Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

13/06/19 : Charente : La 12e édition du Film Francophone d'Angoulême se déroulera du mardi 20 au dimanche 25 août. Cette année, le festival rendra hommage au cinéma luxembourgeois. Au programme : Un focus sur le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch.

12/06/19 : L'échangeur 4 (Bdx-Labarde) de la Rocade A630 sera fermé dans le sens in le 14 juin à partir de 21h jusqu'au 15 juin 10h, puis dans le sens ex à partir de 22h jusqu'au 17 juin 6h. Entre ces dates la circulation sera réduite sur une seule voie.

06/06/19 : En Lot-et-Garonne, les 2,7 M€ de crédits d’Etat nécessaires pour engager les acquisitions foncières et les premiers travaux de la section Monbalen-La Croix blanche de la RN21 n’ont pas été accordés au préfet de région.

06/06/19 : Le 23 juin, la Traversée de Bordeaux à la Nage revient! Organisée par la section natation du club omnisports des Girondins de Bordeaux, la course a une visée sportive et écologique. Inscriptions ouvertes jusqu'au 21 juin.

02/06/19 : Du 24 au 26 septembre, le Parc des Expos de Bordeaux accueille pour sa 1ère édition, ALINA, le salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en NA et ses exposants, fabricants et distributeurs de produits pour l’industrie agroalimentaire.

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/06/19 | L'empreinte écologique du numérique : on en parle?

    Lire

    Les usages numériques seraient responsables au niveau mondial de 6% des émissions de gaz à effet de serre et consommerait 10% de l’électricité. La question de son impact environnemental commence à se poser au-delà des labos. La Rochelle se saisit du débat en donnant une conférence grand public sur un ton décalée, "Numérique = responsable?", mardi à 18h30 à la Maison de l’étudiant, animée par le chercheur Vincent Courboulay, et Mathieu Dumery alias Professeur Feuillage sur Youtube. Entrée libre.

  • 15/06/19 | Violences faites aux femmes: 1ère Nuit des relais à Bordeaux

    Lire

    La Fondation des Femmes organise depuis 3 ans une grande course solidaire, la Nuit des Relais, afin de collecter des fonds pour soutenir les femmes victimes de violences et sensibiliser au sujet des droits des femmes. La 1ère édition Bordelaise de cette course se déroulera le 4 juillet à Darwin. Seul critère à respecter : les équipes devront collecter 500€ (reversés des associations de lutte contre les violences faites aux femmes) sur une page de collecte dédiée. Infos et inscriptions (jusqu'au 24 juin) : www.nuitdesrelais.org

  • 14/06/19 | Ostréiculture: retour à la normale sur le banc d'Arguin

    Lire

    Les résultats des analyses effectuées cette semaine par le réseau de surveillance de l’IFREMER ont révélé que le taux de présence des bactéries Escherichia coli dans les huîtres en provenance du banc d’Arguin était inférieur au seuil de sécurité sanitaire en vigueur. Les mesures d'interdiction concernant l’ensemble des coquillages en provenance des zones de production du bassin d’Arguin sont donc levées, annonce la préfecture de Gironde.

  • 14/06/19 | Carcans accueille la 12ème Journée Sport Nature

    Lire

    Le Comité Départemental du Sport Adapté, le Carcans Océan Surf Club, Windygliss, Prépa Sports et le CRPS de la Tour de Gassies organisent la 12ème Journée Sport Nature les 18 et 19 juin à la Maison de la glisse à Carcans Océan. Elle permet à près de 100 jeunes et adultes déficients intellectuels ou souffrant de maladies mentales, de passer une journée sur la plage pour découvrir différentes activités sportives de plein air (surf, tir à l'arc, beach volley, etc) ainsi que des Activités Motrices, adaptées aux capacités de chacun.

  • 14/06/19 | « Renversant » à voir jusqu’au 30 juin à la Cité du Vin

    Lire

    Plus que deux semaines pour venir admirer l’exposition temporaire « Renversant » à la Cité du Vin à Bordeaux où des designers ont eu carte blanche pour travailler le verre et, ainsi, laisser naître un objet. Dans le même temps, tous les samedis un atelier dégustation baptisé « Naturellement ! » est organisé afin d’expérimenter un nouveau rituel de dégustation avec la création de Matali Crasset « Vino Sospeso », pour l’exposition.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Métropoles et villes intermédiaires, de l'Europe... aux Pyrénées-Atlantiques

24/09/2018 | Vendredi 21 septembre le Palais Beaumont à Pau recevait un colloque européen « Métropoles et villes intermédiaires en Europe: confrontations ou alliances territoriales ? »

Colloque Europa ''métropoles et villes intermédiaires" le 21 septembre à Pau

C'est à l'initiative commune de la Fondation EUROPA (Entretiens Universitaires Réguliers pour l'Administration en Europe) et la FNAU (Fédération Nationale des Agences d'Urbanisme) que s'est tenu en fin de semaine dernière le colloque « Métropoles et villes intermédiaires en Europe : confrontations ou alliances territoriales » en présence de géographes, spécialistes de sciences administratives, et élus confrontés aux enjeux du développement urbain. L'occasion aussi, après les lois MACTAM et NOTRe et à l'heure de la constitution du pôle métropolitain du Pays de Béarn et de la Communauté d'agglomération Pays Basque dans les Pyrénées-Atlantiques, d'entendre à une échelle plus locale, Jean-Paul Brin, Adjoint à la mairie de Pau et Nathalie Motsch, Présidente de l'Agence d'Urbanisme Atlantique et Pyrénées (AUDAP) sur cette question des villes « intermédiaires » de leur relation et stratégie au regard des métropoles voisines, mais aussi de leurs propres populations.

« Pendant des décennies, les villes petites ou moyennes sont celles qui ont connu le plus de développement », rappelait en début de journée, Ezio Micelli, professeur à l'Université IUAV de Venise. « Ce n'est qu'à partir de 2008 que les plus grandes villes se sont mises à croître plus vite que celles de taille moyenne et petite ». Un constat que le professeur italien dresse à l'échelle de l'Europe. Un fait de métropolisation qui a contribué à déséquilibrer les territoires absorbant souvent dans leur sillage, acteurs économiques, administrations, et habitants de villes voisines plus modestes... Mais face à ce constat, ces villes plus petites, dites « intermédiaires » n'ont pas dit leur dernier mot, et notamment les villes de Pau et Bayonne, qui dans les Pyrénées-Atlantiques, s'organisent avec leurs territoires.

"Le Big bang territorial"
Nathalie Motsch, Présidente de l'AUDAP, évoque même ici le « big bang territorial » en cours avec d'une part, la constitution de la Communauté d'agglomération du Pays Basque et ses 158 communes réunies, et d'autre part, le pôle métropolitain Pays de Béarn. « C'est une reconfiguration institutionnelle importante. Le Pole métropolitain du Pays de Béarn, sur l'économie et le tourisme, vise surtout la souplesse, et l'efficacité par la négociation entre ses membres dans un esprit d'échange, de vivre ensemble et auquel adhèrent ceux qui le veulent. C'est la traduction d'une prise de conscience d'un destin commun sur un projet élargi. Sur le Pays Basque, c'est un véritable projet de territoire qui se crée avec des comités de projet par thématiques : mobilité, aménagement, etc... » Si le processus, n'est pas tout à fait le même, il est clair pour l'élue que « Pau et Bayonne se positionnent comme cœur de chauffe de futures métropoles, mais pas dans une position de concurrence ni entre elles, ni avec Bordeaux et Toulouse. » 
Il faut dire, à l'avantage des capitales basque et béarnaise, que malgré un réseau existant,ces quatre villes sont entre 1 à 2 heures de trajet, « il n'y a donc pas de phénomène d'asphyxie, on peut se permettre de prendre ce que l'on veut de Bordeaux ou de Toulouse », glisse l'élue. D'ailleurs plutôt que de villes intermédiaires, elle préfère le terme de « villes fortes » dans le sens où « Pau et Bayonne sont deux villes qui sont bien dans leur peau, qui s'assument telles qu'elles sont, c'est à dire chargées d'histoire et de patrimoine, avec des espaces de vie de grande qualité et des paysages qui sont une donnée fondamentale de notre territoire de demain. »


Politique urbaine, plutôt qu'aménagement du territoire
« Qualité de vie », c'est bien l'argument fort que doivent mettre en avant ces villes et notamment Pau pour son premier adjoint en charge de l'urbanisme Jean-Pau Brin. Selon lui, « les métropoles ne sont plus des espaces de vie, on y court contre le temps. » Coût de l'immobilier, temps de transports , fatigue... Autant de contre-arguments pour les métropoles qui laissent voir à l'élu autant d'opportunités à l'attractivité des villes intermédiaires. Mais tout n'est pas uniquement question d'équilibre (ou de déséquilibres) et d'aménagement du territoire entre métropoles et villes intermédiaires. « S'il y a bien eu un phénomène d'aspiration par les métropoles, c'est aussi à la périphérie de la ville que ça se joue. Au-delà de l'aménagement du territoire, c'est surtout une question de politique urbaine ». Autrement dit, c'est aux villes intermédiaires de se prendre en main en termes de vétusté de l'habitat, de vitalité du commerce, etc...
Autre point également soulevé par l'élu : la question de la fiscalité, « entre la ville centre qui assume tous les frais de la centralité et sa périphérie qui procède souvent à un véritable dumping fiscal pour attirer des habitants ou activités. Ici entre Pau et sa périphérie, on peut passer du simple au double en terme de fiscalité... sauf que si la ville centre meurt, la périphérie meurt aussi », prévient-il. Au-delà de ce petit règlement de compte interne, c'est bien pour l'adjoint au Maire de la ville de Pau, par ses atouts  « sur l'environnement, l'éducation, la culture,... » qu'une ville doit jouer la carte de son attractivité.

Une vision partagée par le géographe Philippe Estèbe qui considère qu'une ville est intermédiaire « moins par sa taille que par ses fonctions. En plus des fonctions d'urbanité classique, elle apporte aux individus les ressources et le capital social nécessaire dans les trajectoires individuelles ». Le tout, dans l'idéal, dans un système d'intermédiation avec d'autres villes. Et de citer ici en guise d'exemple un jour possible « Pau Lourdes Bayonne et Tarbes », donnant alors à l'ensemble des allures de « région métropolitaine », .

Citoyens et aire urbaine, empêcher la déconnexion
Reste que pour l'heure, à l'échelle de la communauté de communes XXL du Pays Basque ou du pôle métropolitain du Pays de Béarn, bel et bien identifiés comme des processus de métropolisation de Bayonne et Pau à leurs échelles, faut-il encore que celui-ci ne soit pas une feuille de plus dans le mille feuille administratif... Le risque pointé étant celui du décrochage des citoyens. « L'objectif est d'avoir un territoire de qualité ; ça nous pose aussi l'obligation d'être limpides et d'expliquer ; l'obligation de sans cesse ramener l'individu dans ces grosses structures » considère notamment Nathalie Motsch.
En d'autres termes, empêcher une déconnexion contre laquelle la métropole d'Helsinki, en Finlande a pris quant à elle le parti de mettre en place récemment une forme d'urbanisme participatif affirmé dans la gouvernance de la ville-métropole, expliquait Emilia Palonen, Professeure de sciences politiques à l'Université d'Helsinki... La suggestion est lancée.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3863
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !