Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Logement social : le Département des Landes vent debout contre le projet du gouvernement

07/11/2017 | En l'absence de la droite et du centre, la motion « Pour une politique du logement, outil de cohésion des territoires et de justice sociale » a fait l'unanimité

SessionSpécialeLogement

Pour le Conseil départemental des Landes, la baisse de 1,7 milliard de crédits sur le budget logement dans le projet de loi de finances 2018, et « l'annonce phare d'une baisse mensuelle de 60€ en moyenne des APL » compensée par une remise sur loyer des bailleurs sociaux, mettent le logement social « en danger ». Retour sur une session spéciale consacrée au logement à l'assemblée locale landaise.

C'est à l'unanimité des présents que la motion « Pour une politique du logement, outil de cohésion des territoires et de justice sociale », a été votée lundi après-midi par le Conseil départemental des Landes. Mais l'opposition de droite et du centre a laissé chaises vides pendant toutes les discussions, Mathieu Ara ayant demandé dans la matinée pourquoi il n'y avait pas eu de telle session spéciale sur la loi NOTRe sous le quinquennat Hollande : « si c’est une session pour critiquer l’action du gouvernement, ce n’est pas ici qu’on doit la tenir. Le Parti socialiste peut en tenir une, dans une autre enceinte, pas aux frais de la collectivité ! Un débat, évidemment, nous sommes pour. Mais ce n’est pas vous qui fixez l’ordre du jour, qui tenez la présidence, qui choisissez les invités en informant les autres à la dernière minute », a lancé le conseiller départemental et chef de cabinet de la secrétaire d'Etat Geneviève Darrieussecq. En écho, venait en fin de journée, un communiqué du député landais En Marche, Lionel Causse, regrettant la « mise à l'écart » de parlementaires et contradicteurs. Pour lui, « les contreparties financières apportées par l’Etat ont été significativement renforcées » dans le projet de loi et « les inquiétudes des bailleurs sociaux ont été entendues par le gouvernement ».
Un frein à la construction?Ce n'est pas tout à fait ce qui ressortait du (trop?) long après-midi d'échanges à Mont-de-Marsan au cours duquel planaient plutôt les mots « incompréhension », « inquiétudes », « cataclysme », « effet domino » ou « tableau sombre »... Ainsi, le directeur général d'Habitat Sud Atlantic, Jean Elhuyar, a prédit « des lendemains difficiles pour tout le monde si le texte passe en l'état ». Du côté d'XL Habitat, Maryline Perronne a assuré que des programmes étaient à l'arrêt « dans l'attente d'y voir plus clair » et si le projet restait ainsi, de nombreuses constructions et rénovations seraient freinées voire stoppées dans ce département qui compte 7.300 demandes de logements sociaux en attente et dont l'objectif de production fixé par l'Etat atteint plus de 1.000 nouveaux logements sociaux annuels. Selon la motion votée en fin de journée, la perte en fonds propres pour les Landes est évaluée à 4,7M€ dès 2018, ce qui représente « le besoin financier pour la construction de 455 logements ».
La réduction drastique des prêts à taux zéro était aussi au centre des discussions : selon Pierre Froustey, président de la communauté de communes Macs, « on risque une recrudescence de l'habitat secondaire et un déséquilibre générationnel avec une accentuation des écarts entre le littoral et l'intérieur des terres, et des portes qui se ferment pour l'installation de jeunes ménages ou de primo-accédants ».
Tous s'entendaient pour dire que le logement n'est pas compatible avec des restrictions budgétaires. Et Xavier Fortinon, président du Conseil départemental, de s'exclamer : « On nous dit que le logement social coûterait cher à la nation ? ça coûte moins cher que les aides fiscales à l'investissement locatif ! ».

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
40836
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !