Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

  • 20/09/18 | Pau : un rallye étudiant pour découvrir la ville

    Lire

    Pensé par et pour les jeunes, la Mairie de Pau lance le 4 octobre, son 1er Rallye Etudiant. Objectif, selon Régis Laurent Adjoint au maire chargé de la jeunesse: «souhaiter la bienvenue à Pau aux nouveaux étudiants tout en leur montrant la palette des activités associatives, culturelles et sportives qui y sont possibles». Destinés aux étudiants et étudiants des métiers de 1ère année, ce rallye, mêlant jeu de piste urbain et battles entre équipes, permettra aux jeunes de découvrir les acteurs du territoire au fil de leur pérégrination. A 19h, rdv pour un concert électro gratuit et ouvert à tous place Clémenceau. Détails et inscription.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | LGV : le projet GPSO freiné par le rapport Duron

01/02/2018 | Le rapport du Conseil d'orientation des infrastructures remis ce jeudi à la ministre des Transports n'est pas tendre avec les projets de lignes LGV reliant Bordeaux à Toulouse et Dax.

LGV GPSO

Le rapport Duron, remis ce jeudi à la ministre des Transports, Elisabeth Borne, par le Conseil d'orientation des infrastructures, risque de ne pas faire que des heureux. Dans ce document de 180 pages censé servir de base à la future loi de programmation des infrastructures figurant à l'agenda du gouvernement au printemps, on découvre que la Ligne à Grande Vitesse censée relier Bordeaux et Toulouse, si elle est jugée prioritaire, est reportée. Pour la ligne reliant Bordeaux à Dax, c'est encore plus compliqué : elle pourrait ne pas se faire avant les vingt prochaines années.

Trois virages pour une seule route
Mis en place par la ministre des Transports Elizabeth Borne en octobre dernier dans le cadre des Assises nationales de la mobilité, le Conseil d'orientation des infrastructures présidé par l'ancien député socialiste Philippe Duron a déposé ce jeudi son rapport sur le bureau de la ministre. En 180 pages, il dresse les priorités en matière de développement des routes, voies ferrées et fluviales que le gouvernement devrait financer dans les années à venir. Le rapport établit également trois scénarios de financement potentiel sur ving ans : cinquante, soixante ou quatre-vingt milliards d'euros. Ces propositions correspondent respectivement à des "dépenses maîtrisées" avec très peu, voire pas de création de nouvelles infrastructures et un entretien minimum des lignes existantes, un "ni trop ni pas assez" qui réaliserait quelques nouveaux projets ou une ambition "maximale" se traduisant par une accélération de la réalisation des projets prioritaires en question. Pour Philippe Duron, les choix doivent être "réalistes" et "en adéquation avec les besoins des Français au quotidien". 

Sauf que le rapport, contrairement à ce qui avait été pressenti au départ et ce, malgré un ralentissement gouvernemental annoncé pendant l'été, est loin d'être tendre avec les projets de lignes à grande vitesse, notamment dans le Sud-Ouest. Ainsi, on apprend que la LGV reliant Bordeaux à Toulouse, si elle est bien jugée prioritaire, serait reportée et ses travaux étalés jusqu'en 2037 "au plus tard", 2028 ou 2032 si la ministre des Transports choisit un des deux autres scénarios envisagés. Le rapport propose également de diviser la réalisation de l'infrastructure en question, avec une préférence pour Agen-Toulouse (à la condition, dans le cas de figure du deuxième scénario, de ne pas construire Montpellier-Béziers), Bordeaux-Agen étant remis à plus tard. Enfin, le rapport préconise d'abandonner ou de repousser à une date encore plus lointaine plusieurs projets, et la ligne LGV Bordeaux-Dax fait partie de la liste. Comme l'éventuel contournement autoroutier de Bordeaux, ce projet ne se ferait pas dans les vingt prochaines années, et doit, dans le langage engagé par le rapport, "être intérrogé à plus longue échéance", ce qui, en termes courants, veut dire qu'elle n'est pas prête d'être inaugurée...

Un scénario "innaceptable"

Ces préconisations interviennent dans un contexte déjà compliqué pour le projet GPSO : en juillet dernier, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé la déclaration d'utilité publique d'un tronçon du projet Bordeaux-Toulouse. L'État a depuis fait appel de la décision, mais les politiques locaux auraient visiblement joué de leur influence pour retarder l'audience devant le Conseil d'État, qui n'est pour l'heure toujours pas fixée. Reste que cette remise aux calendes grecques fait grincer des dents du côté de la Région Nouvelle Aquitaine. Interrogé ce jeudi, son Président Alain Rousset juge ce renvoi "innaceptable. Pour Bordeaux-Toulouse, c'est plutôt bien. Mais le problème, c'est qu'on ne peut pas rester sur une ligne datant du dix-neuvième siècle, surtout quand on a plus de 9300 camions par jour qui circulent entre Bordeaux et l'Espagne" (et 16 000 en 2020 selon les projections, plutôt pessimistes et pro-GPSO, de RFF en 2011).

"Le GPSO doit être pris comme un tout cohérent", a continué l'ancien Président de l'Association des Régions de France. Si, fin janvier, on apprenait que la présidente de la région Occitanie Carole Delga,  et celui de la métropole de Toulouse Jean-Luc Moudenc figuraient parmi les élus auditionnés par le COI, on n'a visiblement pas demandé son avis à Alain Rousset, qui affirmait ce matin qu'il n'avait "même pas été reçu par la Commission". S'il juge l'avis du rapport "indécent", il devra, comme les autres, attendre fin février, date à laquelle les choix d'Elisabeth Borne seront définitivement tranchés, avant qu'un calendrier de réalisation ne soit inscrit dans la loi programmée pour le mois d'avril, loi qui sera définitivement adoptée ou non par le Parlement dans la foulée. Quelque soit l'avis des élus, en attendant la décision, une chose est sûre : ils vont devoir passer quelques mandats avant de pouvoir réserver leurs billets pour les TGV vers Toulouse et Dax...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
8124
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !