Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

08/11/19 : La liquidation judiciaire de la SNEM, société éditrice du quotidien l'Echo, diffusé sur 5 départements, a été confirmée cet vendredi par le Tribunal de commerce de Limoges. Les 42 salariés du journal recevront prochainement leur lettre de licenciement.

08/11/19 : Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume se rendra ce samedi au salon de l'agriculture basque, Lurrama qui a ouvert ses portes ce matin. Il y rencontrera ses organisateurs et I. Berhocoirigoin, le président? et les exposants

08/11/19 : Dordogne : Dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, la préfecture propose le jeudi 14 novembre, à 17 h h à la mairie de Montrem, une rencontre ouverte à tous sur le thème de la prise en charge des violences conjugales en milieu rural.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/11/19 | Municipales : Michel Moyrand, l'ancien maire de Périgueux annonce sa candidature

    Lire

    L'ancien maire de Périgueux Michel Moyrand (2008-2014), vient de l'annoncer via les réseaux sociaux, il sera candidat aux municipales de mars, ce qui devrait porter à 9 le nombre de listes en lice sur Périgueux. Il justifie sa décision, de "ne plus voir une ville en déclin" avec des difficultés de circulation, des commerces qui ferment." Michel Moyrand souhaite construire une liste en dehors de tout parti politique. Le Comité Rénovons Périgueux a conclu un accord avec le groupe Périgueux et pourquoi pas ? animé par Thomas Sarlat.

  • 14/11/19 | Un foyer d'anémie infectieuse équine en Dordogne

    Lire

    Le Laboratoire National de Référence vient de confirmer que deux équins détenus par un centre équestre près du Bugue étaient atteints d’Anémie Infectieuse Equine (AIE). Le centre équestre fait l’objet d’un arrêté préfectoral de déclaration d’infection. Aucun équidé ne doit entrer, ni quitter cet établissement durant une période de 3 mois. Les animaux séropositifs sont euthanasiés et le détenteur est indemnisé par l’État. A ce jour, 6 animaux ont ainsi été euthanasiés sur un total de 17 détenus par le centre

  • 14/11/19 | Grand Poitiers inaugure le bassin nordique de la Ganterie

    Lire

    Ce samedi 16 novembre, les Poitevins vont pouvoir découvrir le nouveau bassin nordique de la piscine de la Ganterie. Toute la journée, l'accès sera gratuit. De nombreuses animations vont être proposées. Le matin, des jeux sur structures gonflables et des baptêmes de plongée. L'après-midi, des démonstrations de natation synchronisée, de sauvetage, de natation, de nages avec palmes + apnées. Le bassin sera ouvert au public jusqu'à 18h. Histoire de plonger dans le grand bain, en plein air !

  • 14/11/19 | Mois de l'Enfance en Gironde

    Lire

    Dans le cadre du "Mois de l'enfance" en novembre, le Département de la Gironde organise plusieurs temps forts destinés au grand public et aux professionnels notamment une conférence autour de "L’enfant à l’épreuve des violences conjugales", le mardi 19 novembre, immeuble Gironde à Bordeaux. Il sera question de comprendre les impacts et d'identifier les bonnes pratiques d’intervention médicale, sociale et juridique. Parmi les intervenants : Edouard Durand, magistrat et Karen Sadlier, docteure en psychologie.

  • 13/11/19 | Keolis Bordeaux a un nouveau Directeur général

    Lire

    Eric Moinier a été nommé le 1er novembre Directeur Général de Kéolis Bordeaux. Il succède à Hervé Lefèvre qui a rejoint la SNCF, en vue de sa nomination au poste de directeur régional Nouvelle-Aquitaine à compter de janvier 2020. Agé de 46 ans, Eric Moinier, était depuis 2016, Directeur Général de la filière indienne de Kéolis en charge du lancement puis de l’exploitation du nouveau réseau de métro automatique. A Bordeaux, il aura pour mission de diriger l’exploitation du réseau TBM.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le SRADDET, pour un aménagement efficient en Nouvelle-Aquitaine

02/05/2019 | Réduire les déséquilibres, garantir l’égalité des chances et offrir de nouvelles perspectives de développement et de conditions de vie, tels sont les objectifs du SRADDET…

Alain Rousset président de la Région Nouvelle Aquitaine

Lundi 6 mai, les conseillers régionaux se retrouvent à l’Hôtel de Région à Bordeaux, pour débattre du SRADDET, le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires, lors d’une assemblée plénière. Ce Schéma jugé « innovant » par le président de Région Alain Rousset, et « coconstruit » entre les territoires pose le rôle de la Région en qualité de cheffe de file en matière d’aménagement et de développement durable du territoire. Il permet de définir les grandes priorités d’aménagement du territoire régional et d’assurer la cohérence des politiques publiques concernées. « L’objectif est de réduire les déséquilibres, de garantir l’égalité des chances, et d’offrir de nouvelles perspectives de développement et de conditions de vie »…

« Comment je vis demain ? » C’est à cette question que le SRADDET, entendez par Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires, document qualifié de « colossal » par le CESER (le Conseil économique social et environnemental régional), tente de répondre. Il définit la stratégie d’aménagement et de développement de la région Nouvelle-Aquitaine à horizon 2030 quand la majeure partie des régions de France l’a établi pour 2050. « La Nouvelle-Aquitaine a voulu faire de cet exercice réglementé et inédit une opportunité de construire avec les territoires une stratégie d’aménagement durable et équilibrée. Il détermine le dessein/dessin de la Région sous dix ans », précise, d’entrée de jeu, Alain Rousset, le président de la Région. Ce Schéma est le fruit d’une large concertation auprès des acteurs du territoire entre 2017 et 2018. En tout, 105 réunions thématiques (transport, environnement-déchets, air-climat-énergie, foncier et numérique) se sont tenues pour « coconstruire » ce document.

Le SRADDET pour une Nouvelle-Aquitaine « dynamique, audacieuse et solidaire »
Quatre priorités régionales y sont explicitement posées. Tout d’abord, bien vivre dans les territoires - se former, travailler, se loger, se soigner-, ensuite, lutter contre la déprise et gagner en mobilité - se déplacer facilement et accéder aux services -, puis, consommer autrement - assurer à tous une alimentation saine et durable et produire moins de déchets-, enfin, protéger notre environnement naturel et notre santé en réussissant la transition écologique et énergétique. Trois orientations stratégiques émergent également de ce document. En premier lieu, la transition économique, agricole et alimentaire, par la création d’emplois et d’activités dans les territoires, l’adaptation et la mutation de l’agriculture et grâce à une mobilité facilitée pour « une Nouvelle-Aquitaine dynamique ». En deuxième lieu, une transition énergétique, écologique et climatique, afin de diminuer son empreinte sur l’environnement et faire face aux dérèglements climatiques et développer la production d’énergies renouvelables pour « une Nouvelle-Aquitaine audacieuse ». Enfin, en troisième et dernier lieu, une transition sociale et territoriale, qui revitalise les centres-villes et centres-bourgs, pour contrer la déprise territoriale pour « une Nouvelle-Aquitaine solidaire ».

L’urgence climatique et environnementale
L’un des objectifs énoncés dans ce SRADDET, dans le but de répondre à l’urgence climatique et environnementale, est de diviser par deux la consommation foncière. « Nous allons mettre fin à l’étalement commercial et, du reste, la crise des grandes surfaces va bien nous aider dans ce sens ! », souligne Alain Rousset. La priorité : revitaliser les centres-bourgs « et les maires le veulent ! » Et d’ailleurs en divisant de 50 % l’étalement urbain, d’ici 2030 « nous aurons économisé 4 800 hectares soient la superficie de Bordeaux. » Afin de lutter contre ce phénomène, le SRADDET préconise la reconstruction sur l’existant « reconstruire la ville sur la ville », car en réalité la consommation du foncier ces dernières décennies s’est faite de manière peu dense. Ce constat est donc compatible avec cette volonté de réduire le foncier. Afin de mener à bien cette politique stratégique, la Région mettra en place un accompagnement dans les territoires. « Nous mettrons bien entendu à disposition des collectivités notre ingénierie », assure le président de Région.

Energies renouvelables… les Deux-Sèvres soulagées
Gilbert Favreau, président du Conseil départemental des Deux-Sèvres, se dit soulagé à la lecture du SRADDET.  En effet, ce dernier a présenté récemment auprès du président du Conseil régional le nombre très important d'implantations de parcs éoliens dans le Département et les nuisances pouvant en découler. La carte établie par la DREAL Nouvelle-Aquitaine datée du 15 avril 2019, montre, en effet, que si les Deux-Sèvres et la Vienne sont surdotées en parcs éoliens, le reste de l'Aquitaine en est presque totalement dépourvu. « Cette intervention auprès de l'exécutif régional semble avoir porté ses fruits puisque, dans le rapport d'objectifs de son projet de SRADDET, le Conseil régional rappelle l'inégalité de répartition spatiale des parcs éoliens et préconise le rééquilibrage infrarégional pour capter, évolution technologique aidant, les gisements de vents dits " moyens ". Il considère que c'est au prix d'un rééquilibrage volontariste vers le sud et d'une solidarité avec les territoires infrarégionaux denses en éoliens que nous pourrons atteindre les objectifs 2030 et 2050 en matière de production d'énergies renouvelables. Ce sera donc un soulagement pour les Deux-Sévriens qui estiment que, dans ce domaine, le Département est arrivé à saturation. »

Quelques regrets pour le CESER…
De son côté, le CESER évoque quelques regrets à la lecture de ce document. Pour le Conseil économique social environnemental régional « les objectifs proposés sont placés sur le même plan, sans réelle hiérarchisation. Une priorisation des orientations aurait permis de faire apparaître clairement les choix politiques qui ont présidé à l’élaboration du schéma ». Aussi, il regrette que l’accès au logement ou à un hébergement pour les populations sans logement ou mal logées « ne soit pas un objectif spécifique ». Il aurait souhaité également que ce schéma intègre davantage le caractère limité des ressources. « A l’exception du foncier, qui fait l’objet d’objectifs assez forts, ou encore de la volonté d’un développement de l’économie circulaire, le schéma ne rompt pas véritablement avec le modèle actuel de développement ». Enfin, le CESER aurait aimé que le rôle des acteurs de terrain comme les associations soit mieux reconnu et valorisé. En juillet prochain, il publiera son analyse sur deux axes prioritaires du SRADDET que sont la neutralité carbone et la maîtrise de la consommation d’espace.

Ce Schéma sera donc présenté lundi 6 mai aux conseillers régionaux lors d’une séance plénière. Il sera ensuite soumis aux collectivités notamment puis à une enquête publique. Une fois modifié, il sera de nouveau exposé en assemblée en décembre prochain pour un second vote.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
4570
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !