Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/19 : Le Département 33 et Surfrider Fondation Europe organisent dimanche 28 avril, une journée originale et gratuite sur le domaine de Certes et Graveyron sur la question des déchets aquatiques. Au menu: chasse aux déchets, activités ludiques et ciné débat!

25/04/19 : Trois bâtiments-écoles de la Marine Nationale font escale à Bordeaux du vendredi 26 au lundi 29 avril. "Chacal", "Léopard" et "Guépard" sont trois navires brestois en charge de la formation maritime des officiers et officiers mariniers.

25/04/19 : La Cité du Vin est exposée au Centre Pompidou depuis le 10 avril. Une salle de l'établissement parisien est dédiée au travail de l'agence XTU Architects. Ainsi, 9 maquettes et un diaporama retracent la construction et l'ouverture de la Cité du Vin.

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/19 | Le festival Vibrations Urbaines appelle aux projets étudiants

    Lire

    Pour la 22ème édition qui aura lieu en partie sur son campus du 28 octobre au 3 novembre, Pessac lance pour la 2ème année consécutive un appel aux projets des étudiants. Dédié aux cultures urbaines, le concours est ouvert à toutes les disciplines artistiques et sportives en lien avec l'univers de la rue : musiques actuelles, danses urbaines, street art, parkour... Les candidats ont jusqu'au 5 juillet pour déposer leur dossier et succéder à la compétition de Chase Tag organisée l'année dernière.

  • 26/04/19 | L'Hermione lève l'ancre vendredi ou samedi

    Lire

    Après une escale technique de trois semaines, l'Hermione a quitté sa forme de radoub à La Rochelle jeudi matin, pour rejoindre le port de La Pallice, d'où elle est repartie sur les coups de 18h. Elle s'est installée au mouillage devant Rivedoux Plage (île de Ré) en attendant une fenêtre de météo favorable, attendue vendredi soir ou samedi matin. Les meilleurs points de vue sont à la côte sud et la pointe ouest de l’île. L'Hermione reviendra dans ses terres le 5 juillet.

  • 25/04/19 | Daniel Barenboim honore Beethoven à Bordeaux le 28 avril

    Lire

    Le pianiste Daniel Barenboim revient sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux dimanche 28 avril à 15 h 00 pour un programme consacré au compositeur Beethoven. 4 sonates interprétées par l'un des maitres incontestés du piano, qui dirigea - entre autres - l'Orchestre de Paris, et qui consolide cette saison encore ses liens avec l'Opéra de Bordeaux, fruit de sa complicité avec Marc Minkowski. Au programme notamment la célèbre "Clair de lune"...

  • 25/04/19 | L'Europe au secours des bouquetins ibériques en Béarn

    Lire

    En février, mars et avril 2019, 1 502 projets sélectionnés par le Conseil régional, ont pu bénéficier de 69,8 M€ de fonds européens pour leur réalisation. Parmi les bénéficiaires, le Parc national des Pyrénées qui a ainsi obtenu un soutien de 142 800 € de l'Union européenne et de 15 000 € de la Région pour son projet de réintroduction du bouquetin ibérique dans le Béarn, espèce disparue il y a plus d'un siècle en France. Objectif: lâcher 75 animaux sur 3 ans pour créer 2 noyaux d'individus en vallées d'Aspe et d'Ossau et ainsi favoriser le maintien durable de l'espèce dans les Pyrénées.

  • 25/04/19 | "AVC Tous Concernés" pédale pour la prévention des attaques cérébrales

    Lire

    L'association de prévention des AVC organise "la vie est un sourire", trajet de 1 000km à tricycle. Philippe Meynard était maire de Barsac quand il a été victime d'une attaque cérébrale et a dû réapprendre à marcher, écrire et parler. Il partira de Narbonne le 2 mai pour rejoindre Bayonne le 14, en suivant un parcours en forme de sourire passant par l'Espagne. En France, 150 000 AVC ont lieu chaque année. Des actions de prévention seront organisées au départ et à l'arrivée grâce au minibus AVC.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Coup d’envoi du plan « Mon environnement, ma santé » à Bordeaux par F. de Rugy et A. Buzyn

15/01/2019 | Les ministres de l’Environnement et de la Santé ont lancé l’élaboration du 4ème Plan national santé environnement le 14 janvier à Bordeaux…

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

Pendant deux jours, les 14 et 15 janvier, les acteurs du monde de la santé et de l’environnement se sont donné rendez-vous au Palais des Congrès de Bordeaux pour les Rencontres nationales Santé Environnement afin d’échanger et de dialoguer autour d’ateliers thématiques. Lors de l’ouverture de cet événement, le 14 au matin, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, ont lancé officiellement l’élaboration du plan « Mon environnement, ma santé » ainsi que la consultation publique sur le projet de nouvelle stratégie sur les perturbateurs endocriniens…

« Nous devons rechercher ce qui fait sens ! » Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, compte bien prendre toute sa part à la consultation publique sur le projet de nouvelle stratégie nationale sur les

Alain Rousset président de la Région Nouvelle Aquitaine

perturbateurs endocriniens lancée par les ministres de la Transition écologique et de la Santé le 14 janvier au matin au Palais des Congrès de Bordeaux. Pour l’élu, il est indispensable aujourd’hui de créer un véritable débat sur les corrélations entre l’environnement et la santé.  « Aujourd’hui, nous ne disposons d’aucun chiffre sur la santé des agriculteurs ! Seuls les témoignages des familles nous tiennent au courant de maladies développées telles que des leucémies à 50 ans ! Nous ne connaissons pas l’impact de la présence de néonicotinoïde et de pesticide sur la santé de nos paysans ! » Ces deux journées de réflexions ont donc tout leur « sens » pour Alain Rousset. « Mon environnement, ma santé » Afin de renforcer la protection de la santé et de l’environnement, le Gouvernement travaille donc à l’élaboration du plan « Mon environnement, ma santé » et a lancé une consultation publique sur le projet de nouvelle stratégie sur les perturbateurs endocriniens. Co-piloté par le Ministère de la Transition écologique et solidaire et le Ministère des Solidarités et de la Santé, ce plan vise à réduire les impacts des facteurs environnementaux sur la santé en s’appuyant sur les connaissances du terrain. Il succèdera au troisième plan national santé environnement fin 2019. « Ce plan possède quatre priorités, souligne Agnès Buzyn. Tout d’abord, mieux connaître les expositions et les effets de l’environnement sur la santé des populations « exposome ». Informer, communiquer et former les professionnels et les citoyens. Démultiplier les actions concrètes menées dans les territoires. Enfin, réduire les expositions et les inégalités environnementales. » L’exposome, un outil pour l’évaluation des expositions environnementales En 2015, lors de l’adoption de la loi de santé publique par l’Assemblée nationale, Gérard Bapt, alors député PS de Haute-Garonne s’était battu pour faire apparaître pour la première fois le substantif « exposome ». « Ce terme

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

regroupe toutes les atteintes à la santé qui ne soient pas d'origine génétique et ce sur toute la durée de vie et en intégrant non seulement l'environnement mais aussi les causes psychologiques et socio-économiques », avait-il expliqué à l’époque. Mais c’est Christopher Wild, le directeur du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui a défini le premier ce concept dans la publication « Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention » datant d’août 2005. « Ce concept trouve son origine dans la nécessité pour les chercheurs de concevoir, parallèlement à la notion du génome, et forgé sur la même grille conceptuelle, un outil méthodologique pour l’évaluation des expositions environnementales », avait-il écrit. Car, « connaître précisément les effets de notre environnement sur la santé est indispensable pour apporter les réponses médicales et préventives les mieux adaptées. En stimulant la recherche scientifique dans ce sens, nous obtiendrons les connaissances nécessaires à la formation des professionnels de santé ainsi qu’à la bonne information des citoyens, préalable décisif au changement des comportements », a souligné Agnès Buzyn. « Co-construire le Plan national santé environnement » Pour mettre au point ce « Plan national santé environnement », le Gouvernement assure vouloir s’appuyer sur les connaissances et les travaux des acteurs du territoire. « Chacun d’entre nous vit dans un milieu où l’Homme et la nature sont intimement liés : dégrader l’environnement, c’est affecter durablement notre santé. Les territoires sont en première ligne pour lutter contre les pollutions et mettre en œuvre des actions au service des citoyens. C’est la raison pour laquelle le Gouvernement entend construire avec eux un « Plan national santé environnement » ambitieux, qui d’ores et déjà s’incarne à travers une stratégie de lutte contre les perturbateurs endocriniens » a déclaré François de Rugy. En effet, pour le ministre, ce plan doit être élaboré tant avec les acteurs du secteur public que ceux du secteur privé « tels que les architectes, constructeurs de nos espaces de vie. Nous dialoguerons avec eux sur l’origine des matériaux utilisés par exemple. Aussi, nous devons créer des interactions entre les laboratoires de recherche et nous appuyer sur les travaux scientifiques de nos chercheurs. » La lutte contre les perturbateurs endocriniens lancée ! Ce Plan national va de pair avec le lancement de la consultation sur la nouvelle stratégie sur les perturbateurs endocriniens. « Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle

François de Rugy, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire

qui dérèglent le fonctionnement hormonal des organismes vivants. Ils se retrouvent dans un grand nombre de produits de consommation courante tels que les cosmétiques, l’alimentation, les plastiques et dans différents milieux », ont précisé les ministres. En avril 2014, la France avait été le seul pays à se doter d’une première stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens. En février 2018, le Gouvernement a décidé de mettre au point une deuxième stratégie pour la période 2019-2022. Des groupes de travail, composés de parlementaires, d’organismes publics de recherche et de surveillance, d’associations de protection de l’environnement et de défense des consommateurs, d’industriels, de ministères ont donc été mis en place pour la réfléchir. Suite à ces travaux, un projet de stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens a vu le jour. Un éventail d’actions pour protéger la population et l’environnement et améliorer les connaissances Cette stratégie met en avant des actions pour protéger la population telles que l’établissement d’une liste des substances, la mise en place d’une campagne de communication grand public, la création d’un site internet de référence et le développement de la formation des professionnels de santé et des agents des collectivités territoriales. Des actions aussi pour protéger l'environnement telles que la réalisation d’analyses exploratoires sur des produits de grande consommation destinés à des populations sensibles, la mesure de l’imprégnation des différents milieux par les perturbateurs endocriniens et le renforcement de la connaissance de l’exposition aux perturbateurs endocriniens via l’alimentation. Enfin, des actions visant à améliorer les connaissances.
Ce projet de stratégie a été mis en consultation ce lundi 14 janvier lors de ces Rencontres nationales Santé Environnement et est mis en consultation publique du 14 janvier au 8 février.
Pour en savoir plus sur la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/strategie-nationale-sur-les-perturbateurs-a1916.html

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3661
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !