Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

14/11/18 : Table ronde sur l'inclusion des personnes handicapées le 22 nov de 9 h à 11 h 30 au Pullman Bordeaux Lac. Cet événement fera notamment le point sur la situation professionnelle des personnes handicapées en NA.

14/11/18 : Par arrêté du 13 novembre, Patrick Amoussou-Abdélé est nommé secrétaire général pour les affaires régionales de la région Nouvelle-Aquitaine auprès du préfet de région Didier Lallement. Il remplace Michel Stoumboff, nommé DRAAF de la région Bretagne.

14/11/18 : Charente-Martime : David Labiche, adjoint à la mairie de Chatelaillon, a été nommé hier soir secrétaire départemental du parti Les Républicains, succédant ainsi au député Didier Quentin, devenu président départemental.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/11/18 | Poitiers: Le Quartier du Palais veut votre avis

    Lire

    Une démarche de rencontre auprès des publics est lancé par la Ville de Poitiers afin de leur présenter le Projet du Quartier du Palais et de recueillir leur avis. A cet effet, une exposition itinérante circule sur le territoire de Poitiers et de Grand Poitiers avec à chaque étape un moment d’échange autour du projet. L’exposition sera présente du 19 au 23 novembre au Carré Bleu (Quartier des Couronneries). Pus d'informations

  • 14/11/18 | Hopital de La Rochelle Ré : le conseil de surveillance défie l'ARS

    Lire

    Quelques jours avant la prise de fonction officielle du nouveau directeur de l'hopital de La Rochelle-Ré, le conseil de surveillance a adopté à l'unanimité une motion en réaction à un courrier de l'ARS qui estimait les "efforts réalisés [en matière de gestion budgétaire] comme non satisfaisants" et exigeant "des mesures encore plus fortes" pour contrer le déficit de 0,3% de baisse d'activité. Une semonce "perçue comme un manque de considération et de confiance vis-à-vis du personnel", dit la motion.

  • 14/11/18 | La Semaine de la réduction des déchets vue de Poitiers

    Lire

    Du 17 au 25 novembre, dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, Grand Poitiers propose des animations afin de sensibiliser les Poitevins à la nécessité de réduire sa quantité déchets et de donner les clés pour agir au quotidien. Au programme de cette semaine : randonnée citoyenne, visite du centre de tri, de la Recyclerie, ateliers, animations… Toutes les animations sont gratuites. Infos et programme: www.grandpoitiers.fr

  • 14/11/18 | Usine de Blanquefort : Ford lance un ultimatum

    Lire

    Le constructeur automobile Ford a demandé ce mardi 13 novembre à la société belge Punch Powerglide, potentiel repreneur de l'usine de Blanquefort menacée de fermeture, de proposer une "offre révisée" d'ici le 23 novembre. Face au soutien du gouvernement en faveur du plan de reprise, Ford persiste en déclarant "ne pas croire que les plans de l’acquéreur potentiel offrent le niveau de sécurité et protection, ni ne limitent le risque de possibles pertes d’emploi futures, que nous souhaitons fournir aux salariés". Un nouveau comité d'entreprise est prévu le 28 novembre.

  • 14/11/18 | Portes ouvertes Madiran et Pacherenc du Vic Bilh

    Lire

    Les 17 et 18 novembre prochains les vignerons des appellations Madiran et Pacherenc du Vic Bilh ouvrent leurs portes ! Durant tout le week-end, du samedi 9h au dimanche en fin de journée, soirée du samedi comprise, 32 propriétés et caves coopératives accueillent les amateurs de vins et curieux de tous âges pour de nombreuses animations et activités : visites et dégustations bien sûr, marchés de producteurs et restauration, mais aussi concerts, escape game, randonnées, soirée guinguette, jeux pour les enfants, expositions... Plus d'infos : Maison des vins de Madiran

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Journée chiffres et territoire au Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

26/06/2018 | Après une matinée axée sur les chiffres (compte administratif 2017 notamment), c'est l'aménagement du territoire qui a marqué l'après-midi de la séance plénière du Conseil régional ce 25 juin.

Séance plénière du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine 25 juin 2018

Alain Rousset aura beau eu tenter de convaincre les conseillers régionaux de l'opposition qu'« on ne vote pas contre un compte administratif, en ce qu'il est une photographie de la réalisation du budget de l'année précédente », ils n'auront pour le moins, pas tous été convaincus par l'argument. Le Rassemblement National (ex FN) et UMP en première ligne. Pour autant, beaucoup, à l'UDI et au Modem, notamment, ont félicité « les ratios globaux corrects de ce compte administratif 2017, ce qui n'était pas gagné au vu des héritages de Poitou-Charentes...». Quelques félicitations sur ce 2ème compte administratif de la Nouvelle-Aquitaine depuis sa grande fusion qui n'excluent pour autant pas les critiques (et des abstentions), avec en ligne de mire, un taux de réalisation de 90%, salué par la majorité, mais jugé trop peu suffisant par l'opposition.

« L'exécutif est satisfait en termes de réalisation de recettes et de dépenses, même si sur ces dernières on peut s'en doute un peu s'améliorer », se félicitait en début d'intervention Andréa Brouille, Vice-présidente du conseil régional en charge des finances. Et pour cause, sur les recettes le compte administratif 2017 affiche une réalisation proche de 100% et sur les dépenses, le taux de réalisation frôle les 90%. Si sur l'année 2017, les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 17,8% (soit 285 M€) par rapport à 2016 « c'est à 100% induit par la prise en charge de nouvelles compétences que sont les transports scolaires et interurbains », analyse la vice-présidente avant de poursuivre : « si on analyse l'évolution des dépenses de fonctionnement à périmètre constant on note une baisse de -0,8% de ces dépenses ». Autres chiffres livrés par ce compte administratif à travers la voix de celle qui en a la responsabilité: « la capacité d'autofinancement est renforcée, avec un taux d'épargne brute qui progresse en 2017 et s'établit à 19,3%. Quant à la capacité d'investissement l'effort est maintenu puisque l'investissement représente 28% des dépenses totales. Enfin, la capacité de désendettement est améliorée puisque qu'elle passe de 4,8 ans en 2016 à 4,4 ans en 2017, soit 2 fois moins que le plafond national autorisé ».

Un taux de réalisation des dépenses qui chagrine l'opposition
Un satisfecit de l'exécutif et de sa majorité pars vraiment partagé par les élus de l'opposition. « Au bout de deux ans, on aurait pu s'attendre à mieux, tranche Olivier Chartier pour l'UMP. Sur le ratio de l'investissement le compte n'y est pas. Vous nous annonciez un objectif de 30 à 35% du budget consacré à l'investissement, nous n'y sommes pas ( 28% ndlr). C'est 80 M € en moins que prévu dans un contexte de 207 M€ de hausse du budget... » Autre critique de celui qui est aussi le président de la Commission des Finances, « +0,1% d'épargne brute, ça n'est pas une évolution, c'est plutôt une stabilité relative, due qui plus est, à des facteurs exogènes externes, dont notamment une fiscalité plus dynamique que prévue, grâce à l'amélioration de la situation économique tant au niveau régional que national. » Enfin, concernant la baisse des dépenses de fonctionnement, il voit dans ce compte administratif, la traduction d'« une occasion manquée d'amélioration structurelle de nos dépenses de fonctionnement » qui aurait été d'autant plus gênante, considère-t-il si le taux de réalisation des dépenses avait été de l'ordre des taux de réalisation connu par la région ex-Aquitaine, qui était meilleur, « de l'ordre des 93%, plutôt que du 89% ».
Un taux de réalisation qui chagrine aussi Pascale Requenna pour le Modem et Jean Dionis du Séjour pour l'UDI : « 89,6% de réalisation des dépenses de fonctionnement c'est 218 M€ de crédits non consommés... » et de souligner des disparités dans ces taux de réalisation par politiques « Sur la politique contractuelle nous sommes à 40,5% de réalisation, sur la gestion des fonds européens à peine à 40%... ce sont des retards qui suscitent de l'inquiétude au sein de mon groupe ». Des taux de réalisation « très moyens » selon Fabienne Requenna qui masquent selon elle « des manquements, notamment sur l'aménagement du territoire, ou encore en matière de santé et action sociale, où le taux de réalisation est inférieur à 70% », et de prévenir, « il ne faudrait pas que le BP serve d'effet d'annonces non réalisées par la suite !». Quant au Rassemblement National, pour Edwige Diaz, rien ne trouve grâce à ses yeux; elle lit globalement dans ce compte administratif « une dérive inquiétante pour le dynamisme de notre région ».
A ces critiques Alain Rousset considère à l'inverse que pour une région qui a fusionné à 3 et du revoir tous les dispositifs d'intervention, le tout en héritant d'un certain nombre de passifs, je trouve qu'un taux de réalisation de 90% des dépenses c'est bien. Il faut aussi laisser le temps aux acteurs et partenaires de prendre connaissances de ces nouveaux dispositifs... Quant à la politique contractuelle, là aussi il fallait le temps de se mettre d'accord avec les territoires, dont les priorités ont été dressées par ces acteurs. Mais nous allons réenclencher cette politique ! »

9 contrats de territoire, une stratégie foncière et un cluster ruralité
Et pour cause, dès la 2ème partie de journée 9 contrats de territoire ont été soumis aux conseillers régionaux dans les départements de Corrèze, Creuse, Charente-Maritime, Gironde, Haute-Vienne, Pyrénées-Atlantiques et Vienne. Neuf contrats (sur un total prévu de 51) établis sur la base de diagnostics partagés avec la Région et mettant en exergue les enjeux de ces territoires ainsi que les projets qu'ils proposent et qui seront étudiés par les services de la Région.
Une thématique de l'aménagement du territoire qui a également traversé deux autres dossiers de l'ordre du jour, à commencer par la présentation d'une stratégie foncière régionale « pour préserver les espaces naturels et garantir l'équité sociale ». Parmi les grands principes sur lesquels la Région compte bien désormais peser de tout son poids via notamment son Schéma Régional d'Aménagement et de Développement Durable et d'Egalité des Territoires (SRADDET) : la réduction de 50% de la consommation foncière, la conversion des friches en lieu de densification, ou de recyclage, concernant les friches urbaines et industrielles en centres-bourgs et centres-villes ou encore la limitation « drastique » des créations de nouvelles zones commerciales périphériques, le tout, en renforçant les partenariats avec les acteurs du foncier à travers la création d'outils communs, tel un centre de ressources sur le foncier à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine, une conférence permanente des acteurs du foncier et plus globalement, la mobilisation et l'accompagnement de la SAFER et des Etablissements Publics Fonciers.

Autre sujet lié aux territoire, la présentation d'un futur « Cluster de la ruralité » le premier du genre dont l'ambition est de générer l'élaboration d'actions innovantes et expérimentales au sein des petites communes en accompagnant les porteurs de projets, mais aussi de créer de la coopération entre espaces ruraux en lien avec les territoires urbains. Enfin, territoire toujours, c'est sous les applaudissements et à l'unanimité qu'a été voté, à la satisfaction évidente de la vice-présidente Sandrine Derville, le Schéma régional de développement de tourisme et des Loisirs de Nouvelle-Aquitaine, après une concertation de plus d'un an avec l'ensemble de acteurs institutionnels et privés du tourisme néo-aquitain.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3888
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !