Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

  • 20/09/18 | Pau : un rallye étudiant pour découvrir la ville

    Lire

    Pensé par et pour les jeunes, la Mairie de Pau lance le 4 octobre, son 1er Rallye Etudiant. Objectif, selon Régis Laurent Adjoint au maire chargé de la jeunesse: «souhaiter la bienvenue à Pau aux nouveaux étudiants tout en leur montrant la palette des activités associatives, culturelles et sportives qui y sont possibles». Destinés aux étudiants et étudiants des métiers de 1ère année, ce rallye, mêlant jeu de piste urbain et battles entre équipes, permettra aux jeunes de découvrir les acteurs du territoire au fil de leur pérégrination. A 19h, rdv pour un concert électro gratuit et ouvert à tous place Clémenceau. Détails et inscription.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Dordogne, Jacques Mézard défend son action "coeur de ville"

08/04/2018 | Vendredi, Jacques Mézard était à Périgueux pour présenter le plan Action cœur de ville destiné à "redonner attractivité aux centres des villes moyennes".

Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion et des territoires a terminé sa visite par un tour du centre ville

"Action cœur de ville", c’est le nom du plan lancé par Jacques Mézard, ministre chargé de la cohésion des territoires. Objectif : revitaliser les centres urbains des villes moyennes, souvent en perte de vitesse. Parmi 222 villes françaises, Bergerac et de Périgueux ont été retenues. Le ministre était en visite en Dordogne vendredi matin pour rencontrer les élus des municipalités concernées. Ces derniers étaient dans l'attente de précisions des montants des enveloppes financières mais ils n'ont pas obtenu de vraies réponses. Après la Dordogne, Jacques Mézard a rejoint la Corrèze.

Ce vendredi matin, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard est venu présenter, à Périgueux, le plan Action cœur de ville destiné à "redonner attractivité et dynamisme aux centres des villes dites moyennes". 222 communes, dont Périgueux et Bergerac, ont été retenues pour bénéficier des mesures de ce programme, doté de plus de 5 milliards d’euros. Sur la durée du quinquennat, ce programme ambitionne  de donner une nouvelle place aux villes moyennes dans les priorités nationales . "Certains voulaient mettre des seuils de population. Je n'ai pas voulu, j'ai veillé à ce que les villes moyennes puissent s'y retrouver, sans seuil de population. Elles ont besoin d'être soutenues Ce serait criminel par rapport à la vie de la Nation. C'est ce que nous faisons avec ce dispositif, a précisé Jacques Mézard. Dans son discours de bienvenue, Antoine Audi, maire de Périgueux, a plusieurs fois répété, que " la fracture territoriale n'est pas une fatalité. Dans une France régionalisée et métropolisée, il ne peut y avoir une France à deux vitesses : celles des métropoles où l'on accède par LGV à 340 km / h et celle de l'intérieur, une diagonale aride où l'on n'aurait pas le droit de dépasser le 80 km /h. Nos villes moyennes sont le coeur et le poumon du mailage territorial."

Pas de précision sur les enveloppes financières

Les actions de ce programme peuvent concerner, la réhabilitation de l'habitat au coeur des villes, le développement des activités commerciales, résoudre les questions de mobilité ou des transports, la mise en valeur des espaces urbains. "Ce dispositif, c'est à vous de le construire, de monter votre projet, a-t-il rappelé aux élus  de Périgueux et de Bergerac, qui pour une fois étaient réunis sur un même dossier. L'Etat ne doit pas imposer un schéma tout fait aux collectivités. Je fais confiance à l'intelligence territoriale. Les élus sur le terrain, dans les territoires, savent ce que les administrés attendent, ce qui leur convient." En Dordogne, les villes de Bergerac et de Périgueux ont été retenues dans ce dispositif qui suscite beaucoup d'espoir. "La revitalisation des territoires passe par celle de sa ville centre, a souligné Frédéric Delmarès, président de la Communauté d'agglomération bergeracoise. L'objectif est d' attirer de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises dans leur centre-ville. Les projets sont bien définis. La municipalité de Bergerac veut rénover certaines places, aménager l'espace public, investir dans la vélo route - voie verte, réaménager les halles, construire une médiathèque et faire venir de nouveaux commerces au sein des anciennes galeries.  A Périgueux, le pôle intermodal derrière la gare est en cours de réalisation et les travaux autour de l’îlot Montaigne vont débuter cet été, la future manufacture gourmande est sur les rails.
Par contre, le ministre n'a pas voulu se prononcer sur les montants des enveloppes financières pour les deux villes de Dordogne. L'enveloppe sera utilisée en fonction des projets qui seront mis au point. On ne va pas découper en 222 villes," explique le ministre. "L'Etat ne vient pas en disant vous allez faire ça ou ça. On ne va pas définir les enveloppes avant que les projets soient définis.
Le ministre a terminé sa visite en terre périgourdine par une promenade dans le centre ville, une balade agréable sous un magnifique soleil de printemps, touristique et gourmande à la rencontre des commercants dans les rues qui ont pourtant moins besoin de ce plan Action coeur de ville. Dans certaines rues à Périgueux, comme la rue Taillefer, plusieurs commerces ont fermé. Certains locaux sont vides faute de repreneurs, d'autres enseignes ont annoncé leur départ du centre ville. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3436
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !