Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

13/06/19 : Charente : La 12e édition du Film Francophone d'Angoulême se déroulera du mardi 20 au dimanche 25 août. Cette année, le festival rendra hommage au cinéma luxembourgeois. Au programme : Un focus sur le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch.

12/06/19 : L'échangeur 4 (Bdx-Labarde) de la Rocade A630 sera fermé dans le sens in le 14 juin à partir de 21h jusqu'au 15 juin 10h, puis dans le sens ex à partir de 22h jusqu'au 17 juin 6h. Entre ces dates la circulation sera réduite sur une seule voie.

06/06/19 : En Lot-et-Garonne, les 2,7 M€ de crédits d’Etat nécessaires pour engager les acquisitions foncières et les premiers travaux de la section Monbalen-La Croix blanche de la RN21 n’ont pas été accordés au préfet de région.

06/06/19 : Le 23 juin, la Traversée de Bordeaux à la Nage revient! Organisée par la section natation du club omnisports des Girondins de Bordeaux, la course a une visée sportive et écologique. Inscriptions ouvertes jusqu'au 21 juin.

02/06/19 : Du 24 au 26 septembre, le Parc des Expos de Bordeaux accueille pour sa 1ère édition, ALINA, le salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en NA et ses exposants, fabricants et distributeurs de produits pour l’industrie agroalimentaire.

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/06/19 | L'empreinte écologique du numérique : on en parle?

    Lire

    Les usages numériques seraient responsables au niveau mondial de 6% des émissions de gaz à effet de serre et consommerait 10% de l’électricité. La question de son impact environnemental commence à se poser au-delà des labos. La Rochelle se saisit du débat en donnant une conférence grand public sur un ton décalée, "Numérique = responsable?", mardi à 18h30 à la Maison de l’étudiant, animée par le chercheur Vincent Courboulay, et Mathieu Dumery alias Professeur Feuillage sur Youtube. Entrée libre.

  • 15/06/19 | Violences faites aux femmes: 1ère Nuit des relais à Bordeaux

    Lire

    La Fondation des Femmes organise depuis 3 ans une grande course solidaire, la Nuit des Relais, afin de collecter des fonds pour soutenir les femmes victimes de violences et sensibiliser au sujet des droits des femmes. La 1ère édition Bordelaise de cette course se déroulera le 4 juillet à Darwin. Seul critère à respecter : les équipes devront collecter 500€ (reversés des associations de lutte contre les violences faites aux femmes) sur une page de collecte dédiée. Infos et inscriptions (jusqu'au 24 juin) : www.nuitdesrelais.org

  • 14/06/19 | Ostréiculture: retour à la normale sur le banc d'Arguin

    Lire

    Les résultats des analyses effectuées cette semaine par le réseau de surveillance de l’IFREMER ont révélé que le taux de présence des bactéries Escherichia coli dans les huîtres en provenance du banc d’Arguin était inférieur au seuil de sécurité sanitaire en vigueur. Les mesures d'interdiction concernant l’ensemble des coquillages en provenance des zones de production du bassin d’Arguin sont donc levées, annonce la préfecture de Gironde.

  • 14/06/19 | Carcans accueille la 12ème Journée Sport Nature

    Lire

    Le Comité Départemental du Sport Adapté, le Carcans Océan Surf Club, Windygliss, Prépa Sports et le CRPS de la Tour de Gassies organisent la 12ème Journée Sport Nature les 18 et 19 juin à la Maison de la glisse à Carcans Océan. Elle permet à près de 100 jeunes et adultes déficients intellectuels ou souffrant de maladies mentales, de passer une journée sur la plage pour découvrir différentes activités sportives de plein air (surf, tir à l'arc, beach volley, etc) ainsi que des Activités Motrices, adaptées aux capacités de chacun.

  • 14/06/19 | « Renversant » à voir jusqu’au 30 juin à la Cité du Vin

    Lire

    Plus que deux semaines pour venir admirer l’exposition temporaire « Renversant » à la Cité du Vin à Bordeaux où des designers ont eu carte blanche pour travailler le verre et, ainsi, laisser naître un objet. Dans le même temps, tous les samedis un atelier dégustation baptisé « Naturellement ! » est organisé afin d’expérimenter un nouveau rituel de dégustation avec la création de Matali Crasset « Vino Sospeso », pour l’exposition.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean-Yves le Drian lance le G7 de Biarritz

19/12/2018 | Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, était délégué par président de la République pour présenter à 150 ambassadeurs le made in France du prochain G7.

Jean-Yves Le Drihan G7 2018

Chacun s'accordera, à l'issue de ce mardi 18 mars, pour estimer que cette journée a été une véritable répétition grandeur nature du G7 qui se tiendra fin août. De la part de la ville de Biarritz et son maire Michel Veunac d'abord, qui en relevant le défi de ce sommet à haut risque sera sous le faisceau de tous les projecteurs. Des forces de sécurité dont le plan d'intervention s'est révélé plutôt efficace sur le périmètre de cette réunion face à quelques 400 manifestants qui ont joué au chat et à la souris. Avec quelques moments de tension. Manquait malgré tout Emmanuel Macron en guest star

Le dispositif sécuritaire était, paraît-il allégé mais enfin le parcours des cent cinquante ambassadeurs de la mairie de Biarritz au Centre Belle vue qui domine la Grande plage était complètement quadrillé de grillages, et de lignes de CRS et gendarmes mobiles qui, dès la fin de matinée, depuis le Palais, interdisait l'accès à la plage et au sud, fermaient les accès depuis le marché. C'est à cet endroit que se produisirent quelques échauffourées avec les Gilets jaunes et anti G7 mélangés, quelques 400 personnes, mobiles, elles aussi, qui tentèrent de faire bouger les lignes.

Le préfet Payet avait mis les petits plats dans les grands en matière d'effectif, notamment des renforts venus de Pau. Autant dire, que le ministre Jean-Yves Le Drian n'aura connu ce jour-là que quelques centaines de mètres de la célèbre station balnéaire de la Côte basque dont le précieux joyau, l'hôtel du Palais, est en plein travaux. Cernés d'échafaudages pour être fin prêt à l'entrée de l'été et évidemment pour le rendez-vous du G7.

Aussi c'est dans une pièce voisine de la séance d'ouverture qu'avaient été invités les 150 ambassadeurs et élus de la  Région, comme Alain Rousset, – auquel  Jean-Yves Le Drian rendra un hommage appuyé —  et les élus locaux du maire de Biarritz, Michel Veunac, les députés Florence-Lasserre-David et Vincent Bru,  en passant par le président de la Communauté Pays basque et maire de Bayonne Jean-René Etchegaray. En guise de digestif, ils auront découvert en primeur le logo un G7 tricolore, aux formes incurvées et souples sur fond de France, l'organisatrice et Biarritz, l'hôte du sommet.

Coopération fiscale, égalité homme-femme, et urgence climatique

"À Biarritz, en nouvelle Aquitaine, je me sens un peu ici chez moi. Parce que c'est la rencontre entre la terre et l'océan et ça veut dire quelque chose. Et parce que Biarritz nous invite à bâtir, nous invite à oser au carrefour des savoirs locaux. Ici mesdames messieurs les ambassadeurs, on cultive l'Excellence." C'est en ces termes que le ministre a ouvert son long exposé. La présidence française du G7 et l'enjeu de l'économie bleue en font partie. Ici, se tiendra ce forum du G7 créé il y a quarante-trois ans à l'initiative de la France et formalisé par la volonté du président Giscard d'Estaing. Son histoire nous rappelle que le multilatéralisme a fait ses preuves. Capable de construire des solutions collectives concrètes. Comme le président de la République l'a annoncé devant l'assemblée générale des Nations Unies, notre présidence et le sommet de Biarritz auront  pour  fil conducteur la lutte contre les inégalités. Le monde dans lequel nous vivons est à la fois plus horizontal et plus vertical. Plus horizontal car tout circule plus vite, les liens, les idées, les personnes, les capitaux mais le monde est aussi plus vertical. Sur le plan économique, la sortie d'un milliard de personnes de l'extrême pauvreté entre 2000 et 2015 ne saurait masquer la forte montée des inégalités. Quelques chiffres en témoignent, la moitié de la richesse mondiale est détenue aujourd'hui par 1% de la population et depuis les années 80 les revenus des 1% les plus riches ont cru deux fois plus que ceux des 50% les plus pauvres. Les injustices durables que sont l'inégalité d'accès aux soins, l'inégalité d'accès à l'école, l'inégalité entre les sexes sont loin d'avoir disparu y compris dans les économies avancées. La mondialisation affecte désormais tout un chacun dans sa vie quotidienne, le terrorisme, l'environnement, le commerce, l'énergie, l'immigration posent des questions auxquelles personne aujourd'hui, au nord comme au sud ne peut échapper; ne peut échapper seul. C'est une réalité qui doit orienter le choix des décideurs que nous sommes"."Et voilà le diagnostic que le président de la République m'a chargé de partager avec vous au moment où s'ouvre la présidence française du G7. Et voilà pourquoi nous devons nous employer impérativement à réveiller les inégalités. Le défi est immense mais nous ne partons pas d'une page blanche, la réduction des inégalités est inscrite  au cœur des objectifs du développement durable fixé par les Nations Unies en 2015. Mais nous devons faire plus, changer nos comportements, modifier le fonctionnement des marchés, réformer nos institutions, nos politiques publiques. Pour y parvenir, nous avons besoin d'une nouvelle politique et d'une nouvelle impulsion politique. Et la présidence française du G doit servir à élaborer un nouveau cap d'actions internationales contre les inégalités.

Le Drian et ambassadeurs
 

 

Elaborer enfin une véritable coopération en matière de fiscalité

 Manifs Le DXrian Biarritz G7Et le ministre de tracer quelques pistes en fusionnant les initiatives pour faire école à travers un plan d'ensemble élaboré en janvier pour lutter contre le dumping social, parvenir à une coopération en matière de fiscalité, lutte contre la profusion endémique des paradis fiscaux; renforcement du système sanitaire, etc.... Trente-huit minutes d'un discours carré, sans aspérité, au cours duquel seront aussi survolés l'avenir de l'Union européenne après le Brexit, les relations avec l'Afrique et un long chapitre sur l'immigration. Soit un catalogue du made in France, pays des Droits de l'Homme, pour une nouvelle impulsion et quarante-huit heures pour convaincre en fin d'été. Les ambassadeurs semblaient séduits par "notre cher et vieux pays", pour paraphraser un général resté dans leur mémoire qu'ils ont eu le plaisir de commenter en quelques mots avec  aparté avec Jean-Yves Le Drian. Vedette américaine en ce 18 décembre. En attendant "un feu d'artifice" attendu avec Emmanuel Macron. Décidément très présent dans les esprits à Biarritz en ce mardi. Tant et si bien qu'une fake news, que l'on appelait rumeur, avant que les internautes ne la rebaptisent, laissait entendre dans la matinée qu'il allait surgir dans la journée. On ne prête qu'aux riches.....

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4307
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !