Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/04/20 | Le Bac 2020 en contrôle continu

    Lire

    Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce vendredi que les épreuves finales du baccalauréat 2020 n'auront pas lieu "dans les conditions normales". Les élèves seront évalués sur le contrôle continu, sans épreuves finales. Les élèves de CAP, BEP et BTS sont aussi concernés, et les notes données à distance pendant le confinement ne seront pas comptabilisées dans le contrôle continu. En revanche, l'oral de français pour les élèves de 1ère est maintenu et les épreuves de rattrapages du bac auront lieu "dans les conditions habituelles".

  • 03/04/20 | Deux-Sèvres : 200 tablettes numériques pour les EHPAD

    Lire

    Pour faire face à une situation sociale difficile dans les EHPAD à cause de l'interdiction des visites dans les établissements, le Conseil départemental des Deux-Sèvres distribue dès ce vendredi et jusqu'à lundi prochain 200 tablettes numériques. Ces outils devront permettre aux résidents de garder le contact avec leurs proches en cette période de confinement. L'investissement réalisé par le Département pour l'achat de ces tablettes est de 100 000 euros.

  • 03/04/20 | Cet été, rendez-vous avec « Le Barbier de Séville » à Sanxay (86)

    Lire

    Depuis 21 ans, les Soirées Lyriques de Sanxay dans la Vienne, 3e festival de chant lyrique de France, proposent chaque été un opéra en plein air, dans les vestiges du théâtre gallo-romain de Sanxay (Vienne). Cet été, les 10, 12 et 14 août, « Le Barbier de Séville » de Rossini sera joué pour la première fois à Sanxay. Cette coproduction Opéra national du Rhin / Opéra de Rouen sera scénographiée et mise en scène par Pierre-Emmanuel Rousseau.

  • 03/04/20 | Les deux résidentes d'un Ehpad bayonnais ont quitté l'hôpital

    Lire

    Les deux résidentes de l'Ehpad Harambillet, qui avaient été testées positives au Covid-19 et hospitalisées, ont regagné l'établissement, respectivement hier 2 avril et aujourd'hui 3 avril. La première, âgée de 86 ans, avait été admise au Centre hospitalier de la Côte basque le 17 mars et la seconde, âgée de 89 ans, le 20 mars. En lien étroit avec l’Agence Régionale de Santé, la Ville de Bayonne et son Centre communal d'action sociale ont mis en place des mesures sanitaires de confinement strictes au sein de cet établissement dès le début de la pandémie.

  • 03/04/20 | Nouveaux renforts de personnels soignants à l'Est

    Lire

    Après un premier départ de personnels soignants dimanche dernier, 18 nouveaux volontaires sont partis le 2 avril pour renforcer les hôpitaux de l'Est de la France. Des médecins anesthésistes réanimateurs et infirmiers anesthésistes de milieux hospitaliers mais aussi des libéraux et des praticiens d'établissements publics et privés. Ils viennent des Landes, de Gironde, du Lot-et-Garonne et de Charente-Maritime, pour renforcer le centre hospitalier et l'hôpital militaire de campagne de Mulhouse pour 4 à 10 jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le département des Deux-Sèvres consulte ses administrés 

12/02/2020 | Le conseil départemental des Deux-Sèvres a mis en place une enquête citoyenne sur l'accès aux soins. Elle est accessible sur la plateforme monaviscitoyen.fr.

De g. à d. Marie-Pierre Missioux, (vice-présidente des Deux-Sèvres en charge des systèmes et du développement informatique), Gilbert Favreau (président des Deux-Sèvres) et Yves Kergall (fondateur de monaviscitoyen.fr)

Depuis le 10 février, une grande enquête citoyenne a été mis en ligne sur  la plateforme monaviscitoyen.fr. Commandée par le département des Deux-Sèvres, elle concerne la démographie médicale. En effet, le territoire est touché de plein fouet par la baisse des médecins généralistes et spécialistes. Pour lutter contre cette désertification et proposer des solutions qui conviennent à tous, le département a choisi de consulter les citoyens en mettant en place un questionnaire d’une quarantaine de questions. Les professionnels de santé devraient également être consultés. Une enquête avant l’élaboration du plan santé du département des Deux-Sèvres dont le vote est prévu en juin 2020. Une première expérience qui pourrait être renouvelée dans d’autres domaines de compétences qui concernent le conseil départemental des Deux-Sèvres.

Le département des Deux-Sèvres a choisi de consulter les Deux-Sévriens. Ce lundi 10 février, le Conseil départemental a mis en place un questionnaire disponible à la fois sur la plateforme monaviscitoyen.fr et en version papier. Cette grande enquête, dite citoyenne, portant sur la démographie médicale, va être utile dans l’élaboration du plan santé qui devrait être adopté en juin 2020. Si les élus du conseil départemental ont opté en faveur de ce nouveau mode consultatif, c’est qu’il y a une raison. « Je pense que la politique qui sort des urnes n’est pas la seule expression des citoyens. Il y a aujourd’hui une volonté de la part des concitoyens Deux-sévriens de se faire entendre dans d’autres conditions, indique le président des Deux-Sèvres, Gilbert Favreau. Le département est sensible à ce qu'il se passe en dehors des urnes. Dès 2018, des événements ont agité la France. Nous avons réagi, il y a un an, en organisant un grand débat national comme le suggérait le président de la République ». C’était en février dernier. Depuis, le département des Deux-Sèvres est allé plus loin en mettant en place un budget participatif de 2 millions d’euros. En un peu moins de quatre mois, plus de 700 projets ont été déposés. Ils seront étudiés et travaillés entre les déposants de projets et les services du département avant d’être soumis au vote (qui va être organisé entre le 3 avril et le 20 mai). Tous les Deux-Sévriens âgés de plus de 11 ans pourront y participer. « Je crois qu’il existe désormais une nouvelle façon pour les citoyens de se faire entendre. C’est un peu comme l’agora grecque qui laissait à l’époque antique le peuple s’exprimer », poursuit Gilbert Favreau. 

Un questionnaire pour faire face au problème de la démographie médicale

Cette fois , le sujet concerne toute le population. Il s’agit du problème de démographie médicale. « Nous souhaitons connaître les difficultés rencontrées par nos concitoyens dans l’accès aux soins. Nous allons recueillir leur avis, analyser toutes ces réponses qui nous permettront de mieux nous éclairer. Il faut que nous arrivions à trouver une solution face à ce problème capital d’accès au soin », confie Gilbert Favreau. Il est clair que les Deux-Sèvres sont touchées de plein fouet par la désertification médicale,  se retrouvant en-dessous de la moyenne nationale sur la plupart des données. Le département annonce 75 médecins généralistes libéraux pour 100 000 habitants. Le taux le plus bas de la région Nouvelle-Aquitaine, dont la moyenne se situe à 100. Une profession vieillissante, qui plus est, puisque 60% des médecins généralistes libéraux deux-sévriens a plus de 55 ans. La situation est similaire pour les spécialistes. C’est pour lutter contre cette démographie inquiétante que le département souhaite identifier les manques et les carences dans ce domaine. En plus des citoyens Deux-Sévriens, les professionnels de santé devraient également recevoir un questionnaire plus ciblé. « Le plan santé n’a pas pas vocation à se substituer aux actions de l’ARS (NDLR : Agence Régionale de Santé) et au corps libéral. Nous voulons voir comment nous pouvons faire face à ce problème de démographie médicale », assure Gilbert Favreau. 

Capture d'écran du questionnaire en ligne sur monaviscitoyen.fr

Pour consulter les citoyens, le département des Deux-Sèvres a choisi de s’allier avec la plateforme monaviscitoyens.fr. Elle a été créée fin 2015-début 2016. « Sa vocation est de renouer avec un dialogue positif et constructif entre les collectivités territoriales et les concitoyens », définit Yves Kergall, l’un de ses fondateurs. Ce site invite notamment tous les concitoyens à donner leur avis sur leur ville, sur leur commune, sur leur département et même leur région. « Chacun répond à des questions ouvertes. Les réponses sont non-inductives », précise-t-il. Monaviscitoyen a déjà organisé des consultations concernant la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grand Paris par exemple ou à une échelle plus locale pour une commune de Saône-et-Loire sur l’emplacement d’une fête foraine. « Les citoyens peuvent à la fois donner leur avis et partager des idées sur des sujets particuliers ». À ce jour, 6,8 millions de Français ont déjà donné leur avis sur cette plateforme. 

40 questions pour en savoir plus

Concernant la grande enquête intitulée « Trouver et consulter un médecin en Deux-Sèvres ? », chaque Deux-Sévrien est invité à répondre à une quarantaine de questions pour partager son ressenti, son avis, ses expériences face au domaine médical. Le site indique que cela ne prendra pas plus de trois minutes. « Nous avons fabriqué un questionnement autour du thème de l’accès au soin. Quelle est la perception des habitants d’un endroit à l’autre du territoire sur l’offre de soin ? », stipule Yves Kergal. Ce questionnaire va rester un mois à un mois et demi en ligne. Ensuite, les données seront traitées, analysées, travaillées. Les résultats seront renvoyés par mail - il est d’ailleurs précisé qu’il restera confidentiel - trois à quatre semaines après la clôture de l’enquête.  

Si cette première expérience est un succès, le département des Deux-Sèvres n’exclut pas de la réitérer. « C’est vrai qu’il s’agit d’une expérimentation. Mais nous sommes ouverts à ce mode consultatif. Nous sommes dans un monde qui change vite et cela permet d’avoir un résultat, autre que celui des instituts de sondage. Ça nous intéresse », livre Gilbert Favreau. Yves Kergall partage le même avis et défend son site consultatif. « Il ne faut pas voir ce questionnaire comme un énième sondage. Là, avec ce système, les politiques vont pouvoir être plus à l’écoute des habitants. Chacun dans ce pays a le droit à l’écoute et si possible a le droit d’être entendu. » En Deux-Sèvres, 26 000 personnes ont déjà exprimé leur avis sur la plateforme concernant le département ou leur ville. Ce chiffre devrait rapidement augmenter avec cette grande enquête citoyenne sur la démographie médicale. Lancée le 10 février, 800 citoyens ont répondu à ce questionnaire en moins de 24 heures. Le département espère recueillir de nombreux avis. Des avis qui semblent compter de plus en plus, dans une société où le citoyen aimerait être davantage écouté.

Pour répondre au question cliquez ici

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2385
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces

Mairie Agen Politique | 16/03/2020

1er tour en Lot-et-Garonne : Jean Dionis réélu haut la main à Agen, Patrick Cassany et Daniel Benquet en ballotage défavorable à Villeneuve/Lot et Marmande

municipales Gironde Politique | 16/03/2020

Municipales en Gironde : Bordeaux divisée, premier bilan contrasté et forte abstention

illustration élections municipales Politique | 16/03/2020

Pyrénées-Atlantiques : Du suspens et des surprises à l'issue du premier tour des municipales

La Rochelle Politique | 16/03/2020

Charente-Maritime : vers une triangulaire ou un duel serré à La Rochelle

Carte électorale Politique | 16/03/2020

Angoulême reste à droite, 2nd tour serré ailleurs

aaaa Politique | 16/03/2020

Municipales dans la Vienne. Une triangulaire à Poitiers et Abelin élu dès le 1er tour

Election à Limoges Politique | 16/03/2020

L’abstention grand vainqueur en Haute-Vienne avec 57,27%

Politique | 16/03/2020

Landes : Dax repasse à droite, Dayot rempile à Mont-de-Marsan