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bordeaux : Vincent Feltesse esquisse l'après PS

24/01/2019 | Ce jeudi 24 janvier, Vincent Feltesse a affirmé avoir "repris sa liberté" après son départ du Parti Socialiste annoncé en début de semaine. Et après ?

Vincent Feltesse

Manoeuvres partisanes, diront certains. Préparation de terrain, diront d'autres. Vincent Feltesse, lui, considère son départ du Parti Socialiste comme une reprise de liberté. Le futur candidat (encore non déclaré officiellement) à la mairie de Bordeaux lors des prochaines élections municipales, revient ce jeudi sur le sens réel de sa défection, dans un climat où il juge allègrement un PS "en train de se refermer". Sans annoncer de candidature, l'ancien président de la Communauté Urbaine de Bordeaux dresse des priorités faisant clairement office de pistes pour une éventuelle campagne à venir.

Ne pas claquer la porte

Ce n'est pas le premier à le faire et pour l'instant, au vu du climat actuel (notamment au niveau des Européennes qui se profilent à l'horizon), impossible de savoir s'il sera le dernier. Pourtant, l'ancien conseiller politique de François Hollande et rival potentiel d'Alain Juppé lors des prochaines élections municipales en 2020, Vincent Feltesse (ancien maire de Blanquefort et président de la Communauté Urbaine de Bordeaux) a annoncé en début de semaine qu'il quittait le Parti Socialiste. Il l'a fait au travers d'une lettre adressée au premier secrétaire du parti, Olivier Faure, assurant ne pas claquer la porte ni "partir sur la pointe des pieds". Ce jeudi, il est revenu un peu plus longuement sur cette décision, qu'il considère comme "un long cheminement de (s)a part. Même en connaissant la chose politique, je n'ai pas d'appétence particulière pour les appareils, j'ai toujours essayé au sein du PS d'ouvrir au maximum sur l'extérieur, ça n'a pas forcément été simple. Au moment du renoncement de François Hollande, je m'étais donné une sorte de délai d'observation", a ainsi précisé Vincent Feltesse, qui a affirmé "rester un homme de gauche, adhérent à la CFDT".

Garder ses convictions
"Je garde mes convictions, j'ai repris ma liberté. Il y a un certain nombre d'inconnues et de spéculations qui font que ça n'a pas de sens de se positionner maintenant dans le jeu politique", affirme celui qui n'est désormais plus affilié à aucun parti officiel, même s'il a toujours deux sièges attitrés, l'un au Conseil régional et l'autre au sein de l'opposition municipale de Bordeaux. Sans clamer haut et fort sa candidature aux prochaines municipales, Vincent Feltesse a en tout cas avoué sa ferme intention de continuer à distribuer des cartes. Après un refus en fin d'année d'adhérer à En Marche, Vincent Feltesse poursuit donc son chemin vers une éventuelle candidature pour briguer le siège de maire de la capitale girondine, face à un Alain Juppé qu'il ne juge "pas très mobile intellectuellement". Pour lui, les combats d'idées se feront sur deux fronts, qui reviennent aujourd'hui sans cesse dans les débats politiques locaux : la mobilité et le logement. "En 2007, j'ai été l'un des porte-étendards de la métropolisation, ce que je ne regrette pas. En 2018, deux tendances se dessinent : la première veut aller plus vite plus loin dans cette direction et la seconde considère que c'est une folie et qu'il faut trouver une autre manière de continuer à se développer".

Partir en pèlerinage
Tout en avançant à grands pas sur une stratégie de mobilités métropolitaines dont il dénonce l'absence, attribuant clairement au dernier "plan d'urgence des mobilités" un rôle de pansement davantage qu'une projection à long terme, Vincent Feltesse remet également en cause le modèle de développement urbain en termes de logement, au premier rang duquel les nouveaux "quartiers" comme Euratlantique, Brazza ou Bastide-Niel, tous prévus pour une échéance 2025-2030. "Nous avons besoin d'un nouvel horizon. Depuis vingt ans, c'est sur son autonomie en termes de mobilité que la métropole arrive à agir : le tramway, la LGV en sont deux exemples. Le temps de la compétition entre métropoles est passé, nous sommes arrivés dans la période de la coopération avec les territoires proches". Dans cet entre-deux politique, sur quelles bases peut donc encore se reposer l'éventuel futur rival d'Alain Juppé (qui l'a déjà été en 2014... et pas vraiment à son avantage) ? Son association, Bordeaux Métropole des Quartiers (qui compte, à ce jour, environ 260 adhérents), sur laquelle il se basera pour établir des "propositions concrètes" (qui feront évidemment office d'avant carnet de campagne) et de ses "cahiers", qui se concentreront sur un bilan de la ville et de la métropole en mars et reviendront, avant l'été, sur une future stratégie métropolitaine. Enfin, l'élu promet de prendre prochainement son "bâton de pèlerin" pour aller discuter avec les habitants en dehors de la métropole. Largement de quoi alimenter les futurs débats à venir.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2773
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !