Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Biarritz veut voir la vie en bleu... et rouge en 2018

11/01/2018 | La création d'une technopole de l'Océan, la requalification paysagère de la Côte des Basques, Biarritz marque d'excellence, la transition énergétique et un joueur du Biarritz Olympique distingué.

Voeux Biarritz

Nonobstant la lente décrue de la population de la Cité impériale, la station balnéaire de la Côte basque voit la vie en bleu: la marque Biarritz s'affirme en matière touristique et économique, comme en témoignent les chiffres de son aéroport, soigne son embellissement et vise une excellence environnementale avec en bonus la création d'une technopole de l'Océan près de la Cité... de l'Océan dont la fréquentation semble décoller. Enfin.

"Faisons ensemble de 2018 une belle année de solidarité et de fraternité". C'est par cette invitation qu'à mi-mandat, Michel Veunac entouré de ses adjoints et en présence d'une copieuse assemblée d'élus et d'acteurs économiques de la ville a présenté ses vœux. En l'absence toutefois du maire de Bayonne Jean-René Etchegaray qui souhaitait être présent aux vœux du nouveau préfet qui n'a pas encore la fibre basque de ses prédécesseurs.  Des vœux consensuels afin d'effacer mieux encore une fin d'année 2017 plutôt empoisonnante pour le maire de Biarritz, (23 253 âmes) entre la destinée toujours en points de suspension de l'Hôtel du Palais, et la vente de manière plutôt légère d'un haras à proximité de l'aéroport. Révélée par un blogueur chasseur d'infos.

Trois thèmes 2017 ont donc été plus facilement rappelés d'autant qu'on les retrouvera en 2018: les premiers pas de la nouvelle institution territoriale, le méga Communauté Pays basque qui a plutôt changé la donne en matière de compétence. "Cette institution doit respecter les diversités de son territoire qui constituent sa richesse a averti Michel Veunac, l'uniformisation ou la centralisation des politiques publiques dans un même cas institutionnel représenterait l'appauvrissement d'un territoire fort de sa variété, de ses différences." De quoi alimenter , lundi prochain, les vœux du président de la Communauté Pays basque à Sare. Au nom de la décentralisation.
Deuxième thème: l'économie biarrote qui a connu des résultats enviables en matières économique et touristique. Comme en témoignera Didier Riché le directeur de l'aéroport de Biarritz Pays basque en fin de mois avec des chiffres annuels qui ont explosé ceux de l'an dernier dès... le mois de novembre, soit plus de 1 100 000 passagers. Troisième thème enfin, les grands travaux comme le TramBus, les abords de l'Hôtel du Palais et le casino.

Que sera 2018? Ambitieuse... malgré comme le regrettait le maire, "deux dispositions nouvelles et majeures qui vont constituer un changement dans le paradigme budgétaire, la suppression – avant disparition — de la taxe d'habitation et la nouvelle forme de contribution des collectivités au déficit public qui vont devoir sans tarder engager de notre part une refondation des ressources fiscales des collectivités"

Technopole de la Mer, la marque Biarritz et la transition énergétique

Ce décor un peu gris planté par le gouvernement ne remet pas en cause les grands chantiers et les grandes économies. Tout d'abord l'édification d'un centre scolaire d'excellence qui accueillera à terme plus de 200 enfants de la maternelle au primaire. Sur ce site sera creusé un bassin de rétention de 4000 m3 qui complétera le dispositif d'assainissement et protégera encore davantage le secteur nord de la Grande plage et la plage du Miramar. À ce chantier s'ajoute la requalification paysagère de la Côte des Basques qui se terminera en mai avec un accès limité des véhicules. Circulation aussi avec le TramBus de Bayonne à Biarritz qui sera la première ligne de transport public en Europe entièrement électrique sur 12 kilomètres. Comme la ville développera les énergies alternatives. Le Centre technique municipal est en partie alimenté par du photovoltaïque et le Bellevue sera climatisé, comme déjà le casino municipal par l'utilisation calorique.

C'est dans cet esprit que le maire ouvrant le chapitre économique a annoncé son engagement sur l'économie de la mer, la croissance bleue. "Celle-ci se fera en liaison étroite avec la Communauté pays basque et la Région Nouvelle Aquitaine. Sur cette économie d'avenir, Biarritz doit se positionner dès à présent. Aussi l'année qui vient verra avancer la réalisation de la technopole de la mer, implantée à  proximité de la Cité de l'Océan et qui accueillera demain de jeunes entreprises. " À propos de la Cité de l'Océan, Michel Veunac a annoncé que pour la première fois ladite cité, jusqu'à présent plutôt décriée en raison du gouffre financier qu'elle présentait jusqu'à la remise en question du contrat précédent, a accueilli 23 000 visiteurs.

Deuxième direction: le tourisme. Évidemment. La saison a été excellente comme en ont été témoins les retombées médiatiques et les voyants sont au vert. "Toutefois, a annoncé le maire, Biarritz Tourisme au cours du premier trimestre présentera une stratégie commerciale très offensive pour les cinq prochaines années, en particulier sur le secteur fortement concurrentiel du tourisme d'affaires. Une stratégie définie avec le concours des professionnels biarrots. En outre 2018 verra un nouvel élan dans la promotion internationale de la marque "Biarritz-Pays basque" et en collaboration avec l'Agence d'attractivité et de développement touristique du département et du Pays basque afin de renforcer l'attractivité et le développement de Biarritz, de la Côte et du Pays basque déjà forte l'an dernier, comme en a témoigné l'activité record de l'aéroport, deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine."

Enfin, pour conclure ses vœux le maire a honoré trois personnes: Suzanne Balié, ancienne professeure au collège FAL, et  présidente de l'Université du temps libre de Biarritz, André Maclair, qui depuis 1995 est médiateur de la ville a réglé 6500 litiges!!!
Troisième Biarrot distingué: de la fraîcheur avec Maxime Lucu, 25 ans. Le numéro 9 prometteur du Biarritz Olympique. Il mérite la médaille de la Ville: il a résigné, lui, pour trois ans au Biarritz Olympique. Comme l'a rappelé avec délectation Michel Veunac partageant le sourire, au troisième rang du président Nicolas Brusque. Comme un signe aux déserteurs des Rouge et Blanc. Mais le garçon n'a pas un cœur de mercenaire. Biarrot de chez Biarrot il a le goût de ses couleurs. Le retour de son frère Ximun qui joue à l'arrière n'est pas étranger non plus à sa signature. Des distinctions que l'on pourrait appeler "Le cocktail de Biarritz": 2/3 de troisième âge pour 1/3 de djeun's...

Michel Veunac Voeux

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3680
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !